Se connecter
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

La vieille lionne n'abdique pas si facilement

Yamaha XJR 1300 2015 / Yamaha 800 FZ8 2015
Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

          Maintenant que le soleil ne se fait plus trop présent, je me décide à vous faire part d'un de mes essais réalisés cet été avec Oli le Belge.
Un essai, non, un comparatif d'impressions glanées par Oli et moi. Un rédactionnel écrit à quatre mains...

          Je reçois un mail : "Ok Speedy, la Yamaha FZ8 est pour toi une semaine, moi je prends la XJR 1300, histoire de voir si ces roadsters 4 pattes sont toujours d’actualité."

          Rendez-vous pris pour moi avec le Team Oli le Belge pour une semaine de plaisir.
Jeudi matin. En route pour la nouvelle adresse de Yamaha Belgique, Oli m'y attend pour enlever les deux motos.

          Première impression, le look de la FZ8 me plait bien, un roadster massif gardant néanmoins une ligne épurée.
Cerise sur le gâteau, la belle est équipée d'un silencieux akrapovic !!!
Juste à côté, trône la "nouvelle-ancienne" XJR 1300. En gris mat, elle éclipse un peu la FZ8 au look plus consensuel, pourtant la version Race blue lui sied à merveille. Je dois dire que ce programme de couleur grise et ces éléments bleus sont les plus réussis pour les gammes FZ et MT.

          J'enfourche la FZ, Oli la XJR et nous partons en direction de nos belles routes du sud de la Belgique.
Oli ouvre la route avec sa moto. Elle est vraiment belle... Malgré son look "old school", elle attire tous les regards. J'ai l'impression d’être transparent sur mon FZ. J'ai aussi le sentiment de toujours devoir cravacher le 4 pattes pour suivre Oli.
Pourtant le 780 cc délivre 8 ch din de plus que le 1250.
Mais ne soyons pas médisant, de 5000 à 10000 tr/min, le quatre cylindres en ligne possède une accélération exceptionnelle et lorsque l'aiguille pointe vers la ligne rouge, mieux vaut bien s'accrocher !
Mais ce trou à l’accélération m'a réellement pénalisé lors de passages lents et de reprises à bas régimes.

          Après une petite enquête, j'ai découvert qu'il était possible d'adjoindre un boîtier miracle pour retrouver tout le couple pour des raisons d’homologation aux normes euro 3. Il semblerait que ce dispositif transforme complètement la moto.

          Malgré les nombreuses années d’écart au niveau de la conception de ces motos, elles donnent toutes les deux beaucoup de plaisir sur les petites routes. Disons que la prise du guidon est très différente. Rien qu'au niveau du tableau de bord, les 20 ans d’écart sautent aux yeux. Après vous être installé "dans" la XJR, ces éléments à l'ancienne avec notamment deux grands compteurs ronds et chromés vous plongent dans l'univers des années 50. Zone rouge bien visible à 9500 tr/min, voilà une valeur que vous ne risquez pas d'utiliser très souvent tellement le kiff avec le gros 4 cylindres est de ne jamais rouler au-delà de 5 ou 6000 tours.

          Au guidon de la 8, l'univers est très différent. On est assis sur la moto, on domine vraiment. Le châssis Deltabox en aluminium se manie avec précision et reste extrêmement stable. De plus, grâce à ses nouvelles suspensions avant et arrière, les réglages permettent une configuration idéale.
La garde au sol de 140 mm reste pour moi un poil trop courte. Et pour cause, les repose-pieds touchent assez facilement, mais bon c'est fun !
Un point très positif, c’est le freinage avec comme frein avant un double disque de 310 mm et à l'arrière un disque de 267 mm,
J'ai réalisé plusieurs gros freinages sur routes diverses, dont certaines avec de mauvais revêtements, dans un zoning et sur un parking !
Le freinage de cette quatre pattes est tout simplement impeccable.
Au niveau de la consommation avec une conduite mi sportive, mi raisonnable, la FZ8 consomme +- 6 litres/100km.

          Verdict. La FZ8 reste un très bon roadster, aussi bien en conduite musclée qu'au quotidien, pour se rendre au boulot dans la jungle urbaine. Mais son tarif de 8.999 € avec ABS la déforce face à une concurrence telle que la Kawazaki Z 800 ABS, la KTM 690 Duke ou encore la version 690 Duke R pour mille euros de plus !
La XJR a été la surprise de ce comparo. Oli avait prévu de confronter la FZ8 à la GSR 750 FREEGUN, mais malheureusement, celle-ci avait été détruite par un collègue quelques jours auparavant. Il avait donc pris la XJR en dépannage. Finalement, elle a été très loin d’être à la traine, elle a encore de beaux restes la coquine...

A méditer !
Speedy et Oli

Rechercher une moto
Publicité
Les reconnaîtrez vous ?
L'actu sur MP
Dernière fiche moto
Notre comparateur moto
Comparez les modèles motos
A ne pas louper
Communauté Facebook
Communauté Google+
Plan du site - Un lien vers MP - Régie publicitaire