Se connecter
Actualité ACCUEIL > ACTUALITé
Les chroniques de MC - les GP 2018 commencent.

Les chroniques de MC - les GP 2018 commencent.

Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

C'est parti ! Après les tests de pré-saison, le Continental Circus ouvre les hostilités au Qatar. La fureur est sur la piste ; MC est dans l'ébullition des paddocks.

          Vendredi 16 mars.

          C'est aujourd'hui que débarquent les stars et ceux qui espèrent l'être un jour.
Nous arrivons au circuit à 10h30.
Les essais étant programmés l'après midi, les motos étant équipées de leurs pneus, il n'y avait aucune raison de venir avant.

          Les essais libres servent aux pilotes à se remettre dans le bain et à valider les réglages acquis lors des essais ou des courses précédentes sur ce même circuit.
Chaque catégorie aura droit à deux séances d'essais libres de 40mn pour les moto3 et 45mn pour les motos 2. L' Asian Cup, une course annexe aura droit comme ses grandes sœurs à ses deux séances.

          Pour notre part, la journée sera rythmée par une petite centaine de pneus usés à changer.
Les pilotes préférant garder un maximum de leurs dotations pour avoir le plus de choix possibles pour leurs séances qualifs et pour la course.
Afin d´aider les teams et les pilotes à se préparer au mieux aux conditions de course particulières du Qatar à savoir l'horaire, la visibilité et la température extérieure, la deuxième séance d'essais libres est programmée en toute fin d'après midi.
Nous quitterons donc le circuit vers 21h.

          Samedi 17. Jour de qualif.

          Dès notre arrivée au circuit, nous sentons que la pression est montée d'un cran. Les Wheel Man sont plus tendus. Les essais libres de début de journée ont des allures de pré qualifs. A chaque fin de séance, le bal des racks à pneus s'affole. Fort heureusement, les dotations sont là pour freiner leurs ardeurs. Il leurs faut économiser les munitions sous peine de ne pas avoir de choix pour la course.
La fin de journée voit se dérouler les qualifications que nous pouvons suivre tranquillement. Les pneus nécessitant un grand moment de chauffe avant d'être utilisé, nous avons du temps pour nous.

          Pause de courte durée, sitôt les séances terminées, les wheels Man sont de retour, nous échangeons tout ce qui est usé et ce qui n'a pas été retenu pour le dimanche. Certains Wheel Man abordent un large sourire témoin d'une bonne place sur la grille pour la course, cela contraste avec ceux dont le pilote n'a pas répondu à leurs attente ou ceux dont la moto a fini sa séance dans le bac â gravier avec plus ou moins de dégâts..
Quelques 300 roues passeront entre nos mains avant notre retour à l'hôtel....

          Dimanche 18. Jour J

          Nous avions largement le temps d'arriver au circuit, car ensemble des motos ont leurs roues montées et plusieurs d'avance en chauffe. Mais sait on jamais, la nuit portant conseil, il n'est pas impossible qu'un ingénieur ait changé de stratégie pendant la soirée. Ce ne sera pas le cas. La matinée est consacrée au warm up, ultime test en configuration course pour les uns ou validation d'une moto ayant chutée la veille pour les autres.

          Début d'après midi, course des motos 3, la seule que nous pouvons suivre dans son intégralité. Sitôt fini, nous voyons débarquer les racks, il nous faut remettre les jantes à nues. Et ce, pendant la course des motos 2. Fort heureusement, la coupure entre les motos 2 et le GP est assez grande. Nous pouvons donc suivre le départ et les premiers tours.  La pause avant la grande course nous a permis de démonter la quasi totalité des pneus. Il nous faut maintenant tous les recompter et les ranger dans les containers. Tous les pneus livrés au Qatar doivent ressortir du pays. Non pas pour des raisons économiques ou politiques, mais simplement car ils ont été scannés par les contrôleurs commissaires de la fédé, et donc nous devons assurer leurs suivi.
Les usés dans le premier container avec tout le matériel et les neufs dans l'autre, bien rangés par taille, par qualité et par date de fabrication.
Ils ne pourront resservir que pour des tests ou pour d'autres championnats, mais leurs expériences en mondial de vitesse sont terminées.

          Une fois que toutes les gommes ont regagné leurs mode de rapatriement vers le siège de la société, que tout le matériel outre mer est bien arrimé, nous refermons les portes et posons des scellées douanières.
D'ici quelques mois, suivant le fret maritime vers l'Europe, nous récupèrerons les pneus et les machines. Si tout ce beau monde arrive  temps, il est fort possible qu'il reprenne très rapidement la route du sud pour la tournée asiatique d'Octobre...

          Ainsi se termine notre périple chez les Qataris, enfin presque, un passage par l'hôtel, 4 heures de sommeil à peine, des valises à refaire et demain un A380 nous ramènera au pays de Voltaire et d'Hugo.

Chronique précédente : La fièvre de Losail ->

Ajouter vous aussi un commentaire sur "Les chroniques de MC - les GP 2018 commencent."
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette actualité :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :
Rechercher une moto
Publicité
Les reconnaîtrez vous ?
L'actu sur MP
Dernière fiche moto
Notre comparateur moto
Comparez les modèles motos
A ne pas louper
Communauté Facebook
Communauté Google+
Plan du site - Un lien vers MP - Les statistiques Xiti - Régie publicitaire