Se connecter
Actualité ACCUEIL > ACTUALITé
Les chroniques de MC - L'Argentine saisit les instants.

Les chroniques de MC - L'Argentine saisit les instants.

Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Un autre continent, d'autres découvertes, et le deuxième acte du Continental Circus prend forme sous les yeux de MC. Cap sur l'Argentine !

          Depuis le retour du Qatar et notre accueil par de la neige à Roissy, deux semaines se sont écoulées.
2 semaines loin des circuits avant une grande période sans week end à la maison.
Le prochain duo samedi / dimanche de libre devrait se produire à la mi juillet.
D'ici là, quelques beaux déplacements nous attendent.

          Le premier débute le 1er Avril, et ce n'était malheureusement pas un poisson qui m'attendait au départ de la maison sur le coup des 2h du matin, mais de la neige....
Il en fallait un peu plus pour m'empêcher de rejoindre le siège de la société.

          9h, nous quittons l'entreprise quasiment au complet, le dernier de la bande, nous irons le chercher au circuit du Mans. En effet, ce week end se déroule le championnat de France superbike, et notre confrère à été réquisitionné pour monter un camion de pneus dans la Sarthe.

          16h Roissy. Douanes, enregistrement, contrôles diverses, duty free, et enfin embarquement direction Buenos Aires où nous atterrirons après 14h de vol.

          Lundi 2 avril, 12h (heure locale - 17h en France), nous embarquons depuis le 2ème aéroport de la capitale Argentine pour un vol de 2h en direction de Tucuman au nord ouest du pays.
Il nous restera ensuite 1h1/2 de bus pour rejoindre la ville de Termas de Rio Hondo où se déroulera le 8 avril le 2ème GP de la saison...

          Lundi 16h30. Termas de Rio Hondo. Le choc des civilisations.

          Le trajet en bus nous a déjà plongé dans une autre dimension que celle aseptisée que nous côtoyons en France.
Voir un camion dernier cri doubler un charrette tirée par des bœufs sur une route en béton, c'est pas commun. Éviter tous les km des poules, des ânes, des chevaux, des vaches et tout une série d'espèces animales en train de brouter sur le bord de la route ou tout simplement se promener, ça vous ramène aux films en noir et blanc que regardaient nos grands-parents.

L'arrivée en ville sera du même acabit. Des R12 et autres 504 Peugeot garées à côté de gros pickup américains flambants neufs.
Des barbecues où l'on vous fait griller un bout de viande sorti d'une glacière qui n'a de glacière que le nom, mais d'après le vendeur, il ne mange que ça et il n'est jamais malade...
Des magasins où l'on peut acheter aussi bien une moto qu'une guitare, ou encore un congélateur ou un sèche cheveux, des baskets et tout un tas de gadgets. En France on trouve tout cela en hypermarché, c'est vrai, sauf que là, le magasin fait à peine 200 m2....
Nous espérions du typique, nous sommes servis...

          Mardi. 10h, départ pour le circuit. En théorie juste pour vérifier si tout le matériel est là et si l'on pourra travailler dans de bonnes conditions. Nous ouvrons le premier container, et nous commençons à déballer et à nous installer. La température est idéale, il n'y a pas grand monde, l'ambiance est très détendue, bref tous les ingrédients sont là pour travailler sereinement. De fil en aiguille, nous préparons la zone de travail pendant que les collègues trient les pneus, tout va si bien que ce qui ne devait être qu'une visite s'est transformé en journée de travail normale. Le boulot du mercredi est quasiment bouclé d'avance...
Retour à l'hôtel, un peu de tourisme et soirée détente dans un resto typique Argentin..

          Mercredi 4 Avril. Jour des contrôles des dotations par les commissaires contrôleurs de la fédération. Quelques bricoles à faire, notamment changer plusieurs prises électriques puisqu'ici ce n'est pas les mêmes normes qu'au Qatar et encore moins qu'en France...
Nous profitons également du temps libre pour aller visiter le musée du circuit.

          17h, nous pouvons rentrer à l'hôtel. Une bonne douche s'impose, la chaleur à fait son apparition, et ici point de climatisation à outrance comme au Qatar. Deux malheureux ventilateurs essaient tant bien que mal de nous apporter un peu d'air...........

Chronique précédente : les GP 2018 commencent.

Ajouter vous aussi un commentaire sur "Les chroniques de MC - L'Argentine saisit les instants."
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette actualité :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :
Rechercher une moto
Publicité
Les reconnaîtrez vous ?
L'actu sur MP
Dernière fiche moto
Notre comparateur moto
Comparez les modèles motos
A ne pas louper
Communauté Facebook
Communauté Google+
Plan du site - Un lien vers MP - Les statistiques Xiti - Régie publicitaire