Se connecter
Actualité ACCUEIL > ACTUALITé
MotoGP/Argentine - Crutchlow remporte une course totalement barrée.

MotoGP/Argentine - Crutchlow remporte une course totalement barrée.

Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Cal Crutchlow (Honda LCR) a remporté un Grand Prix d'Argentine totalement barré où les multiples coups de théâtre ont assuré un suspens haletant.

            Cal Crutchlow (Honda LCR) a remporté un Grand Prix d'Argentine totalement fou où les multiples coups de théâtre ont assuré un suspens hors-normes. Zarco a une nouvelle fois frôlé la victoire et monte sur la seconde marche du podium devant la Suzuki officielle d'Alex Rins. De leur côté, Rossi et Marquèz ont déterré la hache de guerre, le premier ayant été percuté par le second qui s'était lancé dans une remontée virile finalement sanctionnée d’un déclassement.

 Une image forte et représentative d'un Grand Prix complètement barré...

Résumé :

            Quelques gouttes tombées juste avant la course ont d'emblée jeté une confusion inhabituelle sur la grille de départ. Pneus pluie ou pneus slicks ? Un bon nombre de pilote ayant opté pour le premier choix s'est ravisé juste avant le départ de la course, pour rentrer au stand et chausser des slicks. Suivant le mouvement, c'est la totalité des pilotes qui regagnaient alors les paddocks, certains rentrant même alors qu'ils étaient déjà en slicks, signe d'une confusion incompréhensible.
Tous ? Non. Jack Miller (Ducati Alma Pramac Racing), qui avait vu le coup venir, demeurait quant à lui installé à la première place, sur sa Desmosedici GP17 chaussée… de pneus slicks ! La Direction de Course décidait alors de retarder le coup d’envoi et de mettre en place une nouvelle procédure pour ne pas voir toutes les motos dangereusement encombrées à la sortie de la pitlane. Après un gros moment de flottement où la direction de course tentait de trouver une solution ne sabordant pas (trop) le coup de poker réussi de Miller, c'est une décision inédite qui fût prise : Miller restant en tête de la grille tandis que tous les autres pilotes étaient repoussés en fond de grille. L’ordre étant conservé, Dani Pedrosa (Repsol Honda Team) à l’origine deuxième, s’élançait donc de la sixième ligne.

 
Le départ façon Marc 'jefaicekejeveux' Marquez.

            Mais un nouveau coup de théâtre allait survenir au moment du second départ et non des moindres : Marc Márquez (Repsol Honda Team) calait. Le Champion du Monde en titre, dans une manœuvre totalement interdite, réussissait à redémarrer sa moto et remontait la grille à contresens pour se repositionner quelques secondes seulement avant le départ, devant les yeux incrédules des certains qui se demandent alors pourquoi les commissaires de course n'intervenaient pas pour dégager le jeune impétueux.


Extinction des feux :

Jack Miller profitait de son léger avantage pour conserver les commandes devant Dani Pedrosa, Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3) et Marc Márquez. Alors que le numéro 93 revenait en trombe sur le pilote australien, Zarco dégageait Pedrosa dans une manœuvre virile mais à priori correcte. La chute du malheureux espagnol étant surtout due à une perte de contrôle de sa moto sur une zone encore bien humide de la piste...Bon ok, Zarco l’a un peu aidé….


Le malheureux Pedrosa victime d'une attaque 'à l'espagnol' de Zarco.

Visiblement au-dessus du lot, Márquez s’emparait rapidement de la tête… du moins provisoirement, car sa manœuvre téméraire au moment du départ venait d'être sanctionnée par un ride-through. Aussitôt exécuté, la sanction faisait rétrograder le Catalan en 19ème position tandis que Miller retrouvait la première place.

Un groupe composé de quatre pilotes commençait alors à se détacher du peloton : Miller, Álex Rins (Team Suzuki Ecstar), Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3) et Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol) comptaient à ce moment-là 14 secondes sur leurs premiers poursuivants : Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP), Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) et Andrea Dovizioso (Ducati Team)

 
"Put*%$ mais c'est quoi ces plots sur la piste ?"

De son côté, Márquez se lançait dans une remontée de tous les risques où après s’être accroché une première fois avec Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini) – incident qui l’obligeait d’ailleurs à rendre une position – le Champion du Monde allait au contact avec… Valentino Rossi. Percuté par le jeune pilote, le vétéran italien se voyait propulsé sur l'herbe humide où la chute était inévitable.

 
9-3 en force.

Loin de ce jeu de quilles, Miller perdait la tête de la course après une petite erreur et laisser filer le trio Crutchlow,Zarco,Rins vers le drapeau à damiers. Le pilote français, ayant pris la tête temporairement, ne parvenait cependant pas à résister au Britannique qui décrochait ainsi la 3ème victoire de sa carrière en catégorie reine.


Un peu d'amour dans ce monde de brutes.

Un piste fétiche pour Cal puisque son dernier podium datait justement du GP d’Argentine 2017.. Quant à notre Zarco national, il inscrivait ainsi son quatrième podium en MotoGP, tandis qu'Álex Rins complétait le podium.

Le valeureux Miller, premier pole-man australien depuis Stoner, n'aura par réussi à résister à ses poursuivants

Jack Miller échouait pour sa part au pied du podium suivi par Marc Márquez. Mais, le pilote Repsol se voyait infliger une nouvelle sanction pour sa manœuvre sur Rossi : 30 secondes de pénalité qui le faisait dégringoler en 18ème position, juste devant sa victime qui avait réussi à reprendre la piste sans pouvoir sauver le moindre points. Du coup Maverick Viñales héritait de la 5ème place.

Andrea Doivizioso, vainqueur du Grand Prix du Qatar, se classait sixième tandis que Tito Rabat (Reale Avintia Racing), Andrea Iannone (Team Suzuki Ecstar), Hafizh Syahrin (Monster Yamaha Tech3) et Danilo Petrucci (Alma Pramac Racing) complétaient le Top 10. Pol Espargaró (Red Bull KTM Factory Racing) terminait 11ème juste devant l'Aprilia de Scott Redding (Aprilia Racing Team Gresini).

Le Belge Xavier Siméon (Ducati Reale Avintia Racing) fermait la marche.

Au classement général, c'est le bon vieux Cal qui prend les rênes, suivi par Andrea Dovizioso (+3 points) et Johann Zarco (+10).

Si vous cherchez Jorge Lorenzo (Ducati Team) dans ce résumé, désolé. Nous aussi nous l’avons cherché dimanche :) Mais en cherchant bien, on l’a finalement trouvé entre Morbidelli et Bautista. Il ouvre son compteur avec le point de la 15ème place...sauvée in-extremis par la pénalité de Marquez !

Le prochain Grand Prix se tiendra à Austin au Texas, dans deux semaines.

Résultats du Grand Prix d'Argentine 2018 :
Dimanche 08 avril 2018

1 25 35 Cal CRUTCHLOW GBR LCR Honda CASTROL Honda 170.4 40'36.342
2 20 5 Johann ZARCO FRA Monster Yamaha Tech 3 Yamaha 170.4 +0.251
3 16 42 Alex RINS SPA Team SUZUKI ECSTAR Suzuki 170.2 +2.501
4 13 43 Jack MILLER AUS Alma Pramac Racing Ducati 170.1 +4.390
5 11 25 Maverick VIÑALES SPA Movistar Yamaha MotoGP Yamaha 169.3 +14.941
6 10 4 Andrea DOVIZIOSO ITA Ducati Team Ducati 168.8 +22.533
7 9 53 Tito RABAT SPA Reale Avintia Racing Ducati 168.8 +23.026
8 8 29 Andrea IANNONE ITA Team SUZUKI ECSTAR Suzuki 168.7 +23.921
9 7 55 Hafizh SYAHRIN MAL Monster Yamaha Tech 3 Yamaha 168.7 +24.311
10 6 9 Danilo PETRUCCI ITA Alma Pramac Racing Ducati 168.6 +26.003
11 5 44 Pol ESPARGARO SPA Red Bull KTM Factory Racing KTM 168.2 +31.022
12 4 45 Scott REDDING GBR Aprilia Racing Team Gresini Aprilia 168.2 +31.891
13 3 30 Takaaki NAKAGAMI JPN LCR Honda IDEMITSU Honda 168.1 +32.452
14 2 21 Franco MORBIDELLI ITA EG 0,0 Marc VDS Honda 167.5 +42.061
15 1 99 Jorge LORENZO SPA Ducati Team Ducati 167.5 +42.274
16   19 Alvaro BAUTISTA SPA Angel Nieto Team Ducati 167.5 +42.625
17   12 Thomas LUTHI SWI EG 0,0 Marc VDS Honda 167.4 +43.350
18   93 Marc MARQUEZ SPA Repsol Honda Team Honda 169.4 +43.860
19   46 Valentino ROSSI ITA Movistar Yamaha MotoGP Yamaha 166.8 +52.082
20   17 Karel ABRAHAM CZE Angel Nieto Team Ducati 166.0 +1'03.944
21   10 Xavier SIMEON BEL Reale Avintia Racing Ducati 165.6 +1'10.144
Non classés
    38 Bradley SMITH GBR Red Bull KTM Factory Racing KTM 167.2 7 Laps
    41 Aleix ESPARGARO SPA Aprilia Racing Team Gresini Aprilia 166.2 11 Laps
N'a pas fini le premier tour
    26 Dani PEDROSA SPA Repsol Honda Team Honda   0 Lap


Classement général provisoire MotoGP 2018 :
Après 2 courses sur 18

1 Cal CRUTCHLOW Honda GBR 38
2 Andrea DOVIZIOSO Ducati ITA 35
3 Johann ZARCO Yamaha FRA 28
4 Maverick VIÑALES Yamaha SPA 21
5 Marc MARQUEZ Honda SPA 20
6 Jack MILLER Ducati AUS 19
7 Danilo PETRUCCI Ducati ITA 17
8 Valentino ROSSI Yamaha ITA 16
9 Alex RINS Suzuki SPA 16
10 Andrea IANNONE Suzuki ITA 15
11 Tito RABAT Ducati SPA 14
12 Dani PEDROSA Honda SPA 9
13 Hafizh SYAHRIN Yamaha MAL 9
14 Franco MORBIDELLI Honda ITA 6
15 Pol ESPARGARO KTM SPA 5
16 Scott REDDING Aprilia GBR 4
17 Alvaro BAUTISTA Ducati SPA 3
18 Takaaki NAKAGAMI Honda JPN 3
19 Karel ABRAHAM Ducati CZE 1
20 Jorge LORENZO Ducati SPA 1
21 Thomas LUTHI Honda SWI  
22 Bradley SMITH KTM GBR  
23 Aleix ESPARGARO Aprilia SPA  
24 Xavier SIMEON Ducati BEL  



crédits photos : motogp.com

Ajouter vous aussi un commentaire sur "MotoGP/Argentine - Crutchlow remporte une course totalement barrée."
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette actualité :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :
Rechercher une moto
Publicité
Les reconnaîtrez vous ?
L'actu sur MP
Dernière fiche moto
Notre comparateur moto
Comparez les modèles motos
A ne pas louper
Communauté Facebook
Communauté Google+
Plan du site - Un lien vers MP - Les statistiques Xiti - Régie publicitaire