Se connecter
Actualité ACCUEIL > ACTUALITé
Les chroniques de MC - Le pouvoir d'attraction.

Les chroniques de MC - Le pouvoir d'attraction.

Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Une des particularités d'agir au coeur de la compétition, c'est d'apercevoir, croiser, jusqu'à échanger avec quelques grands noms... et pas que.

          Samedi 8 septembre 2018 - Derniers essais libres, essais qualificatifs et course pour les rookies.

          Une journée bien remplie. Arrivée au circuit à 7h45 pour une ouverture du service à 8h. La première salve est pour les petits jeunes. 26 paires de roues en 90 devant et en 115 derrière. Une fois les deux grands rocks repartis, c'est l'attente de la fin des essais moto3 pour remettre ça. Et ainsi de suite jusque 18h. A chaque fin de séance, les wheels man arrivent les uns derrière les autres, certains pour échanger simplement une paire de gommes usées, d'autres pour faire contrôler une jante qui a mordu un vibreur, et ceux qui pour prendre de l'avance, font déshabiller leurs roues devenues inutiles pour les ranger.

          La journée passe ainsi et est également rythmée par les allées et venues de la star mondiale de la moto, à savoir VR46. En effet, comme bien souvent, notre structure est située juste en face de ses box - c'est donc une armée de fans qui siège en permanence ente les camions du team Yamaha et nous. Et à chaque mouvement de leur Dieu, des tonnerres d'applaudissements nous avertissent de ses moindres faits et gestes.
Autres scènes incroyables, cet amas de supporters; aveuglé par la star; empêchant involontairement quiconque d'emprunter la voie centrale du paddock, y compris Jorge Lorenzo sur son scooter, obligé d'attendre  au milieu de la foule que Valentino rentre dans son stand pour que le passage se libère. Qu'on aime ou pas le pilote numéro #99, il est quand même plusieurs fois champion du monde, il roule sur Ducati, nous sommes en Italie et tout le monde s'en fout ; il reste là, planté sur son deux roues à subir les hourras destinés à son ennemi.
Cette scène nous la verrons se répéter inlassablement et avec tous les pilotes souhaitant passer au mauvais moment.

          Notre position presque centrale nous offre quand même de bons avantages. C'est en général devant chez nous que se donne RDV les gens qui veulent se retrouver. Anonymes comme stars d'hier et d'aujourd'hui. On a ainsi pu saluer, Mrs Harada, Capirossi, Biaggi, le docteur Costa, des noms que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, mais que les passionnées du Continental Circus ont, par le passé, vénéré ou au minimum applaudi.
Une fois tout ce beau monde partit, ainsi que tout cet immense peuple de supporters, le calme retombe enfin sur le circuit, les grilles d'accès à la piste s'ouvrent aux sportifs qui souhaitent faire un ou plusieurs tours, en marchant en courant ou même en vélo.

          J'en profiterai pour enfourcher le VTT du team pour découvrir le bitume qui a vu débuter tant de grands pilotes, notamment Mattia Pasini qui réside à Riccione à moins de 10 km d'ici.
Je mettrais beaucoup plus de temps que la pole de Lorenzo mais quelle émotion de pouvoir rouler sur les traces de ces monstres de puissance.
La journée se terminera comme tous les samedis, par notre rituel tour du paddock. J'aurai ainsi la chance d'échanger quelques mots dans l'hospitality Tech3 avec Mr Johan Zarco.

Chronique précédente : Aux portes de Rossi

Ajouter vous aussi un commentaire sur "Les chroniques de MC - Le pouvoir d'attraction."
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette actualité :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :
Rechercher une moto
Publicité
Les reconnaîtrez vous ?
L'actu sur MP
Dernière fiche moto
Notre comparateur moto
Comparez les modèles motos
A ne pas louper
Communauté Facebook
Communauté Google+
Plan du site - Un lien vers MP - Les statistiques Xiti - Régie publicitaire