Motoplanete
À la une des Actualités

Les chroniques de MC - On commence à ranger, ça sent la fin de saison.

Les chroniques de MC - On commence à ranger, ça sent la fin de saison.

   Samedi 27 Octobre. La météo est un bis repetita de la veille. Ciel bleu, pluie, ciel bleu, pluie. Au cours de chaque session, les motos passent des slicks et des pluies, alors à chaque fin de session on change des slicks et des pluies. Et comme nous sommes jour de qualif, une des dernières de la saison, une de celles où tous ceux qui n'ont pas eu de résultat probant cette année cherchent à se mettre en valeur dans l'espoir de décrocher un contrat pour l'année prochaine. Les pilotes, et par ricochet les wheels man, sont donc un peu plus à cran et un peu plus pressés qu'à l'accoutumée. Entre la météo qui aura fait des siennes toute la journée et la tension palpable, c'est avec grand plaisir que nous avons accueilli la fin de journée. Journée qui, il faut le préciser, a été ponctué par une très belle première ligne de Johan Zarco en MotoGP.
Un rayon de soleil dans une journée maussade, c'est toujours bon à prendre.

   Dimanche 9h. Ouverture du service. En Europe nous ouvrons bien plus tôt, mais vu le décalage horaire avec la majeur partie des téléspectateurs du MotoGP,  le programme a été repoussé de deux heures.
Côté météo, même si le vent ne permet pas une température agréable, il a au moins chassé les nuages et donc la pluie. Ce qui n'empêche pas les wheels man de faire monter des pneus pluies sur leurs jantes disponibles.
Une fois les warm up terminés, c'est le premier coup de feu de la journée, les jantes inutiles sont mise à nue. En effet, immédiatement après la course, pour les teams c'est rangement express du matériel dans les flycases  pour une expédition au plus vite vers la Malaisie. Du coup, tout ce qui ne sert plus est plié et rangé ; tout ce qui est fait, n'est plus à faire..
Le ballet du démontage reprendra sitôt la course Moto3 terminée. Chaque pneu usé démonté est comptabilisé et empilé au fond du container matériel. Les containers sont arrivés avec un certain nombre de pneus et de matériel, ils doivent repartir avec un contenu strictement identique. Ceci afin d'éviter des montagnes de papiers à remplir en cas de contrôle douaniers.
Les moto3 pliées et rangées, place aux Moto2 - même technique, même organisation. Tout ce qui est usé part au fond. Ce qui est neuf est empilé temporairement devant le second container. Les gommes usées avec le matériel, les autres, ensembles dans le second container. Tous bien rangés par taille et par type de gomme afin de faciliter l'inventaire final et surtout de faciliter le déchargement et le rangement dans quelques semaines quand les deux sarcophages métalliques seront de retour au dépôt.

   17h, plus de bruit sur la piste, très peu sur le paddock, les grosses portes se referment et les scellés sont posés. Pour nous, le GP d'Australie 2018 est terminé, direction la villa. Ce soir c'est préparation des bagages, repas de fin de séjour et début du rangement et du nettoyage de la maison. Demain, il faut restituer les clés, puis ce sera le transfert vers l'aéroport de Melbourne. Un avion nous emmènera ensuite vers Kuala Lumpur pour le prochain GP...

Chronique précédente : Le pneu a le même goût en Australie.

Avis

Indispensables

Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
Dernières actus