Se connecter
Actualité ACCUEIL > ACTUALITé
Les chroniques de MC - Les prémices de 2019.

Les chroniques de MC - Les prémices de 2019.

Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

La saison 2018 est terminée, avec un lot exceptionnel d'émotions et de souvenirs pour MC. Mais pas le temps de souffler : les essais pour 2019 sont déjà là :

        Lundi 19 novembre. La saison 2018 est finie, place à 2019. Et 2019 commence dès cette semaine par des essais à Jerez.
J'ai RDV au circuit de Valencia pour échanger de remorque. Un confrère est arrivé la veille au soir avec une cargaison de gommes neuves. Il repartira avec mon chargement de pneus usés, et je prendrais ensuite la route direction l'Andalousie en espérant y trouver un peu de soleil.
734km d'autoroute en passant par Cuidad Real et Séville. 9 heures au volant et une pause obligatoire de 45mn, tel est le programme de la journée.

        21h. Tryp Hôtel de Jerez de la Frontera. Pour la troisième fois cette année, je présente mon passeport à la réception et je perçois la clé de ma chambre. Une chose de sûre à venir souvent ici, c'est que l'on n'est pas dépaysé.

        Mardi 20. Aujourd'hui, c'est quartier libre. J'en profite pour visiter la ville et acheter un peu de vinaigre puisque c'est la spécialité locale...

        Mercredi 9h. Comme pour les GP, c'est jour de montage, à la différence près, c'est que nos collègues  anglais sont là pour nous aider et qu'il pleut. Inutile de préciser que l'envie de finir au plus vite est bien présente.

        13h, la structure est en place, les salles sont posées, les machines bien alignées et prêtes à tourner.
Retour à l'hôtel après un passage au supermarché afin de prendre de quoi se nourrir cette fin de semaine. En effet, si les points de ravitaillement ne manquent pas durant les week-ends de GP, pour les essais, c'est le système D qui prédomine..

        Jeudi 22 Novembre 9h. Aujourd'hui comme pour le GP, c'est le jour des pneus. Mais comme une partie des teams ont encore des pneus de Valencia à user, qu'il n'y a pas les moto3, pas la rookies cup et que le plateau moto2 n'est pas au complet, le nombre de chariots est bien moindre que pour un GP, le nombre de roues par team également. Nous travaillons donc à vitesse régulée afin de ne pas finir trop tôt. Contractuellement, nous devons une présence jusque 17h, alors autant garder une occupation pour l'après midi. Attendre à ne rien faire n'est pas notre occupation favorite.

        13h, malgré une vitesse proche de celle d'un escargot en RTT, plus aucune roue à l'horizon. Pour couronner le tout, il pleut. L'après midi va être long...

        17h30 retour à l'hôtel, puis visite d'une bodegas voisine, la spécialité est aussi le vinaigre ; c'est l'endroit idéal pour acheter de quoi tenir un siège.

        Vendredi 9h. Les modèles 2019 sont en chauffe depuis un bon moment, les pilotes également. Même si la saison vient à peine de s'achever, tous sont impatients de voir tourner ou de tester ce nouveau moteur Triumph qui équipe dorénavant tout le plateau. En supplément de ce trois cylindres de 765cm3 contre 600cm3 auparavant , les moto2 bénéficient en plus de tout l'attirail électronique type MotoGP. Entre les pilotes qui ont changé de team, les nouveaux arrivants, les revanchards et le nouvel équipement, la motivation atteint des sommets.

        10h. Les fauves sont lâchés ! Les temps au tour sont supérieurs à ceux effectués avec l'ancienne version mais cela est logique, tout est nouveau, tout est à mettre au point et à régler et surtout la piste est encore humide de la veille.

        13h. Le son mélodieux de ce nouveau moteur laisse sa place à un sifflement inhabituel. Les motos électriques viennent d'entrée en piste pour une séance d'essais grandeur nature. Le contraste est saisissant. D'un côté une mélodie en 3 cylindres survoltés ; et de l'autre le bruit d'une perceuse sans fil qui tourne à vide...
Si le public adhère, il faudra bien s'y faire....
L'autonomie réduite de ces engins du futur étant restreinte, les moto2 sont de retour en piste. La météo étant plus qu'incertaine pour le reste du week end, il n'y a pas de temps à perdre.

        17h30. La journée d'essais prend fin pour les bolides, pas pour nous. Les wheels man débarquent les uns après les autres avec leurs piles de roues usées, tout est à changer, mais contrairement à Valencia, les chefs mécanos ont dû consulter la météo, en effet les demandes sont équilibrés entre pneus pluies et slicks.

        19h00, les derniers racks s'éloignent et nous aussi, il était temps, la lumière de la structure n'étant pas prévue pour travailler de nuit, cela devenait compliqué.

Chronique précédente : Dernier week-end de course

Ajouter vous aussi un commentaire sur "Les chroniques de MC - Les prémices de 2019."
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette actualité :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :
Rechercher une moto
Publicité
Les reconnaîtrez vous ?
L'actu sur MP
Dernière fiche moto
Notre comparateur moto
Comparez les modèles motos
A ne pas louper
Communauté Facebook
Communauté Google+
Plan du site - Un lien vers MP - Régie publicitaire