Motoplanete

Moto-Guzzi1100 Sport 1995

Présentation à retenir Technique Concurrentes Galerie Millésimes Avis Indispensables Occasions

Une réussite de Mandello

Sportive

Présenter la 1100 Sport avec les « Le Mans » pourrait paraître un véritable crime de lèse-majesté par les inconditionnels de la marque. Il est vrai que la 1100 Sport, présentée en 1994, n'est pas la descendante directe des « Le Mans » mais une déclinaison 2 soupapes de la 1000 Daytona.

Ce choix arbitraire de la placer avec les mythiques « Le Mans » tient surtout à sa place dans la gamme Moto-Guzzi. La Daytona a toujours été présentée comme une sportive de luxe, alors que la Sport eut la charge de remplacer la famille « Le Mans ».

Le département marketing du constructeur a surement dû hésiter longtemps à abandonner un nom désignant les sportives de Mandello depuis plus de 20 ans. Les « Le Mans » trainaient certainement une image trop désuète aux yeux du grand public pour que le constructeur se résigne à marquer une rupture dans la dénomination de sa famille sportive.

Car si la marque est toujours financièrement fébrile au début des années 90, elle fonde de grands espoirs sur sa Daytona (à cadre Wittner et moteur à 4 soupapes par cylindre), mais également sur son moteur 2 soupapes de 1064cc, inauguré avec la California 1100i.

La Sport héritera donc de la partie cycle moderne de la Daytona et du moteur 1100 (tout d'abord sans l'injection electronique). Et cette nouvelle venue fait un très grand pas en avant par rapport à la 1000 Le Mans, tant d'un point de vue technique qu'esthétique.

Le cadre Tonti est, cette fois, abandonné au profit de la technique développée par John Wittner: une poutre centrale de forte section reliant la colonne de direction à un système composé de 2 platines. La suspension arrière visiblement un peu inspirée du Cantilever relie directement le bras oscillant à la monopoutre. Ici, point de matériaux high-tech ou des techniques de fabrication de pointe. John Wittner est un concepteur brillant issu de la compétition, mais a évolué dans des disciplines aux budgets raisonnables (Battle Of Twins US). Il a donc conçu une partie-cycle simple, efficace et facile à produire; une véritable bénédiction pour un constructeur aux moyens limités. Il offre ainsi une chance à Mandello del Lario de reconstruire une gamme modernisée. Son cadre associe stabilité (c'est une Guzzi, pas un vélo), précision du train avant et surtout un très bon travail des suspensions. Il brille dans les grandes courbes et dans les phases de freinage, un peu moins dans les virolos très resserrés.

L'évolution moteur est plus classique : avec une croissance d'un peu plus de 100cc, le bicylindre gagne en puissance (90 chevaux à 7800 trs/min.) et en couple ( 9,4 mkg à 5800 trs/min. contre 7,8 mkg à 6250 trs/min.). Néanmoins, s'il gagne en muscle, son caractère n'est pas à l'opposé du 1000. Toujours plein d'inertie et manquant de souplesse en bas, le bicylindre s'apprécie dans les mi-régimes où il distille couple et vibrations pour le plus grand bonheur du pilote. Lorsque le mode d'emploi est assimilé, le V2 donne toujours cette même banane teintée de fierté sur le visage du guzziste. En 1996, Guzzi offrira également une injection électronique Webber Marelli à sa sportive. La belle y gagnera de la souplesse, une plus grande sobriété et surtout une poignée de gaz enfin douce.

Esthétiquement, la Sport hérite de la nouvelle face avant de la Daytona (vraiment réussie) mais gagne une selle biplace au design moderne et agressif beaucoup plus dans le coup que la coque monoplace de sa luxueuse soeurette. L'ensemble est de bon goût et privilégie des lignes intemporelles. Les coloris sont très... italiens: rouge, jaune, noir, mais aussi gris...

Cette Sport, bien qu'elle n'ait pas fait la une de toute la presse spécialisée à sa sortie, est peut-être une des plus belles réussites de la production motocycliste de la première moitié des années 90. Elle a été la preuve, avec la 1000 Daytona, que la passion pouvait largement compenser le manque de moyen, en associant le meilleur de la tradition avec des solutions simples et modernes. Moto Guzzi, exsangue, a très certainement sauvé sa peau en sortant ce modèle qui a redonné confiance au marché et aux investisseurs dans ses capacités et sa créativité. La Sport laissa sa place, en 2002 (après une courte période sans V11 caréné), à une nouvelle Le Mans: La V11 Le Mans.

Tanthallas - Photos: Internet & constructeur

Partager

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

    Lesmoins

      Assurez votreMoto-Guzzi 1100 Sport 1995

      Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
      Calculez le coût de l'assurance Comparez avec le tarif AMV

      Avis

      sur 0 avis d'utilisateurs Lire les avis
      Modèle commercialisé en

      Performances

      L'aspect technique

      Moto-Guzzi 1100 Sport 1995
      • Chassis
      • Cadre : Double berceau en tubes d'acier
      • Réservoir : 20 litres
      • Hauteur de selle : 810 mm
      • Empattement : 1 475 mm
      • Poids à sec : 221 kg
      • Train avant
      • Fourche téléhydraulique Ø 42 mm
      • 2 disques Ø 320 mm, étriers 4 pistons
      • Roue AV : 120 / 70 - 17
      Moto-Guzzi 1100 Sport 1995
      • Transmission
      • Boite à 5 rapports
      • secondaire par cardan
      • Train arrière
      • Mono-amortisseur
      • 1 disque Ø 282 mm, étrier 2 pistons
      • Roue AR : 160 / 60 - 17
      • Moteur
      • Bicylindre en V transversal , 4 temps
      • Refroidissement : par air
      • 2 carburateurs Ø 40 mm
      • culbuté
      • 2 soupapes par cylindre
      • 1 064 cc (92 x 80 mm)
      • 90 ch à 7 800 tr/min
      • 9,90 mkg à 6 000 tr/min
      • Rapport poids / puissance : 2,46 kg/ch
      • Crit'air :

      Galerie

      Millésimes

      Avis

      Déposez votre avis sur la Moto-Guzzi 1100 Sport 1995
      Notez cette moto :

      Indispensables

      Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
      Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.

      Occasions

      Comparateur
      Comparer des motos