Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > BMW > R 18 'Departed' 2018 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Kuztomization

BMW R 18

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
BMW

BMW R 18 'Departed' 2018

Concept bike
Fiche créée le 24/12/2018
BMW R 18

        Ces derniers temps, le monde de la customisation a été approché par la grande série, histoire de lancer des passerelles et provoquer un écho entre deux mondes. Il faut dire que l'époque est à l'appropriation tant qu'à la distinction de la machine. Yamaha l'a nettement illustré avec le programme Yard Built. Kawa délègue une belle réalisation chaque année à un atelier. Roland Sands est régulièrement appelé à la rescousse par différents acteurs. Quand à BMW, il se sert de personnalisations comme vecteur pour préparer le public à ses nouveautés.
Avec cette R18 Departed, la donne est un plus particulière. Sa base moteur est inédite, n'appartenant à aucun modèle de série. Ce n'est pas non plus un bloc réalésé ou un travail de ferveur façon Guy Coulon. Il semblerait qu'avec ce show-bike, les préparateurs de chez Custom Works Zon est mis en lumière non pas la prochaine Béhème mais un nouveau twin et l'offensive qui ira avec.

        Laissons-le un peu de coté pour l'instant ; il ne faudrait pas qu'il vole toute la vedette à la Departed. Un engin qui a fait forte impression au 27ème Hot Rod Custom Show de Yokohama. Très pur, minimaliste, l'engin semble bien frêle par rapport à l'énorme cœur ancré dans son ventre. Le monobras oscillant laisse apparaitre l'arbre de transmission, sans pudeur ni protection. Le cadre en tubes d'acier tente de se faire discret tandis que les roues envahissent tout l'espace disponible. 21 pouces à l'avant et 26 à l'arrière, rien de tel pour binocler les passants. Toute notion de confort, de pratique ou même d'utilisation est évidement exclue. Chacun s'évertuera à passer du temps pour détailler la selle ou le réservoir façonné à la main dans de la taule, la fourche de type Fior, les échappements ultra courts, la minutie dans chaque détail. Un exercice adroit pour Yuichi Yoshizawa et Yoshikazu Ueda – Une ambition pour la Bayerische Motoren Werke - Une préparation qui n'a rien d'innocent, annonçant très certainement un imposant cruiser dans la gamme BMW.

        Le choix d'un bloc aussi gros répond à plusieurs impératifs : être du gabarit de la concurrence, oscillant entre 1745 et 1920 cm3 chez les américaines ; offrir un couple imposant dès les plus bas-régimes ; et laver l'affront subit par les R 1200 C.
La tentative de BM dans le monde des customs avait pris forme avec les R 1200 en version C, CL, et Montauk dans la première décennie du XXIème siècle. Des machines nettement sous-motorisé avec un Boxer 1150 remanié en cubage et en cartographie mais trop juste en muscle.
Ce bloc 1800 serait une arme de revanche. Sans chercher la force du 1250 Shiftcam, il pourrait prétendre à une dose de couple énorme, parfaitement en adéquation avec le terrain. Parions ? De 17 à 18 mkg sans aucun doute. Aussi important que le gant et le gras, l'aspect n'a pas été traité à la légère. En témoignent les tiges de distribution apparentes sur le dessus des blocs, l'aspect énorme des culasses sillonnées de couloirs de refroidissement, les ailettes calorifères... et de bon vieux carbus pour alimenter chaque cylindre. Toutefois, aucune chance de retrouver ces corps d'abreuvage pour la production en série.

        Sous l'important travail de customisation, on perçoit un subtil clin d'œil à l'histoire de la marque. La face avant du moteur reçoit une sorte de calandre où se dessine un double haricot très allongé, comme sur les premières automobiles BMW (328 de 1936 ou 501 de 1950). Pour une marque avec un tel passif, il est important de toujours raconter une histoire, de rappeler les fondations de l'édifice. BMW préparait-il une offensive stratégique sur les routes de Milwaukee et Springfield ? Il semblerait que oui, avec une manière très cosmopolite : un préparateur japonais pour présenter une mécanique européenne avec en cible prioritaire le marché américain. Belle leçon du monde, non ?!?

M.B - Photos constructeur

Les indispensables pour la moto et le motard
Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.

Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
L'aspect technique de la

BMW R 18 'Departed' 2018

BMW R 18
  • Chassis :
  • Cadre : Structure en tubes d'acier
  • Train avant :
  • Fourche à parallélogramme de type Fior
  • 1 disque Ø nc
  • Transmission :
  • secondaire par cardan
  • Train arrière :
  • Mono-amortisseur
  • 1 disque Ø nc
  • Moteur :
  • Bicylindre à plat, 4 temps
  • Refroidissement : par air
  • 2 carburateurs Ø nc
  • 1800 cc
Ce qu'il faut retenir de la

BMW R 18 'Departed' 2018

Ajouter vous aussi un commentaire sur "la BMW R 18 'Departed' 2018"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :