Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > BROUGH SUPERIOR > Pendine Sand Racer 2018 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Chariots de feu

Brough Superior Pendine Sand Racer

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
Brough Superior

Nouveauté : Brough Superior Pendine Sand Racer 2018

Roadster
Fiche créée le 04/12/2017
Brough Superior Pendine Sand Racer

         La renaissance de Brough Superior s'est faite à la mesure de l'excellence d'autrefois. Auréolée d'une forte aura de prestige, la marque anglaise fut l'une des plus réputées si ce n'est la plus illustre de son époque. Pour son retour, un modèle de haut pedigree a vu le jour, lui aussi porteur d'un nom célèbre : la SS 100. Mais un modèle ne suffit pas pour assurer une pérennité. Aussi Brough commence à se construire une gamme avec un dérivé quelque peu typé 'scrambler' avec cette somptueuse Pendine Sand Racer. Un poil plus abordable, la moto est tout autant raffinée et passionnante à découvrir.

         Captivant. C'est peut-être le meilleur mot pour définir le premier aperçu de la Pendin. Un peu plus profonde mais aucunement terne, expressive et séduisante, elle ne s'aborde qu'avec un irrésistible sentiment de respect. La belle se placerait volontiers au cœur du hall d'un château, tandis que la SS 100 aurait plus sa place dans un congrès de l'aviation ou dans une section mécanique du Louvres. Du très bel objet, que la marque désormais franco-brittanique destine à un usage plus champêtre.
Façon de parler, car qui prendrait le risque de flanquer par terre et par chemin ce genre de bijou... Pour justifier son appellation, la moto relève ses échappements. Et quels échappements !!! Des cors de chasse aux élans de flute traversière, conclus de biseaux menaçants d'éructions.
Pour violenter les ondes sonores d'un recoin de mémoire ? Ou pour sauvagement exprimer ce nom qui lui colle au carénage ? Cette bécane rend-t-elle hommage à un inconnu Lord Sand Pendine ? Pas du tout. Pendine est un petit village du Pays de Galles, situé en bord de mer, avec autant d'habitants que dans une rame de TGV. Au début du XXème siècle, sa popularité naquit de sa longue plage de 11 km – Pendine Sands - où se déroulaient des courses et de records de vitesse. Plus récemment, Guy Martin s'y est craqué un top speed à vélo avec 181,7 km/h.
Le fondateur de la marque, Georges Brough, aimait tellement le coin qu'il a baptisé de ce nom ses motos de course et même sa baraque.

         Ainsi, ce n'est pas l'histoire d'un pilote qui sue de cette Brough Superior mais celles d'une terre de performances. Le moteur devra s'en montrer digne, et l'on peut avoir toute confiance envers son twin de 997 cm3. Très visuel, très français aussi, le bloc conçu en collaboration avec la société Akira développe 100 chevaux et 9.1 mkg. Tout comme la SS100, il peut être boosté à 130 chevaux et un gros 12.2 mkg pour une utilisation sur circuit uniquement.
Moteur et une bonne partie du châssis sont ainsi identiques. Le train avant est parmi les plus saisissants de la production actuelle. Ce double triangle en aluminium de type Fior permet non seulement un guidage et un amortissement plus précis ; mais travaillé telle une pièce d'orfèvrerie, il sublime la proue de la Brough. La seule différence avec le roadster provient du système de freinage. Le système 4D composé de deux double-disques est remplacé par un plus classique duo de galettes de 320 mm avec étriers radiaux 4 pistons. Mais toujours chez Beringer, afin de souligner l'excellence française.
Poursuivons dans l'aire des différences avec son bras oscillant. Une magnifique pièce d'alu entièrement taillé dans la masse. L'épure de suspension est simplifiée, avec un positionnement latéral du monoamortisseur directement du bras jusqu'à une platine fixé au cadre. Le pilote relève le buste avec un grand guidon relevé. Les jantes de 18 pouces ont cédé la place à une roue avant de 19 et une arrière de 17. Dans la même zone, le transfert de l'accastillage routier a permis d'épurer la coque en un irrésistible abdomen de guêpe. Le phare en a profité pour diminuer en gabarit tout en accueillant un petit saute-vent fumé. Peut-être le seul élément discutable de cette moto.

         Cette Brough Superior Pendine Sand racer sera disponible en deux niveaux de finition, S pour Sport et D pour Désert, pour la rentrée 2018. A un peu moins de 60 000 euros, ce qui en fait le modèle d'accès à la gamme. Une sacrée belle entrée en matière pour une moto de défilé balnéaire.

M.B - Photos constructeur

Les indispensables pour la moto et le motard
Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.

Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
L'aspect technique de la

Brough Superior Pendine Sand Racer 2018

Brough Superior Pendine Sand Racer
  • Chassis :
  • Cadre : cadre tubulaire en titane
  • Hauteur de selle : 820 mm
  • Empattement : 1540 mm
  • Poids à sec : 196 kg
  • Train avant :
  • Train avant de type Fior en aluminium, déb : 120 mm
  • 2 disques Ø 320 mm, étriers radiaux 4 pistons
  • Roue AV : 120 / 70 - 19"
  • Transmission :
  • Boite à 6 rapports
  • secondaire par chaîne
  • Train arrière :
  • Mono-amortisseur, déb : 130 mm
  • 1 disque Ø 230 mm, étrier 2 pistons
  • Roue AR : 170 / 60 - 17"
  • Moteur :
  • Bicylindre en V à 88°, 4 temps
  • Refroidissement : par eau
  • Injection Ø 50 mm
  • 2 ACT
  • 4 soupapes par cylindre
  • 997 cc (94 x 71.8 mm)
  • 100 ch à 9800 tr/min
  • 9.1 mkg à 7450 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 1.96 kg/ch
Ce qu'il faut retenir de la

Brough Superior Pendine Sand Racer 2018

Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Brough Superior Pendine Sand Racer 2018"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :