Motoplanete
Présentation Technique à retenir Concurrentes Galerie Millésimes Avis Indispensables Occasions

La meilleure ennemie d'une certaine CB750 FOUR...

Roadster

Fin 1968. Kawasaki s’apprête à frapper un grand coup. Depuis deux ans, la firme travaille sur un projet se nommant N600. Cette moto doit être simplement la meilleure: un quatre cylindres en ligne refroidi par air à double arbre à came en tête et… produite de série!

Tout est prêt et San Tanegashima (le père de tout ce projet) a fait de l'excellent boulot. La firme verte est sur le point de réaliser l'une des plus grande prouesse de son histoire. Le lancement est prévu pour l’année suivante: 1969.

Mais le destin peut parfois devenir une mauvaise surprise: Au Tokyo motor show de 1968, Honda présente une machine qui restera à jamais gravée dans l’histoire motocycliste: une certaine CB 750 FOUR.

La gloire mondiale se tourne désormais sur Honda. Kawasaki n'a plus qu'à digérer ce cruel coup du sort qui s’est joué à quelques mois près...

Honda dans la lumière et Kawa dans l’ombre... Ou plutôt dans la pénombre car la marque verte jouit d’une excellente réputation en terme de performances grace à ses deux-temps et profite de leurs succès pour pouvoir souffler un peu. On ressort les planches à dessin et on se remet au travail.

Durant trois années, tout est repris et kawasaki voulait sortir une machine encore meilleure que la CB 750 FOUR et se sert du retour d'expérience de la clientèle au sujet de la Honda. En clair, la frustration laisse place peu à peu à une formidable opportunité de ne pas reproduire les éventuelles erreurs de son concurrent et, à la fin 1971, un proto voit le jour: la 900 Z.

Après avoir fait des tests aux U.S.A., Kawasaki se dit qu’il est temps de rattraper le temps perdu et c’est en septembre 1972 que la 900 Z1 est officiellement lancée et le succès et au rendez-vous!

Le résultat ? Un roadster hors du commun: 900 cm3 de souffle, 252 kgs de charpente, 82 chevaux de fougue, une finition exemplaire et un look ravageur au possible. Posséder cette machine fait de vous un motard à part. Et, cerise sur le gâteau, elle est tout à fait maniable et facile à emmener : Le large guidon un peu haut couplé à une roue avant de 19 pouces permet d'inscrire en virage tout ce petit monde de manière intuitive. Si on est un peu large en virage, on tombera légèrement les gaz pour se resserrer et lorsque que l'on voudra se dégager, une rotation de la main droite fera entendre un son rauque et profond qui nous propulsera à plus de 200 km/h tel un boulet de canon.

Fiabilité, équilibre, puissance et maniabilté bien au-dessus des standards de l'époque. Voilà ce qui est sorti des usines Kawasaki. Et si vous en doutez, demandez aux heureux possésseurs de cette pièce historique : il vous dirons la même chose et peut-être même plus.

Plus chère que ses concurrentes, elle offre néanmoins une image plus flatteuse à ses heureux propriétaires. Une carrière qui ne dura au final que cinq ans puisque c’est en 1977 que le modèle est arrêté.

Mais ces cinq années marqueront à jamais la grande aventure du deux-roues. Au final, peut-être que son plus beau rôle a été celui d'être la meilleure ennemie de la CB750. Car si la Honda avait été la seule au top niveau, elle aurait été seulement une exception. Mais avec la kawa à ses côtés pour rivaliser avec la première place du podium, cela a permis le commencement d'un autre chapitre de l 'histoire alimenté par une course au "toujours plus haut". Pour une belle saga, il faut un premier au sommet et un second à peine en dessous; sauf que dans le cas de la CB750 et de la 900Z1, plusieurs décénies n'ont toujours pas permis de déterminer la place réelle de chacune.

CB750 FOUR et 900Z1, deux étoiles propulsées au firmament de l’histoire. Mais pendant qu’elles grimpaient vers l’avenir, d’autres sombraient dans le passé et c’est à l'ombre des lumières nipponnes que s’en allaient les grandes dames françaises et anglaises.

Alexandre B. - Photos constructeur

L'aspect technique

Kawasaki 900 Z1 1972
  • Chassis
  • Cadre : double berceau tubulaire en acier
  • Réservoir : 18 litres
  • Hauteur de selle : 820 mm
  • Longueur : 2 250 mm
  • Largeur : 820 mm
  • Hauteur : 1 175 mm
  • Empattement : 1 490 mm
  • Poids en ordre de marche : 252 kg
  • Train avant
  • fouche telescopique de 36mm de diam, déb : 140 mm
  • simple disque 296 mm de diamètre
  • Roue AV : 3.25 - 19
Kawasaki 900 Z1 1972
  • Transmission
  • 5 rapports
  • chaîne
  • Train arrière
  • deux amortisseurs latéraux, déb : 80 mm
  • tambour 200 mm de diamètre
  • Roue AR : 4.00 - 18
  • Moteur
  • 4 Cylindres en ligne , 4 temps
  • Refroidissement : air
  • Carburateurs MIKUNI 28mm
  • 2ACT
  • 2 soupapes par cylindre
  • 903 cc (66x66 mm)
  • 82 ch à 8 500 tr/min
  • 7,50 mkg à 7 000 tr/min
  • Crit'air :

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

    Lesmoins

      Avis

      sur 0 avis d'utilisateurs Lire les avis
      Modèle commercialisé en

      Performances

      Assurez votreKawasaki 900 Z1 1972

      Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
      Calculez le coût de l'assurance Comparez avec le tarif AMV

      Concurrentes

      Galerie

      Millésimes

      Avis

      Déposez votre avis sur la Kawasaki 900 Z1 1972
      Notez cette moto :

      Indispensables

      Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
      Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.

      Occasions

      Comparateur
      Comparer des motos