Motoplanete

Triumph900 DAYTONA 1993

Présentation à retenir Technique Concurrentes Galerie Millésimes Avis Indispensables Occasions

Une sportive de gentleman

Sportive

Une chose est certaine : les machines anglaises ont toujours eu un charme indéfinissable, intrinsèque, quelque chose de plus. Et une autre chose nous interpelle : cette nouvelle Daytona 900 est née avec le même et noble sang. Se différenciant nettement des 750 et 1000 Daytona, la dernière Triumph se présente comme une sportive pleine de charme et de caractère. Il y a avant tout cette robe superbe, admirable, véritable plaisir des yeux intensifié par un jaune teinté d\'élégance. Sous sa plastique \"so british\" se cache un 3 cylindres qui ne l\'est pas moins. Ce moulin de 100 ch offre un plaisir non seulement à l\'utilisation mais aussi à l\'écoute de son chant envoûtant. Les ingénieurs se sont attachés à renforcer ce bruit qui vous remue la colonne vertébrale. Ils ont bossé et optimisé la boite à air et les silencieux afin d\'amener le moulin à s\'exprimer au mieux de sa belle voix... et sans offenser la loi. C\'est beau et plaisant la maîtrise de l\'accoustique.
A ce niveau de puissance, ce bouilleur est l\'un des plus agréables du marché actuel. Disponible et même énergique dès les 3 000 tr/mn, il se donne avec délectation, se renforçant vers 5 000 trs puis une nouvelle fois à 7 000 trs. S\'il vous vient à l\'esprit de pousser la Daytona à sa vitesse max, sachez que sa courte démultiplication vous fera attendre plus de 220 km/h au rupteur, à 10 000 trs - Là, vous êtes dans la zone rouge depuis 1 000 trs.
La conduite de l\'anglaise n\'a pas grand-chose à voir avec les japonaises pur-jus du style GSX-R. La daytona est bien plus conviviale. Les demi-guidons ne sont pas vraiment près du pilote mais les jambes sont à l\'aise et placées naturellement. Le confort se distingue agréablement, non seulement par la selle mais aussi par le jeu de suspensions. Triumph s\'y est penché avec une grande attention et fournit à sa 900 sportive un amortissement de grande qualité. La Daytona ne s\'effraie de rien, avale toutes les imperfections de la route, même sur l\'angle, et se paye le luxe de demeurer confortable. En cas d\'arsouille, il est tout de même nécessaire de durcir les suspat\' pour limiter la plongée lors des freinages appuyés. Mais avant d\'en arriver là...

En fait, la Daytona est une bonne sportive (son rayon de braquage conséquent prouve que ce n\'est pas une citadine) mais pas une pistarde façon ZXR ou YZF. Avec plus de 260 kg et une géométrie loin d\'être radicale, elle jouerai plutôt dans la catégorie des sportives agréables, confortables mais pas destinée à exploser le chrono. Elle manque d\'ailleurs d\'un peu de garde au sol sur piste. Agile sans être ultra-incisive, précise et stable, la machine se manie avec douceur et vous récompense par une facilité agréable. Elle n\'apprécie que modérément d\'être bousculée entre les vibreurs, alors mieux vaut la piloter sans brusquerie en profitant de son charme. Pas de violence avec elle, juste de la passion.
La Daytona est une bien belle moto, qu\'on s\'offrira pour sa beauté, le caractère de sa mécanique et son juste équilibre alliant sport et confort - et non pas pour taper des Replica sur la piste. Elle est aussi plus polyvalente mais n\'est pas donnée. Le prix pour rouler différent avec une (très) belle dame.

M.B
(inspiré par Moto-journal - photos internet)

Partager

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

    Lesmoins

      Tarifs

      9 890
      Prix neuf
      Comparer les crédits

      Assurez votreTriumph 900 DAYTONA 1993

      Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
      Calculez le coût de l'assurance Comparez avec le tarif AMV

      Avis

      sur 5 avis d'utilisateurs Lire les avis
      Modèle commercialisé en

      Performances

      L'aspect technique

      Triumph 900 DAYTONA 1993
      • Chassis
      • Cadre : monopoutre en tube d\'acier
      • Réservoir : 25 litres
      • Hauteur de selle : 780 mm
      • Longueur : 2 152 mm
      • Largeur : 690 mm
      • Hauteur : 1 270 mm
      • Empattement : 1 490 mm
      • Poids à sec : 225 kg
      • Poids en ordre de marche : 264 kg
      • Train avant
      • fourche téléhydraulique Ø 43 mm, déb : 150 mm
      • 2 disques Ø 310 mm, étriers 4 pistons
      • Roue AV : 120 / 70 - 17
      Triumph 900 DAYTONA 1993
      • Transmission
      • Boite à 6 rapports
      • transmission secondaire par chaîne
      • Train arrière
      • monoamortisseur, déb : 126 mm
      • 1 disque Ø 255 mm, étrier 2 pistons
      • Roue AR : 160 / 60 - 18
      • Moteur
      • 3 Cylindres en ligne , 4 temps
      • Refroidissement : Refroidissement par eau
      • 3 carburateurs Mikuni ∅ 36 mm
      • double ACT
      • 4 soupapes par cylindre
      • 885 cc (76 x 65 mm)
      • 100 ch à 9 500 tr/min
      • 8,30 mkg à 6 500 tr/min
      • Rapport poids / puissance : 2,25 kg/ch
      • Crit'air :

      Galerie

      Millésimes

      Avis

      Modèle 1993
      la mienne à 20 ans maintenant, elle avait déjà une gueule rétro à sa sortie, elle toujours autant de charme. Répondre à Triumpht357

      Modèle 1993
      La daytona , un régal , le 3 cylindres est fabuleux et sa ligne ne démode pas . Moto intemporelle que l'on ne croise pas tous les jours . Je ne viendrai la mienne pour rien au monde . A cruiser ou attaquer un peu , elle se manie toute seule , merci les anglais . Grand V a tout les possesseurs de cette excellente machine . vincent16 Répondre à vincent16

      Modèle 1993
      Cela fait 8 mois que je possède une T357 après 10000km voici je que je retiens : j'ai fait le bon choix!!! Je roule principalement sur de long parcours (550 km)je fais une seule pose pour faire le plein au bout de 400km (bonne autonomie)la protection est efficace et le confort aussi autant qu'en solo qu'en duo. L'éclairage de nuit est trés puissant. Ce que je préfère c'est son look et le caractère du moteur.Disponible à bas régime et le couple se fait vraiment sentir à mi régime. Mon plus c'est rouler visière ouverte à mi régime pour me régaler de la symphonie du trois cylindres... (les poprio savent de quoi je parle) Sa bête noire : la ville. Son faible rayon de braquage et son poids ne facilite pas les manoeuvres. On ressent aussi toute la chaleur du moteur remonter sur soi.. vivement la nationale!! Bref cette moto c'est le pied pour moi. Amitié de Haute-Loire. Simon Répondre à Simon43

      Modèle 1993
      J'ai cette moto depuis 1993 (13 ans!) et c'est la meilleur machine que j'ai eu a ce jour, aucuns soucis,esthetique indémodable ,consommation raisonable,et toujours dans le coups coté performances,mème si aujour'dhui elle est plus proche d'une bonne GT que d'une sportive, son poid n'est pas un problème, bon confort en duo + bagage, coté défaut, la chaleur qui se dégage du carenage en été est limite supportable en été, et la position Bracelet est vite fatigante dans les "petits coins", sinon, que du bonheur. Amitiés de l'Isère. Répondre à phil38

      Modèle 1993
      Cette machine est magique, pour moi, et pour ma femme! Pas de frais d'entretien, à part les consommables, un confort plus qu'appréciable, (nous descendons en Suisse régulièrement), et en prenant la précaution de quelques arrêts pipi, clope, et détente, un vrai plaisir!! Le seul défaut connu, reconnu et indiscutable, c'est le poids de la bête à petite vitesse. La, il faut faire gaffe, sinon c'est la chute! Sinon, sa beauté met sur mon chemin des éventuels acheteurs que je déçois à chaque fois! Damned, j'y ai même pris goût!!! Amitiés bretonnes, Terry. Répondre à terry
      Voir plus de commentaires
      Déposez votre avis sur la Triumph 900 DAYTONA 1993
      Notez cette moto :

      Indispensables

      Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
      Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.

      Occasions

      Comparateur
      Comparer des motos