Motoplanete
À la une des Actualités

MotoGP - Les déclarations et les chiffres importants du Grand Prix d'Italie.



     Le MotoGP débarque au Mugello ce week-end pour le Grand Prix d'Italie, sixième manche du Championnat du Monde MotoGP 2016. Retrouvez ci-dessous les chiffres à retenir à l'aube de ce week-end de course ainsi que les déclarations des principaux pilotes qui ont largement pu commenter les dernières annonces du'mercato'.



Les déclarations des pilotes :

Jorge Lorenzo (Movistar Yamaha) - Leader du Championnat : « Le Mugello est une piste où l’on peut trouver ses limites et comprendre ses points forts. C’est ma piste préférée, pour les résultats que j’ai eus ici mais aussi pour le tracé, ses chicanes et ses virages. C’est un circuit qui me va très bien. Il y a eu beaucoup de mouvements ces derniers jours. Je pense qu’avoir Dovizioso comme coéquipier sera bien pour moi, c’est un pilote intelligent. Iannone aurait aussi été un bon coéquipier mais Ducati devait prendre une décision. Mais je penserai à tout ça plus tard. Pour l’instant je suis chez Yamaha et nous avons encore un long parcours devant nous. »

Marc Márquez (Repsol Honda) - Second du Championnat : « Un gros week-end nous attend. Nous avons beaucoup souffert au Mans. L’an passé au Mugello, nous avions également eu quelques difficultés, mais ça s’était un peu mieux passé en course. Nous allons tout faire pour figurer aux avant-postes. Nous verrons comment les pneus se comportent sur cette piste. Après mon erreur du Mans, je veux vraiment décrocher un bon résultat. Dani a déjà prolongé son contrat, ce qui n’est pas encore mon cas mais j’espère que ça ne tardera pas. On devrait conserver la même équipe et je pense que c’est important. Nous devons continuer de travailler de la même façon. Notre moto va de mieux en mieux mais nous devons nous hisser au même niveau que les autres. »

Valentino Rossi (Movistar Yamaha) - Troisième du Championnat : « C’est toujours un week-end spécial ici au Mugello. C’est en plus une piste fantastique, l’une des meilleures. Nous devrons essayer d’être compétitifs parce que ces dernières années je n’ai jamais été suffisamment rapides pour me battre pour la victoire. Cette fois-ci nous allons essayer d’être rapides dès le vendredi et nous espérons que la météo évolue positivement." Evoquant son futur coéquipier, Rossi a rajouté : « Ce sera dur, Maverick est un bon pilote, il est jeune et il a beaucoup de potentiel. »

Dani Pedrosa (Repsol honda) - Quatrième du Championnat : « Beaucoup de choses se sont dites durant les deux dernières courses mais maintenant tout est clair. Je suis content de rester chez Honda. Je cours pour eux depuis si longtemps. Ce choix donne une certaine stabilité. Le futur s’annonce bien car notre équipe est forte. Nous sommes toujours à la recherche des meilleures technologies. Malheureusement nous sommes un peu en retrait en ce moment, mais nous allons essayer de rectifier le tir en deuxième partie de saison, pour être forts lors des deux prochaines années. Je vais prendre mon 250e départ ce week-end. J’aurais pu attendre ce cap un peu avant, si je n’avais pas raté quelques courses. C’est un chiffre assez énorme, je suis quelque peu surpris moi aussi. C’est bien, mais d’un autre côté ça me rappelle que le temps passe. Je suis content d’en être arrivé là. »

Maverick Viñales (Suzuki Ecstar) - Cinquième du Championnat : « Il y avait beaucoup d’excitation après mon premier podium en MotoGP, d’autant plus que ça faisait longtemps que Suzuki n’avait pas été sur le podium. Au final j’ai décidé de partir et de rejoindre Yamaha et c’est une étape très importante dans ma carrière parce que j’ai beaucoup grandi. Je suis très reconnaissant envers Suzuki parce qu’ils m’ont fait confiance et ont essayé de me fournir une moto qui soit la meilleure possible. Ils ont fait un excellent travail. La décision était difficile à prendre et j’ai dû penser aux avantages et aux inconvénients mais je me suis rapidement décidé après le Mans. Nous avons atteint notre objectif pour cette saison, maintenant nous allons pouvoir être sereins et nous donner à 100% pour le reste de la saison. »

Pol Espargaró (Monster Yamaha Tech3) - Sixième au Championnat : « Je suis toujours impatient de courir au Mugello. Ce circuit est un de mes préférés, il ne ressemble à aucun autre. Ce week-end promet d’être un véritable challenge car la vitesse de pointe y est un critère primordial. Je pense que ça ne sera pas évident face aux très puissantes Ducati satellites, qui évolueront à domicile. Nous ferons tout pour être devant, pour décrocher un bon résultat afin de continuer ce que nous avons entrepris cette année. Nous avons fait des progrès depuis le Test de Jerez. Je me sens désormais confiant sur la moto. Notre objectif sera de terminer, une fois de plus, premier pilote indépendant dimanche. »

Andrea Iannone (Ducati Team) - Dixième du Championnat : « Gros changement pour les saisons 2017 et 2018, puisque je rejoins Suzuki. Je suis très content. C’est important pour moi d’être le pilote n°1 et Suzuki m’a présenté un bon projet. Ce n’est pas évident de quitter Ducati après ces quatre années passées ensemble. J’y ai vécu de bons moments, j’y ai décroché mon premier podium. Ducati a cru en moi dès 2013 et je voudrais les remercier pour tout. Mon futur sera différent mais je suis très excité par cette nouvelle aventure. Ducati a fait son choix. J’avais la possibilité de rester mais certaines parties du contrat ne me convenaient pas totalement. Il était impossible de les changer. Suzuki de son côté m’a fait une proposition qui m’a séduit, alors j’ai décidé de signer. Mais pour le moment, je dois rester concentré à 100% sur ma saison car nous avons encore pas mal de courses devant nous. Il est important de se quitter sur de bons résultats. Je pense que nous en avons le potentiel. Je veux continuer d’attaquer. »

Danilo Petrucci (Octo Pramac Yakhnich) - Dix-huitième du Championnat : « Je suis très heureux d’être de retour. Au Mans j’étais aussi assez content après les qualifications parce que nous avions fait un bon travail alors que je n’étais plus monté sur la moto depuis la première journée au Qatar. J’ai ensuite simplement réussi à rester sur mes roues alors qui beaucoup de pilotes sont tombés. Sans ça j’aurais du finir douzième.  Beaucoup de pilotes et gens du paddock m’ont dit que je leur avais manqué et ils m’ont manqué aussi, tous les pilotes, les gens du paddock, les mécaniciens… mêmes les journalistes ! J’ai encore deux plaques et vingt vis dans la main, ça me fait une véritable station météo alors je peux vous donner les prévisions ! »

Classement général provisoire Championnat du Monde MotoGP 2016 : 
Après 5 courses sur 18

1 Jorge LORENZO Yamaha SPA 90
2 Marc MARQUEZ Honda SPA 85
3 Valentino ROSSI Yamaha ITA 78
4 Dani PEDROSA Honda SPA 53
5 Maverick VIÑALES Suzuki SPA 49
6 Pol ESPARGARO Yamaha SPA 47
7 Aleix ESPARGARO Suzuki SPA 42
8 Hector BARBERA Ducati SPA 39
9 Eugene LAVERTY Ducati IRL 33
10 Andrea IANNONE Ducati ITA 25
11 Andrea DOVIZIOSO Ducati ITA 23
12 Stefan BRADL Aprilia GER 23
13 Alvaro BAUTISTA Aprilia SPA 21
14 Bradley SMITH Yamaha GBR 20
15 Scott REDDING Ducati GBR 16
16 Michele PIRRO Ducati ITA 12
17 Tito RABAT Honda SPA 11
18 Danilo PETRUCCI Ducati ITA 9
19 Loris BAZ Ducati FRA 8
20 Cal CRUTCHLOW Honda GBR 5
21 Yonny HERNANDEZ Ducati COL 3
22 Jack MILLER Honda AUS 2

 

Les Chiffres du Grand Prix du Mugello 2016 :

    Le Championnat du Monde s’est rendu sur le circuit du Mugello à trente reprises, dont vingt-cinq fois consécutives depuis 1991.

    Cette piste a accueilli son tout premier Grand Prix en 1976. Barry Sheene s’était imposé cette année-là avec une avance d’un dixième sur Phil Read. A cette époque, les pilotes Suzuki dominaient la catégorie reine.

    Le tracé du Mugello, long de 5,245 kilomètres, est resté inchangé au fil des années.

    Yamaha est le constructeur qui a le plus triomphé en Italie sous l’ère MotoGP. Sur ces neuf succès, cinq sont l’œuvre de Valentino Rossi, vainqueur de 2004 à 2008. Jorge Lorenzo s’est quant à lui illustré à quatre reprises en 2011, 2012, 2013 et 2015.

    Honda compte quatre victoires au Mugello au cours de cette même période, avec Marc Márquez, Dani Pedrosa et Valentino Rossi, qui ont respectivement remporté les éditions 2014, 2010 et 2002/2003.

    Andrea Iannone avait inscrit le premier podium de Ducati en 2015, six ans après la victoire de Casey Stoner.

    Le meilleur résultat de Suzuki au Mugello est une cinquième place, position à laquelle John Hopkins avait terminé en 2007, tout comme Loris Capirossi en 2009.

    Valentino Rossi est le pilote qui a le plus brillé sur ce circuit. L’Italien est monté sur la plus haute marche du podium à sept reprises en MotoGP, deux fois avec Honda, cinq fois avec Yamaha. Des victoires qui viennent s’ajouter aux deux succès obtenus dans les petites catégories. Toutefois, le nonuple Champion du Monde n’a plus dominé cette épreuve depuis 2008.

    Un seul autre Italien s’est imposé en catégorie reine sur ce tracé : Loris Capirossi. Lequel s’était illustré en 2000, après avoir mené un joli combat face à Max Biaggi et Valentino Rossi. Ses compatriotes avaient d’ailleurs fini par chuter.

    Le Grand Prix d’Italie 2004 fut la plus courte course de l’histoire en catégorie reine. Lancée une première fois, l’épreuve avait été interrompue par la pluie. Un deuxième départ avait été donné pour une durée de six tours.

    L’Italie, les Pays-Bas et la Grande-Bretagne sont les trois seuls pays à avoir accueilli un Grand Prix chaque année depuis l’introduction du Championnat du Monde en 1949.

    Andrea Iannone avait enregistré sa toute première pole l’an passé au Mugello. Jamais un pilote italien n’avait accompli une telle performance, au guidon d’une machine italienne pour le GP d’Italie, depuis Giacomo Agostini en 1972 à Imola.

    La saison dernière, deux Britanniques étaient en pole au Mugello : Danny Kent en Moto3 et Sam Lowes en Moto2. Ça n’était jamais arrivé durant un week-end de courses depuis le Grand Prix de Suède 1977. Cette année-là, Barry Sheene et Mick Grant s’étaient adjugés la pole position dans les catégories 500cc et 250cc.

    Dani Pedrosa célèbrera son 250e Grand Prix toutes catégories confondues au Mugello. Aleix Espargaró franchira quant à lui le cap des 100 courses en MotoGP.

    Maverick Viñales est devenu, au Mans, le cinquième plus jeune pilote à décrocher un podium en MotoGP, après Marc Márquez, Dani Pedrosa, Casey Stoner et Jorge Lorenzo.

    Jamais un pilote Suzuki n’avait figuré sur le podium depuis la troisième place de Loris Capirossi en République-Tchèque en 2008. La dernière victoire de la marque japonaise remonte toujours au Grand Prix de France 2007 avec Chris Vermulen.

    Maverick Viñales occupe la cinquième place du général après cinq épreuves, ce qui est le meilleur résultat d’un pilote Suzuki depuis Loris Capirossi en 2008. Les deux pilotes Suzuki ont terminé, deux fois d'affilée, dans le Top six, ce qui n’était plus arrivé depuis 2007.

    La victoire de Jorge Lorenzo au Mans permet à l’Espagne de comptabiliser 124 succès, soit autant que les Australiens.

    Yamaha pourrait décrocher, au Mugello, sa centième victoire en MotoGP™. 54 d’entre elles sont à mettre au compte de Valentino Rossi, 42 d’entre elles sont l’œuvre de Jorge Lorenzo. A cela s’ajoutent deux succès de Max Biaggi et un de Ben Spies.

    15 ans et 330 jours séparent Valentino Rossi et Maverick Viñales, soit le plus gros écart jamais observé sur un podium de la catégorie reine depuis le Grand Prix de Belgique 1975. John Newbold et Jack Findlay, qui avaient terminé sur le podium, étaient respectivement âgés de 22 et 40 ans.

    Jorge Lorenzo a empoché sa victoire avec une avance de 10'654 secondes au Mans, soit son plus gros écart sur piste sèche.

    Le poleman s’est toujours illustré depuis huit Grands Prix, ce qui ne s’était jamais produit en MotoGP.

    Yamaha a signé le doublé lors des deux dernières épreuves, ce qui n’était plus arrivé depuis sept ans.



crédits photos : motogp.com

Partager

Avis

Déposez votre avis sur la MotoGP - Les déclarations et les chiffres importants du Grand Prix d'Italie.
Notez cet article :
Dernières actus

Toutes les infos sur le moteur 1800 de la prochaine R 18.

29/11/2019
Toutes les infos sur le moteur 1800 de la prochaine R 18.

Plus gros twin de la marque, le flat '18' vient directement provoquer les mécaniques américaines. BMW le montre sous bien des angles et donne des données techniques pour entretenir les braises de la conviction.

#2016 #Actualités #Sport

Ducati s'engage dans le mondial d'Endurance.

28/11/2019
Ducati s'engage dans le mondial d'Endurance.

Le Team ERC Endurance passe chez Ducati et engagera une Panigale V4R dès les 8 Heures de Sepang. Les rouges sont face à un nouveau challenge, dans une discipline où la fiabilité joue plus que les performances.

#2016 #Actualités #Sport

2020, la dernière année de la Kawasaki ZZR 1400.

22/11/2019
2020, la dernière année de la Kawasaki ZZR 1400.

C'est la fin d'une époque, celle des grosses Sport-GT à la puissance et la cylindrée démoniaques. Kawasaki a annoncé que sa ZZR 1400 ne serait plus commercialisée après 2020.

#2016 #Actualités #Sport

Le Ducati Streetfighter V4 élu 'Plus belle moto' du Salon de Milan 2019.

15/11/2019
Le Ducati Streetfighter V4 élu 'Plus belle moto' du Salon de Milan 2019.

Comme quasiment chaque année, c'est une Ducati qui a été élu la plus belle moto du salon de Milan. Le surpuissant Streetfighter V4 remporte le vote du public avant de chauffer la route avec ses 208 chevaux.

#2016 #Actualités #Sport

Direction la Grèce pour le KTM Adventure Rally 2020.

15/11/2019
Direction la Grèce pour le KTM Adventure Rally 2020.

L'aventure et les Adventure se préparent pour la quatrième édition européenne du KTM Adventure Rally, qui se déroulera à Nafpaktos, en Grèce, du 9 au 12 juin 2020.

#2016 #Actualités #Sport

L'hiver vient pour les 8 heures de Sepang.

15/11/2019
L'hiver vient pour les 8 heures de Sepang.

D'ici un mois aura lieu la première édition des 8 'Hours of Sepang'. 150 pilotes au sein de 50 équipes ouvriront les portes de l'hiver à cette inédite épreuve d'Endurance.

#2016 #Actualités #Sport