Motoplanete
À la une des Actualités

Triumph prépare l'arrivée d'une nouvelle Trident.

Triumph prépare l'arrivée d'une nouvelle Trident.

            Accéder à l’univers Triumph, c’est commencer par une néo-rétro telle la Street Twin ou attaquer direct les coups de tronche avec une Street Triple. On fait comment pour avoir entre les deux, avec du fun, du cool et du moderne ?

            La prochaine Trident est la réponse. Triumph proposera au printemps 2021 un roadster de moyenne cylindrée apte à venir concurrencer les Z 650, MT-07 et autres SV 650. Une gredine, au muscle allégé et au style marqué. Car s’il faut faire plus simple pour annoncer un prix plus attractif que les Street Triple, il faut aussi du charme et de la qualité.

            Du chic, ça ne devrait pas poser de souci. Le prototype que Hinckley dévoile à présent laisse présager des formes gentiment provocantes. Avec un réservoir galbé, une allure svelte, un arrière plus pompouillard que celui de la Street Triple et un phare rond (forme en voie de disparition dans ce segment), la Trident devrait sans mal exercer un pouvoir de séduction. Côté technique, la patte Triumph sera bien là.

            En premier lieu avec le moteur, un 3 cylindres. Depuis longtemps motorisation fétiche de la marque, ce type de bloc permet de concilier réponse à bas-régimes et grogne à hauts-régimes. D’après la forme des carters, on devine une extrapolation du bloc 765 cm3… avec moins de renfort au niveau du joint de culasse. C’est que le moulin sortira normalement moins de puissance que le géniteur , histoire de ne pas concurrencer les bad-boys de la gamme ; et de coller aux canons du segment. Entre 75 et 80 chevaux ? A confirmer.

            La Trident ne reprendra pas le cadre périmétrique de la Street Triple mais une structure tubulaire (acier ? aluminium ?) moins onéreuse. La fourche inversée fait belle impression mais il est peu probable qu’elle soit réglable. Pas d’étriers de frein radiaux à l’appel ni de Brembo sur les pinces mais du Nissin axial (2 ou 4 pistons).
Il faudra aussi faire l’impasse sur l’écran TFT, la grande tendance actuelle. A la place, un hublot accueillera deux fenêtres digitales pour afficher les infos de bord. La dotation électronique se complétera de l’ABS et, à n’en pas douter, de petits bonus dont le marché est friand, tels des Modes de conduite ou la connectivité smartphone.

            Ce roadster est autant une nouveauté qu’un revival. En effet, l’appellation Trident était présente au catalogue Triumph dans les années 90, déjà en tant que roadster d’entrée de gamme.
Et pour les curieux de l’histoire, la première Trident date de la fin des années 60, où elle apporta l’architecture 3 cylindres à la marque anglaise. Un modèle de haut rang, avec une partie-cycle dépassée mais un moteur qui aurait propulsé Triumph dans une nouvelle ère. Sauf que l’anglaise a rencontré très vite le raz-de-marée Honda CB 750. On connait la suite.



Avis

Les indispensables du motard

Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
Dernières actus