Motoplanete

Triumph900 Street Twin 2020

Présentation à retenir Technique Concurrentes Galerie Millésimes Avis Indispensables Occasions

Dose de tonus sous le blouson

Roadster

Triumph a parfaitement manœuvré le développement de ses gammes de roadsters. Ses ? Oui, d'un coté les 'Roadsters' modernes, plein de fougue et de nervosité – et de l'autre les 'Modern Classics', soucieux de chatouiller la fibre nostalgique et/ou d'apporter le style d'autrefois avec les avantages de la modernité. Dans cette famille, tout commence par la 900 Street Twin. Une petite Bonneville au tempérament léger, enjoué, urbain.

L'engin aime les balades, avoir le style dans les rues ou sur les nationales. Mais son bicylindre avait parfois envie d'être plus à l'aise, plus ample quand l'esprit du pilote s'ouvrait à l'égarement. Certes, la 1200 Bonneville a le coffre pour ça. La Street Twin devait-elle en souffrir plus longtemps pour autant ?
Plus maintenant. Le twin parallèle s'émancipe en montrant une belle progression de sa puissance. Grâce à un taux de compression augmenté, une élévation du régime moteur, un vilebrequin, des arbres fixes et des arbres d'équilibrage de vilebrequin plus légers, 10 chevaux sont rajoutés aux 55 déjà présents. Cela représente 18% de hausse par rapport à la précédente Street Twin – Celle-ci avait déjà gagné 18% de couple depuis la 865 Bonneville.
Cela a un prix, que l'on ira chercher à haut-régimes. L'anglaise a plus de watts mais ses pics de puissance et de couple sont perchés plus haut dans les tours. La force de traction préserve ses 8,2 mkg, à condition d'aller les chercher avec 600 trs de plus, à 3 800. On la provoquera donc un peu plus, avec la satisfaction d'un élan plus prononcé et de performances en hausse. Ce qui lui ouvre des horizons. Citons parmi les modifs techniques un carter d'embrayage à optimisation des masses et un nouvel embrayage plus léger

Triumph 900 Street Twin 2020 La Street Twin d'hier freinait bien, mais sans plus. La pince faisait le job en adéquation avec le tempérament de la machine. A présent que ça crache plus à la sortie des bielles, une amélioration du poste de freinage ne sera pas du luxe. Triumph opte ainsi pour un étrier Brembo à 4 pistons en remplacement du Nissin à 2 pistons, toujours sur un disque de 310 mm. Le mordant comme l'efficacité devrait passer à un cran et un ressenti supérieur. L'arrière conserve son ensemble Nissin 2 pistons avec une galette de 255 mm.
Pas de changements coté cadre, amortisseurs, bras oscillant ou géométrie. Juste une retouche au niveau interne de la fourche pour un peu plus d'efficacité. La Street ne cherche pas vraiment à devenir une lame de la route ; juste augmenter l'agrément.

Justement, pour le commencer, une bonne selle sera de bon aloi. Avec 10 mm d'épaisseur de mousse en plus, l'équipage devrait moins sentir la sécheresse de nos routes. On profitera alors d'une position de conduite naturelle, tranquille, décontractée, conçue pour rouler au rythme des poum-poum régulier du twin.
Au ou aux rythmes ? La question peut désormais se poser vu la présence du petit bouton Mode sur le commodo gauche. Il commande quoi ? La Street Twin avait déjà l'ABS, un antipatinage déconnectable, le ride-by-wire... Que peut-elle envier à sa grande sœur ?!? Mais oui, les Modes de conduite. Le tempérament moteur peut se tendre en 'Road' ou se détendre en 'Rain', afin d'emmener du gaz sous plusieurs facettes. Chaque mode adapte les réglages de cartographie et d'antipatinage.

On se refait la face pour cette évolution ? Mmmhmm... Pas besoin. On va juste revoir deux ou trois petites choses. Un bocal de liquide de frein un peu plus classe, un nouveau revêtement de selle, une plaque de protection ajourée en provenance de la Street Cup sur le carter gauche, des panneaux de boite à air très légèrement redessinés, un compteur sommairement revu, et de nouvelles jantes plus cossues aux flancs de bâtons usinés. Il faudra avoir un œil très perspicace pour dénicher les changements sur les supports de phare et le badge du réservoir.

Feux arrière à LEDS, prise USB et antidémarrage codé sont toujours de série. Le coin des options s'enrichit du système de surveillance des pneus TPMS, à coté des 140 accessoires prévus pour customiser cette Street Twin.
Sur l'ancienne, 3 kits permettaient de lui soulever la personnalité : le 'Scrambler', le 'Brat Tracker' et l'Urban'. La nouvelle collection s'est réduite à 2 packs.
- Le kit 'Urban Ride' :

Un style urbain encore plus dépouillé avec
/ Une selle capitonnée marron type café racer
/ Un kit de carter d'huile noir
/ Un kit de suppression de garde-boue
/ Un bouchon de réservoir d'huile noir usiné
/ Des écopes d'admission noires
/ Une sacoche en coton ciré noir
/ Des clignotants LED

- Le kit 'Café Custom' :

Avec une sensibilité urbaine contemporaine, cette réinterprétation plus actuelle du café racer "old school" inclut :
/ Un combiné de suspension arrière Fox
/ Des silencieux Vance & Hines
/ Un kit de suppression de garde-boue arrière
/ Des clignotants LED
/ Un bouchon de réservoir d'huile noir usiné
/ Des écopes d'admission noires

Une belle petite mise à jour pour la Triumph 900 Street Twin, avec un peaufinage des détails, un enrichissement en électronique et surtout une puissance moteur augmentée à 65 chevaux. Dispo aussi en A2, cette moto entretient avec brio la découverte du Classic anglais. Reste un tarif pas tant démocratique que ça.

M.B - photos constructeur

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

    Lesmoins

      Tarifs

      9 400
      Prix neuf
      Comparer les crédits

      Assurez votreTriumph 900 Street Twin 2020

      Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
      Calculez le coût de l'assurance Testez le tarif du specialiste assurance moto

      Avis

      sur 11 avis d'utilisateurs Lire les avis
      Modèle commercialisé en

      Performances

      L'aspect technique

      Triumph 900 Street Twin 2020
      • Chassis
      • Cadre : Simple berceau tubulaire en acier
      • Réservoir : 12 litres
      • Hauteur de selle : 750 mm
      • Longueur : 2 090 mm
      • Largeur : 785 mm
      • Hauteur : 1 114 mm
      • Empattement : 1 415 mm
      • Poids à sec : 198 kg
      • Train avant
      • Fourche téléhydraulique Ø 41 mm, déb : 120 mm
      • 1 disque Ø 310 mm, étrier 4 pistons
      • Roue AV : 100 / 90 - 18
      Triumph 900 Street Twin 2020 technique
      • Transmission
      • Boîte à 5 rapports
      • Transmission secondaire par chaine
      • Train arrière
      • 2 combinés latéraux, déb : 120 mm
      • 1 disque Ø 255 mm, étrier 2 pistons
      • Roue AR : 150 / 70 - 17
      • Moteur
      • Bicylindre parallèle , 4 temps
      • Refroidissement : Refroidissement par air et eau
      • Injection Ø nc
      • 1 ACT
      • 4 soupapes par cylindre
      • 900 cc (84.6 x 80 mm)
      • 65 ch à 7 500 tr/min
      • 8,20 mkg à 3 800 tr/min
      • Rapport poids / puissance : 3,05 kg/ch
      • Compression : 11:1
      • Crit'air :

      Galerie

      Millésimes

      Avis (11)

      Modèle 2020
      je l'aime bien moi,cette p'tite moto,facile au quotidien,et bien assez puissante.je fais de la route sinueuse,de moyenne montagne, pour aller au taf,super sono! le top! Répondre à gazadonf

      Moto plaisir sauf erreur de casting

      Modèle 2017
      La Street Twin est vraiment une moto faite pour la ballade sur les petites routes viroleuses, de préférence sous le soleil. En sautant d\'un virage à l\'autre, on profite de sa partie cycle rassurante , de son couple à bas régime, de sa sonorité envoutante… avec une position de conduite naturelle et tout les avantages d\'une moto moderne : fiabilité, finition soignée, abs, antipatinage, ridebywire, embrayage anti-drible. Et à la pause en terrasse quel succès ! Bon, maintenant il ne faut pas se tromper : si vous voulez faire de l\'autoroute avec femme et bagages, le manque de protection, de possibilités d\'emport, l\'absence de 6e et le tout petit réservoir vous serez déçu. De même si vous voulez refaire le Grand Prix de France sur la nationale voisine, vous avez tout faux : le freinage, les amortisseurs et le manque d\'allonge du moteur vous ramèneront à la raison (allez voir du côté de la Thruxton R). Dernier point, qui est très important à mes yeux. Il y a plein de possibilités de personnalisation qui en plus d\'améliorer quelques détails en font MA bécane. On trouve de tout sur internet (et chez Triumph mais c\'est plus cher !). Répondre à Fabrice

      Modèle 2016
      Juste domage beaucoup trop de plastique Répondre à Gustave

      Street Twin A2

      Modèle 2017
      Après l'achat d'une T120 en 2016, j'ai fait l'acquisition d'une Street Twin A2 pour me femme qui vient d'avoir son permis. La ST est clairement plus légère et plus basse que la T120. Plus facile à conduire aussi, on dirai presque une 125 ! En comparaison, la T120 est un peu plus exigeante mais aussi plus attachante de ce fait. Plus conformable aussi. La ST est néanmoins une excellente moto pour débuter, notamment pour les petits gabarits. Ma femme, qui mesure 1,64m, pose les deux talons au sol et a pris ses marques dès les premiers kilomètres. Nous avons réalisé plus de 250 km avec le premier plein et le moteur bridé A2 est très agréable à ce stade. Tout cela est bien sûr à confirmer en fin de rodage. Les pots d'origine ont une très belle sonorité moteur chaud. Comme pour la T120, je conseille vivement de ne pas se précipiter sur les pots homologués « Vance » et de voir à l'usage… Répondre à zygomatique

      freinage décevant

      Modèle 2017
      Attention, Moto très maniable, un vrai jouet, mais freinage indigne d\'une moto actuelle. Le freinage est clairement pas à la hauteur, une honte pour une moto de ce prix Répondre à laurent

      Modèle 2017
      Vue le prix ils pourraient mettre moins de plastique (passage de chaînes ,phares ect ..) dommage! Répondre à Gustave

      Modèle 2016
      Bravo, beau moteur. Toutefois,comme s\'est maintenant la mode, un réservoir de minet de plage, compteur hideux et visiblement partie cycle n'autorisant pas une bagagerie fonctionnelle. Il serait bon aux constructeurs de motos rétro ou vintage de proposer aux roulent d\'avant des motos réellement adaptées à la route,seul Guzzi avec sa V7 propose une moto répondant à cette demande, toutefois avec une puissance limité. Répondre à New hope

      Modèle 2016
      Une bonne moto, simple et de bon goût, bien réalisée et aux finitions soignées. Dommage que les dirigeants grands-bretons aient cru opportun _ même à près de 10000€ le bout tous frais inclus _ de délocaliser sa production en Thaïlande. Les conditions de travail britanniques dignes de Zola, ne leur suffisant encore pas... Répondre à jicé1960

      Modèle 2016
      Sympa, étonnante, bien fni , belle et très agréable à vivre, et très douces commandes ( un regale d\'embrayage) Répondre à lagos13

      Option compte tours sur 900 Street Twin ?

      Modèle 2016
      Option compte tours dispo ou uniquement sur T120? Répondre à perfecto

      Modèle 2016
      belle démonstration de la part de nos amis les grands bretons; ou comment intégrer du modernisme sans défigurer le look vintage d\'une moto, c\'est propre net sans bavure, en attendant un essai dynamique et de connaître le prix, suis complètement fan Répondre à GIL73
      Voir plus de commentaires
      Déposez votre avis sur la Triumph 900 Street Twin 2020
      Notez cette moto :

      Indispensables

      Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
      Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
      pub

      Occasions

      Comparateur
      Comparer des motos