Motoplanete
Présentation Technique à retenir Concurrentes Galerie Millésimes Avis Indispensables Occasions

Roadster

          En 1978, BMW Motorrad poursuit le grand renouvellement de sa gamme avec la nouvelle série 7. Si certains modèles porteront des noms qui rappellent leur appartenance à cette 7ème génération comme la R75/7 (1976) , la R80/7 (1977) ou la R100/7 (1976), les autres modèles perdront rapidement cette mention. Ainsi, le haut de gamme vit l'apparition de la routière sportive R100RS (en 1976), une sportive à l'ancienne R100S (1978) et une grand tourisme R100RT, qui bien qu'étant de la série 7 ne portaient deja plus leur "/7".
 
          La marque allemande sort dans la foulée des modèles beaucoup plus accessibles afin d'élargir sa gamme vers le bas. Ainsi, elle propose une surprenante 450 cc en même temps qu'une grande soeur de 650 cc sur une base technique similaire: les R45 et R65.

          Ces petits modèles n'ont pas vraiment besoin de porter le 7. La confusion ne peut pas être faite puisqu'ils ne remplacent pas des modèles de même cylindrée. De plus, la R45 et la R65 ne viennent pas réellement remplacer des modèles existants dans la gamme précédente. En effet, la Série 6 ne proposait en entrée de gamme que la R60/6. Cette nouvelle gamme se rapproche plutot que la 5ème génération qui proposait 2 petits modèles: une R50/5 (1969-1973) et une R60/5 (1969-1973)

          Dans sa version la plus puissance, le R45 est largement à la hauteur de son ancêtre R50/5 de 1969, malgré les quelques centimètres cubes en moins, avec une puissance maxi de 35 chevaux à 7.250 trs/min (26 kW). Entre autres particularités, BMW a choisit de décliner ce modèle en une version que l'on pourrait qualifier de "Light" avec une puissance de 27 chevaux à 6.500trs/min (20 kW) surement pour des raisons d'homologation dans certains pays. Pour le reste les 2 versions sont identiques et très proches de leur grande soeur de 650cc.

          La partie cycle est très classique et n'arbore pas encore ce qui fait aujourd'hui la marque de fabrique de BMW. Même si la transmission se fait par arbre et cardan, ici point de monobras ou de paralever. BMW fait encore confiance au bon vieux bras oscillant et au double combiné pour assurer la liaison au sol de ses Flat-Twins. La partie-cycle est homogène mais pas forcemment d'une très grande vivacité. Malgré la faible cylindrée, la moto est somme toute assez lourde avec 205 kg tous pleins faits, soit environ 180 kg à vide. La R45 paye ici son filiation avec les modèles supérieurs.

          Et si son moteur fait preuve d'une incroyable volonté pour emmener ces kilos superflus, les performances restent limitées (surtout dans sa version 20kW), mais suffisantes au quotidien et pour la balade tranquille du weekend. Le 450 cc n'est pas le roi de l'arsouille mais il recelle bien d'autres atouts. Car comme ses grandes soeurs, il est fort bien équipé. Une selle moelleuse au possible, des jantes alliages, un frein à disque (2 disques à l'avant en option). Mieux, elle accepte de nombreuses options du catalogue BMW. Ainsi, elle peut etre équipé de la gamme de bagagerie BMW, mais aussi d'un kick en plus du démarreur électrique. Cette option peut paraître bizarre aujourd'hui, mais elle s'averait souvent utile à une époque ou les batteries n'avaient pas atteint le niveau de fiabilité actuel.

          En selle, la moto est plutot sympathique à emmener. Le centre de gravité placé bas, compense le poids élevé pour la cylindrée. A défaut d'une grande vivacité, la partie cycle est confortable et facile. La moto freine correctement pour l'époque et fait autant preuve de sobriété que de fiabilité. Si fiable qu'il n'est pas rare de trouver encore des amoureux qui roulent encore sur cette machine attachante, lui repprochant tout juste une boite de vitesses antique et un éclairage anecdotique.

          La R45 fut produite de 1978 à 1985 à plus de 28 000 unités. Aprés quoi, BMW Motorrad abandonna définitivement les bicylindres de petite cylindrée. Seule la R65 eut une descendance.

Tanthallas - Photos: www.bmbikes.co.uk & www.segurosbosch.com
Merci à Franck Bismuth pour les photos de son R45

L'aspect technique

BMW R45 1978
  • Chassis
  • Cadre : double berceau tubulaire en acier
  • Réservoir : 22 litres
  • Hauteur de selle : 770 mm
  • Longueur : 2 110 mm
  • Largeur : 688 mm
  • Hauteur : 1 080 mm
  • Empattement : 1 390 mm
  • Poids en ordre de marche : 205 kg
  • Train avant
  • Fourche téléscopique Ø nc, déb : 175 mm
  • 1 disque Ø 260 mm, étrier 2 pistons
  • Roue AV : 3.25 - 18
BMW R45 1978
  • Transmission
  • Boite à 5 rapports
  • secondaire par cardan
  • Train arrière
  • 2 amortisseurs latéraux, déb : 110 mm
  • 1 tambour Ø 200 mm
  • Roue AR : 4.00 - 18
  • Moteur
  • Bicylindre à plat , 4 temps
  • Refroidissement : par air
  • 2 soupapes par cylindre
  • 473,40 cc (70 x 61.5 mm)
  • 35 ch à 7 250 tr/min
  • 3,90 mkg à 5 500 tr/min
  • Crit'air :

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

    Lesmoins

      Avis

      sur 0 avis d'utilisateurs Lire les avis
      Modèle commercialisé en

      Performances

      Assurez votreBMW R45 1978

      Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
      Calculez le coût de l'assurance Comparez avec le tarif AMV

      Concurrentes

      Galerie

      Millésimes

      Avis

      Déposez votre avis sur la BMW R45 1978
      Notez cette moto :

      Indispensables

      Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
      Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.

      Occasions

      Comparateur
      Comparer des motos