Motoplanete

Royal-Enfield411 Scram 2022

Présentation à retenir Technique Concurrentes Galerie Millésimes Comparer Avis Indispensables Occasions

Il descend de la montagne...

Roadster

Le monde du trail a tellement évolué ces 10 dernières années que l’offre est subjuguante. Du plus modeste au totalement déraisonnable, il y a de tout: trail GT, trail sportif, trail hyper-sportif, urbain, vintage, aventurier, fashion, léger, lourd, de 15 à 170 chevaux. Délirant! Chez Ducati, BMW ou KTM, vous pouvez avoir engins de dingue…

Et puis, vous avez Royal-Enfield, beaucoup plus discret. Son offre se cantonnait jusqu’à présent à une seule représentante, l’Himalayan. Une moto prévue pour découvrir les routesconquises par la nature ; de celles qui vous tendent des feuilles dans le nez. A partir d’elle, le constructeur indien décline sa nouvelle Scram 411.

Le Scram, c’est une version plus urbaine de l’Himalayan, plus polyvalente, sorte de scrambler mélangé avec du crossover. Pas vraiment sexy, plutôt intrépide, un peu provocante mais surtout fière d’attirer la curiosité. Il serait trop gageure de le catégoriser. Alors on va dire que c’est une fille de la montagne venue en ville avec ses tenues sportwear, son petit cœur et ses yeux qui brillent.

Du coup, elle a enlevé la plupart de ses affaires de trekking. Fini les protections tubulaires supérieures, le porte-paquet, le pare-brise et le demi-garde-boue avant supérieur.
L’allure générale est aussi remodelé avec un garde-boue arrière redessiné, une selle boudinée d’un seul tenant, des petites écopes trapézoïdales et un choix de déco versifiées.

Les jantes à rayons sont préservées mais avec un petit changement: d’autres pneus et une roue AV plus petite, passant de 21 à 19 pouces. Avec un empattement plus court, le changement de géométrie, un nouveau guidon moins haut, et le poids en forte baisse (14 kilos), le Scram proposera une conduite un peu plus dynamique.
Sans que ce soit la bagarre dans les rues. La motorisation demeure modeste, avec exactement le même moulin que sur le trail des montagnes.

Royal-Enfield 411 moteur C’est un gentil monocylindre de 411 cm3, qui ne demande que de la promenade et de la souplesse dans les gants. Pas d’agressivité à redouter avec ses 24 chevaux, tous lâchés à 6500 tr/mn. Une puissance de martyr pour les énervés - qu’il est important de juger avec la modestie d’une bécane qui ne cherche pas la tension ou la démonstration. Le couple est tout autant apaisant, avec 3,2 mkg à 4500 trs. Le caractère et la mélopée d’un monocylindre requiert ici une importance plus marquée.

La plupart des éléments du châssis sont aussi repris de l’Himalyan. Sans surprises, le job est donc confié à son cadre tubulaire en acier, sa fourche de 41 mm protégée par des soufflets, ses freins à un disque par roue et ses pneus mixtes CEAT. Une marque indienne davantage connue pour ses enveloppes agricoles.
Le réservoir contient 15 litres et les aides au pilotage se limitent à… l’ABS.
Si le sabot est toujours là pour affronter certaines aspérités, la garde au sol amène à une légère retenue. 20 mm ont été perdus, et 5 du coté de la selle. Pour votre séant, cela ne fera pas grande différence d’être à 800 ou 795 mm du sol; ce qui est plutôt bas pour un trail. A contrario, le Scram conserve un débattement de suspensions conséquent, avec 190 mm à l’avant et 180 mm à l’arrière.

Au-dessus de l’habillage de phare qui apporte un petit peu plus de personnalité, le tableau de bord est également en provenance de la cousine baroudeuse. Une instrumentation sobre avec un tachymètre à aiguille, une fenêtre digitale pour les trips, le carburant et quelques infos; plus en décalé un autre cadran pour le système «Tripper». Il s’agit d’un module de navigation simplifié de R.E., basé sur une synchronisation avec le smartphone.

Le Scram 411 est une approche «la mode et la ville» pour Royal-Enfield, moins classique que ses autres productions. La moto est prévue pour mai, à un tarif non communiqué. Très certainement entre 5000 et 5500 euros. Cela fait une 400 au prix d’une 125 haut de gamme. Avec un moteur à l’excitation limitée...

M.B - médias constructeur

Ce qu'il faut retenir

Tarifs

4 999
Prix neuf
Financer votre moto

Assurez votreRoyal-Enfield 411 Scram 2022

Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
Calculez le coût de l'assurance Testez le tarif du specialiste assurance moto

Avis

sur 0 avis d'utilisateurs Lire les avis
Modèle commercialisé en

Performances

L'aspect technique

Royal-Enfield 411 Scram 2022
  • Chassis
  • Cadre : tubulaire en acier
  • Réservoir : 15 litres
  • Hauteur de selle : 795 mm
  • Longueur : 2 160 mm
  • Largeur : 840 mm
  • Hauteur : 1 165 mm
  • Empattement : 1 425 mm
  • Poids à sec : 185 kg
  • Assistance au freinage : A.B.S
  • Train avant
  • Fourche téléhydraulique Ø 41 mm, déb : 190 mm
  • 1 disque Ø 300 mm, étrier 2 pistons
  • Roue AV : 100 / 90 - 19 → Commander ce type de pneu
  • Pression : 1.9 bars
Royal-Enfield 411 Scram 2022 technique
  • Transmission
  • Boite à 5 rapports , manuelle
  • Transmission secondaire par chaîne
  • Train arrière
  • Mono-amortisseur, déb : 180 mm
  • 1 disque Ø 240 mm, étrier 1 piston
  • Roue AR : 120 / 90 - 17 → Commander ce type de pneu
  • Pression : 2.4 bars
  • Moteur
  • Monocylindre en ligne , 4 temps
  • Refroidissement : par air
  • Injection Ø nc
  • 1 ACT
  • 2 soupapes
  • 411 cc (78 x 86 mm)
  • 24,30 ch à 6 500 tr/min
  • 3,40 mkg à 4 250 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 7,71 kg/ch
  • Compression : 9.5:1
  • Crit'air :

Concurrentes

Galerie

Millésimes

Comparer

Comparer la 411 Scram face à ses concurrentes
Comparateur
Comparer des motos

Avis

Déposez votre avis sur la Royal-Enfield 411 Scram 2022
Notez cette moto :

Indispensables

Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire Motoblouz, avec des milliers de références disponibles.

Actus