Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > SUZUKI > GSF 1200 BANDIT 1996 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Balèze !

Suzuki GSF 1200 BANDIT

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
Suzuki

Suzuki GSF 1200 BANDIT 1996

Roadster
Fiche créée le 18/10/2010
Suzuki GSF 1200 BANDIT

           Vu le carton que fait la 600 Bandit, il n'a pas fallu beaucoup de temps à Suzuki pour arranger la sauce à une version plus gourmande et généreuse. On prend la même et on y case un gros moteur dedans ; et qui plus est, un dérivé du 1100 GSX-R. Voici venu la Bandit pour les caïds.

           Cherche bien les différences. Si t'es pas de la bande, tu sauras pas les distinguer. Que ce soit en version N ou S, la B12 est la copie quasi parfaite de la B6. Même gueule, même dessin de cadre, même réservoir, même silhouette, il n'y a que le pot et la taille du moteur qui change - enfin, à vue de nez. Rassurez vous, la partie-cycle s'est adaptée au gros moulin que Suz' a logé dans la cage thoracique d'acier de la 1 200. Eh, ce bouilleur, c'est vraiment le bloc GSX-R ?
Oui, avec certaines modifs. D'origine en 1 127 cm3 sur l'ancienne 1 100 sportive, le gros moulbif à refroidissement air/huile est monté à 1 157 cm3 grâce à 1 mm supplémentaire d'alésage. Mais les ingénieurs d'Hammamatsu n'ont pas cherché la puissance maxi pour ce roadster ; ils ont privilégié le couple. Pour ce faire, les arbres à cames adoptent un profil plus sage et les carbus descendent de 40 à 36 mm. La grosse GSF affiche ainsi une puissance de 93 ch, pour tout le monde (elle n'est pas bridée). Pas énorme pour un si gros moteur mais c'est le couple qui est très intéressant. 12 mkg obtenus dès les mi-régimes - du gros coffre et même pas besoin de taper dans les tours pour profiter de ce muscle. Ca va donner !
OK, un gros coeur comme ça, il faut le tenir. Ainsi, le châssis évolue en conséquence, avec un cadre aux dimensions adaptés, un bras oscillant de belle section en alu et non en acier comme sur la 600, une fourche de 2 mm plus grosse, un freinage assuré par des disques de 310 mm et des étriers 4 pistons, un amortisseur arrière avec plus de réglages. Et pour faire un peu plus classe, on trouve sur la B12 un petit cadran supplémentaire, entre le compteur et le compte-tours, qui fait office de jauge à carburant, un protège-chaine en alu du plus bel effet, et la petite touche personnelle avec une chaîne anodisée couleur or. La Bandit est belle, surtout dans sa version N, de bonne finition et un brin provocatrice.

           SUZUKI GSF 1200 BANDITLes premiers tours de tours impressionnent à plusieurs reprises. Auparavant étonné que la B12 n'est pris d'embonpoint que 12 kg par rapport à la B6, on l'est encore plus en constatant que la moto soit aussi maniable et équilibrée. C'est peut-être bien une grosse cylindrée mais elle parait de la catégorie des moyennes. Le rayon de braquage est bon, le moteur très souple comme l'ensemble de transmission, ce qui permet à cette machine d'être à l'aise en ville. Le pilote n'aura pas d'autre sentiment que d'apprécier, La selle et les suspensions privilégient le confort, l'assise est naturelle, les commandes agréables et la moto n'a besoin que de quelques mètres pour mettre son proprio à l'aise.
Et si tu crois encore que gros cubes rime avec enclume, enroule donc avec cette 1200. On l'envoie dans la courbe d'un appel sur les cale-pieds, sans même insister du guidon. Ensuite, il suffit d'ouvrir à n'importe quel régime pour disposer d'une belle puissance et augmenter le rythme de conduite à volonté. En arrivant dans les 4000 trs, le moteur a déjà près de 50 ch à disposition et sa valeur de couple est proche du maxi. Pas crapuleux et plutôt bien élevé, le moulin n'est pas aussi voyou que le nom de la machine le laisse supposer. On l'aurait aimé un peu plus "brut", bien que la patate dont il dispose a de quoi satisfaire bien des adeptes de grosse cavalerie. User et abuser du gras du couple et tu peux rouler vite et fort, voir plus... Au dessus des 6 000 trs, y a encore une grosse dose de canassons qui va arriver, sans toutefois débouler comme un troupeau de mammouths en furie. Fais quand même gaffe - la B12 tient bien la route mais c'est une grosse moto. Il sera moins facile de la rattraper que la B6 si on se laisse emporter par l'optimisme. En revanche, la grosse GSF a un bien meilleur comportement routier sur mauvaise route que la petite. Les freins offrent une bonne puissance à condition d'insister sur le levier. Le feeling s'en ressent.

Le tête de fourche de la version S permet de tenir un 150/160 de croisière mais la protection n'est pas suffisante pour qualifier la Bandit S de routière.
Bien sûr, si tu as la main lourde, le gros 1200 tape dans la gourde copieusement. Dans l'absolu, le 4 cylindres est dans la bonne mesure : pas spécialement sobre mais pas trop gourmand non plus. SUZUKI GSF 1200 BANDITC’est possible d’avaler dans les 180 kms avant de faire le plein. Après le passage à la pompe, vérifie que les rétros ne se soient pas desserrés un peu - cela arrive parfois.

           La 600 Bandit fait un tabac, la 1200 va suivre sans problème. Elle a du coffre, des watts, une tenue de route et un confort de qualité, et surtout, elle est proposée à un tarif alléchant : 5 briques. Pour une moto de cette trempe, ça vaut largement le coup.

M.B
(inspiré par Moto-journal - photos constructeur)

Les indispensables pour la moto et le motard
Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.

Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
L'aspect technique de la

Suzuki GSF 1200 BANDIT 1996

Suzuki GSF 1200 BANDIT
  • Chassis :
  • Cadre : Double berceau tubulaire en acier
  • Réservoir : 19 litres
  • Hauteur de selle : 835 mm
  • Longueur : 2165 mm
  • Largeur : 785 mm
  • Hauteur : 1095 / 1215 mm
  • Empattement : 1435 mm
  • Poids à sec : 211 / 214 kg
  • Poids en ordre de marche : 235 / 238 kg
  • Train avant :
  • Fourche téléhydraulique Ø 43 mm, déb : 130 mm
  • 2 disques Ø 310 mm, étriers 4 pistons
  • Roue AV : 120 / 70 - 17"
  • Transmission :
  • Boite à 5 rapports
  • Transmission secondaire par chaine
  • Train arrière :
  • Mono-amortisseur, déb : 134 mm
  • 1 disque Ø 240 mm, étrier 2 pistons
  • Roue AR : 180 / 55 - 17"
  • Moteur :
  • 4 Cylindres en ligne, 4 temps
  • Refroidissement : Refroidissement air/huile
  • 4 carburateurs Ø 34 mm
  • 2 ACT
  • 4 soupapes par cylindre
  • 1157 cc (79 x 59 mm)
  • 98 ch à 8500 tr/min
  • 12.3 mkg à 4500 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 2.15 kg/ch
Ce qu'il faut retenir de la

Suzuki GSF 1200 BANDIT 1996

Les plus
  • Prix
  • Confort
  • Moteur
Les moins
  • Protection un peu juste
  • Pas assez brutal
  • Vibrations du tête de fourche à bas régimes
Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Suzuki GSF 1200 BANDIT 1996"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :