Motoplanete

Triumph955 SPRINT RS 2001

Présentation à retenir Technique Concurrentes Galerie Millésimes Avis Indispensables Occasions

Sport-GT à l'anglaise

Sport-GT

Sur la base de la Sprint ST, Triumph propose une machine aux aptitudes presque identiques mais avec une allure nettement plus dynamique. Avec son demi-carénage, la Triumph affiche une tendance au sport, chose que son moteur, son agilité et son comportement ne feront que nous enchanter. Le 3 cylindres provient de la grosse sportive de Hinckley : la Daytona. Souple, coupleux, puncheur, très disponible, ce moulin cumule les qualités. S'il a été revu pour être plus présent à bas et mi-régimes, il conserve cette sonorité envoûtante et ce charme typique. Le châssis est le même que celui de la ST : un périmétrique en alu mais sans le monobras. Cela permet des économies. Elle reprend aussi de le tableau de bord de la 600 TT, compact et ultra léger. Avec tous ces atouts, la Sprint RS n'est pas triste à piloter. Sur les routes tourmentés de courbes et lacets, la machine se manie tel un vélo. Vivacité et agilité vont de pair avec les relances sans temps mort du moteur. Comme toujours chez Triumph, le frein arrière est catastrophique. Mais quel bonheur pour l'avant ; Véritablement excellent, tout comme la boite dont le maniement frise la perfection. Avec du carénage en moins, l'ablation de la béquille centrale et 10 kilos envolés, la sportivo-GT tire un maximum de profit de sa légèreté.

Quel régal ! D'autant que le confort n'a pas été jeté aux oubliettes et qu'elle conserve une protection décente. C'est moins vrai pour le haut du corps des grandes personnes, la bulle d'origine étant trop basse. Contrariant sur les longs parcours. En plus, la moto s'y prête volontiers, car doté d'une autonomie généreuse et d'un souffle moteur au diapason. Situé à l'exact mi-chemin du sport et du tourisme, la RS incarne à sa façon une VFR anglaise, avec un charme moteur bien plus prononcé. Joueuse sans être radicale, sportive sans être inconfortable, l'anglaise a vraiment tout pour séduire.

M.B
(inspiré par Moto-journal - photos constructeur)

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

    Lesmoins

      Tarifs

      9 290
      Prix neuf
      Comparer les crédits

      Assurez votreTriumph 955 SPRINT RS 2001

      Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
      Calculez le coût de l'assurance Testez le tarif du specialiste assurance moto

      Avis

      sur 12 avis d'utilisateurs Lire les avis
      Modèle commercialisé en

      Performances

      L'aspect technique

      Triumph 955 SPRINT RS 2001
      • Chassis
      • Cadre : Double poutre alu
      • Réservoir : 19.5 litres
      • Hauteur de selle : 805 mm
      • Longueur : 2 120 mm
      • Largeur : 735 mm
      • Hauteur : 1 170 mm
      • Empattement : 1 470 mm
      • Poids à sec : 199 kg
      • Poids en ordre de marche : 231 kg
      • Train avant
      • fourche téléhydraulique Ø 43 mm, déb : 127 mm
      • 2 disques Ø 320 mm, étriers 4 pistons
      • Roue AV : 120 / 70 - 17
      Triumph 955 SPRINT RS 2001 technique
      • Transmission
      • Boîte 6 vitesses
      • Transmission secondaire par chaîne
      • Train arrière
      • Monoamortisseur, déb : 120 mm
      • 1 disque Ø 255 mm, étrier 2 pistons
      • Roue AR : 180 / 55 - 17
      • Moteur
      • 3 Cylindres en ligne , 4 temps
      • Refroidissement : refroidissement par eau
      • Injection électronique
      • 2 ACT
      • 4 soupapes par cylindre
      • 955 cc (79 x 65 mm mm)
      • 110 ch à 9 200 tr/min
      • 10 mkg à 6 200 tr/min
      • Rapport poids / puissance : 1,81 kg/ch
      • Compression : 12:1
      • Crit'air :

      Galerie

      Millésimes

      Avis (12)

      Que du bonheur

      Eric90 Modèle 2000
      Jamais essayé de 3 cylindres avant cette RS, et je prends beaucoup de plaisir, agréable sauf peut-être en ville en dessous des 2000 tours, sinon après c'est juste du vrai bonheur et plaisir. Répondre à Eric90

      frioulen Modèle 2002
      Cette machine est fabuleuse ! Répondre à frioulen

      un pur delice

      siguam Modèle 2003
      je roule sur un modele jet black de 2002 !! elle a 86.000km passés et je peux vous dire qu\'elle ne démérite pas !! toujours autant de bonheur a la piloter !! que ce soit seul en version sport ou en duo pour partir en vacances ! du vrai bonheur !! Répondre à siguam

      Fredoch40 Modèle 2003
      Super moto, super moteur, j\'ai été la chercher à 400 bornes de chez moi et au retour beaucoup d\'autoroute 😡par contre une fois sorti de l\'autobeurk que du plaisir couple allonge et agilité au rendez-vous et je sais de quoi je parle car j\'ai eu une ducati 900ssie. 14000km au compteur que du bonheur à venir Répondre à Fredoch40

      Probleme de démarrage sur 955 Sprint

      arruf Modèle 2000
      Elle tourne sur trois pattes et malheureusement je ni connais pas grand choses elle n'a pas tourné depuis 6 mois et j'ai remis de l essence sp98 et depuis elle ne tourne pas rond cela fait 5 ans que je l ai je n'ai jamais eu ce probleme Répondre à arruf

      Burt
      Ben d\'un autre côté quoi de plus naturel pour un 3 pattes que de tourner sur 3 pattes???? Participer à la conversation

      rs 955 de 2004

      phil03 Modèle 2002
      ma meilleure moto ,, et j aurais du mal a dire exactement combien j en ai eu ,,,,300 kms ava Répondre à phil03

      Bracelets et commandes reculées sur Triumph 955 Sprint RS ?

      Fabrice 2Villie Modèle 2002
      En accord avec les éloges prononcés par mes prédécesseurs sur cette machine! Agrément polyvalent, moteur préparé fantastique! De grand gabarit, j'aimerai trouver une position de conduite moins droite à l'aide de bracelets de fourche et de commandes reculées! Quelqu'un saurait-il me conseiller? Répondre à Fabrice 2Villie

      faut il une dynamometrie sous la rampe carburation apres avoir changer le joint merci Répondre à gaby

      Je possède mon sprint depuis aout 2002. Cette moto est parfaitement adaptée à l'ambiance ultra repressive du moment car elle permet de se faire plaisir à des vitesses à peine supérieurs aux limites autorisées et de dégoupiller à la première courbe venue. Là son chassis précis et rigide autorise toutes les audaces. Et ce moteur qui est un régal aux bas régimes adore s'hébrouer aux mi régimes pour allonger la foulée sans jamais s'épuiser. Enfin sa réele polyvalence fait qu'il est difficile de s'en séparer car c'est aussi une vraie routière avec une position de conduite sport-GT parfaite aussi à l'aise sur les portions défoncées que sur l'autoraoute et surtout une autonomie digne de ce nom (tout le contraire d'une SV1000S) et confortable en duo. Ses défauts, un éclairage limite même en couplant les optiques, une commande d'embrayage désagréable à cause d'un levier trop éloigné et un amortisseur trop sec. Deux regrets néanmoins, que TRIUMPH n'ai pas offert un cardan à cette routière et que la bagagerie rigide soit réservée a la ST. Répondre à yef

      rsman Modèle 2000
      Je posséde une RS 2002 avec un peu moins de 19000Kms. Agilité superbe, moins de poids que sur la ST. Le frein AR demande un long rodâge pour être efficace. Consomme rien 5.5 à 6L en s'amusant bien. La plus polyvalente des bécanes. Quoiqu'on en dise la protection est suffissante ça permet de se calmer (insuffisante passé 150Km/h). Ah!! la mélodie du trois cylindre magique ( pot carbone triumph version libre). Répondre à rsman

      cette machine s'adapte vraiment à l'humeur du jour. Je l'utilise presque quotidiennement sur trajet boulot, en balades (souvent en duo), ou encore en sorties funs le week-end. Le moulin est souple et coupleux (version d'origine), mais aussi extra dans les tours. Du couple et du frein moteur, c'est idéal pour les cols. Le train avant met en confiance mais l'arrière est trop sec sur mauvais revêtement (vivement l'amorto adaptable). Le poids est contenu (environ 230 kg avec pleins), la partie cycle maniable (sauf au pas). La stabilité a été privilégiée à la vivacité. Cette machine est vraiment attachante en raison de sa polyvalence et surtout de son moulin. Cerise sur le gâteau, elle permet de progresser en conduite "sportive" parce qu'elle est sécurisante et saine. Au bout de 22 000 km, pas de pb de fiabilité si ce n'est le connecteur d'essence ! (modèle 2002) Heureusement le SAV suit. Conso réduite même en tirant dessus (6 litres en moyenne). Buget entretien raisonnable (révision tous les 10 000 km). Conclusion : au bout de 2 ans : pas de changer; c'est une machine polyvalente avec un caractère bien trempé ! Je me demande ce que ça donne débridé. A bon entendeur salut ! Répondre à pec

      Marco Modèle 2000
      Machine très sympathique à l'utilisation. Accessible et pourtant très efficace, un novice ou sportif pourra y trouver son compte. Machine qui affiche un poids considérable mais elle fait preuve d'une grande aisance et agilité sur la route (quelque soit l'allure). Protection limité pour les grands gabarits mais c monnaie courante pour les sportives. Elle donne une sensation de facilité mais elle peut savéré méchante si on la cherche. En gros, c'est une machine qui sait se faire exploiter par tous le monde et tous le monde s'y retrouve. Répondre à Marco
      Voir plus de commentaires

      Indispensables

      Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
      Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.

      Occasions

      Comparateur
      Comparer des motos