Motoplanete

ActualitéGrand Prix de France MotoGP : La concurrence s’intensifie !

Grand Prix de France MotoGP : La concurrence s’intensifie !

Ce week-end, Le Mans (72 - Sarthe) accueillait en masse le 5ᵉ rendez-vous de la saison MotoGP. Et à l'instar des dernières sorties des pilotes, le scenario était prenant sur le circuit Bugatti.

Course sprint MotoGP du Mans : Les pilotes espagnols font le show

Alors en plein changement d'angle, Jorge Martin (Prima Pramac Ducati) chutait lors des qualifications. Cela ne l'empêchait pas de signer sa 15ᵉ pole position en carrière, établissant le nouveau record du circuit Bugatti en 1:29.919. Une performance qui donne le ton pour le reste du week-end.

Au lancement de la course Sprint, à côté de lui, deux séries de wheeling rétrogradaient Bagnaia (Ducati Lenovo Team) à la 15ᵉ place, avant que le pilote italien ne s'arrête au 3ᵉ tour pour un problème électronique. A contrario, Marc Marquez (Gresini Racing MotoGP) grappillait neuf places en l'espace d'un tour de circuit pour s'installer au pied du podium.

Pour viser plus haut, il fallait potentiellement compter sur un faux-pas et c'est ce qui arriva au malheureux Marco Bezzechi (Pertamina Enduro VR46 Racing Team). Le compatriote de Bagnaia effectuait la course qu'il fallait, avant de perdre tous les points à trois tours du terme et une sortie de piste. Une situation à laquelle Pedro Acosta (Red Bull GASGAS Tech3), sur le point de basculer, a échappé de justesse, avec un rattrapage démontrant à quel point le prodige détient quelque chose de spécial.

À l'arrivée, c'est un 12ᵉ succès en course Sprint MotoGP pour Jorge Martin, sous les yeux de Renaud Lavillenie, champion olympique du saut à la perche à Londres en 2012 et agitateur du drapeau à damiers. Le vétéran Marc Marquez empoche la deuxième place. Hors des points, Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP), et Johann Zarco (LCR Honda) finissent respectivement 10 et 13ᵉ, tandis que les choses ne s'arrangent pas pour le champion du monde 2020, Joan Mir (Repsol Honda Team), contraint à l'abandon.

Grand Prix de France : Jorge Martin souverain au Mans

Cette fois, Bagnaia ne réitèrera pas la même erreur en prenant la tête au sortir du premier virage. Les Ducati, tant celle de l'équipe officielle pilotée par Bagnaia, que celle du team satellite menée par Martin, dominent la tête de la course, confirmant la puissance de l'écurie italienne. Dans le même temps, Marquez gratte déjà quelques positions... Le show continue.

Une fois, mais pas deux pour Pedro Acosta qui s'en était magnifiquement bien tiré lors de la course sprint. Parti à la faute cette fois, le Grand Prix de France constitue sa première erreur dans la catégorie reine, mais l'histoire se répète pour le "Requin de Mazarron" ; Il n'a terminé aucune de ses deux courses disputées au Mans en Moto2 et avait dû se contenter d'une 8ᵉ place à ses débuts en Moto3. Cette série noire constitue un coup dur pour l'équipe Tech3, qui espérait un meilleur résultat sur ses terres. Marco Bezzechi connaitra quant à lui la double peine, avec une deuxième sortie de piste dans le week-end.

Le 18ᵉ tour aura aussi été fatal à Fabio Quartararo, sous ses nouvelles couleurs (une nouvelle combinaison et une livrée spéciale GP de France). Le champion du Monde 2021 était 6ᵉ avant de rentrer au paddock : "On a effectué des changements positifs sur la moto, je pense que ce sera notre nouvelle base pour la suite." Même s'il n'a de cesse de répéter qu'il faudra du temps, ce week-end correspond davantage aux attentes placées en Quartararo et Yamaha. En revanche, il est toujours navrant de voir Zarco jouer les derniers rôles : "Il nous manque des choses, la moto ne va pas vite et on galère." L'an dernier, Marquez avait chuté à deux tours du terme de la course, profitant à Zarco, troisième. Cette année, la 12e place ne pourra totalement satisfaire le natif de Cannes, mais les points sont pris !

Di Giannantonio (Pertamina Enduro VR46 Racing Team), après une résistance farouche contre les assauts de Vinales et Marquez, doit finalement céder sa place sur le podium. Il termine à une honorable sixième position. 

Enfin, au 21ᵉ tour, Jorge Martin prend le dessus sur Marquez et Bagnaia, scellant ainsi un dénouement palpitant. Le "Martinator" gagne ainsi des points cruciaux sur l'Italien au classement général. En interview post-course, le double tenant du titre admettra la supériorité de ses concurrents en déclarant : "Ces deux-là avaient quelque chose en plus dans les derniers tours."

Résultats course Grand Prix moto de France 2024

Position
Num
Pilote
Team
Temps
Tours
Points
Départ
1
89
Prima Pramac Racing
41'23.709
27
25
1
2
93
Gresini Racing MotoGP
41'24.155
27
20
13
3
1
Ducati Lenovo Team
41'24.294
27
16
2
4
23
Ducati Lenovo Team
41'25.915
27
13
10
5
12
Aprilia Racing
41'27.762
27
11
3
6
49
Pertamina enduro VR46 MotoGP Team
41'33.189
27
10
4
7
21
Prima Pramac Racing
41'33.577
27
9
9
8
33
Red Bull Ktm Factory Racing
41'34.062
27
8
0
9
41
Aprilia Racing
41'35.101
27
7
6
10
73
Gresini Racing MotoGP
41'37.151
27
6
17
11
25
Aprilia racing independant team
41'47.910
27
5
14
12
5
LCR Honda MotoGP
41'50.518
27
4
15
13
37
Tech3 GASGAS Factory Racing
41'51.135
27
3
20
14
30
LCR Honda MotoGP
41'53.735
27
2
19
15
42
Monster Energy Yamaha Motogp
41'54.645
27
1
16
16
10
Repsol Honda Team
42'03.709
27
0
21
17
88
Aprilia racing independant team
24'47.904
16
0
12
18
43
Red Bull Ktm Factory Racing
24'42.132
16
0
11
19
20
Monster Energy Yamaha Motogp
24'37.629
16
0
8
20
36
Repsol Honda Team
21'39.977
14
0
18
21
72
Pertamina enduro VR46 MotoGP Team
4'41.139
3
0
5
22
31
Tech3 GASGAS Factory Racing
3'07.984
2
0
7

Pecco Bagnaia, pilote Ducati Lenovo Team et champion en titre
J'ai essayé, j'ai tout essayé. Je voulais y arriver dès le début, mais les deux autres étaient un peu plus forts à la fin. Je suis content d'avoir fini après ça. Je n'ai pas réussi ici au cours des deux dernières années. Compte tenu des circonstances d'hier et d'aujourd'hui, je suis heureux. Il est maintenant temps de regarder vers l'avenir.

Classement pilotes MotoGP 2024 après le GP de France (12/05/2024)

Au général, Martin, déjà vainqueur de la course sprint samedi, conforte sa position de leader et compte désormais 38 points d'avance sur Bagnaia, qui n'aura légué sa deuxième place que pendant 24 heures. Marquez, nouveau troisième, pointe à 40 unités de son compatriote de tête.

Position
Num
Pilote
Team
Points
Victoires
Poles
Podiums
1
89
Prima Pramac Racing
129
5
2
8
2
1
Ducati Lenovo Team
91
2
0
3
3
93
Gresini Racing MotoGP
89
0
2
5
4
23
Ducati Lenovo Team
89
0
2
2
5
12
Aprilia Racing
81
3
2
4
6
31
Tech3 GASGAS Factory Racing
73
0
0
3
7
33
Red Bull Ktm Factory Racing
67
0
0
2
8
41
Aprilia Racing
51
0
0
1
9
49
Pertamina enduro VR46 MotoGP Team
47
0
0
0
10
72
Pertamina enduro VR46 MotoGP Team
36
0
0
1
11
73
Gresini Racing MotoGP
33
0
0
0
12
20
Monster Energy Yamaha Motogp
25
0
0
0
13
43
Red Bull Ktm Factory Racing
24
0
0
0
14
88
Aprilia racing independant team
23
0
0
0
15
25
Aprilia racing independant team
18
0
0
0
16
21
Prima Pramac Racing
15
0
0
0
17
37
Tech3 GASGAS Factory Racing
13
0
0
0
18
36
Repsol Honda Team
12
0
0
0
19
5
LCR Honda MotoGP
9
0
0
0
20
42
Monster Energy Yamaha Motogp
7
0
0
0

La Sarthe accueille avec succès son événement phare

L'Espagne a un temps embrassé le record, finalement, il n'en était rien. Le Mans en a même rajouté une couche. 297 471 spectateurs répondaient à l'appel ce week-end, soit un nouveau record d'affluence. (Précédent record : 278 805 participants)

"Il faut en profiter, même si ce n'est pas les résultats que l'on attend", déclarait El Diablo Fabio Quartararo. Les pilotes français ont pu sentir l'engouement massif jusque devant les camions Yamaha et LCR. Johann Zarco aura même pu entonner La Marseillaise à l'entame du week-end. Ce cadeau rattrape l'hymne auquel il n'a pas eu droit lors de sa première victoire en MotoGP, à Philipp Island (Australie), en octobre dernier.

Calendrier des courses MotoGP 2024

Les doutes quant à la tenue le GP du Kazakhstan se sont avérés. Initialement prévu du 14 au 16 juin, le circuit de Sokol ne pourra accueillir la 8ᵉ étape du MotoGP, en raison non pas des infrastructures comme l'an dernier, mais des conditions météorologiques extrêmes qui touchent l'Asie centrale.

Dorna Sports, organisateur du championnat MotoGP
Il n'aurait donc pas été de la responsabilité du MotoGP d'ajouter une charge supplémentaire aux autorités et aux entités engagées à soutenir les dizaines de milliers de personnes touchées dans tout le pays.

Néanmoins, aux dernières nouvelles, il n'est pas exclu de voir les pilotes ralier le territoire plus tard dans la saison. Il se pourrait même que cela se fasse au détriment de l'épreuve prévue à Buddh, fin septembre. Le Grand Prix d'Inde est en proie à des difficultés de paiement, et les promoteurs locaux ont jusqu'au 20 mai, date butoir fixée par la Dorna, pour régler la situation.

Concernant la suite des hostilités, les pilotes enchaineront donc le GP de Catalogne (26 mai) puis Mugello (2 juin), puis bénéficieront d'un mois de trève avant le prochain rendez-vous, à Assen (30 juin).

Voici le calendrier complet des courses sur les 20 circuits de MotoGP, s'étalant jusqu'à mi-novembre :

1 Grand Prix du Qatar (circuit de Losail), 10 mars. Vainqueur : Francesco Bagnaia (Ducati).
2 Grand Prix du Portugal (circuit Internacional do Algarve), 24 mars. Vainqueur : Jorge Martín (Ducati).
Grand Prix d'Argentine (Termas de Río Hondo), 7 avril.
3 Grand Prix des Amériques (circuit des Amériques), 14 avril. Vainqueur : Maverick Viñales (Aprilia)
4 Grand Prix d'Espagne (circuit de Jerez), 28 avril. Vainqueur : Francesco Bagnaia (Ducati)
5 Grand Prix de France (circuit Bugatti du Mans), 12 mai. Vainqueur Jorge Martin (Ducati)
6 Grand Prix de Catalogne (circuit de Barcelona-Catalunya), 26 mai.
7 Grand Prix d'Italie (circuit Mugello), 2 juin.
Grand Prix du Kazakhstan (circuit Sokol International Racetrack), 16 juin.
8 Grand Prix des Pays-Bas (TT circuit Assen), 30 juin.
9 Grand Prix d'Allemagne (circuit Sachsenring), 7 juillet.
10 Grand Prix de Grande-Bretagne (circuit Silverstone), 4 août.
11 Grand Prix d'Autriche (circuit de Spielberg), 18 août.
12 Grand Prix d'Aragón (circuit Motorland Aragon), 1er septembre.
13 Grand Prix de Saint-Marin (Misano World Circuit Marco Simoncelli), 8 septembre.
14 Grand Prix d'Inde (circuit international Buddh), 22 septembre.
15 Grand Prix d'Indonésie (circuit Mandalika International Street), 29 septembre.
16 Grand Prix du Japon (circuit Twin Ring Motegi), 6 octobre.
17 Grand Prix d'Australie (circuit Phillip Island Circuit), 20 octobre.
18 Grand Prix de Thaïlande (circuit Chang International), 27 octobre.
19 Grand Prix de Malaisie (circuit Sepang International), 3 novembre.
20 Grand Prix de Valence (circuit Ricardo Tormo), 17 novembre.

Suivre l'actualité

Vous voulez en savoir plus sur l’actualité moto, recevez les informations dans votre boite mail.

Vos données personnelles font l’objet d’un traitement informatique par la société qui gère le site Motoplanete sur le fondement de votre consentement et sont utilisées pour la gestion de vos alertes. Pour en savoir plus et pour exercer vos droits, consultez notre politique de données personnelles.

Indispensables

Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez nos partenaires Motoblouz et la Bécanerie, avec des milliers de références disponibles.

Question du jour

D'où vient ce tableau de bord ?

D'où vient ce tableau de bord ?