Motoplanete

BMWS 1000 RR 2023

Présentation à retenir Technique Concurrentes Galerie Millésimes Comparer Avis Indispensables Occasions

Décalquer une pendule

Sportive

Quand la S 1000 RR a débarqué, sa puissance de feu surprit tout le monde. Dans sa toute première hyperport, BMW avait casé 193 chevaux - plus que les japonais ou les italiens dans leurs fusées.
Ce microcosme a bien évolué depuis, avec sur le podium des watts une Honda Fireblade et une Ducati Panigale V4 surmotorisées à outrance.
La bavaroise prend leur aspi’ avec une évolution générale de ses prestations, visant del’attaque frontale et latérale sans sommation.

Un visage «enmoustaché» suivi d’une imperceptible toilette ?! La S 1000 RR my23 semble n’avoir été préoccupé que par son aérodynamique. Ses joues récupèrent les winglets de la M 1000 RR pendant qu’une lèvre frontale vient se glisser devant ses yeux. L’objectif prioritaire est la recherche d’appui sur le train avant mais cela a aussi une nette incidence sur le style de la tête de fourche… alors que celle-ci n’a pas du tout changé.

Une bulle plus haute assurera une meilleure protection ; puis il faut vraiment ouvrir la rétine pour détecter les modifs de l’habillage. D’infimes recoupes des ouïes de carénage, la disparition de celles incrustées dans le support arrière, un capot de selle redessiné, l'annihilation de la couleur bronze sur certains éléments - du détail, en somme.

Alors que non, ce missile compte sur d’autres atouts pour tenir ses postions. Son moteur déjà bien rempli n’a pas hésité à demander des conseils à la sœur M. Résultat, avec une admission repensée et toujours l’appui du système Shiftcam, sa plage de puissance exploitable est plus large qu’avant tandis que son maxi grimpe de 3 chevaux. En poussant le régime à 13750 tr/mn, on libère la frénésie de 210 bourrins! Chaud! Et show. La BMW veut aussi gagner en accélération en changeant la démultiplication secondaire: une couronne de 46 au lieu du 45, des watts en plus, un peu de courage dans la main droite, et le chrono va commencer à flipper.

BMW S 1000 RR 2023 - pack M Sa grosse patate, il faut la passer au sol. Bien sûr, l’électronique veille au grain à tous les étages. Sauf que BMW, comme la majorité des constructeurs à présent, veut que l’avant de sa moto reste au sol pour que le contrôle de traction bosse moins et laisse passer plus de chevaux. On rentre dans un domaine où seuls des top-pilotes pourront vraiment saisir le potentiel mais il est là (on laissera le soin aux gars du marketing d’expliquer l’intérêt pour la majorité des motards…).
Les ailerons greffés sur la tronche de la S 1000 RR lui apporte 10 kilos d’appui supplémentaire en moyenne et jusqu’à 17 kilos à 300 km/h. Du coup, une tendance au wheeling calmée, plus de stabilité au freinage et de motricité à l’accél’. Et puis, cela rattache la machine à la mode du secteur.

Le cadre périmétrique en alu «Flex Frame» ne reste pas les bras croisés. Les responsables châssis lui ont donné un peu plus de souplesse latérale en pratiquant quelques ouvertures. Ils l’ont voulu aussi plus précis avec un angle de colonne de direction plus ouvert d’un demi-degré et un déport des tés de fourche ramené de 3 mm. A l’arrière, une augmentation de 16 mm de l’empattement aura une influence sur la motricité et la stabilité.
Les suspensions ne sont pas loties aux mêmes attentions. Leur excellent travail va se perpétuer avec la fourche inversée Marzocchi de 45 mm et l’amortisseur arrière de même provenance, tous deux réglables de partout. L’amortissement piloté DDC est dispo en option, se calant sur les Modes de conduite ou pouvant être paramétré par le pilote.

Toute évo d’une sportive est l’occasion pour un constructeur d’implanter une technologie supplémentaire au service du pilotage assisté par des garde-fous. Avec cette S 1000 RR, l’innovation se base sur des capteurs d’angle de braquage, permettant de développer de nouvelles fonctions(en piochant dans les options).
Comme le «Slide Control». Il permet au contrôle de traction de laisser la roue arrière patiner dans les sorties de courbe, selon une valeur d’angle de braquage préréglée. Quand la valeur maxi définie par le pilote est atteinte, le DTC remet tout dans le droit chemin.

BMW S 1000 RR  2023 Avec la même source d’informations électroniques, l’ABS Pro peut également s’équiper d’un algorithme de dérive. Son «Brake Slide Assist» va laisser la roue arrière glisser (un peu) au freinage jusqu’à un certain niveau. Sur cette S 1000 RR, le freinage est un truc de fou: l’ABS évite le blocage de la roue avant, le cornering module la force en fonction de l’angle d’inclinaison, le contrôle du frein moteur digère la force motrice résiduelle, et maintenant le système surveille les glissouilles du gommard de 190.
BMW persiste à freiner avec des étriers Hayes radiaux 4 pistons. Certes, les mâchoires américaines pincent efficacement les disques de 320 mm. Mais l’usage intensif vient plus rapidement à bout de leur endurance que du matos italien. Pour quand le retour à du Brembo?!?

La suite de l’électronique de bord est pléthorique. C’est qu’elle en embarquait du matos la précédente S 1000 RR. 4 Modes de conduite en série ( Rain - Road - Dynamic - Race ) et 3 autres en option ( Race Pro 1 / 2 / 3 ), un contrôle de traction sensible à l’angle (déjà cité), un assistant au démarrage en côte, le shifter Up&Down, le Launch Control, le régulateur de frein moteur (déjà cité), un tableau de bord TFT couleur de 165 mm très complet et de belle facture, le système GPS M Laptrigger pour se chronométrer au tour, et le Pit Lane Limiter.

Cette mouture de RR récupère aussi en dotation standard la batterie allégée M, un port USB dans la section arrière, le kit châssis M pour régler le point de pivot du bras oscillant, un faisceau amélioré pour le retrait de l’accastillage routier arrière, un système pour démonter plus facilement la roue arrière... et bien sur tout un tas de matos en option.
D’ailleurs, comme pour l’ex-modèle, le choix du coloris Motorsport s’accompagne obligatoirement du pack M. D’où la nécessité de prévoir un gros chèque supplémentaire. Mais pour l’équivalent d’une 125, la bête perd du poids, se chausse de jantes en carbone, reçoit la selle Sport M, les Modes de pilotage Pro, des repose-pieds réglables et une anodisation bleue des étriers de frein.

Ainsi, pas de gros changements pour la BMW S 1000 RR mais une force de frappe renforcée. L’une des meilleurs sportives actuelles grapillent des dixièmes tant que des solutions techniques de plus en plus proches de la course. Influencée par la M 1000 RR, ce bolide sous méthamphétamines se veut plus redoutable que jamais.

M.B - Photos constructeur

Ce qu'il faut retenir

Tarifs

20 740
Prix neuf
Financer votre moto
Tarif équivalent à 15,61 x le SMIC de 2023

Assurez votreBMW S 1000 RR 2023

Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
Calculez le coût de l'assurance Testez le tarif du specialiste assurance moto

Avis

sur 0 avis d'utilisateurs Lire les avis
Modèle commercialisé en

Performances

Fiche technique

BMW S 1000 RR 2023
  • Chassis
  • Cadre : double poutre périmetrique en aluminium
  • Réservoir : 16.5 litres
  • Hauteur de selle : 824 mm
  • Longueur : 2 073 mm
  • Largeur : 846 mm
  • Hauteur : 1 151 mm
  • Empattement : 1 457 mm
  • Poids à sec : 175 kg
  • Poids en ordre de marche : 197 kg
  • Assistance au freinage : ABS Pro
  • Train avant
  • Fourche téléhydraulique inversée Ø 45 mm, déb : 120 mm
  • 2 disques Ø 320 mm, étriers radiaux 4 pistons
  • Roue AV : 120 / 70 - 17 → Commander ce type de pneu
  • Pression : 2.5 bars
BMW S 1000 RR 2023 technique
  • Transmission
  • Boite à 6 rapports , manuelle - shifter de série
  • secondaire par chaîne
  • Train arrière
  • Mono-amortisseur, déb : 117 mm
  • 1 disque Ø 220 mm, étrier 1 piston
  • Roue AR : 190 / 55 - 17 → Commander ce type de pneu
  • Pression : 2.9 bars
  • Moteur
  • 4 Cylindres en ligne , 4 temps
  • Refroidissement : liquide
  • Injection Ø 48 mm
  • 2 ACT, variable
  • 4 soupapes par cylindre
  • 999 cc (80 x 49.7 mm)
  • 210 ch à 13 750 tr/min
  • 11,50 mkg à 11 000 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 0,83 kg/ch
  • Compression : 13.3 : 1
  • Crit'air :

Galerie

Millésimes

2023

Agrandir ou voir la fiche de la S 1000 RR 2023 Agrandir ou voir la fiche de la S 1000 RR 2023 Agrandir ou voir la fiche de la S 1000 RR 2023

Comparer

Comparer la S 1000 RR face à ses concurrentes

Accélération

BMW S 1000 RR 2023 : 3,20 s
Kawasaki Ninja 1000 ZX-10R 2023 Non communiqué

Consommation

BMW S 1000 RR 2023 : 6,30 l/100km
Kawasaki Ninja 1000 ZX-10R 2023 : 6 l/100km

Autonomie

BMW S 1000 RR 2023 : 262 km
Kawasaki Ninja 1000 ZX-10R 2023 : 283 km

Couple

BMW S 1000 RR 2023 : 11,50 mkg
Kawasaki Ninja 1000 ZX-10R 2023 : 11,70 mkg

Puissance

BMW S 1000 RR 2023 : 210 ch
Kawasaki Ninja 1000 ZX-10R 2023 : 203 ch

rapport Poids / Puissance

BMW S 1000 RR 2023 : 0,83 kg/ch
Kawasaki Ninja 1000 ZX-10R 2023 Non communiqué

Vitesse

BMW S 1000 RR 2023 : 303 km/h
Kawasaki Ninja 1000 ZX-10R 2023 : 300 km/h
Comparateur
Comparer des motos

Avis

Déposez votre avis sur la BMW S 1000 RR 2023
Notez cette moto :

Indispensables

Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire Motoblouz, avec des milliers de références disponibles.

Actus