Motoplanete

BultacoRapitan 2015

Présentation à retenir Technique Concurrentes Galerie Millésimes Avis Indispensables Occasions

Retour ampérique

Roadster

Figure emblématique de la moto tout-terrain des années 70, la marque Bultaco refait surface après une fermeture de 31 ans. Avec un tout nouveau modèle de moto, très loin de l'ancien cœur de métier de la firme espagnole. Le renouveau se fera avec cette Rapitan, un roadster à propulsion électrique et à la technique full tubulaire.

Full tubulaire !?! Comprenez par là que Bultaco a fait des choix techniques osés, histoire de faire du bruit autour de son retour. Le cadre est en effet une architecture tubulaire en acier. Le bras oscillant est également une structure en tubes d'acier. Et maintenant, on attaque le choc : le train avant, baptisé "Dual Link Evolution". C'est un ensemble à double bras longitudinaux relié au châssis par un jeu de triangles et de rotules. Une belle usine à gaz assez proche techniquement du Duolever de BMW, offrant plus de stabilité, un effet anti-plongée, une meilleure remontée des infos de la route et un confort de bon aloi. Limite captivant et assurément attractif. Coté moteur, on change aussi de siècle.

La Rapitan est équipée d'un moteur électrique Brushless de 40 KW. La puissance développé peut sembler timide, tout juste supérieur à celle d'un CB 500 F. Mais un bloc à électrons, ça watte autrement qu'un bouilleur à fuel. En lisant 55 chevaux sur la fiche technique, penseriez-vous que cette moto soit capable d'avaler le 0 à 100 km/h en 4 secondes ? Les relances s'annoncent fulgurantes, avec rien de moins que 12.7 mkg de couple dispo. C'est l'équivalent de ce que crache le twin d'une Ducati 1200 Monster S. La vitesse maxi est moins flatteuse mais proche de la légalité autoroutière : 145 km/h.
Bien sur, pas de carburant mais des batteries Lithium-Ion qui pourront se recharger dans un délai compris entre 3 et 5 heures. L'autonomie annoncée est de 110 km sur autoroute, 200 en usage urbain. Bultaco a donné plus d'interactivité à sa Rapitan avec la possibilité de choisir plusieurs cartographies et un système de recharge des batteries inspiré du "KERS" des F1. La moto récupérait ainsi des watts au freinage.

Comme la Rapitan n'a pas besoin d'essence, l'emplacement du réservoir permet de dissimuler un coffre comme sur les Honda NC 750. Un intégral peut y trouver sa place.
Annoncé à 189 kilos, le roadster espagnol est stoppé par deux disques de frein à pétales, soit un disque de 320 mm à l'avant avec un étrier à 2 pistons et un 240 mm à l'arrière avec un piston. L'ABS est en série. Une version sport est également prévue. On les attend pour 2015. Coté tarif, c'est le flou total.

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

    Lesmoins

      Assurez votreBultaco Rapitan 2015

      Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
      Calculez le coût de l'assurance Testez le tarif du specialiste assurance moto

      Avis

      sur 3 avis d'utilisateurs Lire les avis
      Modèle commercialisé en

      Performances

      L'aspect technique

      Bultaco Rapitan 2015
      • Chassis
      • Cadre : treillis tubulaire en tubes d'acier
      • Hauteur de selle : 800 mm
      • Poids à sec : 189 kg
      • Train avant
      • bras tubulaire 'Dual Lever', déb : 100 mm
      • 1 disque Ø 320 mm, étriers 2 pistons
      • Roue AV : 120 / 70 - 17
      Bultaco Rapitan 2015 technique
      • Transmission
      • secondaire par courroie
      • Train arrière
      • Mono-amortisseur, déb : 115 mm
      • 1 disque Ø 240 mm, étrier 1 piston
      • Roue AR : 150 / 70 - 17

      Concurrentes

      Galerie

      Millésimes

      Avis (3)

      Jolie moto

      Modèle 2015
      Je dois l\'avouer : je trouve cette moto est jolie. Après bien des réflexions, et bien qu\'étant actuellement indifférent à la motorisation électrique, je me dis qu\'il doit y avoir des avantages... et des inconvénients. Avantages : la mécanique reste propre, souple, silencieux... Inconvénients : silencieux !!! , prix, temps de charge. Le jour où l\'on aura de belles motos, qui ressemblent vraiment à des motos, qu\'on pourra recharger aussi vite qu\'on fait le plein, de l\'autonomie, des performances et plus abordables financièrement, pourquoi pas passer à l\'électrique. Répondre à micka

      Modèle 2015
      Elle est où la renaissance ? Franchement revenir avec un produit totalement invendable hors de prix avec toutes les contraintes de l\'électrique c\'est vraiment ridicule !J\'avoue que pour un journal dédié à la moto passer ce genre de fausses nouvelles est inadmissible ! Tout le monde sait que ça ne sera jamais produit en grande série ! Répondre à Aigle noir

      Osé!

      Rien a dire c\'est osé de la part de Bultaco, c\'est un paris risqué! J'espère tout de même qu\'ils auront l\'idée de la décliner en version jeune permis (35kW) parce cela pourrais en faire la moto la plus performante de ce segment avec un couple pareil! Après il faut voir plusieurs point pour voir les avantages de l'électrique: le coût en électricité pour recharger une moto comme celle là, le cout et la durée de vie des batteries. Ainsi que le potentiel fun que peux avoir une moto avec un couple énorme mais pas de vitesses. Répondre à Mael
      Voir plus de commentaires

      Indispensables

      Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
      Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.

      Occasions

      Comparateur
      Comparer des motos