Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > DUCATI > SuperSport 2019 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Le sport autrement pour une Ducati

Ducati SuperSport

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
Ducati

Ducati SuperSport 2019

Sport-GT
Fiche créée le 19/06/2018
Ducati SuperSport

          Tout un symbole ! La lignée des SuperSport est une icône chez Ducati, plus forte pour certains que la dynastie des Superbikes. Tout a commencé en 1973, quand une certaine Ducati 750 SS est présentée pour célébrer la victoire de Paul Smart à Imola. Des générations se sont succédé, initiant au sport nombres de passionnés. Mais du vrai sport, sec, exigeant, devenant avec le temps une véritable passerelle pour les plus exclusives pistardes de Bologne.

          Cela s'éteignit en 2006 avec la 1000 SS. Puis plus rien. Le temps que Ducati explore de nouveaux horizons et s'aperçoivent qu'il manquait une Sport-GT dans sa gamme. Du coup, la SuperSport re-pointe le bout de son nez et renait sous les traits d'une nouvelle machine, d'une nouvelle génération, d'un nouveau genre.
Avant tout, laissons-nous charmer par cette ligne athlétique, quelque peu inspirée des Panigale. Elle n'oublie pas de présenter un des éléments intimement attaché aux Ducat' : un monobras du plus bel effet, qu'une certaine petite Panigale a évincé. De quoi séduire, avec comme toute dame d'élégance le souci de masquer remarquablement ses dessous ; qu'il est difficile d'imaginer piqués dans différentes catégories du constructeur.
Le châssis ? En provenance de la 821 Monster. Le moteur ? Taxé directement chez les Hypermotard. Qui s'en plaindra… Ainsi, la 939 SuperSport peut revendiquer un twin moderne et pêchu, cravachant 113 chevaux à 9000 trs. Un canasson de moins que sur les HM ; va comprendre. A moins que cela ne provienne de la gestion moteur, qui a décalé le pic de couple un peu plus tôt : 9.9 mkg à 6500 trs. Pour info, les normes d'homologation récentes, avec mesure sur banc statique, ramènent la puissance à 110 chevaux. Mais c'est toujours 113 bourrins sur la doc technique officielle.

          Comme toute SS, comme toute Ducati, le châssis doit se montrer de rigueur. Avec son cadre treillis minimaliste ancré sur le moteur, sa fourche inversée Marzocchi de 43 mm, ses étriers de frein Brembo monoblocs M4.32 sur des pistes de 320 mm, la 939 SuperSport annonce déjà de belles prétentions.
Pour autant, ne vous précipitez pas sur la bombarde et les sliders. Cette SuperSport n'a pas totalement récupéré la philosophie des SS d'autrefois. En témoigne les demi-guidons implantés au-dessus du té supérieur, permettant un appui modéré du buste sur le train avant. Ou les repose-pieds fixés à hauteur raisonnable et la hauteur de selle de 810 mm. Et surtout, la bulle réglable sur 50 mm. C'est un fait : la SS a doucement glissé vers une ambiance davantage sport-GT. Ceux qui apprécient un comportement sport sur route ouverte sans subir l'inconfort et la raideur d'une hypersport seront enchantés de cette orientation. Car la Ducati SuperSport entend bien satisfaire les sportifs sur nombre de routes. Depuis un certain temps, les sportives ne sont devenues véritablement exploitables et jubilatoires que sur circuit.

          Pas la SS, qui ouvre à nouveau les routes à l'arsouille et au confort (relatif). Si elle présente bien, elle n'a pas oublié que le marché est friand de nouvelles technologies. Les anciennes SS vous faisaient partager l'essence même de la mécanique, le flirt avec la route, la passion du métal à fleur de peau, l'exigence d'une conduite autoritaire. Ce temps est révolu. La SuperSport nouvelle génération s'équipe d'électronique et de multiples visages. On trouve à bord les Modes de Conduite (Sport, Touring et Urban, l'ABS Bosch 9MP, le contrôle de traction, le shifter up&down en option, une prise USB sous la selle et une instrumentation LCD très complète.
Pour les plus exigeants, une version S accompagne la 939 SS, avec suspensions Öhlins, shifter en série et capot de selle. Et environ 1500 euros de plus.

          La Ducati SS nous revient, et son passage décennal dans l'oubli lui a insufflé une nouvelle vision de la route. Cette 939 SuperSport semble la descendante des amours d'une 900 SS et d'une ST4. Une concurrente de choix pour la VFR, et une moto qui ne manquera de piquer la curiosité.

M.B - Images constructeur

Les indispensables pour la moto et le motard
Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.

Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
L'aspect technique de la

Ducati SuperSport 2019

Ducati SuperSport
  • Chassis :
  • Cadre : Treillis en tubes d'acier
  • Réservoir : 16 litres
  • Hauteur de selle : 810 mm
  • Empattement : 1478 mm
  • Poids à sec : 184 kg
  • Train avant :
  • Fourche téléhydraulique inversée Ø 41 mm, déb : 130 mm
  • 2 disques Ø 320mm, étriers Brembo monoblocs 4 pistons
  • Roue AV : 120 / 70 - 17"
  • Transmission :
  • Boite à 6 rapports
  • secondaire par chaîne
  • Train arrière :
  • Mono-amortisseur et monobras, déb : 144 mm
  • 1 disque Ø 245 mm, étrier 2 pistons
  • Roue AR : 180 / 55 - 17"
  • Moteur :
  • Bicylindre en L à 90°, 4 temps
  • Refroidissement : par eau
  • Injection Ø 53 mm
  • 2 ACT, desmodromique
  • 4 soupapes par cylindre
  • 937 cc (94 x 67.5 mm)
  • 113 ch à 9000 tr/min
  • 9.9 mkg à 6500 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 1.63 kg/ch
Ce qu'il faut retenir de la

Ducati SuperSport 2019

Les plus
  • Le retour d'une lignée d'anthologie
  • Quelques aspects pratiques
  • monobras et aspect sport
Les moins
  • ne retrouve pas véritablement l'esprit SS
  • bas du phare manquant de finesse
Celle qu'elle remplace
Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Ducati SuperSport 2019"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :