Motoplanete

Bimota1100 SB6-R 1997

La fougue de Bimota

Sportive

Un film qui fait un carton en salle voit rapidement débouler 3 ans après une suite de la même veine. Souvent, c'est moins bien ; parfois, c'est mieux (Le parrain 2, Indiana Jones 2, Terminator 2...).
A notre bonne surprise, la deuxième génération de Bimota SB6, qui surfe sur le succès de cette dernière, est encore plus réussie que l'investigatrice. Rappelons que la SB6 sorti en 1994 fut l'initiatrice du cadre SLC, une structure aux longerons très rectilignes. L'usine prouvait encore une fois sa volonté et sa capacité d'innovation.

La SB6R reprend le flambeau sans appréhension ni complexes. Avant tout, elle a changé de robe. Les lignes sont toujours fluides tout en s’affirmant plus agressives. Les deux phares, auparavant séparés, sont réunis dans un même bloc optique. Le carénage est plus tendu, le réservoir redessiné ; mais c'est certainement la partie arrière qui a le plus évolué esthétiquement. Les échappements ne sont plus cachés dans le dosseret mais placés dessous. La selle autoporteuse et monoplace dessine avec élégance un jeu de courbes qui mettent en valeur les silencieux et le caractère exclusif de la machine. Le bras oscillant est de plus forte section et désormais griffé du nom du constructeur. Vous aimez le carbone ? Il y en a jusque dans les fourreaux de fourche. Quant au propulseur, pas de surprises, il s'agit toujours du 4 cylindres de la Suzuki 1100 GSX-R. Et lui aussi s'est adapté au goût du jour.
Bimota lui a offert une boite à air plus volumineuse relié à un système d'air forcé optimisé. Un petit coup de réglage aux carbus pour la conséquence et le bloc japonais respire plus fort que jamais.
La partie-cycle a encore été rigidifié, l'empattement augmenté de 10 mm, tout comme le pneu arrière qui passe à 190 mm de large.

Encore plus de sport pour la SB6R, et cela va jusqu'au poste de pilotage. On y trouve désormais le gros compte-tours en position centrale secondé latéralement par un compteur de vitesse tapant dans les 320. Un petit cadran digital complète la panoplie, permettant de surveiller la température et le kilométrage parcouru.
Juste le temps de baver un petit peu devant le magnifique té de fourche en alu taillé dans la masse et d'apprécier la selle un peu plus confortable avant d'accepter la vérité - faut vite sortir de la ville, ça va pas le faire. Déjà que le pilote est soumis rapidement à la douleur du fait de sa position très sport (aïe, ouille les poignets)… Conduite peu agréable. Et ce n'est pas le poids riquiqui de la moto qui va compenser le minuscule rayon de braquage. En plus, on n'y voit rien dans les rétros. Allez, on se casse.

La route s'est dégagée et les voies se sont multipliées. La SB6R n'a pas mis longtemps pour atteindre des vitesses largement prohibées. Ca file vite, plus vite que le vent, et l'italienne nous prouve une fois de plus sa remarquable stabilité. Pas vraiment de différence avec la SB6 qui faisait aussi bien. Mais c'est toujours gratifiant de savoir que sa monture est théoriquement encore plus stable que son aînée.
La Bimota ne demande qu'à vous faire profiter de son talent. Les virages s'annoncent, le pilote sourit, la moto jubile. On l'emmène d'une courbe à l'autre avec bonheur et la facilité d'une sportive japonaise. Ses 184 kgs à sec sont un atout dans les virages serrés, où la SB6R peut compter sur une agilité étonnante pour une 1100.
On peut rentrer comme un bourrin dans le virage, freiner en écrasant le levier, la partie-cycle demeure imperturbable. A noter que les Brembo sont véritablement puissant, - dommage que le mordant ne soit pas aussi satisfaisant. Dans le virolo, la machine reste calée sur un rail et il est même possible à tout instant de corriger sa trajectoire. Ceux qui connaissent la GSX-R seront surpris de constater ce que le moulin peut faire quand il passe dans l'usine de Rimini. Imaginez : la force d'un 1100 et les montées en régime d’un 750. Laissez l’aiguille du compte-tours monter un petit peu. Il faut attendre les 4 000 trs pour sentir la poussée du moulin puis le grand 8 commence. Ca monte, ça monte, ça monte, ça pousse encore et encore...

Le bouilleur n'a cesse de balancer de gros watts et ça n'en finit pas. On rentre dans la zone rouge et ça pousse encore. Il n'y a que le rupteur qui puisse calmer le gros 4 pattes. Niveau reprises, la SB6R est tout aussi brillante. Un coup de gaz aux mi-régimes et la moto bondit de plus belle. On a vite fait d'être accro à cette adrénaline.

Ne jugez pas la Bimota SB6R en la comparant aux productions nippones. L'italienne offre les performances et l'exception. Cette édition R de la SB6 a bien évolué : un goût unique, une silhouette à succomber, un parfum enivrant et une conduite savoureuse. Reste qu'à près de 130 000 Frs, ce beau jouet est plus proche du rêve que du sourire de votre banquier.

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

  • Performances
  • Coté exclusif
  • Matériaux et design

Lesmoins

  • Ca braque pas
  • Prix autant exlusif
  • Position sport

Tarifs

19 300
Prix neuf
Financer votre moto
Tarif équivalent à 24,62 x le SMIC de 1997

Assurez votreBimota 1100 SB6-R 1997

Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
Calculez le coût de l'assurance Testez le tarif du specialiste assurance moto

Avis

sur 1 avis d'utilisateurs
Modèle commercialisé en

Performances

Fiche technique

Bimota 1100 SB6-R 1997
  • Châssis
  • Cadre : Périmétrique double poutre en aluminium
  • Réservoir : 20 litres
  • Hauteur de selle : 800 mm
  • Longueur : 2 070 mm
  • Empattement : 1 400 mm
  • Poids à sec : 184 kg
  • Train avant
  • Fourche téléhydraulique Paioli Ø 46 mm, déb : 120 mm
  • 2 disques Ø 320 mm avec étriers 4 pistons
  • Roue AV : 120/70 - 17 → Commander ce type de pneu
Bimota 1100 SB6-R 1997 technique
  • Transmission
  • boîte à 5 rapports
  • secondaire par chaine
  • Moteur
  • 4 Cylindres en ligne , 4 temps
  • Refroidissement : liquide
  • 4 carburateurs Ø 40 mm
  • 2 ACT
  • 4 soupapes par cylindre
  • 1 074 cc (75,5 x 60 mm)
  • 160 ch à 11 500 tr/min
  • 13 mkg à 5 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 1,15 kg/ch
  • Compression : 11.2 : 1
  • Crit'air :

Galerie

Millésimes

Comparer

Comparer la 1100 SB6-R face à ses concurrentes

Accélération

Bimota 1100 SB6-R 1997 : 3,20 s
Triumph 955 DAYTONA T595 1997 : 3,30 s
Kawasaki 900 ZX-9R 1997 Non communiqué
Honda CBR 900 RR FIREBLADE 1997 Non communiqué
Yamaha YZF 1000 R THUNDERACE 1997 : 3,10 s

Consommation

Bimota 1100 SB6-R 1997 Non communiqué
Triumph 955 DAYTONA T595 1997 : 6 l/100km
Kawasaki 900 ZX-9R 1997 Non communiqué
Honda CBR 900 RR FIREBLADE 1997 Non communiqué
Yamaha YZF 1000 R THUNDERACE 1997 : 5,90 l/100km

Autonomie

Bimota 1100 SB6-R 1997 Non communiqué
Triumph 955 DAYTONA T595 1997 : 367 km
Kawasaki 900 ZX-9R 1997 Non communiqué
Honda CBR 900 RR FIREBLADE 1997 Non communiqué
Yamaha YZF 1000 R THUNDERACE 1997 : 339 km

Couple

Bimota 1100 SB6-R 1997 : 13 mkg
Triumph 955 DAYTONA T595 1997 : 10,20 mkg
Kawasaki 900 ZX-9R 1997 : 9,60 mkg
Honda CBR 900 RR FIREBLADE 1997 : 9,10 mkg
Yamaha YZF 1000 R THUNDERACE 1997 : 11,20 mkg

Puissance

Bimota 1100 SB6-R 1997 : 160 ch
Triumph 955 DAYTONA T595 1997 : 130 ch
Kawasaki 900 ZX-9R 1997 : 139 ch
Honda CBR 900 RR FIREBLADE 1997 : 128 ch
Yamaha YZF 1000 R THUNDERACE 1997 : 145 ch

rapport Poids / Puissance

Bimota 1100 SB6-R 1997 : 1,15 kg/ch
Triumph 955 DAYTONA T595 1997 : 1,52 kg/ch
Kawasaki 900 ZX-9R 1997 : 1,55 kg/ch
Honda CBR 900 RR FIREBLADE 1997 : 1,43 kg/ch
Yamaha YZF 1000 R THUNDERACE 1997 : 1,37 kg/ch

Vitesse

Bimota 1100 SB6-R 1997 : 280 km/h
Triumph 955 DAYTONA T595 1997 : 254 km/h
Kawasaki 900 ZX-9R 1997 : 275 km/h
Honda CBR 900 RR FIREBLADE 1997 : 275 km/h
Yamaha YZF 1000 R THUNDERACE 1997 : 260 km/h
Comparateur
Comparer des motos

Avis (1)

bimotanoel Modèle 1998
La production de SB 6 de 1994 à 1996 est de 1 144 exemplaires,en trois coloris distint. celui presente n'est pas officiel. c'est de loing la production la plus fournie ! 2eme place, la KB 1, avec 827 exemplaires.( plusieures séries egalement).
Voir plus de commentaires
Déposez votre avis sur la Bimota 1100 SB6-R 1997
Notez cette moto :

Indispensables

Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire Motoblouz, avec des milliers de références disponibles.

Occasions

Nous n'avons aucune occasion relative à ce modèle, mais affinez votre recherche et trouvez le modèle qui vous correspond.

Actus