Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > KTM > 950 SUPERMOTO 2005 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Cure d'anabolisants

KTM 950 SUPERMOTO

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
KTM

KTM 950 SUPERMOTO 2005

Super motard
Fiche créée le 30/12/2008
KTM 950 SUPERMOTO

             Chez les Autrichiens, on n'a peur de rien. Et surtout pas de déranger au maximum la galaxie motarde. KTM nous avait présenté un roadster de barjots avec la 990 Super Duke... L'usine a choqué avec sa sportive extravagante RC8... On ne va pas s' arrêter en si bon chemin !
Aujourd'hui, voici un nouveau supermotard qui a fait une overdose de vitamines. La 950 Supermoto est une cousine de la 640 par le design mais motorisée par le gros twin KTM. Imaginez un supermot' avec presque 100 bourrins dans les pistons et un couple qui arrache la moitié de la piste. Eh bien, ça donne ça.
Comme le moteur, le cadre est issu de la 950 Adventure. Les autres éléments qui composent la moto donnent déjà le sourire aux intéressés : grosse fourche inversée de 48 mm, amortisseur réglable de partout monté sans biellettes, longs débattements de suspension (on va pouvoir l'emmener jouer n'importe où, ou presque), freinage Brembo à fixation radiale et monte pneumatique de 180 mm à l'arrière.
Faire un supermotard avec des gènes de sportive et de street fighter, il fallait oser le faire. Aucun doute que la machine sera dotée d'un fort potentiel, doublée d'un concept "total anti-déprime". Son usage risque cependant d'être limité, du fait d'un concept franchement orienté et d'une protection minimaliste. Pas grave ; on ne prend pas un hypermotard pour voyager, juste pour se donner un max de sensations.

               Essai par Oli le Belge :

             " The Canada Bike "

             KTM 950 SUPERMOTOMais non, mais non, je ne perds pas la tête, je ne pense pas subitement que KTM est une marque canadienne. Mais je fais plutôt référence à la pub d’une boisson non alcoolisée et pétillante très en vogue dans les années 80 ….vous l’aviez, bien sûr, déjà compris.

La 950 Super Moto a la saveur d’une SM, les pneus d’une SM et la couleur d’une SM mais (pour moi) ce n’est certainement pas qu’une SM. Pourquoi ?
1er contact : avec en tête mon récent essai de la Superduke et souhaitant remettre les compteurs à zéro, je fais appel à mon frère et surtout à sa moto (une KTM 660 SMC) pour me replonger dans le « vrai » Supermotard (ah, la conscience professionnelle !).
Et nous organisons un petit run pour redécouvrir les plaisirs et les inconvénients de ce type de machine …

Essai : Revenons-en d’abord à la découverte de la bête, moment combien important lors d’un essai. J’essaye toujours, lors de cet instant délicieux, de m’imprégner de la machine en la détaillant à l’aise tout en laissant chauffer le moteur.
KTM a poussé le concept du gros Supermotard à un point jamais atteint jusque là ! Jugez-en plutôt :
Un bi de 950cc de près de 100ch, doté d’une ligne agressive, même intimidante, avec une hauteur de selle conséquente (865mm), des freins radiaux, d’une partie cycle et de pneus maousse costauds (Pirelli Scorpion, développés spécialement pour la moto et ultra résistants malgré la chaleur), ça ne court pas les rues !!!
L’identité compétition KTM se retrouve dans une foule de détails : les poignées d’embrayage et de frein sont pré fendues pour que, lors d’une hypothétique chute, vous gardiez un morceau pour terminer la manche; le sélecteur est repliable et, moins sympa, le tableau de bord est sommaire et dépourvu de compte tours !
Voilà, la bête est à température.

Je l’enfourche, je trouve la position assez déroutante, la longue selle permet d’adopter 2 postures : l’une vers l’avant et sur le réservoir pour l’attaque et l’autre plus au centre de la selle dans une partie plus moelleuse pour la ballade.
La position vers l’avant est naturellement prise lors des premiers tours de roue, les genoux sont écartés par la largeur du radiateur et les fesses essayent de s’éloigner des magnifiques pots inox qui dégagent une chaleur de dingue. Si d’aventure, vous décidiez d’embarquer un passager, il profitera d’une position confortable avec des repose-pieds en caoutchouc idéalement placés, mais il devra s’équiper de gants en amiante s’il ne veut pas avoir les mains fondues par les pots !
Veuillez noter cependant, à la décharge de KTM, que lors de mes 4 jours d’essai la température ambiante était vraiment caniculaire, de l’ordre de 30-35°C.
L’envie de charger l’avant est renforcée par la furieuse tendance de la moto à se mettre en wheeling. L’utilisateur de Supermoto ne devra pas prévoir un gros budget « pneu avant » !!
Les rapports de boite passent à la volée et lorsque, pour une fois, on revient à des vitesses décentes de l’ordre de 80km/h en première, 115 en seconde et 150 en troisième, on peut profiter de l’allonge et du couple moteur à bas régimes.

Faisant référence au titre de cet article, je trouve que la conduite s’apparente plus à un gros roadster style Speed Triple qu’à un Supermotard !!

La puissance et le poids vous obligent à rallonger les distances de freinage par rapport à un Supermotard, l’autre grande différence de comportement venant de la fourche inversée de 48mm qui permet, grâce à sa rigidité, de sortir le genou pour prendre un angle spectaculaire !!
Le moteur est vraiment exploitable à fond, les 95 chevaux sont bien là. Et, est-ce le plaisir de retrouver des carbus ?, les montées en régimes sont puissamment linéaires mais jamais violentes.
Le moteur, qui n’est pas avare de sensations, ne demande qu’un raisonnable 8 litres au 100km malgré une conduite sportive tout au long de l’essai. Le réservoir de 17,5l permet une autonomie d’un petit 180km avant réserve. De toute manière, vos cuisses et vos genoux seront cuits bien avant cela !!

Alors quoi ? Supermotard ou pas ?

Oui et non.
Le look KTM est toujours aussi spectaculaire, les formes taillées à la serpe, les pots hauts, la plaque phare ultra agressive font de cette moto un enchantement aussi visuel qu’acoustique.
Mais si vous souhaitez vous mêler à un groupe de Supermotards, vous allez rapidement vous retrouver à l’étroit, la machine demandant de la place.
Par contre, elle ne dénotera pas dans un groupe de roadsters, la puissance exploitable, la tenue de route et la prise d’angle vous permettant de suivre et même plus …

En gros, j’adore !

A+
Oli le belge

M.B et Oli le Belge
(Crédits photos : F. Lheritier - L. Franco - M. Halwax - H. Peuker - H. Mitterbauer)

Les indispensables pour la moto et le motard
Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.

Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
L'aspect technique de la

KTM 950 SUPERMOTO 2005

KTM 950 SUPERMOTO
  • Chassis :
  • Cadre : treillis tubulaire en tubes d'acier
  • Réservoir : 17.5 litres
  • Hauteur de selle : 865 mm
  • Empattement : 1510 mm
  • Poids à sec : 191 kg
  • Train avant :
  • Fourche téléhydraulique inversée WP Ø 48 mm, déb : 200 mm
  • 2 disques Ø 305 mm, étriers à fixation radiale 4 pistons
  • Roue AV : 120 / 70 - 17"
  • Transmission :
  • Boîte à 6 rapports
  • Transmission secondaire par chaîne
  • Train arrière :
  • Mono-amortisseur WP, déb : 210 mm
  • 1 disque Ø 240 mm, étrier 2 pistons
  • Roue AR : 180 / 55 - 17"
  • Moteur :
  • Bicylindre en V à 75°, 4 temps
  • Refroidissement : Refroidissement liquide
  • 2 carburateurs Ø 43 mm
  • 2 ACT
  • 4 soupapes par cylindre
  • 942 cc (100 x 60 mm)
  • 98 ch à 8000 tr/min
  • 9.2 mkg à 7000 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 1.95 kg/ch
Ce qu'il faut retenir de la

KTM 950 SUPERMOTO 2005

Les plus
  • Partie-cycle
  • Moteur
  • Supermotard de fou
Les moins
  • Autonomie
  • Protection
Ajouter vous aussi un commentaire sur "la KTM 950 SUPERMOTO 2005"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :