Motoplanete

La marque KTM

En bref
Type de motos fabriquées Concept bike
Cross
Enduro
Roadster
Sportive
Super motard
Trail
Pays d'origine
Années de mis en service 1934 - aujourd'hui

C'est en 1934 que Hans Trunkenpolz créa un atelier de réparation à Mattighofen, en Haute-Autriche. Trois ans plus tard, il commença à vendre des motos DKW avant d'agrandir son atelier qui devint alors l'un des plus importants garages de voitures et motos de Haute-Autriche. En 1951, l'entreprise entama le développement d'une moto en propre et, deux ans plus tard, la production en série de la KTM R 100 démarrait. La société, dont le nom officiel était désormais "Kronreif, Trunkenpolz, Mattighofen", s'intéressa immédiatement aux courses de moto et ne tarda pas à engranger des succès.

Erwin Lechner fut l'un des pilotes qui connurent de nombreuses victoires en 1960 au volant d'une moto KTM dont le moteur avait été conçu par l'ingénieur Ludwig Apfelbeck. KTM se lança sur le marché américain avec une motocross de 125 cc en 1968, et les succès en courses qu'elle y obtint furent rapidement connus en Europe. Les années 70 virent notamment l'apparition des puissants modèles de 50 cc et l'obtention du premier titre mondial de motocross, gagné par KTM en 1974 avec le pilote russe Gennadij Moiseev dans la catégorie 250 cc.

Les pilotes Heinz Kinigadner et Trampas Parker commencèrent à bâtir la légende moderne de KTM grâce aux trois titres de championnat du monde glanés au cours des années 80 et à une expertise reconnue dans le tout-terrain pour l'époque. En 1984, KTM commença à développer une moto quatre temps refroidie par liquide et lança la production en série de son premier moteur LC4 en 1987 – un concept qui est resté au fil des années une vraie success story pour KTM. L'industrie de la moto connut des temps difficiles à la fin des années 80. L'entreprise KTM Motorfahrzeugbau AG ne fut pas épargnée et souffrit fortement. En 1991, KTM Motorfahrzeugbau AG dut finalement déposer son bilan. Un an plus tard, la nouvelle division moto KTM Sportmotorcycle GmbH fut lancée avec une nouvelle direction, un nouveau concept Hard Enduro et un nouveau type de design. Avide de succès, l'entreprise se lança dans les rallyes, développa la première moto DUKE en 1994 et, tout juste un an après, fit l'acquisition de WP Suspension et du fabricant de motos de sport HUSABERG. Les titres obtenus lors du Championnat du monde de motocross de Shane King dans la catégorie 500 cc et à l'occasion de nombreuses autres courses revivifièrent l'héritage sportif de la très ancienne marque KTM. En 1999, l'entreprise déménagea dans sa nouvelle usine de Mattighofen.

L'entreprise autrichienne a été l'une des plus conquérantes depuis 2001 dans le rallye Dakar et, après avoir adopté la philosophie "READY TO RACE" désormais bien connue, elle a fait de la course moto le caractère principal de la marque. La moto de sport double usage et longue distance 950 ADVENTURE a fait sa première apparition en 2003. Dans le même temps, KTM connut le succès en se lançant dans le Championnat du monde de course sur route quand Casey Stoner obtint la première victoire de la marque sur le circuit des Grands Prix sur sa moto orange de 125 cc. Peu de temps après, KTM lança ses deux premières vraies motos de route, la 990 SUPER DUKE et la 950 SUPERMOTO. La première Superbike "fabriquée en Autriche" – la 1190 RC8 – suivit en 2008 ; elle se fit remarquer sur son marché et l'équipe de Mattighofen l'engagea dans le Championnat d'Allemagne international des Superbikes (IDM) un an plus tard, pour finir à la deuxième place dès la première saison.

Au fil des années, les motos orange ont été engagées dans toujours plus de courses. Tandis que KTM domine toujours les courses internationales d'enduro, de motocross et de rallye, elle redouble d'efforts dans les grands supercross aux États-Unis et est en mesure de remporter rapidement de nombreux succès dans ces championnats. En 2015, les succès obtenus ont encore dépassé ceux des années précédentes : Ryan Dungey a gagné le tout premier titre de supercross pour le fabricant autrichien et a confirmé avec un deuxième succès en remportant le championnat américain de motocross professionnel. Sans oublier l'intégration en 2012 dans le nouveau Championnat du monde Moto3 avec une moto de course entièrement "fabriquée en Autriche". Dès la première tentative, Sandro Cortese remporta le titre ; il renouvela son exploit en 2013, ce qui représente un nouveau jalon remarquable dans l'histoire de KTM. Le PDG de KTM, Stefan Pierer, a annoncé que l'entreprise s'engagera en 2017 dans la catégorie MotoGP.

Toute l'expérience acquise dans les stands de nombreuses courses internationales est constamment intégrée dans la production de série et permet à son équipe, toujours en expansion, de présenter tous les ans des innovations sur les produits. Que ce soit sur la route ou en tout-terrain, KTM s'affirme d'ores et déjà comme une marque de dimension mondiale avec une gamme de produits complète qui s'étend des 50 cc aux 1300 cc en 2015. Les modèles comme les DUKE Naked Bikes 125, 200 et 390 ou les RC 125, 200 et 390, particulièrement appréciés, inspirent aussi les jeunes motocyclistes. Dans le même temps, les motos haut de gamme, comme la 1190 ADVENTURE (2013), équipée du système de contrôle de stabilité MSC développé conjointement avec BOSCH, ou la 1290 SUPER DUKE R (2014) confirment la volonté de KTM d'être aussi un pionnier dans les segments supérieurs. Pour l'année-modèle 2015, KTM poursuit l'extension de sa gamme ADVENTURE ; avec la 1050 ADVENTURE et la 1290 SUPER ADVENTURE tout équipée, KTM établit une nouvelle référence sur le segment des trails. En matière de nouvelles technologies, en particulier pour l'e-mobilité, KTM est à la pointe dans le développement de nouveaux produits et présente deux motos électriques tout-terrain, la FREERIDE E-XC et la E-SX. Cette nouvelle gamme est complétée en 2015 par l'E-SM, la solution électrique de KTM pour la route.

Avec une présence toujours aussi forte sur le segment du tout-terrain et une gamme routière fortement étendue, l'ancien atelier de motos, désormais un fabricant économiquement sain, très engagé et leader sur le marché européen, poursuit une stratégie à deux marques après la prise de contrôle de Husqvarna en 2013. Malgré tous ses succès, KTM est toujours tourné vers l'avenir. La vision du PDG de KTM, Stefan Pierer, est claire : "KTM a l'intention de devenir le premier fournisseur mondial de motos de sport."