Motoplanete

Moto-Guzzi1100 BREVA 2007

Présentation à retenir Technique Concurrentes Galerie Millésimes Avis Indispensables Occasions

La classe italienne

Roadster

BMW ne sera plus seul sur le marché des roadsters de haut rang. Rivale de la R 1150 R, la nouvelle Breva 1100 reprend le concept de la 750, à savoir une moto ludique et sympathique, utilisable au quotidien, avec beaucoup de charme. La base mécanique provient de la V 11 S, avec cependant quelques aménagements. Le bicylindre développe 5 ch de moins, avec une courbe de puissance plus homogène dans le but de favoriser une conduite en souplesse. Injection, bielles, pistons, alternateur et pompe à huile sont nouveaux ; de même que les culasses qui gagnent un double allumage. La finition semble très soignée, l'aspect chic très marquée, et la technologie est plus proche des allemandes que de l'image vieillote (qui tend à disparaitre) des Guzzi de l'ancien temps. Le monobras à cardan s'apparente beaucoup au Paralever de BMW, technique favorisant un empattement court et un maximum de débattement. Le confort apparait comme la priorité sur cette Guzzi ; laquelle ne se privera de vous offrir les sensations inimitables de son twin si caractéristique et si envoutant. Ce roadster proposera tout une panoplie d'options pour s'aventurer au voyage. Une belle italienne qui va en faire chavirer plus d'un.

A commencer par celui qui se laissera enivrer en s'installant dans ce fauteuil Guzzi. A l'opposé de la vague roadsters virils et sportifs tels les Z 1000, Speed Triple et Monster S4R, la Breva vous invite à la volupté et à la dégustation des bonnes choses. Une selle de ministre vous accueille pendant que votre regard caresse le charme qui se dégage de la moto. Impossible de le louper, le gros twin laisse généreusement apparaître ses cylindres qui vous taquinent l'oeil mais plus les genoux. Plus court, le moulin s'est avancé de 40 mm dans le cadre. Il y a oublié une pincée de son légendaire couple de renversement. Pour autant, il suffit d'agiter les bielles à un feu rouge pour goûter ce singulier balancement, désormais un peu moins déconcertant. Une fois délicieusement prisonnier de ce roadster GT, il faudra penser à décoller un peu la rétine du très élégant et incroyablement complet tableau de bord. On chipotera en constatant qu'il manque un antivol électronique mais l'ensemble est de toute beauté, dispose d'une foule de fonctions (un vrai Windows, sans la souris mais qui ne plante pas) et dont l'utilisation se commande au comodo gauche. Génial !


MOTO-GUZZI BREVA 1100Première (sans le traditionnel décrochement de mâchoire de la boite), libération de l'embrayage quelque peu ferme et décollage en douceur. La poignée droite accompagne la main avec délicatesse, donnant vie et souplesse au 1100 twin. Le cardan monobras travaille de façon très convaincante, limitant au maximum les réactions spécifiques à ce type de transmission. De ce petit tour en ville, la "Goudzi" n'a cesse de séduire. Où ça se corse, c'est quand les Brembo se réveille. Sans doute à vouloir trop bien faire, l'usine a mis trop de puissance dans les freins. Le lèchement des plaquettes s'annonce bien mais la suite désenchante. Excessif, le freinage ne demande qu'à bloquer l'arrière et peut également mettre à mal l'avant lorsque la machine évolue à faible allure. Vraiment dommage, surtout pour ce type de machine.

Si la partie moteur évolue sereinement vers le modernisme tout en conservant la griffe des valeurs d'antan, le comportement routier, lui, est bel et bien dans le XXIème siècle. Facile, précise, rassurante, la Breva annonce du plaisir en courbe et confirme une fois dedans. Elle n'attend que vos sollicitations pour obéir, vous informant en permanence et pertinence de l'endroit où elle pose ses roues. Le moteur se charge de vous emmener dans une profonde enroulade. Plus que ses 86 ch, c'est surtout la manière dont il délivre son couple qui donne tout son goût à la balade. Et pourtant, on en viendrait à en demander plus à ce moulin... Car si la moto vous prévient quand votre conduite est très généreuse, ce n'est pas pour autant que le châssis vous dit de vous calmer. Flatteur, mais c'est sortir de son terrain d'investigation. La 1100 Breva se déguste plutôt comme un bon cognac ; sans modération et dans un confort de premier ordre.

M.B
(Texte de l'essai inspiré par l'article de L. Cochet - Moto-Journal n° 1 658
photos constructeur)

Partager

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

    Lesmoins

      Tarifs

      11 090
      Prix neuf
      Comparer les crédits

      Assurez votreMoto-Guzzi 1100 BREVA 2007

      Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
      Calculez le coût de l'assurance Comparez avec le tarif AMV

      Avis

      sur 32 avis d'utilisateurs Lire les avis
      Modèle commercialisé en

      Performances

      L'aspect technique

      Moto-Guzzi 1100 BREVA 2007
      • Chassis
      • Cadre : tubulaire en acier
      • Réservoir : 23 litres
      • Hauteur de selle : 800 mm
      • Longueur : 2 130 mm
      • Largeur : 810 mm
      • Hauteur : 1 310 mm
      • Empattement : 1 490 mm
      • Poids à sec : 231 kg
      • Poids en ordre de marche : 252 kg
      • Train avant
      • Fourche téléhydraulique Ø 45 mm, déb : 120 mm
      • 2 disque Ø 320 mm, étriers 4 pistons
      • Roue AV : 120 / 70 - 17
      Moto-Guzzi 1100 BREVA 2007
      • Transmission
      • Boîte à 6 rapports
      • Transmission secondaire par cardan
      • Train arrière
      • Monobras CARC et mono-amortisseur, déb : 140 mm
      • 1 disque Ø 282 mm, étrier 2 pistons
      • Roue AR : 180 / 55 - 17
      • Moteur
      • Bicylindre en V transversal à 90° , 4 temps
      • Refroidissement : Refroidissement par air
      • Injection Ø nc
      • culbuté
      • 2 soupapes par cylindre
      • 1 064 cc (92 x 80 mm)
      • 86 ch à 7 500 tr/min
      • 8,60 mkg à 6 800 tr/min
      • Rapport poids / puissance : 2,69 kg/ch
      • Crit'air :

      Galerie

      Millésimes

      Avis

      10 ans déjà

      Voici dix ans que j\'ai décidé de céder à coup de coeur en m\'offrant cette Breva. Oserais-je dire que le plaisir est encore présent ? Oui ! Je viens de participer à un weekend de baptêmes moto. Deux heures le samedi puisque je ne m\'étais pas aperçu que les plaquettes arrières étaient HS.Il a donc fallu ajouter un A/R Dunkerque-Lens (bravo Dafy moto)à une vitesse que les radars refusent de flasher n\'imaginant pas qu\'une Guzzi puisse atteindre une vitesse prohibée. Quant aux baptêmes, tous mes passagers ont passé le mot tant ils était subjugués par le confort et les sensations procurés dans la succession de virolos qu\'offrait le parcours. Mieux encore, plusieurs y sont revenus. A cela j\'ajoute la Dunkerque-Corse (circuit) sur dix jours en duo... Dunkerque-Sallanches, Dunkeque-Colmar, Dunkerque-Yport, etc... Bref, une voyageuse déguisée en roadster. Sobre (sauf en ville), confortable, joueuse, maniable... je lorgne donc sur la Calif\' mais à quoi bon puisque après dix je goûte toujours mon plaisir. Répondre à Guz

      demarrage

      Modèle 2005
      depuis 6 ans ma 1100 à 55000 Km embray changer,mais maintenant un demarage puis plus rien au 2eme ,je debranche la batterie puis la rebranche et pareil un demarage puis plus rien ,quelqu\'un peut il avoir une sugestion ? merci Répondre à pat13

      Breva 1100

      Après un panzer BMW c\'est un vrai plaisir, tant en ville que sur route ou autoroute, mais, probablement que , comme avec les voitures italiennes, il ne faut pas les brusquer, Ce n\'est pas un tracteur. Répondre à Bigi

      Modèle 2005
      strasbourg-douarnenez sans autoroute, dans la journée ... et bein pas une courbature, frais et avec la banane 10000 borne en 6 mois et pas un problème sur ma good-zi on se fait même plaisir aux vitesses légales, bref le bonheur bon j'y retourne Répondre à tiptop

      Risque de casse moteur à 50 000 km ?

      Ma Breva 1100, aout 2005, ideale exactement ce que je cherchait, maniable pas trop haute voyageuse, confortable etc, Mais dès le début une avalanche de problèmes: cardan,trop plein entrainant changement de réservoir, eau dans compteurs, fragilité de la peinture(noir)obligation couverture, réglage életronique très fin obligatoire pour gestion du cardan, j'en oublie. Ma question dans quelle revue un article d'essai fait apparaitre une casse moteur à 50.000km?. Habitué au japonaise, je bouscule en montagne ma Breva , qui dailleurs me brule a partir de 29°exterieur. Quel avenir mécanique pour cette moto. Cela m'inquiete tellement que j'envisage de m'en séparer alors qu'il n'existe rien d'équivalent sur la marché, peut etre une BMW GS, mais bof. Merci pour les idées Répondre à marc

      voilà plus de 10000 au compteur, la révision vient d'être faite, le pneu arrière changé. toujours pas le moindre problème. Dimanche dernier ma Breva et moi sommes allés voir du coté des gorges de l'Ardèche si les virolos étaient toujours là... vraiment faite pour la balade cette guzzi @+ Répondre à jack

      2000 KM Modèle 2006. Arbre à came cassé au niveau du pignon. Sans comentaire. Déçu de la prise en charge depuis un mois. Toujours pas de moto. Répondre à fred

      Longue attente pour avoir ma moto, 1100 Bréva, que du bonheur. Je revend ma Ducati, J'enlève la béquille centrale, à deux dangereux le frottement. Rodage tranquille, 2000 km, on enroule et arrèt brutal à 4000 tours. Arbre à came cassé, embout de l'arbre dans le fond du carter, les soupapes carressent les piston. Plus d'un mois et toujours plus de moto, ce n'est apparement pas urgent. Guzzi assistance ne prend pas en charge le dépanage. Répondre à fred

      Modèle 2005
      Nulle part où aller aujourd'hui... la pluie et le vent... J'en profite pour astiquer les chromes. De toute façon je me suis calmé un peu. Pas à cause des escarres aux fesses ou d'arthrose lombaire... que nenni. Les presque 10000km m'ont laissés une peau de bébé et la souplesse d'un jouvenceau. Je ne ressents toujours que du bonheur mais j'ai pensé profiter de l'hiver pour l'économiser un peu. (il m'arrive de penser à mon porte-monnaie) J'attends cependant avec impatience le printemps pour m'inviter chez les beauf en haute savoie tout la haut, et à deux pas du concessionnaire de Sallanche (au cas où). Les quelques sévères côtes qu'offrent ma flandres et ma côte d'opale me font piaffer d'envie en relisant le commentaire de Ciriloamot. Malgré la souplesse de la suspension cette moto tient le bitume sans déconcerter même lorsque celui-ci est déformé. Le moteur, l'étagement des rapports et le cadre présagent une formidable grimpeuse. Certes, je n'ai que peu d'expérience mais lorsque je compare les 100 chevaux japonais à mes 86 chevaux ritals, mi cavalli donnent des les premiers tours. J'imagine déjà grimper de Sallanche à Plaine-Joux. Répondre à goûte z'y

      Mama........ que du bonheur ! du moins je crois ? j'en ai rêvé depuis ...... 2 décennies. je suis nouveau motard... vieux motard que jamais! C'est mon pote paulo (un vrai italien lui) qui me l'a conseillé. 4 mois que je me régale, 5000km (le luberon,les cevennes....) sur son passage, les têtes se tournent ! rien que la sonorité....du bonheur j'vous le dit! la conso? normalement,pour le plaisir,ça ne compte pas! surtout que 5 l/100 de moyenne cela ne compte... mais vraiment pas! parfois, je fais 250 bornes sans descendre de la bête... les virolos s'enchainent à un bon rythme,dans un confort qui me semble être excellent (a voir les grimaces des autres collègues ??) un jour peut-être j'aurais une autre bécane ? mais pour l'instant je découvre Victorina ( ma 1100 Breva grise ) un peu plus tous les jours .... et à chaque fois les sensations ne sont que meilleures. Répondre à jack

      Modèle 2005
      2 c'est encore mieux encore : rrrrhhhh. Plus souple et ronflant après chaque sortie. Sûr que le guzziste est plus expérérimenté mais, bien que le vent persiste, ma conduite est de plus en plus instinctive et la consommation est enfin devenue raisonnable. Le tout étant que le parcours laisse aux deux impudiques cylindres le temps de monter en température (héhéhé, j'ai lu qu'un "flat-twin" est un "v-twin" qui ne bande plus. C'est bête mais ça flatte l'orgueil. Perso je n'en rajouterais pas car ça m'arrivera peut-être un jour... d'acheter une BM évidemment !!!) La bonne température se mesure à l'épilation des genoux quand on les tient proches des cylindres. Là, c'est pour la blague car, pourvu que la route autorise le passage des rapports à 7200 tr/mn, la chaleur ne présente pas le problème que je craignais avant la signature du bon de commande. Question confort et maniabilité je confirme ma première impression. Mes lombaires sont intactes et aucun watergan ne s'est encore mis en travers de ma route. Il faut juste un peu de mémoire au démarrage. A supposer qu'on oublie d'ôter le bloque-disque, il faut retenir l'engin. Pfiou ! D'ailleurs, je pense que la Breva a été conçue autour d'un "top-model" italien. La position est naturelle pour qui n'a pas les bras courts et les jambes longues. (Non ! pas une grande g... et des petits bras) Autant la machine est véloce lorsque l'énergie cinétique agit, autant la largeur du guidon demande un peu de fermeté pour les manoeuvres en dessous de 30 à l'heure. Bon, je ne vais pas monopoliser le site... le prochain bulletin météo dans quelques milliers de kilomètres... Répondre à goûte z'y

      Modèle 2005
      La succession de tempêtes de notre printemps a calmé les ardeurs du gamin devant son nouveau jouet. Certes, je sors l'écurie quasi quotidiennement mais je me suis dit qu'un rytme de 1000 bornes par semaine serait déraisonnable. (Ca me laisse le temps de relire, plus rouge que ma Breva, les fautes de mon précédent commentaire). Evidemment, le rôdage est terminé et,... Répondre à goûte z'y

      Modèle 2005
      Je voulais absolument l'essayer avant de passer à l'achat ayant une première fois été déçu par le moteur de la V11 Le Mans de 2000. Un essai réalisé à Sallanches et c'était le coup de foudre. Elle est grise, a maintenant 5000 km, les valises, le pare brise, et selle et tapis bagster. Pour l'antivol: une chaine abus extreme enroulée sous la selle. Elle est absolument fabuleuse en montagne c'est vrai parfois un peu larguée en sortie de courbe par le multistrada 1000 de mon frère. Pour enrouler c'est parfait, mais pour envoyer il faut quand même rester dans les tours et là LE SON ne laisse pas indifférent. N'hésitez pas à faire l'essai elle est vraiment super. Répondre à ciriloamot

      Modèle 2005
      Ca y est je l'ai après 5 semaines d'attente. très belle, noire avec selle bicolore gris-noir (erreur de l'usine mais de bon gout ) 1300 km avec, que du bonheur Maniable, gros couple a la sortie des virages, freinage ABS parfait. pas de protection mais pas gênant aux vitesses legales. Elle est de toute beauté. Ya pas a dire, une Guzzi c'est l'essence même de la moto. A consommer sans modération ! Seul reproche, pour l'instant pas creusé, l'absence d'enthousiasme du moteur a l'approche de 5000 trs. Mais bon comme c'est la limite pour le rodage je verrai plus tard. Répondre à Gaaazzz

      Modèle 2005
      Je l'ai essayé et je l'ai achetée. C'est une moto exceptionnelle. Une grande douceur, un moteur, une boite et une transmission de haut niveau. Une belle qualité de finition. Elle est trés polyvalente. je l'ai equipée d'un pare brise de sacoches et d'un top case et elle est prête pour le voyage. Mon concessionnaire Guzzi Marseille est un passionné et la passion c'est communicatif! C'est ma dixième moto, les dernières 2 VFR, une Triumph Trophy 1200 et une BMW K1200 LT toutes excellentes dans leur genre mais celle ci est pour pour moi trés au dessus du lot. Répondre à Robert

      Modèle 2005
      une semaine déjà... l'attente était géniale mais déjà 750 km et que du bonheur, même pas une fuite d'essence. Le freinage ? pourtant j'en avais testé une qui bloquait allègrement de l'arrière, ben là rien qu'un freinage ferme et facile à doser. Peut-être la 2006 est-il amélioré. Quant à la béquille qui râcle à deux, nous ne sommes pas bien gros mais pas des poids plume non plus : rien, nada. Une remarque toutefois : les têtes qui se tournent peut-être à cause du joli ronflement. Et lorsqu'elle est posée, les admirateurs ou curieux qui tournent autour. Faut dire que c'est la première dans les rues de Dunkerque même que le premier concessionnaire n'est pas tout proche. M'enfin il m'a promis la griso en prêt pendant les révisions. C'est donc un moindre mal. Quant au poids, pour la rentrer au garage, il ne faut pas mesurer 1m12 c'est sûr. Et puis, certes elle est encore jeune, croissance oblige, elle biberone la louloutte. Je mets ça sur le compte du vent septentrionnal (ici c'est po la breva)qui souffle depuis une semaine. La position de conduite offre une belle prise au vent qui, sur autoroute, malgré le pare brise, rend le dépassement des nombreux camions de l'A28 hazardeux. Mais de toute façon, ce n'est pas sur l'autoroute que je prends mon pied. Elle enroule les virolos avec maestria. Un vrai vélo. C'est souple, coupleux, mmmhhh. Et quand le vent s'appaise, un coup de sixième, et l'ordinateur vous annonce une consommation instantannée de 4,6 l... Alors ne lis plus les critiques, lecteurs mais goute-z'y ;-) Répondre à goute z'y

      Modèle 2005
      Je découvre les joies de rouler avec la Bréva 1100, elle n'a que des qualités routières. Mais la finition n'est pas encore au top. A 800 km, l'essence fuit par le trop plein du réservoir ou l'aération de celui-ci. Un problème récurrent? Il semblerait que d'autres possesseurs de cette machine aient aussi eu le même problème... A ce jour Guzzi, n'aurait pas encore trouvé la cause de ce problème dixit le concessionnaire. on attend pour intervenir. C'est dommage, car je le répète, elle n'a que des qualités cette bécane. Répondre à Moustachgu

      Modèle 2005
      Je viens de l'essayer cet après midi. Coup de foudre et commande dans la foulée... Superbe ! Répondre à Gaaazzz

      vive l'ITALIE, il sont les seuls a creer L ART DU BON GOUT reaprennons a regarder avec nos oreilles et entendre avec nos yeux L ART C EST CELA Répondre à jdep

      Modèle 2005
      Bonjour Pourquoi les japonaises sont elles réguliérement dans leurs concessions respectives dés l'annonce de leur sortie alors que notre 1100 breva met autant de temps pour être, ne serais ce que visible (et encore, pas toujours!!)? Avec 11 000 euros le choix est large et des ventes risquent d'échapper à guzzi à trop vouloir promettre sans tenir. .La moto est top, la politique commerciale pour la france discutable (aucun stock???). Répondre à axurit

      Modèle 2005
      Ca y est...oui....15 ans que j'ai laissé la 1000 SP pour balader mes enfants dans une boite à 4 roues...ennuyeux...15 ans d'ennuie..et un passage chez le concessionnaire Guzzi....j'ai dit oui! Qu'elle est belle! et le bruit...quels souvenirs... Quel plaisir ! Répondre à smallben

      Modèle 2005
      Hummm kel est belle a croquer,je la veux !!!! Répondre à Pepette

      Modèle 2005
      aprés 2 années de breva750 je vais cdé la 1100 la sem proch. - superbe sur les photos mais alors question coloris et options guzzi sont avares d'info. les options abs et infotainement (dont pers. ne sait de quoi il retourne (GPS ???) ne seront pas disponibles au debut et les couleur noir + selle rouge ss doute non plus - font chié chez Guzzi - en plus dispo a geometrie variable avril chez les un pas avant mai chez les autre - faudra etre patient slu et bonne route a ts. Répondre à vroooommmm

      Modèle 2005
      J'ai pas pu attendre , obligé d'acheter japonais ,la moto c'est un de mes outils de travail. Faites chié les financiers de chez MOTO GUZZI deux ans de patience , j'ai hâte de l'essayer ,vivement qu'elle soit en magasin à Marseille , bonne route à tous. Répondre à loulou

      Modèle 2005
      A côté de mon boulot à Angers il y a un concessionnaire Moto-guzzi old school, (il a même une norton 1935 dans sa vitrine). Je sens très fortement qu'il aura ma visite dès la sortie du modèle. (J'ai pas envie de laisser tous mes biffetons chez BM) Répondre à PIERRE

      Modèle 2005
      Finalement c'est la seule routière du marché (hors gros trails)a avoir une réelle autonomie, 24 L en bicylindre ça doit faire dans les 400 bornes avec la selle moelleuse qu'elle a c'est le top. Je doit dire que j'hésiterais qd même avec la nouvelle Triumph 1050 ST. Répondre à Nicolas

      Modèle 2005
      envoutante,vivement le primptemps,j,ai hate de pouvoir poser mes fesses dessus Répondre à SKIBOB

      Modèle 2005
      Quand va-t'elle enfin sortir et quelles seront les couleurs disponibles pour ce bijou? Répondre à guzzila

      Modèle 2005
      comme Thierry , GUZZI ... BONHEUR Répondre à CLEF/LUKY

      Apres un an en Breva 750 , j'attends avec impatience la 1100 . Avec plus de CV le concept doit etre envoutant. Et si le prix reste raisonnable , vivement le printemps prochain.... Répondre à BMAC

      Modèle 2005
      ELLE EST MOINS BIEN PROPORTIONNEE QUE LA 750... Répondre à STREETMAN

      Modèle 2005
      je l attend avec impacience pour remplacer ma calif qui m a fait parcourir 50000 km de bonheur Répondre à THIERRY
      Voir plus de commentaires
      Déposez votre avis sur la Moto-Guzzi 1100 BREVA 2007
      Notez cette moto :

      Indispensables

      Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
      Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.

      Occasions

      Comparateur
      Comparer des motos