Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > YAMAHA > YZF 750 R 1994 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Le regard d'une épée

Yamaha YZF 750 R

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
Yamaha

Yamaha YZF 750 R 1994

Sportive
Fiche créée le 26/01/2012
Yamaha YZF 750 R

            YZF - voici le code d'identification de la nouvelle terreur des 750 sportives. Pour son retour dans la catégorie de 3/4 de litre, Yamaha ne nous propose pas moins qu'une très aboutie et très efficace machine, fille de sang et d'expérience de la fameuse OW01. C'est plus que suffisant pour avoir de belles chevilles et le regard fier. C'est d'ailleurs le trait le plus caractéristique de l'YZF - ce regard à double optique dont les sourcils s'étirent vers le haut et l'extérieur.
Mutine, cette YZF ? Pas seulement. Belle, racée, sans fioritures, son esthétique n'est ni bouleversante, ni insouciante mais très équilibrée. Les amateurs de belles pièces seront ravis de la détailler. Joli cadre Deltabox en alu mis en valeur (les flancs de carénage ne le cachent pas), fourche inversée, étriers avant à 6 pistons, bras oscillant renforcé. C'est beau, c'est sérieux, et ça ne laisse aucun doute quant aux objectifs de la Yam. Il est toutefois étonnant de constater que la fourche n'est réglable qu'en précharge de ressort. Hormis cela, la réalisation comme la finition sont de très bonne facture. La nouvelle Yam plait et sait plaire. Elle n'attend plus que vous pour dévoiler ses talents.

          Découverte du poste de conduite, prise en main et surprise : la position de conduite n'est pas aussi exclusive que ça. Appui sur les avant-bras modéré, commandes bien placées et réglables en éloignement, passage en réserve par interrupteurélectrique, demi-guidons plus hauts que ne le veut le standard des sportives d'aujourd'hui, finition de premier plan, la Yam sait accueillir son pilote. Sur circuit, le positionnement haut des susdits guidons est quelque peu contraignant, ne permettant un parfait déplacement du corps. Ceci, on s'en fout complètement lorsque l'on goûteà la mécanique de l'YZF.
Ce qui bluffe tout de suite, c'est l'impressionnante souplesse délivré par ce bloc. Calé quasiment au régime du ralenti sur le dernier rapport, le bouilleur se relance sans à-coups. Très bien. Et le fin du fin, c'est la boite qui accompagne ce moulin. En général, on se muscle le bout du pied en manipulant une boite Yam. Pas avec celle de L'YZF 750. Cette transmission est un vrai régal, à la fois précise, rapide et d'une grande douceur. Il faudrait la même sur tous les modèles frappés du triple diapason.
Si le 4 cylindres brille par sa douceur, il est aussi franchement bien rempli pour un 750. Contrairement à ceux des ZXR et GSX-R, il dispose de watts dès 4 000 trs (cool l'EXUP). Dans l'ensemble, cette mécanique se montre très disponible et très agréable, bien qu'un peu trop linéaire dans ses montées en régime. A 8 500 trs, le propulseur accélére son ascension pour finalement perdre son souffle vers 11 000 trs (Foutu bridage...). Vous pouvez encore le pousser jusqu'à 13 000 mais seulement pour l'allonge - en full power, c'est une autre histoire.
Avec son bouilleur performant qui n'hésite pas à venir taquiner un certain 900 de chez Honda, l'YZF semble avoir sorti son épingle du jeu. Mais elle n'a pas encore abattu toutes ses cartes. L'autre force de frappe de la Yam, c'est sa légèreté (plus 10 kgs de moins que la concurrence), son homogénéité, et surtout son efficacité. J'en vois déjà baver avec leurs yeux qui brillent. Qu'ils se calment : si la machine est facile à prendre en main, il faut cependant savoir manier le guidon avec expérience pour exploiter son potentiel. L'YZF 750, c'est avant tout un outil redoutable de précision. La partie-cycle comme le freinage sont de très haut niveau. Les gênes de l'OW 01 sont bien présents dans cette machine qui freine fort, très fort, avec tout ce qu'il faut de feeling et de résistance à l'échauffement. Le châssis est certainement l'un des meilleurs du marché et permet d'abattre un boulot impressionnant sur la piste. Il est également remarquable sur route ouverte, où la seule désapprobation qu'il communique est la sensibilité au guidonnage sur bitume dégradé. Certes très agile, la moto s'apparente à une machine de professionnel : vous pouvez faire un travail excellent avec, à condition d'être de son niveau et de savoir la manier. La Yam va vite, et n'a pas de temps à perdre avec des joueurs de bac à sable.
En suspensions également, l'YZF est bien lotie. Son amorti sait marier le confort à l'efficacité ; pour une sportive, j'entends. D'ailleurs, sa protection très limitée et sa selle pas vraiment tendre ne trahissent pas cette philosophie.

          Yamaha a pris son temps pour donner la réplique à Kawa et Suz en 750. Tant mieux, car le produit présenté est très abouti et superbement efficace. Le moteur et la boite sont une vraie réussite, la partie-cycle permet aux pilotes de maîtriser la piste, et ses performances sont remarquables. Après, soit vous êtes un pro du guidon et vous aimez le casque qui vous pousse les vertèbres, soit il va falloir se montrer moins exigeant avec vous même.

          L'YZF à la sauce racing, ça existe et elle s'appelle SP (Sport Production). Au chapitre des modifications, on note un étagement de boite plus serré, des carbus Keihin de 39 mm, une fourche entièrement réglable, une cartographie d'allumage qui prend en compte l'ouverture des gaz et le régime moteur, et un poids qui passe à 192 kg.

M.B
(inspiré par le texte de B. Sebileau - Moto-journal n° 1071
photos internet)

Les indispensables pour la moto et le motard
Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.

Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
L'aspect technique de la

Yamaha YZF 750 R 1994

Yamaha YZF 750 R
  • Chassis :
  • Cadre : deltabox en alu double longerons
  • Réservoir : 19 litres
  • Hauteur de selle : 795 mm
  • Longueur : 2065 mm
  • Largeur : 730 mm
  • Hauteur : 1165 mm
  • Empattement : 1420 mm
  • Poids à sec : 195 kg
  • Poids en ordre de marche : 215 kg
  • Train avant :
  • Fourche téléhydraulique inversée Ø 41 mm, déb : 120 mm
  • 2 disques Ø 320 mm, étriers 6 pistons
  • Roue AV : 120 / 70 - 17"
  • Transmission :
  • Boite à 6 rapports
  • Transmission secondaire par chaîne
  • Train arrière :
  • Mono-amortisseur, déb : 135 mm
  • 1 disque Ø 245 mm, étrier 2 pistons
  • Roue AR : 180 / 55 - 17"
  • Moteur :
  • 4 Cylindres en ligne, 4 temps
  • Refroidissement : Refroidissement liquide
  • 4 carburateurs Ø 38 mm
  • 2 ACT
  • 5 soupapes par cylindre
  • 749 cc (72 x 46 mm)
  • 125 ch à 12000 tr/min
  • 7.3 mkg à 8800 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 1.56 kg/ch
Ce qu'il faut retenir de la

Yamaha YZF 750 R 1994

Les plus
  • Chassis
  • Moteur
  • Homogénéité
Les moins
  • Amorces de guidonnage
  • Expérience demandée
Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Yamaha YZF 750 R 1994"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :