Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > HARLEY-DAVIDSON > XG 750 STREET 2014 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Première Harley

Harley-Davidson XG 750 STREET

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
Harley-Davidson

Harley-Davidson XG 750 STREET 2014

Roadster
Fiche créée le 05/12/2013
Harley-Davidson XG 750 STREET

         Ca s'appelle une révolution. Qui pourrait croire qu'elle proviendrait de cette machine ? Un petit gabarit, désormais le plus petit chez Harley. La 750 STREET, qui sera aussi disponible en 500 en Inde et aux States, est bien plus bouleversante qu'elle n'en à l'air. Ca ressemble à une Harley, ça "Rplarplotplat" comme une Davidson, mais ça a le début d'un goût de V-Rod. S'agit-il aussi d'un dragster routier ? Non, tout le contraire. Mais comme la sculpturale VRSC, cette machine percute là où on ne l'attend pas : c'est un nouveau type de H-D, et son moteur est refroidi à la flotte !

         Pas un Sportster, ni une Dyna, ni un Softail... Le Street n'appartient à aucune des familles existantes de la gamme Harley. Quelle gifle aux archaïques passéistes, ceux qui toussaient quand sont apparues les Dyna et se sont étranglés à la naissance de la V-Rod. Une nouvelle famille chez le constructeur de Milwaukee, cela n'apparait qu'une fois par décade... Non, c'est même plus long.
Bon, on se fout un peu du coté historico-technique. L'important, c'est que cette moto devient à présent l'accès à la gamme Harley. Ce sera la moins chère, la plus légère, et la plus faiblement cylindrée.

         On découvrait le monde de Milwaukee en 883 cm3. Le passeport est maintenant en 3/4 de litre, avec un moteur totalement inédit. Un twin bien sûr, qui n'est pas ouvert à 45° comme la majorité des blocs Harley, mais à 60° comme les V-Rod. Ce n'est pas le seul point commun. On trouve aussi le refroidissement liquide, 4 soupapes par cylindre mais un seul ACT. Associé à une boite à 6 rapports ainsi qu'une transmission par courroie, le moteur "Revolution X" se présente sous deux formats (nous ne connaitrons que le plus gros). La course est identique pour chaque version (66 mm), seul l'alésage change. Avec 69 mm, nous obtenons un cubage de 494 cm3 ; en poussant à 85 mm, la cylindrée grimpe à 749 cm3. Toutefois, être le plus petit bloc HD ne signifie pas être apathique. On l'annonce pour 57 chevaux à 7500 trs, soit quasiment la même patate que le 883. Ce dernier garde l'avantage du couple. Le Revolution X devra se contenter de 60 Nm à 4000 trs.
Mais pourquoi le refroidir à l'eau ? Il ne sort pas énormément de watts, et presque tous les twins H-D se rafraichissent avec le contact air/métal. Parce que le Street, comme son nom l'indique, est voué à se balader en ville, passer du temps dans les coins embouteillés et poireauter aux feux rouges. Il n'y a guère que le refroidissement liquide qui puisse assurer une constance des performances malgré les contraintes urbaines. Et puis, les normes anti-pollution ne sont pas bien loin...

Harley-Davidson 750 Street
         La Street a choisi un moteur décalé de l'histoire du constructeur, plus "d'jeun" que la production actuelle ; ce qui correspond à sa clientèle ciblée. Autour de ce cœur, la machine correspond aux standards Harley. Un très classique cadre double berceau en acier, un tableau de bord minimaliste, un duo d'amortisseurs latéraux, un seul disque de frein par roue, un aspect brut, cuir et métal. Et une forte prédisposition à la personnalisation. Elle propose quelques petits amuse-gueules comme les soufflets de fourche, le symbolique saute-vent capotant le phare ou les ailettes de culasse cisaillées.
Raisonnable en cubage, cette mini-Harley sait aussi contenir son poids. La balance lui soutire 218 kilos tout pleins faits. C'est 37 kilos de moins que l'ancienne plus légère des Harley, le Sportster 883 ; et la moitié de la plus grosse, la CVO 1800 Limited.

         Toute perfusée qu'elle soit au chauvinisme américain, la Street est une fille de la mondialisation. Conçue aux States, elle sera pourtant fabriquée en Inde. Nuançons le propos : les Street pour le marché ricain seront fabriquées au Kansas ; le reste du monde sera fourni par des machines produites près de New Dehli.

M.B - Photos constructeur

Les indispensables pour la moto et le motard
Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.

Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
L'aspect technique de la

Harley-Davidson XG 750 STREET 2014

Harley-Davidson XG 750 STREET
  • Chassis :
  • Cadre : berceau en acier
  • Réservoir : 13.6 litres
  • Hauteur de selle : 709 mm
  • Longueur : 2225 mm
  • Empattement : 1534 mm
  • Poids à sec : 206 kg
  • Poids en ordre de marche : 222 kg
  • Train avant :
  • Fourche téléscopique Ø nc
  • 1 disque Ø nc, étrier 2 pistons
  • Roue AV : 100 / 80 - 17"
  • Transmission :
  • Boite à 6 rapports
  • secondaire par courroie
  • Train arrière :
  • 2 amortisseurs latéraux
  • 1 disque Ø nc, étrier 2 pistons
  • Roue AR : 140 / 75 - 15"
  • Moteur :
  • Bicylindre en V à 60°, 4 temps
  • Refroidissement : par eau
  • Injection Ø 38 mm
  • 1 ACT
  • 4 soupapes par cylindre
  • 749 cc (85 x 66 mm)
  • 57 ch à 7500 tr/min
  • 6.2 mkg à 4000 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 3.61 kg/ch
  • Moto accessible au permis A2 ou bridable à 47.5ch / 35 Kw
Ce qu'il faut retenir de la

Harley-Davidson XG 750 STREET 2014

Les plus
  • La plus facile des Harley
  • Comportement
Les moins
  • Manque de finition
  • Peu de sensations
Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Harley-Davidson XG 750 STREET 2014"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :