Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > HONDA > NC 750 S 2018 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Restons raisonnable

Honda NC 750 S

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
Honda

Honda NC 750 S 2018

Roadster
Fiche créée le 15/12/2017
Honda NC 750 S

          Le NC 750 S entame 2018 avec la possibilité d'être bridé en A2. De quoi élargir son champ d'investigation sans bouleverser ses prétentions. La perte de puissance sera quasi anecdotique vu le rendement d'origine du twin.

          Génèse :

          Depuis sa première version, la NC a su évoluer. On ne pourra pas dire qu'elle ne fasse pas d'effort coté moteur. Le bicylindre passe de 670 à 745 cm3. Une augmentation de 4 mm de l'alésage permet d'obtenir ces 75 cm3 de plus, un chouia de couple, et surtout 7 chevaux supplémentaires. Vu comme ça, l'augmentation parait saisissante. On temporisera l'enthousiasme avec l'addition finale affichant à peine moins de 55 chevaux. Comme pour la 700, le rapport cylindrée/puissance déçoit. Cependant, la motorisation compte sur d'autres arguments pour séduire : un deuxième balancier d'équilibrage pour réduire les vibrations, un échappement modifié pour une sonorité plus agréable, une conso réduite au minimum avec moins de 3.5 L aux 100, un couple atteignant les 7 mkg et une boite DCT améliorée. Les rapports de boite ont été allongés mais la NC 750 devrait tout de même offrir plus de répondant que sa devancière avec sa cylindrée et ses watts supplémentaires. La bougresse se permet même d'annoncer une conso moyenne inférieure à la NC 700, alors que ses performances sont en hausse. Mais ne nous leurrons pas ; ce roadster est prévu pour l'agrément et la douceur de rouler à mi-régimes, pas pour mordre entre deux avenues.

          Le logiciel de gestion s'annonce plus intuitif, avec des rétrogradages qui rentrent plus tôt et avec plus de douceur. Rappelons les grandes lignes de cette boite Dual Clutch Transmission, à savoir le parfait copilote pour se balader en ville, avec au choix une sélection tout automatique ou un mode à impulsion avec le pilote qui passe les rapports d'une pichenette. Le double embrayage, l'un commandant les rapports pairs et l'autre les rapports impairs, permet une sélection ultra rapide et d'une douceur de qualité.
Donc, 3 modes sont disponibles : le MT laisse la liberté au pilote de passer ses rapports quand il veut, à l'aide de deux gâchettes. Le mode D est automatique, plutôt adapté pour la ville et l'autoroute. Avec la possibilité de "deviner" les conditions de circulation et d'adapter le passage des vitesses. Enfin, le mode S, auto lui aussi, se veut plus dynamique, avec une prise de tours plus vaillante.
Avec cette deuxième génération de DCT, le pilote peut désormais intervenir sur le passage des rapports lorsqu'il est sur un mode auto. Le système calcule ensuite le moment idéal pour reprendre la main sur la boite un peu plus tard.

          La NC 750 se différencie essentiellement par son augmentation de cylindrées et de watts, et par sa boite DCT améliorée. L'habillage et la partie-cycle demeure inchangée. La moto n'a jamais caché ses attributs de basique, et le revendique même. Elle se tient sur un simple, classique et très suffisant cadre en tubes d'acier de type "Diamond". Une fourche de 41 mm, un amorto, un disque de frein par roue, 226 kilos et ça roule. Gros point pratique : la NC 750 S conserve son faux réservoir dissimulant un coffre suffisamment vaste pour accueillir un casque.
N'oublions pas les petites améliorations de cette deuxième version de la NC S : soit un levier de frein réglable en écartement, l'ABS monté en série, des indicateurs de conso et de rapport engagé ajoutés dans l'instrumentation, et une finition un peu plus léchée.
Petit souci pour une moto badgée basique et voué à l'économie : avec l'ABS et le DCT en série, la machine n'affiche plus un tarif choc. Ce qui laisse la CB 500 F lui piquer la vedette en entrée de gamme. Cette dernière ne peut en revanche pas s'équiper de la boite auto.

M.B - Photos constructeur

Les indispensables pour la moto et le motard
Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.

Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
L'aspect technique de la

Honda NC 750 S 2018

Honda NC 750 S
  • Chassis :
  • Cadre : type Diamond en acier
  • Réservoir : 14.1 litres
  • Hauteur de selle : 790 mm
  • Longueur : 2195 mm
  • Largeur : 780 mm
  • Hauteur : 1130 mm
  • Empattement : 1525 mm
  • Poids en ordre de marche : 227 kg
  • Train avant :
  • Fourche téléhydraulique Ø 41 mm, déb : 120 mm
  • 1 disque Ø 320 mm, étrier 2 pistons
  • Roue AV : 120 / 70 - 17"
  • Transmission :
  • Boite à 6 rapports robotisée DCT
  • Transmission secondaire par chaîne
  • Train arrière :
  • Mono-amortisseur, déb : 120 mm
  • 1 disque Ø 240mm, étrier 1 piston
  • Roue AR : 160 / 60 - 17"
  • Moteur :
  • Bicylindre en ligne, 4 temps
  • Refroidissement : Refroidissement liquide
  • Injection Ø 36 mm
  • 1 ACT
  • 4 soupapes par cylindre
  • 745 cc (77 x 80 mm)
  • 55 ch à 6250 tr/min
  • 7 mkg à 4750 tr/min
  • Moto accessible au permis A2 ou bridable à 47.5ch / 35 Kw
Ce qu'il faut retenir de la

Honda NC 750 S 2018

Les plus
  • Coffre
  • Boite robotisée
  • Simple et accessible
Les moins
  • Manque de watts pour s'amuser
  • Design fade
  • Une seule version, la plus chère
Celle qu'elle remplace
Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Honda NC 750 S 2018"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :