Motoplanete

Kawasaki900 ZX-9R 1998

Présentation à retenir Technique Concurrentes Galerie Millésimes Avis Indispensables Occasions

Gros régime, grosse patate

Sportive

35 kg de moins ! Ca, c'est du régime. De grosse sportive bourgeoise (et lourde), la ZX-9R est devenue une hypersport légère de haut niveau. Elle délaisse le coté fastueux de sa précédente mouture pour afficher une sveltesse saupoudrée d'élégance. La Ninja 900 a retrouvé la ligne et elle le montre. Imaginez un peu le boulot abattu par les ingénieurs : 8,5 kg gagnés sur le moteur et plus de 26 sur la partie-cycle. Rien que le cadre a fondu de 5 kg. Avec 183 kg pour 143 ch, la kawasaki impose d'emblée le respect.

Pour ensuite imposer sa facilité de pilotage. Sur circuit comme sur route, la moto est impressionnante de facilité. Du gros porteur qu'était l'ancienne, on est passé à la ballerine pleine de punch et de dynamisme. On aurait pu craindre un manque de rigueur sur la nouvelle 900 car elle a perdu dans la mutation sa fourche inversée et son maousse bras oscillant. Verdict dans 5 secondes : gros freinage en vue. Prise du levier, serrement de pinces. Les étriers à six pistons sont superbes de puissance, généreux sur le mordant et procurant un très bon feeling au pilote. Le châssis reste imperturbable pendant que les suspensions travaillent au mieux. Le constat de l'amortissement est le même sur route, se révélant plutôt ferme mais particulièrement efficace. La ZX-9R n'est pas très éloigné de l'excellent niveau atteint par la 900 CBR.

Question moteur en revanche, ça n'a rien à voir avec la Honda. Le 4 cylindres Kawa développe largement plus de patate. Complètement repensé, allégé, gavé par le Ram Air et des carbus de 40 mm, le moulin enterre sur tous les plans son prédécesseur. Un coup de gaz et l'aiguille gicle dans le haut du compte-tours. Ce bloc semble littéralement dépourvu d'inertie. Rempli et vif dans les bas-régimes, il envoie de bons watts jusqu'à 8000 trs en se montrant vivant et plaisant. Après, il change de registre. La poussée se renforce (d'une façon plus linéaire), la mélodie change et la 9R se révèle : elle a la rage au ventre. Si l'ancienne devenait pathétique à l'approche des 10 000 trs, la nouvelle bombe verte adore s'exercer dans les hauts régimes. Vous aimez l'allonge ? Elle vous en donne jusqu'à 12 700 trs, régime auquel le rupteur coupe ses envolées lyriques.Performant mais également remarquablement souple, le bloc se distingue aussi par son bridage très réussi. Pour le calmer à 100 ch, le constructeur utilise des chapeaux de carbus qui empêche les boisseaux de se lever sur toute leur course. Ce système permet au moteur de garder tout son caractère jusqu'à 7 000 trs. En effet, en dessous de ce régime, les courbes de puissance et de couple sont les mêmes sur les 2 versions. Sur la Française, une fois passé les 8 000 trs, il est toujours possible de prendre des tours mais le moteur n'est plus si enthousiaste. Le vrai tempérament, celui de la Ninja, ne se retrouve que sur la full power, qui libère une bonne, grosse et furieuse cavalerie dans la 'hot' zone.

De son passé de simili-sport-GT, la machine a gardé ses bonnes dispositions pour le pilote. Celui-ci est plutôt bien installé, sportivement mais sans excès.

Rien à voir avec une Ducati qui vous casse en deux. Une virée à haute vitesse sur route ouverte fait apparaître la seule véritable faiblesse de la ZX-9R, à savoir une protection trop juste. On peut tailler de la route sans se planquer jusqu'à 170-180 km/h. Au-delà, il vaut mieux rapprocher son casque des compteurs.
Pas grave, on est déjà sorti de l'autoroute. Volant sur les départementales tourmentées et biscornues, la 900 se balade, enroule, se déguste à tous les régimes tout en se conduisant du bout des demi-guidons.

Trop beau le tableau ? Peut-être bien parce que ZX-9R le mérite. Homogène, facile, puissante, rigoureuse, cette moto s'est hissée au niveau des meilleures grosses sportives du moment. Heurtant de plein fouet la R1 comme la 900 CBR, elle pourrait pâtir de son design plus sage que la Yamaha. Cette dernière transpire la compétition à outrance. Un argument de poids pour une clientèle qui reste avant tout passionnée. Mais la passion, n'est ce pas justement l'âme d'une Kawasaki ?

M.B
(inspiré par Moto-journal - photos constructeur)

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

    Lesmoins

      Tarifs

      11 280
      Prix neuf
      Comparer les crédits

      Assurez votreKawasaki 900 ZX-9R 1998

      Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
      Calculez le coût de l'assurance Comparez avec le tarif AMV

      Avis

      sur 8 avis d'utilisateurs Lire les avis
      Modèle commercialisé en

      Performances

      L'aspect technique

      Kawasaki 900 ZX-9R 1998
      • Chassis
      • Cadre : Double poutre périmétrique en aluminium
      • Réservoir : 19 litres
      • Hauteur de selle : 810 mm
      • Longueur : 2 050 mm
      • Largeur : 718 mm
      • Hauteur : 1 155 mm
      • Empattement : 1 415 mm
      • Poids à sec : 183 kg
      • Poids en ordre de marche : 203 kg
      • Train avant
      • Fourche téléhydraulique Ø 46 mm, déb : 120 mm
      • 2 disques Ø 296 mm, étriers 6 pistons
      • Roue AV : 120 / 70 - 17
      Kawasaki 900 ZX-9R 1998
      • Transmission
      • Boite à 6 rapports
      • Transmission secondaire par chaîne
      • Train arrière
      • Mono-amortisseur, déb : 130 mm
      • 1 disque Ø 220 mm, étrier 1 piston
      • Roue AR : 180 / 55 - 17
      • Moteur
      • 4 Cylindres en ligne , 4 temps
      • Refroidissement : Refroidissement liquide
      • 4 carbus Ø 40 mm
      • 2 ACT
      • 4 soupapes par cylindre
      • 889 cc (75 x 50.9 mm)
      • 143 ch à 11 000 tr/min
      • 147 ch avec l'air forcé
      • 10,30 mkg à 9 000 tr/min
      • Rapport poids / puissance : 1,28 kg/ch
      • Crit'air :

      Galerie

      Millésimes

      Avis

      A fabulous 4 strokes !

      Modèle 1998
      Une machine vraiment accomplie ! Souplesse à bas régimes et allégresse à hauts régimes ! (Encore mieux en Full Power !) Très bon compromis Sportive / Routière Maniabilité au top, se pilote comme un vélo sur les routes sinueuses ! Ne peut pas mieux faire De plus, une très belle machine ! J\'en ai une et je la garde Répondre à Cathare12

      Modèle 1998
      Après de nombreuses motos essentiellement Honda et Yamaha et même deux GsxR 1995 et k4, je tombe sur une belle ninja bleue de 99. Surprise après avoir trouvé mes réglages de constater l\'équilibre général de cette moto. Freinage sur l\'angle ou gros freins en ligne droite, elle ne bouge pas. Je sortais pourtant de matériels à priori plus avant-gardistes, fourche inversée, disques de 320 mm, cadre deltabox et autres.. Cette Moto est bonne à tout faire même si je ne m\'aventure pas trop en agglomération, elle s\'en sort plutôt bien pour une Hyper Sport. Pas besoin de jouer de l\'embrayage, la prise en main est bonne et facile et la boîte verrouille bien. Le moteur ne chauffe pas plus que ça, la dispersion de la chaleur n\'est pas envahissante comme sur d\'autres.. Elle accepte sans sourciller d\'évoluer sur un filet de gaz et l\'allonge est suffisante partout. Les reprises se font entre 2500 et 3000 trs sans aucun soucis. Moto à deux visages, capable de maitrise et de plaisir en toutes circonstances en mode décontracté et même pépère ou furieuse et hyper stable à des vitesses très rarement essayées pour ma part. (sur route fermée). Impressionnant!. Poussée inépuisable et sans fin. La position est au top pour ce style de moto et pas fatiguante ou contraignante pour mes poignets.. Ma consommation en mixte n\'excède pas 7/100. Sauf si vous êtes un mordus des runs constants et devrait se stabiliser vers 8 litres. Des que la route s\'ouvre devant moi, ça devient un régal de facilité et de rage au besoin. Ma nouvelle \"copine\" dispose d\'une ligne complète Devil et sort de révision. Ça pousse dans tous les sens sans jamais se désunir. La tenue de route est un régal, en ce qui me concerne je ne peux pas approcher ses limites et à la remise des gaz même fort en sortie de courbes elle ne bronche pas. Elle ne se relève pas beaucoup en freinage sur langle. Prête à tout pour faire plus à son pilote, elle ne rechigne en rien. Douce en ballade distillant un très beau bruit rauque, aidée par cette ligne, il devient saisissant à très haut régime. Les freins sont vraiment tres bons et même l\'arrière permet de freiner la Moto si besoin afin de la replasser sur la trajectoire. Il faudra changer la bulle si l\'on souhaite anquiller des kilomètres sur autoroute, mais elle sait se transformer également en routière sport hyper rapide avec les équipements nécessaires. Pour environ 3k€ et 43000 kms, c\'est une super affaire qui ne consomme aucun fluide, qui marche très très fort. Bonne finition et solidité des peintures et plastiques. Cest un vrai coup de coeur à la fiabilité hors paire. Avec des temps de chauffes et de refroidissements respectés et une bonne huile, c\'est un bloc inépuisable,surtout si est conduit normalement a rapide. Bonne pioche. Bonne route à tous. Répondre à Lexus1

      génial

      Modèle 1998
      je viens de changer de moto j'avais la honda cbr 1000 1996 maintenant j'ai cette machine de 1999 que je trouve nikel a tout point de vu je cherche ici en belgique un circuit de course pour de temps en temps aller rouler ce serai très sympa ami motard de bien vouloir m'aider amicalement a tous joel Répondre à joelspy2000

      Modèle 1998
      Super moto!!!Que du bonheur..une sportive confortable, avec puissance, souplesse...etc Je changerais pas pour l\'instant même si on me dit que les nouvelles sportives sont mieux!! Répondre à gregvlm

      Sensations fortes

      Modèle 1998
      J\'en ai une de 1998 et une de 2003, de la balle :) Du pur bonheur qui ne demande aucun effort pour se laisser conduire partout, bonne protection sur l\'autoroute, avec des Metzeler Racetec c\'est encore meilleur, une vraie bande de scotch pour coller à la route et que rien ne perturbe. Répondre à Casusbelli

      grande routiere-sportive

      acheter a 50000Km ,elle a actuellement 103000Km.Juste les consommables depuis.homogénité soit sportive ou routiere(sans etre plié en 4).Je la garde a Vie.moyenne 6.5l/100 Default des 9r 98-99 _collecteur d\'une ligne souvent fissuré a cause de la faible épaisseur. _Etrier 6 pistons tendance a grippé. -boite passe en roue libre par moment(appuyer sur l embrayage en ralentissant ,jusqu\'au réenclanchement Conseil: _ Doit etre démarrer toutes les semaines sous peine de grippage carbu. _la fourche doit etre regler dur pour éviter guidonnage.Non génant sur les routes accidentées Prévoir pneus Dunlop trigommes Répondre à max

      Excellent

      Modèle 1998
      Nous somme en 2013,j\'ai acheté cette moto en début d\'année et je suis epoustouflé.Je descend pourtant d\'un 1000,mais c\'est \"petit\" n\'a pas peur d\'accrocher un plus grand r1 ^^ J\'arrive même a suivre sa grande soeur 10r,elle marche du tonerre,elle est stable dans les courbes,mais l\'etrier 6 pistons a tendance a perdre son mordant avec le temps. Répondre à Nevrakse

      Modèle 1998
      nous sommes fin 2005 et je possede cette machine depuis 4 ans et croyais moi en version full,je n'ai pas a palir devant un r1 (que j'ai deja accrocher a mon tableau de chasse lol!)ou autrej'en suis vraiment satisfait!!gaffe sur la route a ts Répondre à zx9r man
      Voir plus de commentaires
      Déposez votre avis sur la Kawasaki 900 ZX-9R 1998
      Notez cette moto :

      Indispensables

      Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
      Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.

      Occasions

      Comparateur
      Comparer des motos