Motoplanete

Fiche moto BSA650 Gold Star 2024 Goldie est de retour

Roadster

BSA fait partie de ces grands constructeurs anglais qui se sont fait dézingués par l’arrivée des motos japonaises dans les années 70. Grandiose, réputée, incontournable dans son époque, la marque tombera dans la famille des souvenirs. Jusqu’à que l’Inde prenne en main le destin de l’Angleterre. A l’image de Norton s’étant fait rachetée (et renflouée) par le groupe TVS, BSA est depuis 2016 dans le giron de Mahindra.

BSA ne pouvait renaitre qu’avec des capitaux solides; Mahindra a besoin de se faire une réputation en Europe. L’entreprise de Bombay a ainsi trouvé le moyen de gagner en notoriété. Quelques années de gestation plus tard, voici la 650 Gold Star! Première production de l’ère moderne, avec du parfum anglais sur toutes les surfaces.

Question design, il y a de quoi tromper le néophyte. Dessinée à la sauce British et cuit façon old-school, la nouvelle BSA joue l’introduction comme les Modern Classics de Triumph. On est dans le rétro sans patiner dans le vieillot. Certains détails sont très appréciables, comme l’instrumentation à double compteur analogiques où les aiguilles tournent à l’envers, avec des inscriptions inversées. L’emblème BSA est à l’honneur, ainsi que celui de la manufacture mère d’autrefois. Les trois fusils ne sont pas anodins: BSA Compagny était un gros fabricant d’armes.

BSA 650 Gold Star 2024 - 1BSA 650 Gold Star 2024 - 1
BSA 650 Gold Star 2024 - 2BSA 650 Gold Star 2024 - 2BSA 650 Gold Star 2024 - 3BSA 650 Gold Star 2024 - 3BSA 650 Gold Star 2024 - 4BSA 650 Gold Star 2024 - 4BSA 650 Gold Star 2024 - 5BSA 650 Gold Star 2024 - 5BSA 650 Gold Star 2024 - 6BSA 650 Gold Star 2024 - 6

Les jantes sont bien évidement à rayons. Une attention stylistique particulière a été portée au réservoir. Il est indéniable qu’une passerelle a voulu être crée entre la DBD34 et cette revival. Il ne manque plus qu’un sélecteur à droite pour s’y croire. Par contre, l’effort d’intégration du radiateur est sommaire, tout comme l’incorporation de certaines durites et fils divers.

Pour rentrer sur le marché des motos type Bonneville, le choix d’un bicylindre parait le plus pertinent. Pas pour BSA, qui adopte un gros monocylindre – exactement comme la Gold Star d’antan. Autour de son espace d’énergie de 652 cm3, la conception a mélangé le moderne et la mémoire. Coté gauche, ce moteur laisse parler l’époque des mécaniques refroidi par air avec ses grosses ailettes. Malice de la forme car le bloc est majoritairement soulagé par eau. Il accueille deux ACT, 4 soupapes, l’injection et une boite à 5 rapports. Sa force se situe à 45 chevaux, couplés à quelques 55 Nm soit 5,7 mkg. Il est donc nativement accessible aux A2.

BSA 650 Gold Star BSA n’a pas été chercher ce moteur chez un fabricant OEM ou ressorti de vieux plans tombés dans le domaine public. Sa conception s’est faite en interne, avec la collaboration de l’université autrichienne de Graz. Il n’a plus qu’à faire ses preuves.
Idem pour le cadre. Il ne provient pas d’un stock poussiéreux de l’ancienne usine. Nouveau mais très classique dans sa constitution: un double berceau tubulaire en acier où s’accroche une fourche de 41 mm, un bras oscillant simplissime et deux amortisseurs latéraux; dotés de 5 positions de précharge.

On peste souvent sur les machines en provenance de Chine et alentours pour leurs choix de pneus, de marque inconnus et à l’efficacité très brumeuse. Ce n’est pas le cas pour cette Indo-britannique. Elle est chaussée de gommards Pirelli; des Phantom Sportscomp en 100/90-18 à l’avant et 150/-17 à l’arrière. Pour le freinage, pas compliqué non plus mais une marque de qualité. Brembo fourni un disque de 320 mm pour l’avant avec un étrier à double pistons, et un autre de 255 mm pour l’arrière coiffé d’un piston. L’ABS vient quant à lui de chez Continental.

Le retour de la Birmingham Small Arms s’amorce par une moto au nom ultra gratifiant. La Gold Star des années 50 a offert à BSA ses plus belles années (plus d’infos sur Moto-Collection). Avec un peu d’adaptation, elle pouvait être routière rapide, machine de off-road ou sportive très efficace. Elle a d’ailleurs remporté 11 courses au Tourist Trophy entre 1949 et 1956.
Des décennies plus tard, sa résurrection se fait sous d’autres appétences. La Goldie du XXIème siècle arrive sur le marché du rétro, se confrontant aux Royal-Enfield 650 Interceptor, Kawasaki W 800 ou Mash 650 Six Hundred. De quoi faire vibrer le cœur des fans de BSA? Certainement pas comme autrefois...

BSA ne pouvant développer un réseau rapidement, la marque s'est associé à Peugeot pour être distribué sur notre territoire.

M.B - Photos constructeur

Ce qu'il faut retenir

Tarifs

7 499 € en France métropolitaine
* Tarif équivalent à 5,36 x le SMIC français de 2024

Assurez votre BSA 650 Gold Star 2024

Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
Testez le tarif sur AMV, le specialiste assurance moto Testez le tarif sur AMV, le specialiste assurance moto Calculez le coût de l'assurance Calculez un crédit pour cette moto

Avis

sur 18 avis d'utilisateurs
Modèle commercialisé en

Performances

Fiche technique

BSA 650 Gold Star 2024
  • Châssis
  • Cadre : double berceau en tubes d'acier
  • Réservoir : 12 litres
  • Hauteur de selle : 780 mm
  • Empattement : 1 425 mm
  • Poids à sec : 198 kg
  • Poids en ordre de marche : 213 kg
BSA 650 Gold Star 2024 technique
  • Transmission
  • boîte à 5 rapports , manuelle
  • secondaire par chaîne
  • Options / équipements
  • Assistance au freinage : ABS

Galerie

Millésimes

Comparer

Comparer la 650 Gold Star face à ses concurrentes

Prix

BSA 650 Gold Star 2024 : 7 499 €
Triumph 900 Bonneville T 100 2024 Non communiqué
Kawasaki W 800 2024 Non communiqué

Consommation

BSA 650 Gold Star 2024 Non communiqué
Triumph 900 Bonneville T 100 2024 : 4,10 l/100km
Kawasaki W 800 2024 Non communiqué

Autonomie

BSA 650 Gold Star 2024 Non communiqué
Triumph 900 Bonneville T 100 2024 : 354 km
Kawasaki W 800 2024 Non communiqué

Couple

BSA 650 Gold Star 2024 : 5,70 mkg
Triumph 900 Bonneville T 100 2024 : 8,20 mkg
Kawasaki W 800 2024 : 6,40 mkg

Puissance

BSA 650 Gold Star 2024 : 45 ch
Triumph 900 Bonneville T 100 2024 : 65 ch
Kawasaki W 800 2024 : 48 ch

Rapport Poids / Puissance * Rapport calculé à partir du poids plein

BSA 650 Gold Star 2024 : 4,40 kg/ch
Triumph 900 Bonneville T 100 2024 : 3,31 kg/ch *
Kawasaki W 800 2024 : 4,33 kg/ch *

Rapport Poids / Couple * Rapport calculé à partir du poids plein

BSA 650 Gold Star 2024 : 34,74 kg/mkg
Triumph 900 Bonneville T 100 2024 : 26,23 kg/mkg *
Kawasaki W 800 2024 : 32,45 kg/mkg *

Vitesse

BSA 650 Gold Star 2024 : 165 km/h
Triumph 900 Bonneville T 100 2024 : 160 km/h
Kawasaki W 800 2024 : 170 km/h

Emission CO²

BSA 650 Gold Star 2024 Non communiqué
Triumph 900 Bonneville T 100 2024 : 95 g/km
Kawasaki W 800 2024 Non communiqué
Comparateur
Comparer des motos

Avis (18)

Modèle 2024
Quand j'étais au Lycée à la fin des années 60, un de mes camarades avait une 500 BSA. Ça me faisait énormément rêvé. Aujourd'hui j'ai un Speed Twin 900 Triumph que j'aime aussi beaucoup. Mais cette nouvelle 650 BSA fait remonter en moi, l'ascenseur émotionnel. Note : 4/5
Francis Modèle 2023
J'ai fait l acquisition de ce modèle courant juillet et j en suis très satisfait, le moteur est très souple pour un mono, la boîte à vitesses est bien étagée. La moto est confortable. Le moteur construit sous licence rotax, semble robuste. Seul bémol l indiquateur de la jauge d essence n est pas du tout précis. J attend l arrivée des accessoires pour l équiper (mais à voir) d un petit porte bagage et de valises latérales, en cas de road trip. Moto originale qui change un peu de la marque Royal Enfield. Reste à espérer Qu un solide réseau BSA se développe à travers l Europe. En bref très bonne petite moto old school pour La balade pépère. Note : 4/5
Bonjour, comme vous j'apprécie qu'on remette en production cette marque légendaire qui m'a motivé à être un motard invétéré. En effet une famille motarde au bout de la rue possédait des triumph et bsa dont une magnifique lightning, l'aîné faisait du cross avec une maïco. Alors pour moi le renouveau de cette goldstar monocylindre résonne en moi, d'autant que j'ai beaucoup aimé et que j'aime encore ce type de motorisation. Alors j'apprécierais bien un essai chez Peugeot pourquoi pas :) Note : 4/5
Bonjour, On renoue avec la moto d'antan, la moto sensation monocylindre incomparable, la moto plaisir, juste pour retrouver ce truc là qu'on explique pas par les mots, mais que l'on vit au guidon de ce genre de motocycle. Amitiés à tous les motards. Michel Note : 5/5
bonjour a quand pour la belgique Note : 5/5
Passe à fond
Elle est davantage le retour de la B33, la GS était le top chez Bsa en mono sport. Le modèle à venir sera sûrement un bi et pour ce qui est de la légende Bsa, si vous aviez connu leur twins des années 60 à moins d'habiter le Vatican, pas de miracle c'étaient des sacs à misère, enfin bonne chance à eux si ils arrivent à créer un réseau. Note : 2/5
DIABOLICUM Modèle 2022
Je l'a trouve très réussie mais le nom Mahindra m'évoque des voitures de qualités épouvantable....
J'attendrais un sérieux retour d'utilisateurs avant d'acheter....
Note : 3/5
Shooting Star Modèle 2022
Belle réalisation, le mono c'est le charme du coup de piston à chaque platane, reste à la voir et à l'essayer. Note : 4/5
Doumè Modèle 2022
Bonjour, pouvez vous me dire qui commercialise là BSA gold Star et à quelle tarif merci cordialement Note : 5/5
Belle mais sans le radiateur devant ...on voit que ça ....mais belle ... Note : 5/5
DBD34 Modèle 2022
Presque belle:remplacer le radiateur eau parentale refroidissement huile comme les anciennes suzuk. Ça augmentera les dimensions des ailettes et ressemblera plus à un goldstar d’époque.
Et misère faite la maigrir 25 kg
Et la j’achète.

PS: demandez vous à qui vous destinez cette moto. Pas à des jeunes. Est ce que les vieux veulent se trimballer des tanks? Donc faut alléger !
Note : 3/5
L'échelle Enchantée Modèle 2022
" Bonjour à Vous "
En robe rouge cette BSA me fait chavirer! Néanmoins je partage a 100% les
commentaires des personnes trouvant : 1ér le radiateur incongru ! Autrement
dit très laid !.. Ainsi que le gros sabot noir a l'avant !.. Affreux !
Le feux arrière plus dans une harmonie Vintage que celui ci serait bienvenue !
Merci , je vous prie de me maintenir au courant en ce qui
concerne cette BSA .
" Bien à Vous "
Note : 3/5
Grandrab Modèle 2022
Qui va importer cette moto en FRANCE et qui sera le concessionnaire le plus proche de chez moi (Vendée). Je l'ai déjà commandée chez mon meccano habituel... Note : 5/5
lezig Modèle 2022
magnifique moto, vraiment les concepteurs ont vraiment fait du bon boulot, bravo ! faut l'essayer. Maintenant la question difficile, qui en France va la vendre ? quels concessionnaires svp ? Note : 5/5
Doumè Modèle 2022
Bonjour,
Je suis intéressé par cette machine je souhaite être informé de l'évolution concernant les tarifs, date de sortie et le nom de la concession qui commercialisera se gros Mono d'avance merci.
Cordialement Dominique Faucheux
Note : 5/5
HELMET Modèle 2022
C’était presque trop bien, à la lecture de la fiche technique je me réjouissais déjà, enfin un « Thumper » au sein d’une production moto uniquement basée sur les 2, 3 et 4 cylindres, voire 6 pour les gros budgets.
Thumper signifie Cogneur, c’est également le nom qui est donné aux gros monos par nos amis de la perfide Albion.
D’un point de vue esthétique cette moto me semble équilibrée et rend hommage à son aïeule, même si une roue avant de 19 pouces serait la bienvenue.
Le moteur est également très joli, mais ce radiateur est indécent, autant sur un Berliet T100 cela contribue au côté Salaire de la Peur, mais sur cette moto ça ressemble à un poireau sur la joue de la troisième dauphine du Larzac.
J’imagine que ce même radiateur est en fonte comme ceux de ma tante Solange, car sur la balance elle commence à peser un peu cette BSA « new age ».
Revoyez votre copie messieurs les ingénieurs, une cure d’amaigrissement s’impose, planquez cet échangeur derrière le moteur avec des écopes s’il le faut, mais pas sur la face avant.
La seule chose que je vous autorise à grossir, c’est le réservoir.
Note : 3/5
Patakouign Modèle 2022
Enfin un gros mono comme j'aime !
Ce gros radiateur mastoc est il vraiment nécessaire ? Il casse la ligne de la moto et oblige de deporter l'échappement qui doit bien chauffer la jambe droite l'été .
Une autonomie ridicule aussi, dommage, c'est une belle moto .
Note : 5/5
Passe à fond Modèle 2022
Bravo,cette 1ère BSA new génération apparait comme une réussite esthétique,
si le prix est dans la fourchette d'une Interceptor alors il devrait en avoir dans les rues.
Comme souvent ils oublient qu'une moto même néo rétro peut séduire des rouleurs,alors avec un réservoir de 12L faudra pas attaquer les Cévennes ou les Pyrénées, la Gold Star d'époque avait 17L.Les quelques propriétaires de RE que je connais vivent souvent la crainte de la panne sèche avec les 13,5L embarqués soit 10% de plus que cette Gold Star, enfin elle donnera satisfaction aux citadins pour aller acheter des clopes. Également, le garde boue AR aurait gagné à être plus long, comme sur la Bonneville ça fait gagne petit. On est jamais content.
Note : 3/5
5500 euros ???? Ce n'est pas une chinoise ! Même celles-ci voient leur prix augmenter.. Comptez plutôt sur 7500 euros !!!! Note : 4/5
Déposez votre avis sur la BSA 650 Gold Star 2024

Indispensables

La sécurité du pilote et les performances de votre moto sont primordiales. Chez nos partenaires 'Motoblouz' et 'la Bécanerie', vous découvrirez tout ce dont vous avez besoin, de l'équipement aux pièces détachées, pour entretenir votre machine à la perfection.

Occasions

Découvrez des occasions en or pour les passionnés de deux-roues !
Suivre l'actualité

Soyez notifié par email lorsqu'une nouvelle fiche est publiée dans cette catégorie.

Vos données personnelles font l’objet d’un traitement informatique par la société qui gère le site Motoplanete sur le fondement de votre consentement et sont utilisées pour la gestion de vos alertes. Pour en savoir plus et pour exercer vos droits, consultez notre politique de données personnelles.

Actus