Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > DUCATI > Multistrada 1200 Enduro 2016 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

La Ducat' qui saute sur les dunes

Ducati Multistrada 1200 Enduro

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
Ducati

Ducati Multistrada 1200 Enduro 2016

Trail
Fiche créée le 11/12/2015
Ducati Multistrada 1200 Enduro

          Quand la première Multistrada est arrivée, l'horizon et les perspectives se sont nettement élargis pour Ducati. Puis, l'engouement pour les gros trails se faisant incontournable, la marque s'est empressée d'investir le créneau avec sa patte sportive et une démonstration de ses idées toujours empreintes de caractère. A présent que la 1200 Multistrada à confirmer sa fougue et sa polyvalence, elle convoite un terrain que l'on aurait jugé improbable pour la marque il y a quelque années. Son nouvel espace de jeu : l'aventure. C'est de mode, c'est grisant, le champ de découvertes est infini, et ce parfum de partir vers l'inconnu a toujours ému les hommes et les machines. Les BMW R 1200 GS et KTM Adventure, ainsi que le renouveau de la Honda Africa Twin, connaissent le chemin. Ducati veut à présent les suivre avec la Multistrada 1200 Enduro. Faites place, dunes et scorpions ! Un trail gavé de superbike déboule avec de grosses idées, beaucoup de technologie et des watts de partout. Ca peut marcher le cocktail Tout-Terrain-SBK ? Ducati estime que oui. Et cette bécane veut nous le faire croire également.

          D'emblée, la MTS Enduro impressionne. Quelle face ! Quel gabarit ! Parée pour aller loin, elle veut se mettre en valeur quand on la regarde de près. Son nez s'est allongé, les plaques latérales du réservoir sont en aluminium, le garde-boue a été modifié pour mieux protéger, et question  prestance, on est à l'opposé d'un fluet Scrambler. On dirait que la moto a bouffé un sanglier tellement sa carrure s'est accrue. De quoi augurer une protection en hausse et qui cache certainement plus que ça.
De l'autonomie, bien plus, afin de rallier sans souci des checkpoints tant éloignés. Le réservoir engloutit 30 litres de carburant, soit 50% de plus que la Multi de base. Concrètement, c'est près de 450 km avant de ressentir la première soif. De quoi faire Paris-Lyon ou Bamako-Dinguiraye d'une traite.
Mais si une Multistrada peut partir sur l'A6 sans se soucier de la route, ce sera moins drôle une fois sur les pistes de Guinée. La version Enduro est plus indiquée car prête au challenge. D'abord, virer les jantes à bâtons de 17 pouces puis prendre des roues à rayons dotées de dimensions plus off-road. Du 19" de 120 mm de large à l'avant et du 17" en 170 à l'arrière. Ce qui lui permettra de s'équiper de pneus plus baroudeurs au besoin. D'origine, elle reçoit des Pirelli Scorpion Trail II, au profil trail-routier ; en option, des Pirelli Scorpion Rally armés de gros crampons sont dispos.
Ensuite, protéger la mécanique. Ce serait couillon de craquer un carter et de répandre l'huile moteur à 200 bornes de la première cabane… Un sabot moteur en alu se charge de discuter avec caillasses et indésirables. En cas de franchissement, l'exercice sera facilité par la garde au sol relevée de la 1200 Enduro. Avec un débattement de suspension porté à 200 mm (+ 30), celle-ci passe à 205 mm. Une valeur suffisante mais encore en deçà d'une KTM ou d'une Honda (250 mm). Cependant, aucune des deux ne peut ajuster électroniquement ses suspensions. La Mutlistrada Enduro, si : elle est équipée en série du système semi-actif Skyhook. Roulez, appréciez, et la centrale de bord s'occupent d'ajuster l'amortissement en temps réel. Certains gausseront que la véritable aventure, c'est de savoir s'adapter aux conditions ; d'autres ironiseront qu'il faut évoluer et vivre avec la modernité. Les deux points de vue se défendent, mais tu fais quoi sur une piste tibétaine si ton Skyhook se met à déconner ?!? Ce n'est pas pour rien que KTM ne propose pas ce genre de suspates sur la version R de son Adventure. Gain de poids, gain d'emm...des.

          Les changements ne s'arrentent pas là. Le superbe monobras oscillant est remplacé par un élément à double branche, censé mieux encaissé les aléas, parfois violents, des chemins de traverse. La position de conduite évolue aussi dans l'optique d'une utilisation TT. Selle affinée, guidon plus haut, patins en caoutchouc amovibles pour récupérer le fort grip de repose-pieds, hauteur du levier de frein arrière réglable et sélecteur repliable ; c'est toujours pratique de le sauver en cas de gadin. La béquille centrale est de série – bien pratique pour le graissage de la chaine, ou pour bricoler ou milieu de nulle part. L'assise s'est également détournée de l'accessible pour se conformer aux canons de la catégorie. C'est haut, 870 mm, et non réglable. Mais il y a, en option, une selle plus basse de 20 mm ; et une plus haute, de 20 mm également.

          La Multistrada, c'est le trail façon Ducati ; qui respire fort. Dans le cadre treillis, un gros moteur veille, impatient. Né originellement dans le vivier du Superbike, doté de la technologie de distribution variable DVT, , le twin desmodromique crache la bagatelle de 160 chevaux à 9500 tr/mn. A se demander ce qu'on pourrait faire de tant de puissance. Ce n'est pas la moto qui vient à bout des pentes et des difficultés ; c'est le moteur qui veut déchirer ce qui se présente sous la roue arrière. On portera plus d'attention au gros couple, d'un maxi proche des 14 mkg. L'Enduro étant doté d'un premier rapport plus court et d'un gros muscle sous le poignet droit, s'extraire, s'envoler ou tracter un buffle ne posera guère de difficultés.

          Le classique et rigide cadre en tubes d'acier et les gros disques de frein de 320 mm pincés par des étriers radiaux Brembo à 4 pistons sont repris de la Multistrada standard. L'empattement diffère, augmentant de 37 mm pour s'établir à 1566 mm. Pour son profil, plus de stabilité sera apprécié. L'agilité en sera un peu grevée. De toute façon, avec les 25 kilos qu'elle prend dans cette évolution, il ne faudra pas s'attendre à piloter une EXC. Ses 257 kg prennent-ils en compte les valises en alu type trekking ? Non, c'est en option. Vu le prix et le profil de la machine, Ducati aurait-pu (dû) les fournir en série.

          Où la marque n'a pas mégoté, c'est sur l'électronique. C'est simple : on trouve dessus à peu près tout ce qui existe sur le marché. De la centrale inertielle Bosch pour mesurer l'évolution de la moto sur 3 axes jusqu'au système de démarrage sans clé, la Multistrada 1200 Enduro est un avion de chasse tout-terrain. L'IMU permet de mesurer la dynamique de la moto et de ce fait agit directement sur toutes les assistances de bord. Et elles sont nombreuses : ABS modulé en courbe, éclairage adaptatif full LED, système d'aide au démarrage en côte "Vehicle Hold Control", contrôle de traction, anti-wheeling, régulateur de vitesse, et un grand écran TFT de 5 pouces pour piloter et contrôler les influx nerveux de la machine. Pour superviser le tout, un choix de 4 cartographies gère l'essentiel des fonctions de la Multistrada. Ils fonctionnent ainsi :

Le Mode de Conduite Touring fourni une puissance de 160 cv avec une distribution souple et progressive. La sécurité active est renforcée avec un niveau d'intervention de l'anti-patinage et du DWC élevés. DCT sur niveau 5, ABS sur niveau 3, Skyhook en mode Medium.

L'esprit tout-terrain de la Multistrada 1200 Enduro s'exprime pleinement avec le Mode de Conduite Enduro qui permet d'obtenir une distribution souple et un niveau d'intervention de l'ABS et de l'anti-patinage minimum pour faciliter la conduite tout-terrain. DCT sur niveau 2, ABS sur niveau 1, Skyhook en mode Soft.

En sélectionnant le Mode de Conduite Sport, la puissance augmente à 160 cv avec un couple de 136 Nm et des réglages de suspensions Sport. DCT sur niveau 4, ABS sur niveau 2, Skyhook en mode Hard.

Avec le Mode de Conduite Urban, la puissance est réduite à 100 cv et les suspensions sont réglées afin de pouvoir surmonter les obstacles urbains comme les ralentisseurs et les plaques d'égouts. DCT sur niveau 6, ABS sur niveau 3, Skyhook en mode Soft.

          Ne pas oublier les petits plus dont il est impossible de se passer une fois qu'on y a goutés. Je parle des commodos rétro-éclairés, de la bulle réglable, des 2 prises 12V, ou encore du système multimédia Bluetooth. Avec tout ça, la Mutistrada 1200 Enduro veut sans détour partir à l'Aventure avec un grand A, mais pas du tout à la façon boussole, bite et couteau. Plutôt Range-Rover, selfies et American Express. Au-delà des clichés et des clivages, signalons que c'est certainement la seule Ducati qui peut aller vraiment partout.

M.B - Médias constructeur

          Pour se faire une Multistrada Enduro "à la carte", Ducati propose une série de pack pour l'agrémenter à votre goût :

- Pack Enduro
Sélection de composants Ducati Performances par Touratech : carénage avant et sabot moteur protègent le moteur des impacts tandis la grille pour le réservoir d'huile et le liquide de refroidissement préservent des débris. Les LED améliorent la visibilité, alors que la protection du disque arrière et de la chaîne protègent les organes essentiels de la moto.

- Pack Touring
Des bagages latéraux en aluminium avec une capacité de 83 litres, créés en collaboration avec Touratech, et des poignées chauffantes rendent le voyage plus confortable, le tout complété  d'une sacoche de guidon.

- Pack Sport
On y trouve un silencieux d'échappement Ducati Performance par Termignoni homologué ainsi que des détails sportifs et usinés comme le couvercle du réservoir du liquide d'embrayage et du liquide de frein et le couvercle de la pompe.

- Pack Urban
Il est composé d'un topcase en aluminium, d'une contenance de 35 litres fabriqué en collaboration avec Touratech et d'une sacoche de réservoir et d'un chargeur pour smartphone.

Les indispensables pour la moto et le motard
Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.

Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
L'aspect technique de la

Ducati Multistrada 1200 Enduro 2016

Ducati Multistrada 1200 Enduro
  • Chassis :
  • Cadre : Treillis en tubes d'acier
  • Réservoir : 30 litres
  • Hauteur de selle : 890 mm
  • Empattement : 1556 mm
  • Poids à sec : 236 kg
  • Poids en ordre de marche : 257 kg
  • Train avant :
  • Fourche téléhydraulique inversée Ø 48 mm type Skyhook, déb : 200 mm
  • 2 disques Ø 320 mm, étriers radiaux monobloc Brembo 4 pistons
  • Roue AV : 120 / 70 - 19"
  • Transmission :
  • Boite à 6 rapports
  • secondaire par chaîne
  • Train arrière :
  • Mono-amortisseur type Skyhook, déb : 200 mm
  • 1 disque Ø 265 mm étrier 2 pistons
  • Roue AR : 170 / 60 - 17"
  • Moteur :
  • Bicylindre en L à 90°, 4 temps
  • Refroidissement : par eau
  • Injection Ø 56 mm
  • 2 ACT, desmodromique
  • 4 soupapes par cylindre
  • 1198.4 cc (106 x 67.9 mm)
  • 160 ch à 9500 tr/min
  • 13.9 mkg à 7500 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 1.48 kg/ch
Ce qu'il faut retenir de la

Ducati Multistrada 1200 Enduro 2016

Les plus
Les moins
  • Bagagerie en option
Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Ducati Multistrada 1200 Enduro 2016"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :