Motoplanete

Indian1811 SPRINGFIELD 2019

Présentation à retenir Technique Concurrentes Galerie Millésimes Avis Indispensables Occasions

Croisière d'été

Custom

Depuis son retour, Indian ne se contente pas de proposer du cruiser haut de gamme. Il veut aussi bousculer, pousser dans ses retranchements son rival de toujours, Harley-Davidson. Et ça marche. L'un comme l'autre dégaine rapidement des évolutions pour marquer son territoire. A Milwaukee, le vent a sérieusement souffler avec la naissance du moteur Muilwaukee Eight. A Springfield, on a rétorqué avec une hausse de la puissance du Thunderstroke en 2018 ; et avec l'apparition de modes de conduite en 2019. La force est là, l'électronique vous la rend maléable :
- Le mode 'Tour' offre une accélération progressive pour une douceur de conduite optimale.
- Le mode 'Standard' se caractérise par une commande des gaz encore réactive et une puissance délivrée de manière équilibrée et progressive.
- Enfin, le mode 'Sport' offre une réponse instantanée de l'accélérateur et une distribution de la puissance plus agressive pour des accélérations encore plus prononcées.
Ce n'est pas tout. On trouve dans la gestion moteur un mode de désactivation du cylindre arrière. A l'arrêt, le twin peut devenir mono pour limiter les émanations de chaleur. Une fonction qui s'interrompt avec douceur quand on relance la machine. Et quelle machine...

Indian complète son offre bagger avec un engin plein de charisme. Tout bon constructeur de motos américaines (ou apparentées) se doit d'en présenter un voire plusieurs dans sa gamme. Voici le rôle dévolu à la Springfield. Elle laisse le coté classique à la Chief Vintage avec ses valises en cuir. Pour elle, le jeu se fera sur deux tableaux, car la machine sait se transformer au gré des humeurs. La goûterez vous façon Cruising ou Touring ?

Elle passe de l'un à l'autre. Une double identité qui permet de rouler full décontracté lors de virées dominicales ou d'établir un plan de route pour un roulage kilométré à 4 chiffres. De toute sa majesté, la Springfield est prête aussi bien à des highways qu'elle se prête à se dévêtir. Le pare-brise est d'envergure, prédisant une belle protection. Une envie d'air frais avant de partir ou de style plus custom ? Il peut être retiré en moins d'une minute sans outils. Constat similaires pour les valises rigides, qui peuvent se démonter sans tournevis ni clé de 12 et sans laisser apparaitre de système d'arrimage disgracieux. C'est propre, pratique, et de qualité. Tout en étant technologique. Les soutes sont verrouillables à distance, par télécommande ou depuis le tableau de bord.

Dépouillable, la 1811 Springfield ne serait-elle qu'une Indian Chief découvrable ? Assurément non. La marque est allée un peu plus loin dans la démarche. Ce gros caboteur profite d'une boucle arrière renforcée pour l'armement supplémentaire en bagage ainsi qu'un coffre optionnel (jusqu'à 242 kilos d'emport en tout). Si le cadre mixte acier/aluminium est commun aux autres modèles de la gamme, son train avant devrait gagner en vivacité car la chasse et l'angle de chasse ont été resserrés. Une notion relative, en partie conditionnée par le poids assez copieux de l'engin. 388 kilos tous pleins faits, une demi-douzaine de frigos sous le guidon, cela demande une certaine équanimité dans la conduite.

Son nom appelle l'histoire. Springfield, c'est la ville où est née la marque. Les longs étés du Massachusetts sont présents jusque dans les ailettes du gros twin. Comme tous les énormes modèles de la gamme, ce bagger embarque le Thunderstroke 111. Profond, serein, musclé dans le gras de l'acier américain, ce bloc est aussi sublime à regarder que goûtu à conduire. Une bonne grosse mécanique pleine de couple et de caractère, comme seuls en font les ricains, avec des relents et des hoquets de V8. On le donne pour un peu plus de 80 chevaux. Une importance une fois les gamelles en mouvement ? Aucune. C'est d'avantage l'effort des 15.3 Mkg à seulement 2100 tr/mn qui interpelle. Du souffle pour émotionner les bras, les sens, le dos. Pour la sérénité de ce dernier, la Springfield est dotée comme les autres Chief d'un amortisseur pneumatique. La selle ne culmine qu'à 660 mm du sol.

Rouler loin, les 20.8 litres du réservoir le permettent. Question équipement, l'Indian présente en série l'ABS, le régulateur de vitesse, des crash-bars avant et arrière, le système de surveillance de la pression des pneus, le démarrage sans clé, des commandes manuelles chromées, une double selle en cuir cloutée, un niveau de finition remarquable et un ticket d'entrée assez 'select'. Pour les accessoires, l'offre ne manque pas, avec 180 références destinées à la Springfield.
En proposant un démontage simple et rapide de ses équipements Touring, la Springfield vient directement bousculer l'ex Harley Switchback et la Sport Glide ; dans un registre plus premium, plus luxueux. Bien plus cher aussi. De quoi offrir la modularité du moyen Tourer Davidson avec la prestance d'une Road King. Et un prestige d'un autre calibre. Indian s'est recréée une identité très guindée à la limite de l'élitisme. La Springfield s'affirme ainsi comme un bagger de haute lignée.

M.B - Photos constructeur

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

    Lesmoins

      Tarifs

      27 990
      Prix neuf
      Estimation cote occasion : 25 269 €
      Comparer les crédits

      Assurez votreIndian 1811 SPRINGFIELD 2019

      Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
      Calculez le coût de l'assurance Comparez avec le tarif AMV

      Avis

      sur 0 avis d'utilisateurs Lire les avis

      Remplace

       0
      0
      Modèle commercialisé en

      Performances

      L'aspect technique

      Indian 1811 SPRINGFIELD 2019
      • Chassis
      • Cadre : en aluminium moulé
      • Réservoir : 20.8 litres
      • Hauteur de selle : 660 mm
      • Longueur : 2 583 mm
      • Largeur : 990 mm
      • Hauteur : 1 442 mm
      • Empattement : 1 701 mm
      • Poids à sec : 372 kg
      • Poids en ordre de marche : 388 kg
      • Train avant
      • Fourche téléhydraulique Ø 46 mm, déb : 119 mm
      • 2 disques Ø 300 mm, étriers 4 pistons
      • Roue AV : 130 / 90 - 16
      Indian 1811 SPRINGFIELD 2019
      • Transmission
      • Boîte à 6 rapports
      • Transmission secondaire par courroie
      • Train arrière
      • Mono-amortisseur, déb : 114 mm
      • 1 disque Ø 300 mm, étrier à 2 pistons
      • Roue AR : 180 / 60 - 16
      • Moteur
      • Bicylindre en V à 49° , 4 temps
      • Refroidissement : Refroidissement par air
      • Injection Ø 54 mm
      • culbuté
      • 2 soupapes par cylindre
      • 1 811 cc (101 x 113 mm)
      • 84 ch
      • 15,30 mkg à 2 600 tr/min
      • Rapport poids / puissance : 4,43 kg/ch
      • Crit'air :

      Galerie

      Millésimes

      Avis

      Déposez votre avis sur la Indian 1811 SPRINGFIELD 2019
      Notez cette moto :

      Indispensables

      Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
      Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.

      Occasions

      Comparateur
      Comparer des motos