Motoplanete

KawasakiZ 650 RS 2022

Présentation à retenir Technique Concurrentes Galerie Millésimes Comparer Avis Indispensables Occasions

Jeune idole

Roadster

On attendait depuis longtemps une petite sœur pour la Z 900 RS... C’est chose faite. Le concept se décline au format mid-size, avec la même recette payante: un roadster bien actuel, une toilette sauce rétro, des changements un peu partout pour en faire une machine à part et pas un simple coup de maquillage. Clac, ça matche, ça pétille, ça se montre avec fierté et ça se nomme Z 650 RS.

Il va être dur de lui faire des reproches. Le mimétisme est très réussi, permettant à chacun de retrouver les grands lignes qui plaisent tant sur le 900. L’allure du Z1, cet aspect un peu bourgeois, un bon gros phare rond, une queue aux formes ovoïdes, et un tableau de bord à double compteur à aiguilles. Comme dirait Axe, laissez le charme agir.

Kawasaki n’a pas repris (heureusement) le design semi-carré de la pétoire d’antan pour son réservoir. Lui aussi prend la forme du Z 900 RS, avec son élégance indélébile et cette présence de bonne panse.
Les roues sont aussi de la lignée, avec leurs multiples et fins bâtons. Mention spéciale pour le coloris vert, le seul accompagné d’un revêtement doré sur les jantes; comme sur la Z 900 RS SE. La touche glamour qui passe bien!
Dommage que l'échappement conserve cet aspect vérolant - un silencieux "à l'ancienne" ne nous aurait pas déplu.

Point de surprise coté moteur. Le twin parallèle ne modifie aucunement ses prestations. Même cylindrée, même puissance (68 chevaux), même couple (6,5 mkg), mêmes régimes d’obtention des valeurs maxi. Ce qui sera un atout pour la quasi-totalité des acquéreurs de cette machine. Amusant, très utilisable au quotidien, d'une force sans effroi, le 649 cm3 est un excellent compagnon de route. Pendant un peu moins de temps à chaque étape, car le réservoir ne contient que 12 litres (3 de moins que le Z).
Pour alimenter les conférences de comptoir, osons plonger dans le temps pour vérifier si la Z 650 RS a voulu récupérer quelques souvenirs de la Z 650 des années 70-80. Les watts, oui; quasi identique. Mais c’est tout. L’ancêtre était motorisé par un 4 cylindres avec 8 soupapes, des carbus, un refroidissement par air et pesait un poids certain.

Kawasaki Z 650 RS Un autre monde avec la Z 650 RS, accusant 33 kilos de moins que l’aïeule. La différence est moins flagrante avec le frère roadster moderne, plus lourd d’un kg. Pas grand-chose. Insignifiant dirons nous. Conduira-t-on la RS comme la Z 650?
Pas du tout. La position de conduite est bien plus relax, comme il convient à une machine aux senteurs vintage. Avec un guidon plus relevé et une selle à 820 mm (au lieu de 790), le pilote se retrouve dans une posture plus naturelle, moins agressive, amenant à une conduite moins sur les dents. Les pognes se retrouvent 50 mm plus haut et 30 mm plus en arrière.
Le bâti arrière prend aussi une autre posture. On dirait qu’une presse a fortement appuyé sur la deuxième moitié pour l’aplanir. L’ensemble de la poupe en devient plus longiligne, véritablement old-school.

On retrouvera quasiment les mêmes qualités dynamiques sur la RS comme sur la Z. Le cadre treillis tubulaire en acier, le bras oscillant banane, la fourche de 41 mm et l’amortisseur, ainsi les freins sont tous transfuges de l’une vers l’autre. Seuls les disques changent, perdant leur forme pétale sans modifier leur diamètre de 300 mm. Deux pistons dans chaque étrier pour les mordre, avec l’ABS en garde-fou.

L’anti-gamelle au freinage et l’injection, c’est à peu près tout ce qu’on trouve comme électronique pour l’usage routier. Le reste, c’est entre le tachymètre et le compte-tours que ça se trouve. Le petit bloc LCD précise en priorité le rapport de boite engagé. Puis après le niveau de carburant, la température moteur, l’horloge, les trips et quelques indications annexes. Une commande au guidon permet de les faire défiler. Pas d’esbroufe, pas de surenchère high-tech, pas de liaison smartphone... mais quand même un port USB sous la selle (en option) – un endroit pas forcément pratique.

Un rétro, c’est fait pour voir derrière... Une révolution par contre, c’est pour voir devant. Kawasaki a combiné les deux pour présenter sa Z 650 RS. Oublions l’approche marketing et concentrons-nous sur ce que la moto veut vraiment. Proposer tout l’attrait de la Z 900 RS dans un format plus réduit. Histoire de plaire à un panel plus étendu. Surtout qu'on peut la brider en A2. Le style est réussi, la mécanique accessible au plus grand nombre, le confort attendu un cran au-dessus de la Z 650. Plus qu’à espérer un tarif qui ne cogne pas trop et son avenir devrait être au beau fixe.

M.B - Photos constructeur

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

  • La gueule de la 900 pour moins cher
  • Plus de confort que la Z

Lesmoins

  • Sacrifice des poignées passager
  • Moins d'autonomie

Tarifs

8 400
Prix neuf (estimation Motoplanete)
Financer votre moto

Assurez votreKawasaki Z 650 RS 2022

Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
Calculez le coût de l'assurance Testez le tarif du specialiste assurance moto

Avis

sur 4 avis d'utilisateurs Lire les avis

Remplace

Z650 1977
Z650 1977
Modèle commercialisé en

Performances

L'aspect technique

Kawasaki Z 650 RS 2022
  • Chassis
  • Cadre : Treillis tubulaire en acier
  • Réservoir : 12 litres
  • Hauteur de selle : 820 mm
  • Longueur : 2 065 mm
  • Largeur : 800 mm
  • Hauteur : 1 115 mm
  • Empattement : 1 405 mm
  • Poids en ordre de marche : 187 kg
  • Train avant
  • Fourche téléhydraulique Ø 41 mm, déb : 125 mm
  • 2 disques Ø 300 mm, étriers 2 pistons
  • Roue AV : 120 / 70 - 17
Kawasaki Z 650 RS 2022 technique
  • Transmission
  • Boite à 6 rapports , manuelle
  • secondaire par chaîne
  • Train arrière
  • Mono-amortisseur, déb : 130 mm
  • 1 disque Ø 220, étrier 1 piston
  • Roue AR : 160 / 60 - 17
  • Moteur
  • Bicylindre en ligne , 4 temps
  • Refroidissement : par eau
  • Injection Ø 36 mm
  • 2 ACT
  • 4 soupapes par cylindre
  • 649 cc (83 x 60 mm)
  • 68 ch à 8 000 tr/min
  • 6,50 mkg à 6 700 tr/min
  • Compression : 10.8 : 1
  • Crit'air :
  • Moto accessible au permis A2 ou bridable à 47.5ch / 35 Kw

Concurrentes

Galerie

Millésimes

2022

Agrandir ou voir la fiche de la Z 650 RS 2022 Agrandir ou voir la fiche de la Z 650 RS 2022 Agrandir ou voir la fiche de la Z 650 RS 2022

Comparer

Comparer la Z 650 RS face à ses concurrentes
Comparateur
Comparer des motos

Avis (4)

Ma 18 ème moto déjà commandée . Répondre à JPM

Modèle 2022
KAWASAKI a sorti une trés belle moto,mais quel idée d'avoir mis un réservoir de 12 litres et de ne pas pouvoir mettre une béquille centrale en(option)dessus comme c'est le cas pour ça grande soeur,c'est bien pratique pour retendre la chaine par exemple.Concernant le prix,il est relativement élevé, ils font la même erreur que pour la Z 900 RS qui est trop chére,et beaucoup de motards iront a la concurrence.Motards toute l'année depuis 30 ans(n'a jamais eu de voiture),et que sur des KAWASAKI. Répondre à KAWASAKI 77

Ça aurait pu être mieux

Modèle 2022
L'échappement aurait pu reprendre place, sur le côté. Dommage sur les er5, kawa avait de très belles écopes en alu aussi qu'un superbe bouchon de réservoir. Que du thermique. Compte tenu des objectifs CO2, aurons nous le droit de rouler avec d'ici une décennie max? Répondre à Alban 49

Modèle 2022
12 litres c'est peu... Répondre à Milos53
Voir plus de commentaires
Déposez votre avis sur la Kawasaki Z 650 RS 2022
Notez cette moto :

Indispensables

Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire Motoblouz, avec des milliers de références disponibles.

Occasions

Nous n'avons aucune occasion relative à ce modèle, mais affiner votre recherche et trouver le modèle qui vous correspond.

Actus