Motoplanete

SuzukiGSF 600 Bandit N et S 2000

Présentation à retenir Technique Concurrentes Galerie Millésimes Avis Indispensables Occasions

Hold-up

Roadster

La 600 Bandit est un véritable jackpot pour Suzuki, trustant le peloton de tête des ventes de moto. Pour 2000, on ne change pas une équipe qui gagne, on la bonifie. Bien que peaufinée avec plus de modernisme, l'allure générale ne change pas radicalement, sauf sur la version S dont le tête de fourche, joli et un poil agressif, apporte une vraie personnalité et une protection très efficace. Le nouveau cadre fuselé abrite le même 4 cylindres refroidi par et huile de l'ancienne génération de GSX-R. Il gagne 4 ch de plus que l'ancienne Bandit et s'est vu légèrement retravaillé pour apporter plus de vitalité à mi-régimes.

Essai par Renald :

Envie de balades tranquilles ? D’arsouilles ou de montées d’adrénaline ? Ne cherchez pas plus loin, la bandit est là pour satisfaire vos envies. Très facile à prendre en mains, idéal pour progresser sans brûler les étapes et tout ça pour un budget des plus raisonnables.

Question moteur, la bandit porte assez bien son nom, la puissance est très convenable, surtout si vous débutez. Les 78 chevaux de son bon vieux 4 cylindres refroidis par air/huile n’en finira pas de vous surprendre. Creux à bas régime du fait de son léger manque de couple (petit handicap intelligemment revu par Suzuki sur le modèle 2005), la bandit montre son autre visage arrivé aux 6 000trs/min ou la poussée arrive et finie par allonger assez fort jusqu’à la zone rouge perchée a 12 000trs.

Il est sûr que la vitesse n’est pas sa vocation (même si elle peut vous tracter jusqu’à 220 Km/h en origine, 240 avec un devil magnum), pareil pour l’arsouille. La bandit est de celle qui demande à enrouler et non attaquer, son amortisseur est raide et il a tendance à mal encaisser les routes cabossées(même légèrement) et dans les virages les prises d’angles sont assez délicates avec le manque d’expérience. Vous l’aurez compris, les petites balades et longs voyages seront plus appréciables, mais quelques modifications ne seraient pas de trop. En effet un saute vent ou une tête de fourche fatiguerait moins le pilote, surtout sur autoroute ou, passé les 120 Km/h, il est difficile de résister en position droite, des vibrations se font sentir aux alentours des 150 Km/h, la selle est assez dure et une selle confort ne serait pas du luxe, au bout de 200 Kms, vous et votre passager ne sentez plus vos fesses. En ce qui concerne les freins, ce n’est pas du mordant, mais ça freine très bien et sans tirer à fond sur la poignée.

Côté design, la bandit n’a pas un aspect agressif ni furieux mais a bel et bien la beauté d’un roadster traditionnel. Une petite dose de chrome, un moteur dans le même ton, un cadre intégralement peint et le bon vieux phare rond a l’avant.

Mais si cela ne vous satisfait guère, il est toujours possible de l’embellir d’avantage, comme celle-ci. Après tout, une des particularités d’un roadster est qu’il est totalement prédisposé au tuning.
Le tableau de bord reste lui aussi dans l’esprit traditionnel, à savoir, 2 compteurs analogiques pour la vitesse et le régime moteur, un cadran digital qui a 2 trips partiels, un totaliseur kilométrique et l’heure. Les voyants de base se situent au milieu des cadrans (clignotants, point mort, plein phare et voyant d’huile.

Pour ce qui est de l’entretien, c’est un entretien régulier qu’il vaut mieux faire soit même dans la limite du possible, à savoir une vidange avec changement du filtre à huile tous les 6 000 Kms(en le faisant vous-même ça vous revient à 45 euros contre 140 chez Suzuki), remplacement des bougies tous les 12 000kms, changement du filtre à air tous les 18 000 Kms et réglage aux jeux de soupapes tous les 24 000 kms.

La bandit reste un très bon roadster qui n’à pas seulement la réputation d’être increvable, mais est tout aussi bien une des bécanes type à l’initiation au pilotage, au plaisir de conduire très appréciable, au budget convenable et tout ça à un prix imbattable.

M.B et Renald L.

(photos constructeur)

Elément / Intervalle en km
6 000
12 000
18 000
24 000
- Filtre à air
inspecter
inspecter
remplacer
inspecter
- Jeu des poussoirs (soupapes)
-
-
-
inspecter
- Bougies
inspecter
remplacer
inspecter
remplacer
- Huile
remplacer
remplacer
remplacer
remplacer
- Filtre à huile
-
-
remplacer
-
Partager

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

    Lesmoins

      Tarifs

      5 899
      Prix neuf
      Comparer les crédits

      Assurez votreSuzuki GSF 600 Bandit N et S 2000

      Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
      Calculez le coût de l'assurance Comparez avec le tarif AMV

      Avis

      sur 2 avis d'utilisateurs Lire les avis
      Modèle commercialisé en

      Performances

      L'aspect technique

      Suzuki GSF 600 Bandit N et S 2000
      • Chassis
      • Cadre : Double berceau tubulaire en acier
      • Réservoir : 20 litres
      • Hauteur de selle : 790 mm
      • Longueur : 2 069 mm
      • Largeur : 760 mm
      • Hauteur : 1 090 mm
      • Empattement : 1 433 mm
      • Poids à sec : 204 kg
      • Train avant
      • Fourche téléhydraulique Ø 41 mm, déb : 130 mm
      • 2 disques Ø 290 mm, étriers 2 pistons
      • Roue AV : 120 / 60 - 17
      Suzuki GSF 600 Bandit N et S 2000
      • Transmission
      • Boîte à 6 rapports
      • Transmission secondaire par chaîne
      • Train arrière
      • Mono-amortisseur, déb : 130 mm
      • 1 disque Ø 240 mm, étrier 2 pistons
      • Roue AR : 160 / 60 - 17
      • Moteur
      • 4 Cylindres en ligne , 4 temps
      • Refroidissement : Refroidissement par air et huile
      • 4 carbus Ø 32 mm
      • 2 ACT
      • 4 soupapes par cylindre
      • 599 cc (62.6 x 48.7 mm)
      • 78 ch à 10 500 tr/min
      • 6 mkg à 9 500 tr/min
      • Rapport poids / puissance : 2,62 kg/ch
      • Crit'air :
      • Moto bridable à 34 ch pour l'ancien permis A MTT1 - pas garanti pour le permis A2

      Galerie

      Millésimes

      Avis

      RAS

      Modèle 2000
      J\'ai une bandit 600 de 99 qui totalise ojd 57000km. Elle ne bronche pas! Entretien de base qui est facilement réalisable par soit même (vidange, chgt filtre a l\'huile, nettoyage filtre à air, tension de chaîne...) C\'est un bon point si l\'on est un minimum curieux et que l\'on souhaite prendre soin de sa belle. Je l\'utilise quasi quotidiennement en agglo et sur départementale. Elle est polyvalente. Un peu lourde pour les manÅ“uvres certe, mais le poids se fait oublier des que tu passes la 1er. Très bien équilibré. Bonne partie cycle dans l\'ensemble, fourche un peu molle des que l\'on arsouille un peu mais c\'est rarement mon cas. Je suis motard par pilote. Niveau perf y\'a mieux mais pour commencer c\'est l\'idéal et même pour après. Molle jusqu'à 5000, quelques vibrations moteur jusqu\'a 6000 qui t\'incite soit a monter dans les tours soit a changer de rapport. Peu chère en assurance. Je suis à 32E par mois en tout risque avec un accident corporel non responsable comme antécédent pour 9 ans de permis. C\'est une super moto!!!! Répondre à Chipo

      Modèle 2000
      bonjour ! c\'est ma 16 eme moto ! je l\'ai pris pour essayer un petit roadster ! et franchement je ne suis pas déçu !çà consomme pas ! c\'est ludique ! et comme c\'est de la mécanique de base ça coûte pas cher en entretien et facile a bricoler !la puissance manque en bas ,mais dans les tours ça va ! bien ! Répondre à buell
      Voir plus de commentaires
      Déposez votre avis sur la Suzuki GSF 600 Bandit N et S 2000
      Notez cette moto :

      Indispensables

      Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
      Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.

      Occasions

      Comparateur
      Comparer des motos