Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > VICTORY > 1200 OCTANE 2017 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Agression caractérisée

Victory 1200 OCTANE

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
Victory

Victory 1200 OCTANE 2017

Custom
Fiche créée le 29/08/2016
Victory 1200 OCTANE

          Hammer, Judge, Gunner... Les motos de tempérament font partie de la philosophie Victory. Des machines dotées d'aplomb, d'Amérique, et d'un gros twin refroidi par air de 1,7 litre de cylindrée. Suffisant pour satisfaire des envies de muscle et d'expansion ? Pas pour la marque, qui franchit un cap avec ce nouveau power-cruiser qu'est la 1200 Octane. Un nom équivoque, aux relents de carbure et d'instabilité psychotique. Et dans les entrailles, ça sent le chaud, ça agite des watts, et ça gargarise de la flotte. En Iowa, on change de dimension et on installe un bloc refroidi par eau. Hérésie ?!? Mais non. Une volonté d'offrir plus de sensations, et accessoirement de donner des coups de bottes à la concurrence voisine.

          Octane. Le nom claque, sans fioriture. Victory perpétue une lignée de patronymes aguerris. Son baptême se voudra de fureur avec un moteur très éloigné des canons de la marque. Plus petit, plus puissant, plus nerveux que le 106 Freedom, ce bloc est totalement inédit dans la gamme.
Mais pas dans le groupe. Car on le connait sous d'autres couleurs. Il propulse depuis peu la cousine Indian Scout. Les effluves du Projet 156 et la participation à la course de Pike Peaks en 2015 ont donné des idées et de l'envie. Transposé dans l'Octane, ce twin prend quelques centimètres-cubes au passage par augmentation de l'alésage (2 mm). Avec des côtes super-carrées de 101 x 73.6 mm, le moteur pense déjà à prendre des tours plutôt que de s'exciter sur le gras du couple.
Avant de poser des porte-grenades autour de la ceinture, voyons ce que le cœur de l'octane nous promet entre deux feux rouges. Il en veut, il le revendique : moins de 4 secondes pour claquer le 0 à 100 km/h, 400 mètres en 12 secondes. Victory annonce "un cœur de sportive". Une notion qu'il convient de relativiser. Pour les fans de puissance, on est à la limite de l'occlusion : ce bloc sort 104 chevaux - Une Panigale R serait morte de rire à coté, avec deux fois plus de puissance pour le même cubage ; mais ce n'est pas ainsi qu'il faut conjuguer cette puissance. C'est un rendement sportif pour une américaine, au-delà des conventions habituelles de l'outre-Atlantique.

          Les gentils ne sont pas vraiment les bienvenus sur l'Octane. L'engin revendique un coté bad-boy, que la marque met clairement en avant. Outre le petit saute-vent sport, le réservoir aux arêtes menaçantes, l'absence de chrome et la profondeur obscure de l'ensemble, la bécane semble prête à toute sorte d'excentricités. Les images parlent !  Il est très rare de voir un constructeur américain présenter un de ses modèles dans des positions clairement provocatrices. Sous l'habillage très dépouillé, voire minimaliste, on ne trouve pourtant pas des gênes de sportive ou de roadster couillu. Non, une structure mêlant des parties avant et arrière en aluminium réunies par une section tubulaire en acier tient l'essentiel de la machine, avec une fourche de 41 mm, 2 amortisseurs latéraux et un freinage somme toute assez modeste. Un disque de 298 mm par roue, de l'ABS… on s'attendait à du plus vindicatif, genre double disque de 320 mm avec étriers radiaux Brembo. Stop ! On est encore en train d'oublier que c'est une ricaine ; pas une italienne. Et chacune ne voit pas les coups de gueule de la même façon.
Assis à seulement 635 mm du sol, le pilote sera loin de ces considérations. Même le poids de 243 kilos à sec n'a qu'une importance très relative ; bien que l'on puisse l'estimer raisonnable pour la catégorie. Une V-Rod en faisait facilement 50 de plus.

          L'Octane - C'est la plus puissante des machines de Victory ; et une cousine très proche de la famille Indian car étroitement dérivée de la Scout. Un power-cruiser qui entend faire du grabuge dans le monde pas du tout lustré des muscle-bikes. Il arrive sur la table de poker avec un autre jeu : il crache un peu moins de watts qu'une H-D Muscle ; beaucoup moins qu'une XDiavel ; je ne vous parle pas même du gouffre avec une V-Max. Mais coté prix, il est imbattable, très largement en-dessous des trois charismatiques motos présentées au-dessus.

M.B - Médias constructeur

Les indispensables pour la moto et le motard
Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.

Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
L'aspect technique de la

Victory 1200 OCTANE 2017

Victory 1200 OCTANE
  • Chassis :
  • Cadre : cadre poutre en aluminium
  • Réservoir : 12.9 litres
  • Hauteur de selle : 658 mm
  • Longueur : 2270 mm
  • Empattement : 1565 mm
  • Poids à sec : 243 kg
  • Train avant :
  • Fourche téléhydraulique Ø 41 mm, déb : 120 mm
  • 1 disque Ø 298 mm, étrier 2 pistons
  • Roue AV : 130 / 70 - 18"
  • Transmission :
  • Boite à 6 rapports
  • secondaire par courroie
  • Train arrière :
  • 2 amortisseurs latéraux, déb : 76 mm
  • 1 disque Ø 298 mm, étrier 1 piston
  • Roue AR : 160 / 70 - 17"
  • Moteur :
  • Bicylindre en V à 60°, 4 temps
  • Refroidissement : par air et huile
  • Injection Ø 60 mm
  • 2 ACT
  • 4 soupapes par cylindre
  • 1179.3 cc (101 x 73.6 mm)
  • 104 ch à 8000 tr/min
  • 10.1 mkg à 6000 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 2.34 kg/ch
Ce qu'il faut retenir de la

Victory 1200 OCTANE 2017

Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Victory 1200 OCTANE 2017"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :