Motoplanete

BMWR 1200 RT 2013

Présentation à retenir Technique Concurrentes Galerie Millésimes Avis Indispensables Occasions

Ca palpite sous le costume

Routière & GT

On pensait la 1200 RT parfaitement abouti, tant son succès et ses prestations la transportaient avec superbe sur les routes de France, d’Europe et de Navars. En Bavière, on ne pense pas ainsi, et le temps n’a pas servi qu’à faire briller le logo bleu et blanc à hélice ; il a surtout servi à développer plus de technologie et ainsi améliorer la plus GT des séries R.

Subtil mais néanmoins présent, le restylage de 2010 fut beaucoup plus réservé que celui opéré dans l’évolution 1150 -> 1200. L’élément le plus relooké est la prise d’air situé sous le museau. Différents éléments de carénage sont plus timidement revus, et seule une comparaison affinée avec l’ancien modèle permet d’en distinguer les nouveaux contours. La principale motivation de Béhème n’est pas esthétique, bien qu’une silhouette visuellement affinée soit un des leitmotiv, mais efficace – la RT devrait encore peaufiner la protection qu’elle offre à son équipage.
A bord, les différences ne sont pas non plus flagrantes mais suffisantes pour se dire : "Tiens, quelque chose à changé… ". Le combiné d’instruments a reçu un cadran redessiné, surplombé d’une visière anti-reflets. L’ajustement du phare se fait désormais via un bouton à gauche dans le cockpit, plus confortable que le précédent levier de réglage. Parmi le florilège de commandes que l’on peut retrouver sur les guidons (désormais monté sur silentblocs), le contrôle des clignos se met à son tour au diapason du standard japonais. La nouvelle série K 1300 avait initié le mouvement ; celui-ci s’étend progressivement à toute la production BM.

R1200 RT

Ah, j’entends jaser les amateurs de culasses et de technique. N’avait-on ouï dire d’une greffe génétique en provenance de la HP2 Sport ?!? Bingo. Et c’est dans les culasses que ça se passe. On y trouve maintenant 2 arbres à cames en tête commandant 4 soupapes disposées radialement. Les diamètres où passent les gaz sont tous revus à la hausse : + 3 mm pour les soupapes d’admission, + 2 mm pour celles d’échappement, + 3 mm pour les corps de papillon. On ne note aucun changement dans les cotes internes du twin à plat – même cylindrée, course et alésage identiques, mais chambres de combustion et pistons sont modifiés. Il faut dire que le Boxer prend plus de tours avec sa nouvelle configuration : 500 trs/mn supplémentaire pour se bloquer à 8 500 trs max. Sa puissance est identique, 110 chevaux, obtenus 250 tr plus tard ; c’est surtout le couple qui profite de l’opération, avec un demi mkg de gagné. Bilan : une courbe plus onctueuse, plus de punch dans les bielles, et une sonorité d’échappement modulable et ‘’vigoureuse’’ grâce à une valve motorisé… comme beaucoup de constructeurs, BMW s’est fendu d’un Exup. Le pot en profite pour changer sa structure interne sans modifier sa forme extérieure. Un petit truc pour reconnaitre le nouveau Boxer 1200 à 2 ACT : ses couvre-culasses sont maintenus par 2 vis au lieu de 4.

BMW R1200RT

Les solutions techniques du châssis sont éprouvées depuis de nombreuses années. La recette demeure souveraine avec une fourche Telelever, un monobras paralever avec transmission par cardan, des freins de 320 mm à étriers 4 pistons doublé de l’ABS… Rien de nouveau, sauf du coté des suspensions. En puisant dans la liste des options (qui s’est encore allongée – catalogue Redoute power…), on peut équiper la R 1200 RT de l’ESA 2 – la suspension à réglage électronique de 2eme génération. D’un clic sur un bouton, vous pouvez régler la précontrainte de l’amortissement ; l’ESA 2 rajoute le réglage de la raideur du ressort.

La dernière évo a permis d'ajouter des petits plus, dont la valeur ajoutée tend du design au fonctionnel, personnalité oblige. Bocaux de fluides redessinés, système audio avec une interface pilotable pour connexion USB/MP3 et iPod commandé par multi-contrôleur (le lecteur CD est viré), garde-boue avant et sabot moteur revus, support de bulle renforcé, et quelques options et accessoires s’étalant sur 3 pages.

BMW R 1200 RT

L’adoption du double ACT permet à la BMW R 1200 RT de se refaire une beauté et d'attendre le nouveau Boxer liquide avec plus de technologie, de confort, de punch et d’agrément routier. Pas de révolution, juste de quoi se maintenir à sa place, c'est-à-dire l’une des reines de la route, indétrônable du top 10 du marché français.

M.B
(photos constructeur)

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

    Lesmoins

      Tarifs

      17 700
      Prix neuf
      Estimation cote occasion : 9 650 €
      Comparer les crédits

      Assurez votreBMW R 1200 RT 2013

      Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
      Calculez le coût de l'assurance Comparez avec le tarif AMV

      Avis

      sur 5 avis d'utilisateurs Lire les avis
      Modèle commercialisé en

      Performances

      L'aspect technique

      BMW R 1200 RT 2013
      • Chassis
      • Cadre : treillis tubulaire en acier, moteur porteur
      • Réservoir : 25 litres
      • Hauteur de selle : 820 mm
      • Longueur : 2 230 mm
      • Largeur : 905 mm
      • Hauteur : 1 430 mm
      • Empattement : 1 485 mm
      • Poids à sec : 229 kg
      • Poids en ordre de marche : 259 kg
      • Train avant
      • Fourche Telelever Ø 35 mm, déb : 120 mm
      • 2 disques Ø 320 mm, étriers 4 pistons
      • Roue AV : 120 / 70 - 17
      BMW R 1200 RT 2013
      • Transmission
      • Boite à 6 rapports
      • Transmission finale par cardan
      • Train arrière
      • monoamortisseur et Paralever, déb : 135 mm
      • 1 disque Ø 265 mm, étrier 2 pistons
      • Roue AR : 180 / 55 - 17
      • Moteur
      • Bicylindre à plat , 4 temps
      • Refroidissement : Refroidissement par air et huile
      • Injection Ø 50 mm
      • 2 ACT par cylindre
      • 4 soupapes par cylindre
      • 1 170 cc (101 x 73 mm)
      • 110 ch à 7 750 tr/min
      • 12,20 mkg à 6 000 tr/min
      • Rapport poids / puissance : 2,08 kg/ch
      • Crit'air :

      Galerie

      Millésimes

      Avis

      Excellente moto, le seul bémol c est son poids 260k en ordre de marche mais il faut rajouter les deux valises et le top case.. et ce qu il y a dedans.. Mais c est du bonheur cette moto .. le moteur a enfin un son sympa .. le couple est top , le confort royal.. j ai eu avant une 1100 RT, une 1150 RT.. BMW progresse a chaque fois, sans esbrouffe certes les BM sont chères mais pour en avoir eu 5, elles se revendent très bien.. essayer de revendre une japonaise avec 110 000 kms.. Le prix s oublie ..la qualité reste.. 15000 kms l année derniere avec la 1200 (deplacement pro et balade le week end) jamais décus.. Répondre à jf

      revue technique

      Modèle 2010
      recherche revue technique 1200rt model 2010. Merci cldt Répondre à 123guiblais

      Modèle 2010
      Voudrais savoir comment obtenir le CD pour entretien général de la R 1200 RT 2010 Répondre à charlot79

      Modèle 2010
      Bonjour, Je cherche un lecteur MP 3 suffisamment puissant pour écouter dans de bonnes conditions mes morceaux de musique préférée. Celui que je possède actuellement manque de "pêche" et ne restitue pas assez de volume sonore, du moins, pas assez à mon goût. Ma moto, 1200 RT 2007 est équipée d'origine de la radio Répondre à mustang P 51

      Modèle 2010
      belle moto,mais ne ressemble t' elle pas trop a une moto japonaise Répondre à seb&r1100rt
      Voir plus de commentaires
      Déposez votre avis sur la BMW R 1200 RT 2013
      Notez cette moto :

      Indispensables

      Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
      Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.

      Occasions

      Comparateur
      Comparer des motos