Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > HONDA > CRF 250 Rally 2018 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Scarabée des villes

Honda CRF 250 Rally

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
Honda

Honda CRF 250 Rally 2018

Trail
Fiche créée le 03/01/2018
Honda CRF 250 Rally

          Vous souvenez-vous des vrais trails « à l’ancienne »... Vous savez, ces baroudeurs rustiques très viriles, montés sur des jantes à rayons et des suspensions à grand débattement. Ceux-là n’avaient pas peur de se frotter aux chemins escarpés. Et qu’elle facilité quand ils paradaient en ville sur un bitume bien lisse. Mais bon, ces vieux bougres ont pris goût à la facilité et sont devenus des bourgeois fringants, parfois surpuissants, dédiés à l’asphalte. Leurs suspensions demeurent perchées, mais c’est pour mieux regarder de haut et dominer des jantes à bâtons rétrécies, plus aptes aux grands sprints.

          A l’occasion du salon d’OSAKA de 2016 (Japon), la marque ailée présenta un prototype inspiré des engins du Dakar. Le concept Honda CRF 250 Rally. Le proto’ a depuis traversé l’océan et se voit attribuer une précieuse carte grise, titre indispensable pour pouvoir investir nos marchés et nos routes (dunes ?). Propulsée par un moulin 250 de la gamme routière, et bâti sur un châssis de la gamme tout-terrain, on ne sait pas vraiment lequel de ces gênes a pris l’ascendant. D’autant plus que son appellation et ses allures sèment sérieusement le doute. La question est donc la suivante : A quel terrain de jeu est destiné ce deux-roues ? Honda ne nous aide pas vraiment, selon elle il offre simplement un « vaste champs d’opportunités ». Maigre indice, n’est-ce pas. Remarquez, il y a le terme « champs » dans cette affirmation, peut être que...

          Car c’est exactement à ça qu’il est destiné, répondre à tous vos caprices. Son châssis issu du tout-terrain lui offre de réelles aptitudes off-road. Alors, trottoirs et obstacles urbains seront une formalité. Sa proue est inspirée des machines du Dakar, faites pour voyager loin et longtemps. Donc aucun souci pour les désagréments dûs aux flux d’air sur départemental. Après tout, elle est faite pour protéger des tempêtes de sable. Sa base mécanique n’est autre que celle de la CRF250L, un poids plume en somme (157 kilos tout pleins fait ! ). Elle offre donc une agilité incomparable, pratique pour remonter les bouchons entre les voitures, qui ne sont rien à côté des arbres et des racines. En plus, elle à l’ABS... Quant est-il de son moteur de 250 cm3 ? Lancé sur un long ruban noir, est-ce suffisant ? Nos routes demeurent limitées à 90km/h, puis si jamais elle s’essouffle sur voix rapide, rien ne vous empêche de couper à travers chemin, vous arriverez peut-être même plus vite ! Au cas où vous vous perdiez, son réservoir de 10 litres et son autonomie record vous aideront à vous dépêtrer. Avec une consommation de 3 litres au 100, votre escapade champêtre s’avèrera même économique. En conclusion, retenez que si vous ne savez pas quoi en faire, elle, sait tout faire. Si toutefois vous êtes convaincus que votre bonheur se trouve entre les dunes, optez pour sa grande sœur la CRF450 Rally dédiée à l’exercice et dérivée des machines du Dakar développée par le HRC.

          Le design de la face avant, hérité de ses machines des sables, a clairement un grain. Et il semblerait qu’il soit germanique. A croire que l’ombre surplombante du succès européen de la GS1200 préoccupe les japonais. Désireux de remettre leurs trails à la lumière. Les caches latéraux portant usuellement les numéros de grille des machines de cross, portent ici tout objet de votre choix. Effectivement, sous sa jupe se cache un petit vide poche à deux compartiments pouvant accueillir téléphone, cravate, boussole, gourde et même casse-croûte pour vos balades champêtres. Cela confirme que l’usage est destiné à être sage, à défaut des whoops des terrains de mx, moins conciliant avec les salades césars. (Les whoops sont des enchaînements de bosses répétées et très contraignantes pour les pilotes, et les salades).  La finition brille par l’accastillage de ses plastiques, et ébloui par l’emploi de led pour les feux.

Les indispensables pour la moto et le motard
Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.

Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
L'aspect technique de la

Honda CRF 250 Rally 2018

Honda CRF 250 Rally
  • Chassis :
  • Cadre : Double poutre en acier avec simple berceau dédoublé
  • Réservoir : 10.1 litres
  • Hauteur de selle : 895 mm
  • Longueur : 2210 mm
  • Largeur : 900 mm
  • Hauteur : 1425 mm
  • Empattement : 1455 mm
  • Poids à sec : 146.9 kg
  • Poids en ordre de marche : 157 kg
  • Train avant :
  • Fourche téléhydraulique inversée Ø 43 mm, déb : 250 mm
  • 1 disque Ø 296 mm, étrier 2 pistons
  • Roue AV : 3.00 - 21"
  • Transmission :
  • Boite à 6 rapports
  • Transmission secondaire par chaîne
  • Train arrière :
  • Mono-amortisseur, déb : 265 mm
  • 1 disque Ø nc, étrier 1 piston
  • Roue AR : 120 / 80 - 18"
  • Moteur :
  • Monocylindre en ligne, 4 temps
  • Refroidissement : Refroidissement liquide
  • Injection Ø nc
  • 4 soupapes
  • 250 cc (76 x 55 mm)
  • 25 ch à 8500 tr/min
  • 2.4 mkg à 6750 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 5.88 kg/ch
Ce qu'il faut retenir de la

Honda CRF 250 Rally 2018

Les plus
  • Look dérivé du Dakar
  • Polyvalence
Les moins
  • Motorisation légère
Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Honda CRF 250 Rally 2018"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :