Motoplanete

Indian1811 SPRINGFIELD Dark Horse 2019

Présentation à retenir Technique Concurrentes Galerie Millésimes Avis Indispensables Occasions

Une nuit entre les routes

Custom

Petit à petit, l'esprit sombre s'empare de la gamme d'Indian. La nuit s'est d'abord abandonnée sur la Chief, puis s'est répandue sur la Chieftain. Cette fois, c'est la Springfield qui se fond dans la corrélation Dark Horse. Et cela plait : à peine présentée que voila un 2019 qui lui apporte moult améliorations. Deux coloris, mais on y viendra plus tard, des améliorations moteur et des retouches de style. Déjà, on salue le retour de la tête de sioux sur le garde-boue avant. Ensuite, les highway bar et le pare-brise amovible sont supprimés. Enfin, on découvre des pointes de noires brillantes sur des éléments du moteur, des échappements et des sacoches.
Le twin 1811 avait très récemment gagné une belle louche de chevaux. Plus question de le laisser s'exprimer à l'américaine mais au triple cheese à présent. La technologie des assitances au pilotage a rattrappé le constructeur, qui n'est pas peu fier de proposer un Thunderstroke 'à la carte'. Le pilote peut maintenant choisir entre 3 cartographies d'injection pour se laisser emmener sur la route. Le mode 'Tour' pour la promenade, le 'Standard' pour le quotidien, et le 'Sport' quand il s'agit de s'énerver un peu. Plus de détails en bas de la fiche.
Et ce n'est pas tout. Dans certaines conditions, le cylindre arrière peut être désactivé, afin de balancer moins de chaleur lors des arrêts. Un sommeil léger - à l'accélération, tout se remet en route avec douceur. Une première dans le domaine moto.

Imposant bagger, cette variante est subtilement trempée dans le noir. Mais avec une certaine conception de l'obscur, loin d'être taciturne. Le Dark Horse, c'est une alternance de noir en peinture mat et en éléments brillants. Ce tourbillon nocturne emporte avec lui le guidon, la fourche, les rétros, le capotage de phare, la console de bord, les cale-pieds, les garde-boues, les barres de protection, les clignos… presque tout. Mais le moteur a le sens de la rébellion ; et des effets de style. Ses couvre-culasses et ses carters ont succombé au noir eux aussi. Mais les ailettes de refroidissement ainsi que la ligne d'échappement revendiquent une foi en la lumière.
Un sombre qui sierrait à merveille à Dark Vader. Pas qu'à lui à présent : une autre robe blanche et noir, très stormtrooper, est venu compléter l'offre. L'ambiance est la même, alors que le blanc éclate dans la nuit.

Indian 1811 SPRINGFIELD Dark Horse 2019 La Springfield Dark Horse a également pris le parti d'un train avant plus aéré. Ici, pas de jupe traditionnelle pour protéger la roue de 16 pouces, mais un garde-boue évasé (en référence aux Indian des années 20-30) surplombant une grande roue de 19 pouces.

Une invitation au voyage plus éthérée qu'avec les gros Tourer de la gamme, dans un rythme plus avenant. Ce n'est pas tant le moteur, qui demeure le même 1800 que dans les 3/4 des modèles de la firme, que l'esprit de ce bagger/cruiser qui fera la différence. Lourde, la Springfield accuse un copieux 386 kilos réservoir plein, mais se montre nettement plus affinée que les gros paquebots du constructeur. Roadmaster en tête, la plus statuaire production à tête d'indien, qui dépasse les 400 kilos et parait aussi large que la route. On se laissera ensuite griser par le gros couple du Thunderstroke 111, avec les délicates ou farouches caresses de l'air.

Si l'instinct d'existence du "Bagger" nous fait penser à un Tourer quasi dépouillé, concentré sur l'essentiel, la Springfield nous rappelle subtilement que la technologie est largement présente sous la robe nocturne. Il y a son cadre en fonte d'aluminium, l'injection, l'ABS, le régulateur de vitesse, un contrôle de la pression des pneus, et le système de démarrage et de verrouillage sans clé. Ainsi parée, ce membre de la famille Dark Horse (un parallèle avec les Dark Customs ?!?) file à dessein vers un long destin.

M.B - Photos constructeur

Les cartographies moteur :

- Le mode « Tour » offre une accélération progressive pour une douceur de conduite optimale.
- Le mode « Standard » se caractérise par une commande des gaz encore réactive et une puissance délivrée de manière équilibrée et progressive.
- Enfin, le mode « Sport » offre une réponse instantanée de l'accélérateur et une distribution de la puissance agressive pour des accélérations encore plus prononcées.

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

    Lesmoins

      Tarifs

      28 490
      Prix neuf
      Comparer les crédits

      Assurez votreIndian 1811 SPRINGFIELD Dark Horse 2019

      Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
      Calculez le coût de l'assurance Testez le tarif du specialiste assurance moto

      Avis

      sur 2 avis d'utilisateurs Lire les avis
      Modèle commercialisé en

      Performances

      L'aspect technique

      Indian 1811 SPRINGFIELD Dark Horse 2019
      • Chassis
      • Cadre : en aluminium moulé
      • Réservoir : 20.8 litres
      • Hauteur de selle : 660 mm
      • Longueur : 2 522 mm
      • Largeur : 990 mm
      • Hauteur : 1 442 mm
      • Empattement : 1 701 mm
      • Poids à sec : 371 kg
      • Poids en ordre de marche : 386 kg
      • Train avant
      • Fourche téléhydraulique Ø 46 mm, déb : 119 mm
      • 2 disques Ø 300 mm, étriers 4 pistons
      • Roue AV : 130 / 60 - 19
      Indian 1811 SPRINGFIELD Dark Horse 2019 technique
      • Transmission
      • Boite à 6 rapports
      • Transmission secondaire par courroie
      • Train arrière
      • Mono-amortisseur, déb : 114 mm
      • 1 disque Ø 300 mm, étrier à 2 pistons
      • Roue AR : 180 / 60 - 16
      • Moteur
      • Bicylindre en V à 49° , 4 temps
      • Refroidissement : Refroidissement par air
      • Injection Ø 54 mm
      • culbuté
      • 2 soupapes par cylindre
      • 1 811 cc (101 x 113 mm)
      • 84 ch
      • 15,30 mkg à 2 100 tr/min
      • Rapport poids / puissance : 4,42 kg/ch
      • Compression : 9.5 : 1
      • Crit'air :

      Galerie

      Millésimes

      Avis (2)

      Hububer Modèle 2018
      Moto superbe, qualité top. J\'ai craqué, j\'en ai acheté une mais je l\'aurai dans 10 jours. Je crains un peu le poids... Répondre à Hububer

      Indou Modèle 2018
      Moto superbe et tres agreable Répondre à Indou
      Voir plus de commentaires

      Indispensables

      Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
      Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.

      Occasions

      Comparateur
      Comparer des motos