Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > KTM > Superduke 1290 R 2017 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

L'orange sur-pressée

KTM Superduke 1290 R

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
KTM

KTM Superduke 1290 R 2017

Roadster
Fiche créée le 13/11/2016
KTM Superduke 1290 R

          Etes-vous de ceux qui chaque matin peinent à s’arracher des bras de Morphée ? Qui roulent péniblement hors de leur lit pour amorcer un semblant de réveil. De ceux qui marchent vaseux jusqu’à leur salle de bain, le corps levé mais l’esprit écrasé par la journée qui les attend ? Si oui, KTM à la solution. La Superduke 1290 R. Laissez tomber les jus d’agrumes, cette orange pressée vous réveillera chaque matin par une grande claque dans la "gueule" grâce à son moulin sur-vitaminé. Elle vous attend plus que jamais, dans les starting-blocks, "ready to race".

          La 1290 R est la reine des (super) roadsters nakeds. Et les autrichiens tiennent à ce qu’elle conserve son trône, face aux pestes envieuses des camps adverses. L’impératrice est décidée, elle est agressive et vous déchire du regard. Le même que celui d’une mante-religieuse, qui finirait tout juste de se délecter de son partenaire. Sa ligne acérée vous envoûte, elle est une réelle invitation à la débauche et au grand frisson. Comme avec l’insecte, une valse peut s’avouer fatale. Sa ligne exhaustive, vous suggère qu’elle a largement de quoi rendre votre femme veuve. Et le désir n’en est que plus grand...

          Hormis cette optique "insectoide", construit sur un support en aluminium, son dessin n’a pas été révolutionné. De toute manière il était déjà suffisamment évocateur et avant-gardiste. Sur cette machine, il n’y a rien de superflu. Chaque écrou, chaque écope, chaque câble de cuivre, chaque vis, tout, absolument tout, n’a qu’une seule idée en tête : en découdre avec la concurrence et vous assurer un plaisir pur à son guidon. Elle est très peu habillée. Elle s’en va vaillante, serpe à la main, la même qui lui a servi à tailler ses traits, tubulures de cadre et de boucle arrière apparente. Sa nudité partielle et son apparat d’amazone lui permet de rester sous la barre des 200 kilos. Précisément 195 kilos à sec.

          Elle n’a clairement pas le temps pour les niaiseries, elle doit passer la ligne d’arrivée en première position. Pour cela, ses concepteurs ont raffermi ses suspensions WP et conservé ses freins Brembo, des disques de 320 mm à l'avant doublés de pinces M50 - le top. Le châssis de sa devancière, tari d’éloges par la critique, ne reçoit aucune autre modification.

          Le V2 qui l’anime voit sa compression augmenter, ses cornets d’admissions raccourcir, et il développe dorénavant 177 chevaux - soit 4 unités de plus que le millésime précédent. Ses chambres de combustion ont été retravaillées pour offrir plus de couple sous les 5000 tr/min. Son moteur se fait tortionnaire d’un Metzeler M7RR monté d’origine. Il le lacèrera grâce à ces 130 kw à 9750 tr/min. Pour finir d’émietter le gommard, KTM a équipé sa bête d’un ABS sportif Bosch avec capteur d’angle. Rien ne sera épargnéà ce pauvre pneu, puisque le système est doté d’un mode "supermotard" Parfait pour s’adonner aux plaisirs jubilatoires de la glisse, ce qui finira de le déchiqueter. RIP.

          L’ergonomie et la position de conduite ont été retravaillé. Anciennement très accueillante, la posture évolue un peu pour plus d’agressivité. Le guidon a été élargi pour plus de contrôle et un meilleur contre-braquage. Sa position est abaissée, davantage sur l’avant, ainsi que plus éloignée du pilote. Crucifié à ses commodos, qui sont maintenant rétroéclairés, vous aurez vue sur un compteur TFT couleur, entièrement retravaillé. Il contient un ordinateur de bord qui n’est pas là pour rien. Le nouveau millésime offre toute une panoplie d’assistance électronique, dorénavant indispensable sur des modèles de cette gamme.

          On retrouve différents modes de conduites, un régulateur de vitesse allant jusqu’à 200 km/h (on vous l’a dit, l’orange est pressée), un anti-wheeling, mais également un contrôle de traction réglable sur 9 niveaux ! Cela permettra d’assister le pneu arrière, durement éprouvé sous les assauts furieux du bloc moteur LC8.

          La Superduke est le nouveau visage sportif de la gamme KTM. D’un sourire narquois, elle se pose à la place de la RC8. Elle se doit donc de proposer des solutions hypersportives dédiées à la piste. Pour ça elle dispose en option d’un pack "Performance", ainsi que d’un pack "Track". Le lot "Performance" offre un shifter Up&Down, une gestion du frein moteur, ainsi qu’un système connecté directement relié à l’application KTM My Ride. Il permet de modifier les paramètres électroniques à votre guise, et à celle du circuit pratiqué. Le pack "Track" dispose en plus d’un mapping circuit additionnel, et d’un launch control, pour s’extirper en premier de la ligne à damiers.

          Ce qui change :

- Optique avant scindé en deux full Led
- Fourche raffermie
- Homologation Euro 4
- Moteur travaillé pour l’agrément à mi- régime
- Anti-patinage à 9 niveaux
- Mode de conduite
- ABS Bosch gyroscopique
- Pack Performance / Track
- Shifter Up&Down en option
- Connectivité via l’appli KTM My Ride
- Guidon élargi, rabaissé et éloigné
- Nouveau tableau de bord TFT couleur
- Pneumatique d’origine : Metzeler Sportec M7RR

Rémima - médias constructeur

Les indispensables pour la moto et le motard
Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.

Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
L'aspect technique de la

KTM Superduke 1290 R 2017

KTM Superduke 1290 R
  • Chassis :
  • Cadre : Treillis tubulaire en acier
  • Réservoir : 18 litres
  • Hauteur de selle : 835 mm
  • Empattement : 1482 mm
  • Poids à sec : 195 kg
  • Poids en ordre de marche : 203 kg
  • Train avant :
  • Fourche téléhydraulique inversée WP Ø 48 mm, déb : 125 mm
  • 2 disques Ø 320 mm, étriers radiaux monobloc Brembo 4 pistons M50
  • Roue AV : 120 / 70 - 17"
  • Transmission :
  • Boite à 6 rapports
  • secondaire par chaîne
  • Train arrière :
  • Mono-amortisseur WP, déb : 156 mm
  • 1 disque Ø 240 mm, étrier 2 pistons
  • Roue AR : 190 / 55 - 17"
  • Moteur :
  • Bicylindre en V, 4 temps
  • Refroidissement : par eau
  • Injection Ø 56 mm
  • 2 ACT
  • 4 soupapes
  • 1301 cc (108 x 71 mm)
  • 177 ch à 9750 tr/min
  • 14.38 mkg à 7000 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 1.1 kg/ch
Ce qu'il faut retenir de la

KTM Superduke 1290 R 2017

Les plus
  • Plastique venimeuse
  • Moteur déjanté
  • Châssis performant
  • Application connectée KTM My Ride
Les moins
  • Forte expérience nécessaire si on débranche tout
  • Tarif pour un roadster
Ajouter vous aussi un commentaire sur "la KTM Superduke 1290 R 2017"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :