Motoplanete

Fiche moto Triumph660 Daytona 2024 La baie des incisives

Sportive

Depuis l’engagement de Triumph en Moto2, tout le monde espérait le retour de la Daytona. Surtout avec le moteur 765 cm3 et l’efficacité du châssis de la Street Triple RS – un carénage, quelques ajustements, une dose de sport en plus et le tour serait joué. Une courte suite avait entretenu quelque espoir avec la série limitée de 765 Daytona en 2020. Puis le néant, sans que l’envie du public ne disparaisse.
Triumph aurait-il entendu ? Les planètes se sont-elles enfin alignées pour que la Dayto’ revienne découper des trajectoires ?

Sortez le champagne mais ne remplissez les verres qu’à moitié ! Oui, la Daytona est de retour ! Oui, elle véhicule à nouveau le sport. Mais un sport plus contenu, loin de la furie de sa devancière. La nouvelle Dayto’ se base sur le roadster 660 Trident. Mais comme nous allons le voir, Hinckley a vraiment bossé pour en faire une machine bien plus goûtue.

Rien qu’au niveau style, l’anglaise a fière allure. On devine vaguement l’esprit de la 675 en filigrane sans vraiment créer le rapprochement. Moins tendue, moins courroucée, la nouvelle Daytona veut revendiquer une certaine affiliation sans pouvoir obtenir l’agressivité d’une authentique machine de circuit. Entre ses yeux se placent une prise d’air triangulaire ainsi qu’un étrange petit renfoncement parabolique sous le nez. Comparativement à la Trident, la Dayto’ change de réservoir, installe une selle à double étage, modifie la position de conduite avec de nouvelles platines repose-pieds et un ensemble té de fourche + demi-guidons d’un seul tenant, installe le nécessaire routier arrière sous la selle et donne du faux-semblant au cadre. Des pièces cosmétiques lui donnent un aspect de structure en longerons d’alu ; mais c’est bel et bien des tubes d’acier en dessous.

Triumph 660 Daytona 2024 - 1Triumph 660 Daytona 2024 - 1
Triumph 660 Daytona 2024 - 2Triumph 660 Daytona 2024 - 2Triumph 660 Daytona 2024 - 3Triumph 660 Daytona 2024 - 3Triumph 660 Daytona 2024 - 4Triumph 660 Daytona 2024 - 4Triumph 660 Daytona 2024 - 5Triumph 660 Daytona 2024 - 5Triumph 660 Daytona 2024 - 6Triumph 660 Daytona 2024 - 6

Du coup, une véritable identité s’offre à elle. C’est sans timidité qu’elle va pouvoir se fritter aux machines du segment des« gentilles » sportives mid-size. Une zone semi-militarisée où pour créer un modèle, la recette est à peu près la même partout. Que ce soit pour la GSX-8R, la CBR 650 ou la Ninja 650, elles sont toutes issues d’un roadster auquel on a greffé un carénage puis retouché quelques éléments. En gros, l’habit change pour les mêmes perfs sous une allure plus racée.
Triumph va beaucoup plus loin. Déjà, hors de question que sa Daytona 660 fréquente le même club de sport. Le petit trois-cylindres n’a plus du tout les mêmes envies. Un bon séjour chez les motoristes lui permet de gagner 17% de puissance et 9% de couple. Wowhw ! C’est beaucoup !

Pour une petite mise en perspective, voyons la MT-07 et la R7. Que vous montiez l’une ou l’autre, c’est 73 chevaux.
Basculons en Angleterre, où la Trident propose 81 bourrins. Changez de cavalière et c’est avec 95 ch que vous ouvrirez le bal. Cette bonne dose de watts se libère complètement à 11 250 tr/mn. Chose étonnante, la zone rouge est encore loin, à 12 650 trs. Sans doute que le 3-pattes pourrait encore nous envoyer quelques canassons supplémentaires. Mais en se maintenant à 95 équidés, la Daytona préserve sa compatibilité A2.
Avec 69 Nm au lieu de 64 Nm, le couple maxi marque un progrès moins spectaculaire mais fort appréciable lui aussi ; avec 80% de sa force dispo après les 3 125 tr/mn.
Pour parvenir à cette hausse très significative de la puissance, Triumph a modifié le vilebrequin, les arbres à cames, la culasse et les pistons puis en a profité pour retoucher un peu la boite. Un nouvel échappement fera lui aussi la différence quant à la voix de ce 3-cylindres revitaminé. On retrouve l’embrayage Torque Assist, pour faciliter l’effort au levier et calmer les dérobades du train arrière sur les fortes décélérations.

Triumph 660 Daytona

Dans la Daytona, le moteur ne montre pas sa grogne tout de suite. Il suit l'humeur du bloc de la Trident jusqu'au début des mi-régimes puis commence à vouloir s'émanciper vers 6 500 tr/mn. Mais c'est véritablement après les 7 500 trs qu'il montre sa différence et prend son envol.

Consciente que les pilotes vont lui demander plus d’efforts et du rythme plus soutenu, la Daytona revoit aussi le train avant. La fourche inversée Showa de 41 mm évolue du modèle SFF vers la SFF-BP à gros piston, tandis que les étriers de frein deviennent radiaux et doublent le nombre de pistons en action. Regardez comme Triumph a « nettoyé » ces mâchoires à 4 pistons pour ne laisser que son logo en évidence. Les disques de frein avant font le même diamètre (310 mm) tandis que celui de l’arrière se réduit de 255 mm à 220 mm.
Le cadre périmétrique tubulaire en acier ne reçoit pas d’évolution, pas plus que le bras oscillant en acier. C’est là que la Daytona perd des points de noblesse par rapport à une pure sportive ; et ne pourrait fièrement lever le menton face à la dynastie 675. On ne trouve point de belles pièces en alu, ni de réglages de suspension à tous niveaux (seulement la précontrainte à l’arrière), ni de tableau de bord top exclu. Sous un nom aussi iconique, vous espériez une dalle TFT façon Street Triple Moto2 ?!?

Triumph 660 Daytona
A la place, vous aurez le combiné du trail 660 Tiger. Un peu de LCD en haut, une dose de TFT en bas… Les infos sont là mais pas le coté distingué. En faire abstraction sera délicat vu que le pilote aura régulièrement cette vision sous le nez. Entre le plastique et les données, le pouce aura le choix du caractère de la machine. La 660 Daytona embarque trois Modes de conduite, agissant sur la réponse de l’accélérateur et le niveau de l’antipatinage. Les Modes « Rain » et « Road » proviennent de la Trident ; s’y ajoute le « Sport », bien à propos pour une moto au nom si équivoque. A l’envie, l’antipatinage est déconnectable.
Le shifter n’a pas été invité à la résurrection. Il sera nécessaire de passer par les options pour l’avoir. Zone casino où le quidam trouvera également le système de connectivité Triumph pour piloter son smartphone (et avoir accès à la musique, au guidage turn-by-turn, etc), des poignées chauffantes, une prise USB, un trackeur, la pression des pneus, un capot de selle…

C’est clair et c’est tant mieux : il y a un monde entre la Trident et la Daytona. Tous ceux craignant d’avoir un roadster rhabillé seront rassurés de découvrir une moto bien plus aiguisée que le roadster. Assez pour commencer des envies de bagarre où l’imagination sème des vibreurs sur la route.
Il est en revanche indispensable de se rappeler certaines données, comme le poids. La Daytona 2024 passe juste au dessus des 200 kg, avec juste une unité de plus….. Alors que la dernière génération en 675 cm3 n’en accusait que 184 ; avec 128 chevaux dans la chaudière. Donc, oui, il est important de montrer qu’il y a aussi un fossé entre deux chapitres de Daytona. Elle a changé car le monde change, pas comme les puristes le voudraient.

Triumph 660 Daytona
La nouvelle Daytona, contrairement à sa devancière en 675, n’est pas une Supersport mais une sportive. Ne sont-ce que des mots ?!? Bien plus et bien pesés. L’ancienne recherchait la performance pure et ne se privait pas de tacler les R6 et 600 CBR ; celle d’aujourd’hui ne songe pas au chrono mais appui sa démarche sur l’autel du sport. Ses cibles : Suzuki GSX-8 R, Yamaha R7 et Aprilia RS 660. Voire la Honda CBR 650 R et la Kawasaki 650 Ninja. Les contours de ce nouveau monde ne sont pas tracés par le chrono mais les chiffres du marché.

M.B - Photos constructeur

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

  • 3-cylindres renforcé en puissance
  • Bonne bouille sportive
  • Meilleur train avant

Lesmoins

  • Loin d'être aiguisée comme les anciennes Daytona

Tarifs

9 795 € en France métropolitaine
* Tarif équivalent à 7,00 x le SMIC français de 2024

Assurez votre Triumph 660 Daytona 2024

Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
Testez le tarif sur AMV, le specialiste assurance moto Testez le tarif sur AMV, le specialiste assurance moto Calculez le coût de l'assurance Calculez un crédit pour cette moto

Avis

sur 2 avis d'utilisateurs
Modèle commercialisé en

Performances

Fiche technique

Triumph 660 Daytona 2024
  • Châssis
  • Cadre : Structure en tubes d'acier
  • Réservoir : 14 litres
  • Hauteur de selle : 810 mm
  • Longueur : 2 084 mm
  • Largeur : 736 mm
  • Hauteur min : 1 145 mm
  • Empattement : 1 425 mm
  • Poids en ordre de marche : 201 kg
  • Train avant
  • Fourche téléhydraulique inversée Ø 41 mm, déb : 110 mm
  • 2 disques Ø 310 mm, étriers radiaux 4 pistons
  • Roue AV : 120 / 70 - 17 → Commander ce type de pneu
Triumph 660 Daytona 2024 technique
  • Transmission
  • boîte à 6 rapports , manuelle - shifter en option
  • secondaire par chaine
  • Train arrière
  • Mono-amortisseur, déb : 130 mm
  • Réglage de la précharge
  • 1 disque Ø 220 mm, étrier 1 piston
  • Roue AR : 180 / 55 - 17 → Commander ce type de pneu
  • Options / équipements
  • Assistance au freinage : ABS
  • Contrôle de traction
  • Embrayage anti-dribble
  • Indicateur de vitesse engagée
  • Jantes aluminium
  • Nombre de mode de conduite : 3
  • Moto accessible au permis A2 ou bridable à 47.5ch / 35 Kw

Galerie

Millésimes

2024

Comparer

Comparer la 660 Daytona face à ses concurrentes

Prix

Triumph 660 Daytona 2024 : 9 795 €
Kawasaki Ninja 650 2024 Non communiqué
Suzuki GSX-8R 800 2024 Non communiqué
Yamaha R7 700 2024 Non communiqué
Honda CBR 650 R E-Clutch 2024 Non communiqué
Aprilia RS 660 2024 Non communiqué

Accélération

Triumph 660 Daytona 2024 Non communiqué
Kawasaki Ninja 650 2024 Non communiqué
Suzuki GSX-8R 800 2024 Non communiqué
Yamaha R7 700 2024 Non communiqué
Honda CBR 650 R E-Clutch 2024 Non communiqué
Aprilia RS 660 2024 : 3,90 s

Consommation

Triumph 660 Daytona 2024 : 4,90 l/100km
Kawasaki Ninja 650 2024 : 4,30 l/100km
Suzuki GSX-8R 800 2024 : 4,20 l/100km
Yamaha R7 700 2024 : 4,20 l/100km
Honda CBR 650 R E-Clutch 2024 : 4,90 l/100km
Aprilia RS 660 2024 : 4,90 l/100km

Autonomie

Triumph 660 Daytona 2024 : 286 km
Kawasaki Ninja 650 2024 : 349 km
Suzuki GSX-8R 800 2024 : 333 km
Yamaha R7 700 2024 : 310 km
Honda CBR 650 R E-Clutch 2024 : 314 km
Aprilia RS 660 2024 : 306 km

Couple

Triumph 660 Daytona 2024 : 7,10 mkg
Kawasaki Ninja 650 2024 : 6,50 mkg
Suzuki GSX-8R 800 2024 : 8 mkg
Yamaha R7 700 2024 : 6,80 mkg
Honda CBR 650 R E-Clutch 2024 : 6,50 mkg
Aprilia RS 660 2024 : 6,83 mkg

Puissance

Triumph 660 Daytona 2024 : 95 ch
Kawasaki Ninja 650 2024 : 68 ch
Suzuki GSX-8R 800 2024 : 83 ch
Yamaha R7 700 2024 : 73,40 ch
Honda CBR 650 R E-Clutch 2024 : 95 ch
Aprilia RS 660 2024 : 100 ch

Rapport Poids / Puissance * Rapport calculé à partir du poids plein

Triumph 660 Daytona 2024 : 1,98 kg/ch *
Kawasaki Ninja 650 2024 : 2,64 kg/ch *
Suzuki GSX-8R 800 2024 : 2,32 kg/ch *
Yamaha R7 700 2024 : 2,40 kg/ch *
Honda CBR 650 R E-Clutch 2024 : 2,08 kg/ch *
Aprilia RS 660 2024 : 1,69 kg/ch

Rapport Poids / Couple * Rapport calculé à partir du poids plein

Triumph 660 Daytona 2024 : 26,54 kg/mkg *
Kawasaki Ninja 650 2024 : 27,64 kg/mkg *
Suzuki GSX-8R 800 2024 : 24,05 kg/mkg *
Yamaha R7 700 2024 : 25,91 kg/mkg *
Honda CBR 650 R E-Clutch 2024 : 30,36 kg/mkg *
Aprilia RS 660 2024 : 24,74 kg/mkg

Vitesse

Triumph 660 Daytona 2024 : 230 km/h
Kawasaki Ninja 650 2024 : 200 km/h
Suzuki GSX-8R 800 2024 : 200 km/h
Yamaha R7 700 2024 : 200 km/h
Honda CBR 650 R E-Clutch 2024 : 240 km/h
Aprilia RS 660 2024 : 240 km/h

Emission CO²

Triumph 660 Daytona 2024 : 113 g/km
Kawasaki Ninja 650 2024 : 107 g/km
Suzuki GSX-8R 800 2024 : 99 g/km
Yamaha R7 700 2024 : 98 g/km
Honda CBR 650 R E-Clutch 2024 : 112 g/km
Aprilia RS 660 2024 : 116 g/km
Comparateur
Comparer des motos

Avis (2)

Modèle 2024
Très chouette moto, moteur qui sur le papier à l'air très pétillant. Belle petite bouille qui pour le coup me plait énormément ! Je vois beaucoup de frustrés derrière leur écran dire qu'elle ressemble à la CBR650R de chez honda...ba moi pas du tout ou alors on peut aussi dire que les sportives on au final toute la même gueule et pour info je trouve qu'elle reprend bien les lignes de la 675 de 2016 donc ça serait plutôt la honda qui ressemble à cella la...enfn bref, moto qui m'attire bien ! Sans prétention, je veux clairement ressembler à tout ceux qui pense qu'être un motard expérimenté c'est avoir une moto de plus de 100 ch Maintenant j'attends de voir les premiers tests pour voir si elle vaut vraiment la peine de claquer plus de 10k Note : 5/5
Modèle 2024
Très bonne rédaction sur cet article ! Très plaisant à lire ! Un peu déçu par la nouvelle Dayto, mais forcément on penche vers la modestie et une vision globale du monde qui change. Mais au moins le segment mid-size "sport" ne meurt pas. Note : 4/5
Déposez votre avis sur la Triumph 660 Daytona 2024

Indispensables

La sécurité du pilote et les performances de votre moto sont primordiales. Chez nos partenaires 'Motoblouz' et 'la Bécanerie', vous découvrirez tout ce dont vous avez besoin, de l'équipement aux pièces détachées, pour entretenir votre machine à la perfection.

Occasions

Nous n'avons aucune occasion relative à ce modèle, mais affinez votre recherche et trouvez le modèle qui vous correspond.
Suivre l'actualité

Soyez notifié par email lorsqu'une nouvelle fiche est publiée dans cette catégorie.

Vos données personnelles font l’objet d’un traitement informatique par la société qui gère le site Motoplanete sur le fondement de votre consentement et sont utilisées pour la gestion de vos alertes. Pour en savoir plus et pour exercer vos droits, consultez notre politique de données personnelles.

Actus