Motoplanete

Triumph955 DAYTONA T595 1998

Présentation à retenir Technique Concurrentes Galerie Millésimes Comparer Avis Indispensables Occasions

Sport à l'anglaise

Sportive

Suite à sa renaissance, le 3 cylindres est devenu LE moteur Triumph. On le retrouve aussi bien sur la T-bird que dans le trail Tiger. Sur la T 595, vous avez droit à sa déclinaison sport. Par rapport à l'ancienne, ce bouilleur s'est allégé, est devenu moins encombrant et les ingénieurs l'ont grandement optimisé. Plus de chevaux mais également moins de gniak à mi-régimes. Il y perd un peu de personnalité mais conserve l'aspect ludique du 3 pattes : plus de couple en bas qu'un 4, plus souple qu'un twin , et une belle allonge. Poussé dans les tours, le moulin est enthousiasmant, puissant et doté d'une mélodie enivrante. L'originalité de la Daytona ne s'arrête pas là. La parie-cycle fait appel à un curieux mais efficace cadre périmétrique en tubes d'aluminium ainsi qu'un superbe monobras oscillant. S'y ajoute une esthétique valorisante et svelte, teintée d'une forte identité. Dans sa catégorie, ce n'est pas la plus légère mais certainement l'une des plus captivantes. Cette nouvelle génération a gagné en agilité. La moto est vive et précise sans être déroutante. Et avec un super freinage, il y a vraiment de quoi se faire plaisir sur route.

M.B
(photos constructeur)

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

  • Comportement sain
  • Moteur vif
  • Esthétique originale

Lesmoins

  • Position de conduite sportive
  • Moteur peu progressif
  • Autonomie réduite

Tarifs

12 195
Prix neuf
Financer votre moto
Tarif équivalent à 15 x le SMIC de 1998

Assurez votreTriumph 955 DAYTONA T595 1998

Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
Calculez le coût de l'assurance Testez le tarif du specialiste assurance moto

Avis

sur 8 avis d'utilisateurs Lire les avis
Modèle commercialisé en

Performances

Fiche technique

Triumph 955 DAYTONA T595 1998
  • Chassis
  • Cadre : multitubulaire en alu
  • Réservoir : 22 litres
  • Hauteur de selle : 800 mm
  • Longueur : 2 115 mm
  • Largeur : 720 mm
  • Hauteur : 1 170 mm
  • Empattement : 1 440 mm
  • Poids à sec : 198 kg
  • Poids en ordre de marche : 223 kg
  • Train avant
  • Fourche téléhydraulique Ø 45 mm, déb : 120 mm
  • 2 disques Ø 320 mm, étriers 4 pistons
  • Roue AV : 120 / 70 - 17 → Commander ce type de pneu
  • Pression : 2.5 bars
Triumph 955 DAYTONA T595 1998 technique
  • Transmission
  • Boite à 6 rapports
  • secondaire par chaine
  • Train arrière
  • Mono-amortisseur, déb : 140 mm
  • 1 disque Ø 220 mm, étrier 2 pistons
  • Roue AR : 190 / 50 - 17 → Commander ce type de pneu
  • Pression : 2.9 bars
  • Moteur
  • 3 Cylindres en ligne , 4 temps
  • Refroidissement : liquide
  • Injection
  • 2 ACT
  • 4 soupapes par cylindre
  • 955 cc (79 x 65 mm)
  • 130 ch à 9 300 tr/min
  • 10,20 mkg à 8 500 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 1,52 kg/ch
  • Compression : 11.2:1
  • Crit'air :

Galerie

Millésimes

1997

Agrandir ou voir la fiche de la 955 DAYTONA T595 1997 Agrandir ou voir la fiche de la 955 DAYTONA T595 1997

1998

Agrandir ou voir la fiche de la 955 DAYTONA T595 1998 Agrandir ou voir la fiche de la 955 DAYTONA T595 1998

Comparer

Comparer la 955 DAYTONA T595 face à ses concurrentes

Accélération

Triumph 955 DAYTONA T595 1998 : 3,30 s
Honda CBR 900 RR FIREBLADE 1998 : 3,10 s
Aprilia RSV 1000 1998 Non communiqué
Ducati 916 1998 : 3,20 s
Suzuki TLR 1000 1998 : 3,90 s
Suzuki 750 GSX-R 1998 : 3,20 s
Kawasaki 900 ZX-9R 1998 Non communiqué
Yamaha YZF 1000 R THUNDERACE 1998 : 3,10 s

Consommation

Triumph 955 DAYTONA T595 1998 : 6 l/100km
Honda CBR 900 RR FIREBLADE 1998 : 6,90 l/100km
Aprilia RSV 1000 1998 : 7 l/100km
Ducati 916 1998 : 6,50 l/100km
Suzuki TLR 1000 1998 : 9 l/100km
Suzuki 750 GSX-R 1998 Non communiqué
Kawasaki 900 ZX-9R 1998 Non communiqué
Yamaha YZF 1000 R THUNDERACE 1998 : 5,90 l/100km

Autonomie

Triumph 955 DAYTONA T595 1998 : 367 km
Honda CBR 900 RR FIREBLADE 1998 : 261 km
Aprilia RSV 1000 1998 : 286 km
Ducati 916 1998 : 262 km
Suzuki TLR 1000 1998 : 189 km
Suzuki 750 GSX-R 1998 Non communiqué
Kawasaki 900 ZX-9R 1998 Non communiqué
Yamaha YZF 1000 R THUNDERACE 1998 : 339 km

Couple

Triumph 955 DAYTONA T595 1998 : 10,20 mkg
Honda CBR 900 RR FIREBLADE 1998 : 9,40 mkg
Aprilia RSV 1000 1998 : 10,30 mkg
Ducati 916 1998 : 9 mkg
Suzuki TLR 1000 1998 : 10,80 mkg
Suzuki 750 GSX-R 1998 : 8,40 mkg
Kawasaki 900 ZX-9R 1998 : 10,30 mkg
Yamaha YZF 1000 R THUNDERACE 1998 : 11,20 mkg

Puissance

Triumph 955 DAYTONA T595 1998 : 130 ch
Honda CBR 900 RR FIREBLADE 1998 : 130 ch
Aprilia RSV 1000 1998 : 128 ch
Ducati 916 1998 : 109 ch
Suzuki TLR 1000 1998 : 135 ch
Suzuki 750 GSX-R 1998 : 135 ch
Kawasaki 900 ZX-9R 1998 : 143 ch
Yamaha YZF 1000 R THUNDERACE 1998 : 145 ch

rapport Poids / Puissance

Triumph 955 DAYTONA T595 1998 : 1,52 kg/ch
Honda CBR 900 RR FIREBLADE 1998 : 1,38 kg/ch
Aprilia RSV 1000 1998 : 1,48 kg/ch
Ducati 916 1998 : 1,76 kg/ch
Suzuki TLR 1000 1998 : 1,46 kg/ch
Suzuki 750 GSX-R 1998 : 1,33 kg/ch
Kawasaki 900 ZX-9R 1998 : 1,28 kg/ch
Yamaha YZF 1000 R THUNDERACE 1998 : 1,37 kg/ch

Vitesse

Triumph 955 DAYTONA T595 1998 : 254 km/h
Honda CBR 900 RR FIREBLADE 1998 : 260 km/h
Aprilia RSV 1000 1998 : 270 km/h
Ducati 916 1998 : 270 km/h
Suzuki TLR 1000 1998 : 270 km/h
Suzuki 750 GSX-R 1998 : 265 km/h
Kawasaki 900 ZX-9R 1998 : 290 km/h
Yamaha YZF 1000 R THUNDERACE 1998 : 260 km/h
Comparateur
Comparer des motos

Avis (8)

Une belle mobylette comme j'aime, un moteur vivant, des sensations grisantes, une partie cycle dans le coup qui invite à se placer correctement pour en tirer le meilleur, l'attaque du freinage avant que j'ai toujours trouvée mollassone, mais qui plante quand même, l'arrière... ah bon, y'en a à l'arrière?! Bref, le ramage vaut le plumage, du caractère pour motard velu, à l'ancienne (merte 22 ans déjà qu'elle roule... je vieillis!) Concernant la bricole, la batterie d'origine est une plaie, remplacée par une lithium, c'est bien, modifier le faisceau pour plus que ça consomme à l'arret, c'est mieux. Un jour, sous la pluie, un gros soucis de masse parce qu'un apprentit mécano a fait passer le faisceau trop près d'une pièce en mouvement, l'embrayage qui ne supporte pas les disques adaptables et un point mort introuvable, les rétros avec le plastique qui fend, idem sur le GB avant, mis à part ça, bonne fiabilité pour moi. Vous l'aurez compris, son grondement rauque n'a pas d'égal pour moi, et c'est toujours avec plaisir qu'on part en virée tout les deux... Répondre à BeB

régime de ralentie

david Modèle 1997
Le régime de ralentie n'est pas stable du tout, et rouler à bas régime n'est pas agréable, normale ou pas ? Répondre à david

Modèle 1998
un régal je roule depuis 2ans avec mais reste toujours un plaisir a piloté je prends mon pied tous les jours,été comme hivers . seule petit bémol avoir une batterie bien chargé ne supporte pas sa faiblesse. Répondre à AIGLES64

Modèle 1998
super moto tenue de route excellent position ni quelle pour petit gabarit par contre il faut super batterie pour un bon démarrage et jolie moto ne regrette pas Répondre à AIGLES64

bello Modèle 1997
j ai racheter une t595 c est la moto que j aime a conduire j ai 55 ans j ai eu toute les sorte la tenu de route,le vent qui glisse autour de moi aucune resistence on dirait quelle sait ou elle va, une construction qui donne q on se sent en securitee et facile a demonter tout est bien penser,j espere juste que la foutu gerr de la 2 vitesse va Répondre à bello

will74 Modèle 1997
Bon ben après une semaine de réflexion, finalement j'ai craqué, la Sprint reprise, me voilà en Daytona, après 2.000 km, le bilan : - 3/4 allers retours à la concession pour régler quelques problèmes mécaniques (je m'y attendais un peu, depuis elle tourne comme une horloge) - un peu de recherche et d'essais pour régler la mécanique (amorto, fourche), pas si facile Depuis, c'est le bonheur, bien réglée elle se révèle très agile, grosse prise d'angle, le moteur pousse bien, et procure des sensations, le freinage est toujours aussi efficace avec ce feeling si particulier, conséquence logique : c'est un vrai pousse au crime mais c'est tellement bon de s'envoyer en l'air avec. Enfin, quel look ! Je prends toujours autant de plaisir à la regarder. Je l'ai je la garde. Répondre à will74

will74 Modèle 1997
Roulant tous les jours avec un Sprint ST 955 et fan de la marque, j'étais curieux de tester cette fameuse T595. Mes conclusions : 1. Une ligne très originale, qui met tout de suite cette moto sur une short list de motos mythiques avec la 916 et autres 900 SS (je rejoins Pierre-Mar) 2. Un moteur plein de watts au milieu du compte tours et violent au dessus, la puissance arrive vraiment fort au dessus de 7000 tours avec la musique au diapason... (moins de couple que le Sprint, mais plus de patate, les deux triples sont bien marqués, chacun dans un registre différent) 3. Une position étrange, en appui, mais pas tant que ça. La moto est difficile à emmener, il faut y aller franchement sur les bracelets et bien accompagner avec le haut du corps, c'est sport pour le pilote ! (elle est rustique mais en échange on fait le plein de sensations) 4. Freinage top à l'avant, as usual, signature Triumph, participe grandement au plaisir sur route viroleuse Conclusion : une vraie diva anglaise donc un achat 100% plaisir, mais pas assez polyvalent pour mon usage mixte, à voir en deuxième bécane (futur collector), mais mon banquier va hurler... Répondre à will74

Pierre-Mar Modèle 1997
Cette moto c'est un concentré de puissance j'ai acheté la miene au mois de juillet 2006 et je n'en revient toujour pas le moteur développe un couple monstrueux suivit d'envolées dans les tours jouissives agrémentée d'un bruits démoniaque ( ca ressemble un peu à un flat six porche des années 80) la moto est d'une stabilité exemplaire et peut ce montrer joueuse si on prend la peine de l'envoyer un peu à la corde (c'est pas un GSXR ou un R1 elle à pas le pilotage automatique). Moto d'homme bien virile qui n'aprécie que d'ètre brusquée. Moi je suis fan en plus son design est intemporel je la classe avec les ducati SS carbu au panthéon des motos racées sur lesquelles on s'installe avec respect. Sinon c'est fiable et gourmand en pneus. Le top je déssend pas de mon petit nuage et je suis pas pret de la laisser partir. Répondre à Pierre-Mar
Voir plus de commentaires
Déposez votre avis sur la Triumph 955 DAYTONA T595 1998
Notez cette moto :

Indispensables

Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire Motoblouz, avec des milliers de références disponibles.

Occasions

Nous n'avons aucune occasion relative à ce modèle, mais affinez votre recherche et trouvez le modèle qui vous correspond.

Actus