Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > TRIUMPH > 2500 Rocket III TFC 2019 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

L'amirauté britannique

Triumph 2500 Rocket III TFC

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
Triumph

Triumph 2500 Rocket III TFC 2019

Série spéciale
Fiche créée le 20/12/2018
Triumph 2500 Rocket III TFC

         On peut poser un genou face aux règles, ruminer un instant, puis revenir avec splendeur. Bien que... Avec la répression, l'écologie, la sagesse, la fin annoncée (et sans cesse reportée) des carburants fossiles, les entorses aux poignets et le culte du "politiquement correct", peut-être que le temps est venu pour que la puissance et la démesure fassent profil bas.....
Que dalle !!! Quand on observe que les hypersports ne songent qu'à passer le prochain palier après les 200 chevaux, que les trails sortent plus de watts qu'une bagnole familiale, que les roadsters rivalisent avec les sportives, que les customs tutoient les deux litres de cylindrée, et que le shoot maxi à 321 chevaux est dispo chez le concessionnaire avec une H2R... On se dit que rien ne semble plus approprié que le retour d'un monstre débordé par un moteur "égronorme". Pour ce faire, Triumph remet la Rocket III sur les rails, avec de la grosse émotion en perspective.

         L'énorme cruiser anglais fait son retour de fort belle manière. Plutôt que de ré-investir le domaine avec classe et opulence, il s'anoblit tel un souverain avec cette définition TFC. Le département de customisation Triumph a posé son savoir-faire afin que la Rocket III apparaisse plus mirifique que jamais. Son niveau d'équipement se place au-dessus du premium avec une finition chiadée, des pièces en carbone et en aluminium, des échappements Arrow, nombre de pièces personnalisés, un jeu de selles pour une conduite mono ou duo, et une plaque d'authentification numérotée adoubant la machine parmi les 750 exemplaires qui seront fabriqués.

         Chassé du catalogue par Euro4, le cruiser anglais fait son come-back mi-2019. Toujours motorisé par un 3 cylindres très copieux, la Rocket III grimperait en cylindrée à 2500 cm3 avec une révision de la puissance à 180 chevaux. Un gain de 32 unités depuis la version précédente. Avec plus de volume dans les chambres de combustion, le gain en couple finira d'assommer toute la concurrence à ce niveau-là. Triumph aura certainement fait le forcing sur les matériaux light afin d'abaisser la masse de l'engin. Avec 367 kilos, l'ancien était un sacré bestiau. Par l'occaz, il en profiterait pour aller taquiner du Xdiavel, LE power-cruiser européen du moment.

         Domaine où l'abondance sera assurée, c'est l'électronique. Modèle calibré haut de gamme, le nouveau Rocket III devrait être équipée d'un contrôle de traction, d'un assistant au départ arrêté, d'une I.M.U, de plusieurs modes de conduite, de l'ABS cornering, d'un écran TFT couleur, d'un régulateur de vitesse.... et encore tout plein de trucs dont on ne spéculera pas plus. Attendons une parole officielle pour avoir une liste qui s'annonce longue comme le bras. Tout comme le nombre à inscrire sur le chèque...

         De beaux éléments viennent s'intégrer au châssis. Un monobras, des étriers de frein Brembo M50, une fourche inversée et des tés énormes. L'identité s'annonce toujours aussi forte avec un violent regard à double optique circulaire orné d'une signature dirune à LEDs, un arrière raccourci, un moteur bien plus mis en valeur et des échappements de dragster.
Tout ceci n'apparait pas bien raisonnable, et tant mieux. Y en a marre de manger du poulet cuit à la vapeur et des légumes ramassés à la pince à épiler. On veut des uppercuts, du feu dans les artères et des plombages qui sautent. Cette Rocket III vient pour écumer le ring.

M.B. - Photos constructeur

Les indispensables pour la moto et le motard
Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.

Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
L'aspect technique de la

Triumph 2500 Rocket III TFC 2019

Triumph 2500 Rocket III TFC
  • Chassis :
  • Train avant :
  • Fourche téléhydraulique inversée Ø nc
  • 2 disques Ø 330 mm, étriers radiaux Brembo M50 4 pistons
  • Transmission :
  • secondaire par cardan
  • Train arrière :
  • Mono-amortisseur
  • 1 disque Ø nc
  • Moteur :
  • 3 Cylindres en ligne, 4 temps
  • Refroidissement : par eau
  • Injection Ø nc
  • 2 ACT
  • 4 soupapes par cylindre
  • 180 ch
Ce qu'il faut retenir de la

Triumph 2500 Rocket III TFC 2019

Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Triumph 2500 Rocket III TFC 2019"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :