Motoplanete

BMWR 1200 GS 2004

Présentation à retenir Technique Concurrentes Galerie Millésimes Avis Indispensables Occasions

Suprématie du trail

Trail

Voila déjà un moment qu'on en parlait... et la voici enfin dévoilée : la nouvelle génération de gros trail BM avec cette R 1200 GS. L'habillage revu rajeunit et affine la silhouette, sans trahir le style qui demeure dans l'esprit de la précédente 1150. Subtilement taillée à coups de serpe (c'est la mode), son identité doit beaucoup au nouveau réservoir, plus petit, et orné de 2 caches latéraux en aluminium. Novatrice quand sa première version est née voila plus de 20 ans, la GS a été bichonné par les ingénieurs de la marque à l'hélice. Et le constructeur n'a pas fait les choses à moitié. Le teutonne a maigri de 30 kgs pour arriver à un poids en ordre de marche de 225 kgs. Très beau travail de la part du constructeur. Et ce n'est qu'un début... Amélioration de la partie-cycle avec un nouveau Telelever plus léger et offrant plus de précision de guidage - ainsi qu'un nouveau monobras Paralever. Outre sa nouvelle forme, le paralever est également plus léger, plus rigide, mais surtout offre plus de confort d'utilisation tout en optimisant son fonctionnement ; on y reviendra.

Le boxer a été profondément revu par BM : il passe de 1130 à 1170 cm3 par augmentation de la course. La puissance monte à 98 ch et le couple fait un bond spectaculaire de presque 2 mkgs. Les culasses du moteur deviennent hexagonales, gardent le double allumage et s'allègent de 15%. Bien qu'offrant plus de cylindrée, le bloc conserve la même largeur et maigrit de 3 kgs. Pour un confort encore accru, un arbre d'équilibrage s'invite dans le twin à plat afin éliminer totalement les vibrations. Le nouveau vilebrequin perd aussi 1 kg et son carter 1,4 kg. Pour animer tout ça, une nouvelle gestion électronique ultra-moderne avec un nouveau système de régulation anti-cliquetis.

BMW R 1200 GS

Conçu pour un fonctionnement avec du supercarburant sans plomb, le moteur peut aussi, grâce au régulateur anticliquetis, fonctionner avec de l’essence ordinaire ou avec des qualités de carburant comparables, telles qu’on les trouve parfois dans les pays lointains, sans devoir auparavant l’adapter par une intervention manuelle. En effet, dans les limites du possible, le régulateur anticliquetis adapte automatiquement les points d’allumage au carburant utilisé. Un tiers du poids en moins pour la ligne d'échappement, 2,2 kgs du coté des équipements électriques... les exemples sont nombreux et permettent de comprendre comment la R 1200 GS est devenu une sveltesse dans le mode des gros trails. La nouvelle boîte fait appel à des pignons à denture hélicoïdale hautement résistante, denture qui assure silence et feutré parce que les pignons s’engrènent tout en douceur. La 6ème n'est plus un "overdrive" mais un rapport conventionnel pour plus de réactivité. Au chapitre confort de suspensions, le Telelever devrait toujours faire des merveilles, combinant précision de conduite et effet anti-plongée au freinage. La suspension arrière fait appel à un combiné ressort/amortisseur à gaz haut de gamme asservi à la course de débattement (WAD). Son principe (inauguré sur la R 1150 GS Adventure) se traduit par une progressivité croissante de l’amortisseur au fur et à mesure que la course de débattement augmente. L’amortisseur réagit ainsi par des réactions fines et confortables à la moindre irrégularité de la route tout en offrant un potentiel suffisant pour un terrain accidenté où les chocs violents et autres ondulations se succèdent.
Nouveau combiné d'instrumentation, apparition d'un indispensable antivol par clé codée, nouveau bloc optique avec réflecteurs à surface complexe, selle améliorée en confort et en réglage... La GS a sacrement évolué. Gageons qu'avec toutes ces attentions, la nouvelle 1200 ait les prétentions d'assoir sa domination dans le trail GT.

BMW nous fait beaucoup de promesses avec cette GS ; avec fierté et optimisme car la marque bavaroise ne déçoit BMW R 1200 GSque très rarement. Plus puissante et plus légère, la Münichoise élargit son champ d'action en devenant un chouïa plus sportive. Avec 30 kg de moins à mouvoir, et 15 ch de plus dans les pistons, le boxer est débordant de vie. Modèle de souplesse, le twin ne se prive pas d'efficacité, devenant même très vivant dans le haut du compte-tours. Quelle pêche ! Avec son arbre d'équilibrage, les vibrations se sont trouvés une éducation. Bien qu'encore présentes (la nouvelle rigidité de la partie-cycle n'y est pas étrangère), leur compagnie est des plus discrète. Peut-être y accordera t'on une certaine attention lors de trajets sénatoriaux...

On aura bien d'autres sensations en quittant le réseau autoroutier. Car la GS est devenu plus joueuse, plus légère dans sa conduite tout en conservant une précision souveraine. Infaillible, le Telelever assure efficacité, sérénité... et sportivité. Le train avant offre désormais un senti plus "direct" de la route, appréciable si on aime savoir ce qui se passe sous ses roues ; mais on y perd (modérément) en confort. Peut être le seul point où la 1200 déchante par rapport à la 1150. OK, certaines concurrentes offrent une conduite plus liquoreuse ; mais la BM passe devant tout le monde quand les enchaînements alternent aux changements d'angles. Il y a même de quoi dégoûter certaines sportives au sang chaud.

De retour sur les nationales, on en oublierait presque la boîte tant le fonctionnement de celle-ci s'est améliorée. Pas autant de louanges pour la protection : ni pire mais ni mieux que l'ancienne GS. Pas de quoi crier au scandale. On peut croiser vite (très) assis dans la plus grande décontraction. L'ergonomie est soignée et modulable. Chez BM, c'est la moto qui s'adapte au pilote, pas l'inverse. S'il s'agit de s'aventurer hors du bitume, la GS ne dit pas non, tant que le terrain ne se dégrade pas trop. Si elle n'est pas au niveau d'une KTM Adventure (moins voyageuse), elle s'en tire toutefois très bien, même mieux que la 1150. Modérez cependant l'optimisme : un trail de 230 kg ne se rattrape pas comme un 600 XT !
Un soupçon moins confortable mais superbement améliorée, la GS demeure l'outil d'évasion par excellence. Dommage qu'aucune version de base (sans ABS) ne soit disponible. L'esthétique "retaillée" pourra en rebuter certains mais dans l'ensemble, il y a bien peu de reproches à l'encontre de cette excellente machine.

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

    Lesmoins

      Tarifs

      13 150
      Prix neuf
      Comparer les crédits

      Assurez votreBMW R 1200 GS 2004

      Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
      Calculez le coût de l'assurance Testez le tarif du specialiste assurance moto

      Avis

      sur 17 avis d'utilisateurs Lire les avis
      Modèle commercialisé en

      Performances

      L'aspect technique

      BMW R 1200 GS 2004
      • Chassis
      • Cadre : treillis tubulaire en acier, moteur porteur, démontable
      • Réservoir : 20 litres
      • Hauteur de selle : 840 mm
      • Longueur : 2 210 mm
      • Largeur : 915 mm
      • Hauteur : 1 430 mm
      • Empattement : 1 641 mm
      • Poids à sec : 199 kg
      • Poids en ordre de marche : 225 kg
      • Train avant
      • fourche Telelever Ø 41mm, déb : 190 mm
      • Double disques Ø 305mm, étriers à 4 pistons
      • Roue AV : 110/80 - 19
      BMW R 1200 GS 2004 technique
      • Transmission
      • à 5 rapports
      • finale par cardan
      • Train arrière
      • monoamortisseur et Paralever, déb : 200 mm
      • Simple disque Ø 265mm, étrier 2 pistons
      • Roue AR : 150/70 - 17
      • Moteur
      • Bicylindre à plat , 4 temps
      • Refroidissement : air et huile
      • injection
      • 1 ACT par cylindre
      • 4 soupapes par cylindres
      • 1 170 cc (101x73 mm)
      • 100 ch à 7 000 tr/min
      • 11,50 mkg à 5 500 tr/min
      • Rapport poids / puissance : 1,99 kg/ch
      • Compression : 10:1
      • Crit'air :

      Galerie

      Millésimes

      Avis (17)

      Babache89 Modèle 2006
      Le meilleur gros trail de générations en générations . La référence absolue dans tous les domaines. Gsiste à vie. Répondre à Babache89

      changer la bulle d' origine

      Fifi la manivel Modèle 2005
      Bonjour, Je possède un 1200 GS de 2005 et en raison de ma morphologie j' aimerais changer la bulle d' origine par la GIVI airflow AF330 qui est réglable en hauteur et plus large mais je ne sais pas comment enlever les 2 molettes des côtés latéraux j' ai peur qu' en forçant je casse quelque chose pouvez- vous me renseigner à ce sujet. Merci. Cordialement. Répondre à Fifi la manivel

      Tempo Modèle 2005
      Bonjour, Achetée à 20000km et revendue à 54000km. Un embrayage mort à 36000km (pas usé mais plateaux d\'appuis déformés) = 1350€. Pourtant je suis du genre tranquille avec conduite typée voyage. Rien d\'autre et tant mieux. C\'est la machine que j\'ai gardé le plus longtemps, 6 ans. J\'ai vraiment aimé, voilà tout. Pour résumer, je pense que les révisions sont dans la moyenne des prix, mais, il ne faut pas avoir un problème de panne, car là, attention, ça coute vite cher. Au fait, malgré que je sois un inconditionnel de la GS,oubliez la fiabilité légendaire de BM qui est inscrite dans vos esprits. Même le vendeur BM me le confie (mais pas fortement biensur). La fiabilité totale, c\'est terminé chez tout les fabricants, compte tenu de la sophistication des motos. Il va falloir accepter, même si on ne le veut pas, et même si ça titille l\'énervement chez chacun de nous. Le marketing BM est puissant et discret. Il fait et fera de nouveaux arrivants qui viendront remplacer les partants. Bonne route à tous. Répondre à Tempo

      Quel châssis!

      Modèle 2004
      Je voulais une machine confortable pour rouler avec madame qui en a eu marre de toutes mes sportives! Je cherchais un truc peinard, avec de la capacité de chargement pour les escapades le WE...puis il paraît que c\'est la référence, la GS. Et j\'avais pas 17000€ pour une neuve. Bref en 2015, j\'ai trouvé d\'occase une GS 2005 de 23000km (nickel évidemment )avec les options de l\'époque. Elle en a 30000 aujourd\'hui. Ce que je ne pouvais pas imaginer, c\'est que j\'allais autant m\'amuser avec! Un châssis imperturbable sur tout revêtement! Il donne une confiance totale: rentrer sur les freins, corriger une traj, freiner sur l\'angle, prendre des angles de cinglé, niquer des sportives sur tracé sinueux, frotter les béquilles...on fait tout avec! Le flat patate bien. Les 100cv sont bien là. Le bruit avec le pot d\'origine est à chier. Remplacé immédiatement par un Remus:Bonheur! Alors OK, il manque des chevaux. Ok, elle vibre un peu. Ok, la boîte est pas top. Ok, l\'alternateur est un peu faiblard. Ok, l\'autonomie est insuffisante. Et dommage que les suspats soient pas réglables en hydraulique. Mais dans l\'ensemble, c\'est une bécane exceptionnelle et son succès est mérité : Légèreté, agilité, rigueur, confort, qualité d\'assemblage, tenue de route, polyvalence. On se fait plaisir un max sans devoir être à des vitesses supersoniques. Répondre à Olivier

      Modèle 2004
      VROUMMM à tous... Juste mon avis, après 12mois de roulage au guidon de ma R1200GS & 19500kms, du haut de mes 190ml & 120kgs. En ce qui me concerne, après 32ans de roulage sur toutes sortes de joujoux, même si j'avoue humblement mon attirance première pour le TT, je pense que cette machine me comble jour après jour et à même réussit à me réconcilier avec la route (mais certainement pas avec les chauffards à la noix). Je n'ai encore trouvé aucun défauts a ma bébête... Vraiment désolé... J'avoue pour autant ne pas être vraiment impartial, puisque déjà j'ai la chance de vivre dans une région ou je peux rouler toute l'année sans mal, que je suis tomber raide dingue de l'engin depuis mes premiers tours de roue, que mon concessionnaire est au maxi top et représente très sérieusement la marque et que j'ai failli de nouveau m'égarer sur les chemins de MILWAUKEE... Donc effectivement, mon avis peut être erroné, due au fait que l'engin s'adapte parfaitement à mon gabarit (même si je dois utiliser des rehausses de guidon) et qu'à ce jour je n'ai rencontré le moindre soucis (même minimes). Juste quelques bases pour justifier mes propos: - pneu AV 19500kms - Chgt envisagé 25000kms max. - pneu AR 19500kms - Chgt envisagé 20000kms mini. - autonomie max 360/375kms cool. - autonomie max 250/275kms pas cool. - vérif niveau d'huile permanent terminé depuis le cap des 5000/7000kms. Bref pour l'instant, même les pièces dites d'usures m'ont totalement oubliées... Donc à tous, soyez patient avec ce bon vieux flat qui n'a besoin que d'engranger des kms pour vous faire goutter au délicieux plaisir de le glisser entre vos jambes et surtout restez vraiment cool à froid et toute cette délicieuse amazone vous fera apprécier votre achat... Bonne route à tous... Soyez prudents... Répondre à Mamouth83

      bien sur geniale machine ce 1200 gs ,mais que penser du remplacement pont arriere a 22000km suite a des bruits bizzards , je roule toujours chargé comme un bourricot sur petite routes avec passager , la tenue de route procure en toute circonstances du grand plaisir, maniable ,precise ,etc.... mais attention messieurs de chez bmw sachez bien que la premiere raison d'achat est la sois disant fiabilité de vos machines ,alors que penser ...... Répondre à rene

      Modèle 2004
      tres bonne machine hyper polyvalente vibre un peut a lacceleration je ne regrette pas mon achat a bientot sur les route a virolos Répondre à charly

      Modèle 2004
      Ben voilà, ça y est depuis deux semaines. J'économise les kil pour ne faire que 1000 bornes en un mois (révision rodage), mais ce sera très dur. Tellement agréable, coupleux, son de bicylindre à plat (2CV) avec parfois quelques poum-poum au rétrogradage. Même en ville c'est manoeuvrable, juste un peu moins que la F650GS. J'ai un peu peur pour le refroidissement en ville; et pas de top-case digne de ce nom chez BM: le vario n'accepte pas le casque, manque un centimètre pour fermer. Et chez Givi, c'est l'arbre de Noël. Appel de phare à tou(te)s! Répondre à Zorggy

      Modèle 2004
      un test!! un flash ! et pourtant c'est loin d'etre ma premiere "mobylette".. pour autant conjuguer autant de performances, polyvalence, agrément et potentiel ... j'y vois la un coup de genie. le look on aime ou on aime pas. On ne verra pas ces machines dans les endroits a la mode sans doute ..mais pour rouler, erouler, bourlinguer e meme parfois arsouiller et bien voila une arme capable de faire palir bon nombre de machines plus tape a l'oeil. sur ces bonnes paroles, bonne route a tous ! Répondre à xavouille

      Modèle 2004
      BM a mis un balancier d'équilibrage sur sa 1200!!! Je l'ai essaye, et je n'ose meme pas imaginer ce que c'etait sans sur la 1150. Je suis déçu de tant de vibrations sur une moto a + de 13000€. BM, est-il vraiment un constructeur d'exellence, ou simplement un exploitant de sa notoriété??? Répondre à fred_o50

      Modèle 2004
      ce nouveau design est une trupefaction!on dirait une copie d'un pingouin que j'ai vu dans la page 212,rayon couette de la redoute!!comme l'affirme spectre et nez-de-pai,je vais m'en acquérir aux fins de ballades près de lacs engorgés de corbeau freu dotés d'un irresistible pelage de goitre!! Répondre à mireille

      Modèle 2004
      comme spectre l'as dit c'est tout simplement horrible on dirait le dernier corbeau qui c'est écrasé sur mon pare brise, je meurs d'envie de mon acquérir! bm ne meurt jamais! Répondre à nez-de-pai

      Modèle 2004
      l'avant on dirait tout simplement un bec de corbeau freu, j'adore j'en ai déjà fait l'acquisition! merci BMW! Répondre à spectre

      Modèle 2004
      Je trouve rédibitoire le guidon trop large.... Vittorio Répondre à vittorio

      J'ai sans doute lu tout ce que le web (en francais, anglais ou espagnol) contient comme info, et j'attends avec impatience de recevoir ma Gazelle dns 2 semaines (deja 4 semaines d'attente!) mais le plaisir n'en sera que plus grand. A moi la reine de la route, autooute, nationale, de montagne ou petit chemin... Répondre à Polo

      Modèle 2004
      a ba je vais dir a mon voisin kil a mal fait de l'acheter alors ..... ta u une mauvaise serie ptètre .... :( Répondre à biloute

      Modèle 2004
      Je viens de revendre ma 1200GS !!! Moteur changé à 2000 KM, cardan cassé à 4000 KM..la coupe est pleine..et vive ma 1150 RT Je viens de la 1150 GS après trois 1100 dont j'étais ravi.. Qualités de la 1200 Tenue de route fabuleuse Légéreté..relative FReinage exceptionnel Défauts Couple plus haut de 1500 tours donc moins agréable à conduire meme si moteur très vif après 5000 tours VIBRATIONS KOLOSSALES qui amenuisent le plaisir de conduire longtemps Confort en retrait Consommation vertigineuse si on pousse le moteur Cordialement à tous Michel Répondre à Michel
      Voir plus de commentaires

      Indispensables

      Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
      Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.

      Occasions

      Comparateur
      Comparer des motos