Motoplanete

Royal-Enfield400 Himalayan 2016

Présentation à retenir Technique Concurrentes Galerie Millésimes Comparer Avis Indispensables Occasions

La route des Indes

Trail

C'est au tour de Royal-Enfield de se lancer dans les rêves poussiéreux de l'aventure. Le voyage au-delà des roues, les cailloux de fortune, les chemins sans pancartes ni frontières, ou tout simplement l'exercice quotidien dans les rues de New Dehli – tout un programme que la marque indienne va agrémenter à sa propre sauce. Pour partir là-bas ou tout près, c'est une toute nouvelle machine qui se présente, n'ayant rien de commun avec les Bullet, Classic ou Continental GT. Son nom est celui de la plus célèbre chaine de montagne, situé juste après l'horizon où est implanté le constructeur. Himalayan. Et que diriez-vous de croiser les yacks, chortens et autres morceaux du Tibet au guidon d'une 400 ?!?

C'est là qu'on commence à percevoir toute la différence entre le choc des cultures et des modes de vie. Dans le marché du trail, nous autres européens, gras et riches, ne voyons l'aventure que via des énormes machines totalement abouties, bien lourdes, surpuissantes et gavées en électronique. Avec la Royal-Enfield 400 Himalayan, on est dans l'aventure avant même de démarrer. La moto se veut simple, prête à tout, offrir l'essentiel. On dirait davantage un trail-utilitaire japonais qu'une moto des montagnes. Aurait-on enfin trouvé le dahu de la moto ?
Le châssis est des plus simples, constitué d'un cadre berceau tubulaire en acier très classique, auquel se greffe une fourche de 41 mm disposant d'un débattement de 200 mm, un mono-amortisseur avec 180 mm, des roues à rayons de 21 pouces à l'avant et 17 à l'arrière chaussées de pneus mixtes. Rien d'exceptionnel pour l'instant... car c'est en substance que l'Himalayan se dévoile. La garde au sol annonce la couleur : 220 mm. Valeur raisonnable pour faire un peu de franchissement, du niveau d'une R 1200 GS. Sauf que la petite Indienne se jouera plus facilement du terrain avec ses 182 kilos tous pleins faits. Un demi-quintal de moins, ça se sent à la fin de la journée... et même avant. Avec 15 litres de carburant dans le réservoir, l'aventurière pourra rouler un gros moment. Son moteur n'engloutira pas des tonnes de carburant mais ne se montrera pas exubérant non plus.

Royal-Enfield 400 Himalayan 2016 - 1Royal-Enfield 400 Himalayan 2016 - 2Royal-Enfield 400 Himalayan 2016 - 3Royal-Enfield 400 Himalayan 2016 - 4Royal-Enfield 400 Himalayan 2016 - 5Royal-Enfield 400 Himalayan 2016 - 6

Fi des moteurs de Superbike ou propulseur à neutrons. Sur l'Himalayan, la technologie est au service de l'éprouvé pour résister à l'éprouvant. On ne va pas gravir les courbes du circuit de Portimao ; on va aller partout sans y aller trop vite. La motorisation est assurée par un nouveau monocylindre de 411 cm3. D'une conception basique, longue course avec des côtes de 78 x 86 mm, le bloc s'alimente via un carburateur et respire à travers 2 soupapes (1 ACT). Refroidissement via des ailettes sur la culasse, boite 5 vitesses, transmission finale par chaine, et des performances modestes. Le moteur sort 24.5 chevaux à 6500 tr/mn, et son couple culmine à 3.6 mkg à 4000 trs. Pas de quoi faire des chronos et scotcher le pilote à l'accélération mais cela n'a jamais été le but. L'objectif, c'est de rouler sans esbroufe, partout, tout le temps. Et avec une technologie aussi simple, vous pouvez réparer quasiment tout dans n'importe quel village paumé où il y a un bricoleur un peu démardard. Va changer un système d'injection ou une puce électronique de régulation quand tu baroudes tous les jours entre Katmandou et Raxaul.....

Le freinage ne jure pas, est prévu pour remplir sa fonction. Un simple disque de 300 mm à l'avant avec un étrier à 2 pistons et un 240 mm à l'arrière. L'équipement pour le quotidien est plus évocateur : sabot moteur en métal, soufflets de protection de fourche, petite bulle, barres de protection pour le réservoir, porte-paquet rudimentaire mais costaud, béquille latérale et centrale, et un tableau de bord bien plus moderne qu'on ne pourrait s'y attendre. Tout y est : compte-tours, jauge à carburant et tachymètre à aiguilles, fenêtre numérique avec indication de la température extérieure, des trips, de l'heure, du rapport engagé, et une boussole digitale.

La 400 Himalayan ne compte pas secouer le segment des aventurières. Elle n'a pas du tout les mêmes arguments que la dominatrice R 1200 GS ou la surprenante Multistrada 1200 Enduro. Vous pourriez acheter trois Royal-Enfield pour le prix de la Ducati. D'un coté la domination technologique, de l'autre le charme d'une mécanique à l'ancienne et la simplicité bucolique de la fonction avant tout. Mais de là à voir cette Royal-Enfield sur nos routes et chemins, rien n'est encore fait. Son marché est prioritairement (exclusivement ?) l'Asie, et avec les normes Euro4, elle n'est pas prête de poser ses roues sur le continent. Il lui faudra de quoi passer l'homologation, avec injection, dépollution, ABS, et autres babioles. La verrons-nous ? Et à quel prix ? Entre 5000 et 6000 euros peut-être. Ce qui reste conséquent pour une 400. Et en plus, dans un pays où la tranche 125-500 n'est pas très prisée, se faire une place relève de la gageure. Sauf qu'on n'achète pas une Royal-Enfield en la comparant à mieux mais pour ce qu'elle est et son image.

M.B - médias constructeur

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

  • Trail simple et robuste
  • Parfum d'infranchissable

Lesmoins

  • Puissance faible
  • Importation ?

Tarifs

4 500
Prix neuf (estimation Motoplanete)
Financer votre moto

Assurez votreRoyal-Enfield 400 Himalayan 2016

Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
Calculez le coût de l'assurance Testez le tarif du specialiste assurance moto

Avis

sur 14 avis d'utilisateurs Lire les avis
Modèle commercialisé en

Performances

L'aspect technique

Royal-Enfield 400 Himalayan 2016
  • Chassis
  • Cadre : tubulaire en acier
  • Réservoir : 15 litres
  • Hauteur de selle : 800 mm
  • Longueur : 2 190 mm
  • Largeur : 840 mm
  • Hauteur : 1 360 mm
  • Empattement : 1 465 mm
  • Poids en ordre de marche : 182 kg
  • Train avant
  • Fourche téléhydraulique Ø 41 mm, déb : 200 mm
  • 1 disque Ø 300 mm, étrier 2 pistons
  • Roue AV : 90 / 90 - 21
Royal-Enfield 400 Himalayan 2016 technique
  • Transmission
  • Boite à 5 rapports , manuelle
  • Transmission secondaire par chaîne
  • Train arrière
  • Mono-amortisseur, déb : 180 mm
  • 1 disque Ø 240 mm, étrier 1 piston
  • Roue AR : 120 / 90 - 17
  • Moteur
  • Monocylindre en ligne , 4 temps
  • Refroidissement : par air
  • 1 carburateur Ø nc
  • 1 ACT
  • 2 soupapes par cylindre
  • 411 cc (78 x 86 mm)
  • 25 ch à 6 500 tr/min
  • 3,60 mkg à 4 000 tr/min
  • Compression : 9.5:1
  • Crit'air :

Galerie

Millésimes

2016

Agrandir ou voir la fiche de la 400 Himalayan 2016 Agrandir ou voir la fiche de la 400 Himalayan 2016

2018

Agrandir ou voir la fiche de la 410 Himalayan 2018 Agrandir ou voir la fiche de la 410 Himalayan 2018

2019

Agrandir ou voir la fiche de la 410 Himalayan 2019 Agrandir ou voir la fiche de la 410 Himalayan 2019

Comparer

Comparer la 400 Himalayan face à ses concurrentes

Couple

Royal-Enfield 400 Himalayan 2016 : 3,60 mkg
Kawasaki KLX 250 2016 : 2,10 mkg
Mash 400 R Adventure 2016 : 3,05 mkg

Puissance

Royal-Enfield 400 Himalayan 2016 : 25 ch
Kawasaki KLX 250 2016 : 22 ch
Mash 400 R Adventure 2016 : 29 ch

rapport Poids / Puissance

Royal-Enfield 400 Himalayan 2016 Non communiqué
Kawasaki KLX 250 2016 Non communiqué
Mash 400 R Adventure 2016 : 5,21 kg/ch

Vitesse

Royal-Enfield 400 Himalayan 2016 : 130 km/h
Kawasaki KLX 250 2016 : 140 km/h
Mash 400 R Adventure 2016 : 150 km/h
Comparateur
Comparer des motos

Avis (14)

Changement de pneus en 2021

tyuiop Modèle 2021
Les modèles précédents étaient équipés en Pirelli les nouveaux en Ceat vous pouvez chercher l'info dans la presse moto et vous ne la trouverez pas. Ces gens sont ils bien sérieux ? Que valent les Ceat ? Répondre à tyuiop

Laudec25 Modèle 2018
bonjour, il faudrait l'essayer . merci . laurent deckers . Répondre à Laudec25

tounet Modèle 2021
il est difficile de trouver mieux aujourd'hui, Royal Enfield apportera d'ici peux une version avec un peux plus de chevaux si le marché français et la SIMA comprend que nous n'avons pas besoin de 180 ch et d'une technologie complexe pour avoir le sourire. Répondre à tounet

Essai royal enfield himalayan

J'ai essayé l'himalayan, très sympa mais au premier abord j'ai trouvé un vrai manque de réactivité et de puissance, sortant d'un tracer, j'hésite encore, je ne sais pas ce que ça vaut en duo Répondre à Cake

Himalayan

Jérome
Cake , pour le duo , ça manque de chevaux , il faut le reconnaitre . Maintenant , la Tracer est un roadster façon trail , l'Himalayan est un trail , rustique ,économique . Fourche avec long débattement et roue de 21 , solide et faite pour les chemins de traverse . En seconde moto ( j'en ai 3 ), elle est idéale . De plus elle a un capital sympathie auprès des motards et gens lambda indéniable . V à tous Participer à la conversation

Michel Moto Modèle 2020
Rapport qualité prix imbattable. Bonne tenue de route. Moteur souple et agréable. Maniable, confortable. Sobre. Puissance modeste, mais on le sait, cela dit une efficacité certaine sur les petites routes sinueuses Répondre à Michel Moto

Laurent Modèle 2018
J'ai consulté de nombreux sites avant de me décider à acheter cette Hymalayan et après plus de 5000 km effectués en 7 mois, je dois avouer que cette moto est tout à fait dans l'esprit du trail Aventure que je recherchais, j'adore son look baroudeur Néo-rétro et sa consommation de chameau. Je suis très satisfait de mon acquisition en ce qui me concerne . Vive l'Aventure en Hymalayan ! Répondre à Laurent

Injection / carburateur ?!

Bonjour il me semble que les versions vendues en France bénéficient de l’injection contrairement aux modèles vendus en Inde pour rentrer dans les normes pollutions, vous confirmez ? Cordialement Répondre à Jc

BOSCORELLI Modèle 2018
Après avoir eu de nombreuses motos de différentes cylindrées, je viens d'acheter cette HIMALAYAN qui n'a que 470kms pour l'instant. Je suis super content de cette moto qui est très très agréable à conduire et ce, malgré son manque de puissance. Ce n'est pas ce que j'attendais d'elle. Position très confortable, tableau de bord très comolet. Un seul reproche pour la mienne en tous cas: la température extérieure affichée est très très optimiste. Ce n'est qu'un détail. Bref, je suis RAVI de cet achat. Au plaisir. GT Répondre à BOSCORELLI

Jarale
Il est vrai que la température affichée est très au dessus de la réalité, en moyenne 7 à 10 degrés et c'est normal car la sonde est placée derrière le moteur et par le fait elle récupère pas mal de degrés. Il suffit de la déplacer et de la monter à l'avant de la moto vers les compteurs/compte tour. Il subsiste encore deux degrés et on peut placer une petite résistance dont j'ignore la valeur et le tour est joué. Participer à la conversation

ma 1ère indienne

eric411 Modèle 2018
après 15.00 km, je m\'y suis habitué et ne regrette plus mon achat. Mais j\'ai du \"comprendre\" le mode d\'emploi. Pas nécessaire de tirer plus que 4000 rpm. Pépère, ça roule cool. Plus besoin de vitesse, mais se déplacer relax, sans esbrouffe.J\'ai aussi 66 ans, ce qui explique cela... Répondre à eric411

Chris Modèle 2018
J ai craqué et.... que du bonheur ! Répondre à Chris

twin twin
moi aussi , j adore , ca tiens super bien la route ca grimpe partous meme les roins de tracteurs de 20 cm ..ca consomme rien , juste 2 bemols un peu faible en puissance et surtous j ai trop mal au luc c est un truc de dingue...je comprend pas sur ma 1098 aucun soucis mais la ouille Participer à la conversation

ras la casquette

gu948 Modèle 2018
Salut Motoplanète. êtes vous capable d\'écrire trois phrases de suite sans mentionner \"1200 gs\"?? Parce que ça devient très lourd.... Répondre à gu948

stop avec bmw !

vfr 38 Modèle 2018
c\'est bon je vais craquer ! 25ch ? et alors pour rouler que dans du cailloux ça suffit ! certe un poil lourd mais le look rattrape tout ... et purée motoplanet , j\'admire votre boulot mais s\'il vous plait , avouez que vous avez un contrat avec bm? c\'est in croyable de citer dans chaque review la gs1200 ! cette bouze infâme ... Répondre à vfr 38

Modèle 2016
Franchement je suis impatient de voir la bête de près .... Abat l\'injection beurk, il faudra remplacer ça rapidement par un bon gros carbu 😊 Répondre à GrinchMan17

Espérons que les japonais contre attaque, et s\'ils veulent vraiment pas se fouler, ils leurs suffiraient de ressortir les anciens plans…Suzuki 400 DRZ, Honda 400 XR, 400 KLX ( qu\'on a jamais vu dans hexagone) et qui sont à des années lumière de la firme Indienne… L\'idée est saine, mais 25 cv? Le moins 125 2 temps est capable d\'en faire autant, la course aux CV fait pas le dada de tout le monde, mais passer le permis gros cube dans ce cas est inutile !! Yamaha à quand un WR 400 R? Un vrai moteur fiable dans la partie cycle d\'un WRF, on peut rêver ! Répondre à Ludo
Voir plus de commentaires
Déposez votre avis sur la Royal-Enfield 400 Himalayan 2016
Notez cette moto :

Indispensables

Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.

Actus