Motoplanete

Triumph1050 SPRINT GT 2010

Présentation à retenir Technique Concurrentes Galerie Millésimes Avis Indispensables Occasions

Une sprinteuse de fond

Sport-GT

Le vent s’est remis à souffler sur les cotes britanniques. Des bourrasques qui viennent de la Mer du nord, fouettant les casques et soulevant l’écume en fracas sur les rochers. Il faut aller voir ça ; mais en partant d’Hinckley, nos passagers de la Sprint 1050 se seraient-ils égarés dans les châteaux d’écosse, où les fantômes sont légions ? Auraient-ils croisés l’esprit d’une Trophy de dernière génération, en s’emparant de ses vertus de voyageuses ? Toujours est-il qu’en approchant de la cote, la sport-GT de Triumph a changé de faciès, d’allure, de prétentions. Une nouvelle routière s’est installée dans la gamme du constructeur britton. Voici la 1050 Sprint GT.

Un nouveau croiseur routier prêt à filer comme une flèche d’un bout à l’autre de l’Europe ? La digne descendante tant attendue des 900 et 1200 Trophy ? Non, cette nouvelle Sprint GT ne vient pas jouer dans la cour du Grand Tourisme où roulent les Pan-European et autres R 1200 RT. Elle s’annonce plutôt comme une déclinaison plus voyageuse de la ST. De cette dernière, elle récupère toute la technique en changeant légèrement de plastique. Fini le regard de Star Trek et ses 3 yeux troublants. Le nouveau bloc optique aux multiples réflecteurs devient plus conventionnel tout en gardant cet air de famille, avec de légers décrochements subtilement inspirés de la Daytona 675. Ce ne sont pas les panneaux de carénage légèrement retouchés qui provoqueront l’étonnement… plutôt ce qui s’est passé en dessous du nouveau phare arrière : la triple sortie d’échappement a disparu. Eh oui ; pour préserver le fessier du passager des émanations calorifiques, Triumph a viré le pot sous la selle pour revenir à la solution conventionnelle de l’échappement latéral. Du coup, la superbe jante montée sur monobras est masquée par le tromblon acoustique. Cela permet tout de même de caser un espace de rangement sous la selle.
Pour justifier son appellation GT, cette Sprint se dote d’origine d’une bulle haute, de l’ABS en série et d’un jeu de valises latérales de 31 litres chacune. Le constructeur l’a également équipé d’un porte-bagages et d’un support de top-case, histoire d’accueillir un coffre (en option) derrière le dos capable de vous embarquer 2 casques et de recharger téléphone ou lecteur MP3.

Si la Sprint GT se veut voyageuse tout en restant joueuse, elle s’essaye à un difficile exercice. Son châssis de qualité et son moteur incitent à se faire plaisir. D’ailleurs, ce dernier a gagné quelques chevaux et du couple, en renforçant sa disponibilité à mi-régimes. Mais pour tailler de la route, la Sprint ne semble pas disposer d’une protection digne de ce nom, que l’on peut trouver sur une vraie GT. Pas de transmission par cardan, ni de bulle réglable… Cette nouvelle Sprint GT semble plus destiné à traverser le pays à rythme enjoué plutôt qu’à franchir les frontières à rythme sénatoriale.

M.B - Photos constructeur

Que diriez-vous d'une petite vidéo pour voir la génése de cette nouvelle Triumph 1050 Srint GT ->

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

    Lesmoins

      Tarifs

      13 440
      Prix neuf
      Comparer les crédits

      Assurez votreTriumph 1050 SPRINT GT 2010

      Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
      Calculez le coût de l'assurance Testez le tarif du specialiste assurance moto

      Avis

      sur 4 avis d'utilisateurs Lire les avis
      Modèle commercialisé en

      Performances

      L'aspect technique

      Triumph 1050 SPRINT GT 2010
      • Chassis
      • Cadre : périmétrique en aluminium
      • Réservoir : 20 litres
      • Hauteur de selle : 815 mm
      • Longueur : 2 260 mm
      • Largeur : 760 mm
      • Hauteur : 1 210 mm
      • Empattement : 1 537 mm
      • Poids en ordre de marche : 268 kg
      • Train avant
      • Fourche téléhydraulique Ø 43 mm, déb : 127 mm
      • 2 disques Ø 320 mm, étiers à 4 pistons
      • Roue AV : 120 / 70 - 17
      Triumph 1050 SPRINT GT 2010 technique
      • Transmission
      • Boite à 6 rapports
      • Transmission secondaire par chaine
      • Train arrière
      • Mono-amortisseur, déb : 119 mm
      • 1 disque Ø 255 mm, étrier à 2 pistons
      • Roue AR : 180 / 55 - 17
      • Moteur
      • 3 Cylindres en ligne , 4 temps
      • Refroidissement : Refroidissement liquide
      • Injection Ø nc
      • 2 ACT
      • 4 soupapes par cylindre
      • 1 050 cc (79 x 71.4 mm)
      • 130 ch à 9 200 tr/min
      • 11 mkg à 6 300 tr/min
      • Compression : 12 : 1
      • Crit'air :

      Galerie

      Millésimes

      Avis (4)

      Bonjour, c'est ma deuxième grosse moto. 89000 km à son guidon en 9 ans et je ne me lasse pas. La pêche, le couple, le bruit, le confort de roulage et pour une conso a deux chargé sur autoroute à 130 KM/H de 4,3 l/100. Deux soucis de jeunesse (alternateur et démarreur) APRES la garantie, mais sinon que du bonheur. Répondre à Manu

      Cool bonne machine

      jojo21 Modèle 2011
      Pour ma part je suis plutôt enthousiasme pour cette machine. partie moteur c'est tres bon car pas de panne en 40 000 km juste les entretiens classique L’ensemble vie très bien bref quand elle tombe pas car elle est très lourde 268 kg. Le moteur est un velours de puissance et la conduite très souple. Je pourrais lui reprocher juste son braquage un peu difficile car très long. Mais c'est une GT donc c'est une machine difficile a maniée Les équipements sont très bien fourni et sans reproche,le tout vieillie a son rythme sans trop se démoder. Bonne machine je la garde pour le fun Répondre à jojo21

      pascaloux33 Modèle 2012
      Bonjour, vraiment une excellente moto pour tout usage, propriétaire depuis 12/2011 et déjà 28000km et oui je roule beaucoup, 120km/j plus les balades du dimanche. Une seul chose, le pot d'échappement qui n\'est pas des plus jolie, que je vais surement remplacer d\'ici peut. Bravo triumph. Répondre à pascaloux33

      foland Modèle 2012
      assise confortable pour le pilote et le passagé bulle d'origine et bulle haute ne change rien à la prise au vent. pneu d'origine nul sur pluie. sinon superbe moteur. 8000 kms en 6 mois. Répondre à foland
      Voir plus de commentaires

      Indispensables

      Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
      Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.

      Occasions

      Comparateur
      Comparer des motos