Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > TRIUMPH > 675 Daytona 2008 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

La 3ème option

Triumph 675 Daytona
 
Triumph

Triumph 675 Daytona 2008

Sportive
Fiche créée le 15/01/2009
Triumph 675 Daytona

            Chez les sportives de la catégorie Supersport, il y a les 4 cylindres 600 cm3 et les twins 750 cm3. Avec Triumph, voici venue la 3ème catégorie : celle du 3 cylindres 675 cm3. Enfin du nouveau dans ce créneau qui évoluait avec uniquement 2 architectures et que seul Kawasaki avait un peu bousculé en sortant la 636. L'idée fut d'ailleurs excellente : proposer une 600 sport avec un peu plus de cylindrée et de couple. La Daytona 675 va beaucoup plus loin.

            Triumph est LE spécialiste du trois pattes et décline ce type de moteur à tous les cubages et toutes les catégories. En adoptant 3 gamelles dans un bloc de petite cylindrée, le constructeur propose une sportive combinant de multiples atouts : D'abord le charme de ce type de moulin, puis sa souplesse bien supérieure à celle d'un twin, et les envolées dans les tours chatouillant celle d'un 4 cylindres, et tout ça dans un bloc très étroit. Avec 225 cm3 de cylindrée unitaire, le bouilleur britton devrait offrir bien plus de sensations et de patate dans les bas et mi-régimes que les 4 cylindres du même acabit. Sa puissance de 125 ch est quasiment celles des meilleures 600 sports japonaises mais la disponibilité de ce moulin devrait être largement supérieure. Il n'y aura pas besoin d'attendre 10 000 trs avant que ça réagisse.

            Cette originalité mécanique (qui devrait être enivrante) est servi par une robe et un châssis très moderne et parfaitement dans le coup... à la sauce japonaise. Pot sous la selle, tête de fourche percée d'une ouïe d'admTRIUMPH DAYTONA 675ission d'air forcée style ZX-6R, bras oscillant renforcé un tantinet copié sur la R6 ; un peu trop de soleil levant dans le dessin.
Pour autant, nous n'avons pas affaire à une British Made In Japan. La Daytona 675 embarque dans son châssis des éléments bien de chez Hinckley. Une belle fourche inversée avec étriers de frein radiaux (il semble que ce soit celle de la Speed Triple 1050) et un cadre tubulaire périmétrique. On a hâte d'en savoir beaucoup plus.

 

           De prime abord cette bécane se dévoile très exclusive par la position qu'elle "inflige" à son pilote. En effet on a l postérieur particulièrement haut, de ce fait le corps est très basculé vers l'avant de la machine.
Idéale des qu il s'agit de taquiner le chrono, cette position a en revanche l'effet de détruire vos poignets en ville (le guidon étant très bas) et ne facilite pas les manoeuvres a très basse vitesse.

Exclusive aussi par la qualité des matériaux employés, ouha elle en jette cette petite Daytona et le regard des passants vous le confirme.

Contact, là la première chose qui vous saute au visage ou plutôt aux oreilles c'est le son émis par le tromblon ! Exceptionnel tout simplement si vous avez déjà été en présence d'un Porsche des années 80 avec un pot sympa et bien c'est le même bruit.

Une fois en route la moto se laisse emmener tranquillement, elle donne presque la sensation de se plier a vos moindres faits et gestes. Servie par une très bonne boite (sauf le pointTRIUMPH DAYTONA 675 mort pas évident a trouver) on peut alors enrouler et tout faire en 3 eme en ville grâce à ce fabuleux moteur

Et oui c'est le moment de parler de ses tripes et là c'est du lourd. Oubliez tous vos repères en 600 cm3, ce moteur il en a à revendre des sensations, des coups de pieds au cul en veux-tu ? en voilà !

Il reprend des les bas régime avec une vigueur inconnu pour pousser jusqu'a 12 000 tr sans s'arreter, il n'hesitera pas non plus a aller chercher les 2 000 trs restant avant la zone rouge sans faiblir, cette moto vous sattelise en un rien de temps mais surtout tout ça dans des sensations inconnues jusqu'alors.(pour la cylindrée)
Ce moteur donne vraiment l'impression d'être gras et généreux....

Des lors que le rythme s'accelere la position prend là tout son sens :enfilades de courbes rapides ou serrées, la petite Daytona avale tout et toujours dans cette sensation de facilité. L'accord de suspension est excellent, gommant très bien les défauts du réseau routier secondaire mais collant réellement la moto a la route. Heureusement pour vos reins car ce n'est pas la selle rembourré en cailloux qui aurait pu apporter la moindre notion de confort. La partie cycle n'apporte aucune critique que ce soit a la mise sur l'angle où dans un pif paf le feeling avec le train avant est excellent, vous regardez et la moto suit, la motricité n'est jamais prise en défaut

TRIUMPH DAYTONA 675Quand il s'agit de tirer sur les freins c'est identique hyper efficace le freinage avant est très bien secondé par le freinage arrière qui est facilement dosable (très utile pour corriger une trajectoire du frein arrière), il faut tout de même tirer fort sur le levier pour obtenir un gros mordant, toujours cette notion de facilité jamais brutale.

En clair avant d'acheter un 600 sport made in japan allez essayer cette européenne car l'essayer c'est l'adopter elle vous ouvrira les portes d'un royaume inconnu... Ensuite vous ferez comme moi vous tournerez en boucle sur le periph parisien pour écouter cette magnifique bande son dans les tunnels rrrrroooooooooooooaaaaaarrrrrrrrrr

M.B
(Essai par V2B - photos Internet)

Les indispensables pour la moto et le motard
Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.

Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
L'aspect technique de la

Triumph 675 Daytona 2008

Triumph 675 Daytona
  • Chassis :
  • Cadre : treillis tubulaire périmétrique alu
  • Réservoir : 17.4 litres
  • Hauteur de selle : 825 mm
  • Longueur : 2010 mm
  • Largeur : 673 mm
  • Hauteur : 1109 mm
  • Empattement : 1392 mm
  • Poids à sec : 165 kg
  • Poids en ordre de marche : 187 kg
  • Train avant :
  • Fourche téléhydraulique inversée Kayaba 41 mm, déb : 110 mm
  • 2 disques Ø 308 mm, étriers 4 pistons fixation radiale
  • Roue AV : 120 / 70 - 17"
  • Transmission :
  • à 6 rapports
  • finale par chaine
  • Train arrière :
  • Monoamortisseur, déb : 130 mm
  • 1 disque Ø 220 mm, étrier 1 piston
  • Roue AR : 180 / 55 - 17"
  • Moteur :
  • 3 Cylindres en ligne, 4 temps
  • Refroidissement : Refroidissement liquide
  • Injection
  • Double ACT
  • 4 soupapes par cylindre
  • 674.7 cc (74 x 52.3 mm mm)
  • 125 ch à 12500 tr/min
  • 7.1 mkg à 11750 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 1.32 kg/ch
Ce qu'il faut retenir de la

Triumph 675 Daytona 2008

Les plus
  • Couple à mi et haut régimes
  • Agilité extreme
  • Plus de réglage et de potentiel pour les pistards
Les moins
  • Montée des rapports manquant de souplesse
Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Triumph 675 Daytona 2008"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :