Motoplanete

ApriliaTUONO 1000 V4 R APRC 2011

Présentation à retenir Technique Concurrentes Galerie Millésimes Avis Indispensables Occasions

La rage du V4

Roadster

Pour créer son premier Tuono, Aprilia avait largement déshabillé et un poil aménagé sa RSV 1000 (sportive bicylindre extraordinaire d’efficacité). Ainsi naquit un roadster savoureusement explosif. Les années passent, la philosophie reste – mais en 10 ans, performances, technologie et électronique ont fait un immense bond en avant.

Aprilia bosse depuis un bon moment sur son nouveau Tuono, surtout qu’avec une RSV4 du feu de dieu comme base de travail, les ingénieurs ne demandent qu’à se démolir le cerveau pour créer LE roadster qui va décalquer tous les autres.
« Bon, en fait, on a une sportive championne du monde Superbike. Comment qu’on fait, chef ?
- Simple : faites un truc de dingue ! »

Ah….. OK. Bon, tombe le carénage et… Poubelle. On ne va garder que le minimum pour avoir un regard bien méchant, d’où ce tête de fourche fortement inspiré de la RSV4. Quelques optimisations pour l’accueil d’un passager avec une selle plus accueillante et des poignées intégrées dans la coque, un guidon pour adopter une position de conduite de roadster, et pour le châssis…
« Chef, le châssis ?
- Tu touches à rien ! La RSV4 est au top, on garde le top.
- Mais c’est une pistarde ; on va tout de même pas…
- Dégages ! »

C’est dit. Le Tuono V4R récupère le meilleur d’une sportive actuelle. Avec un cadre double longeron en alu, une fourche inversée Sachs de 43 mm, des étriers de frein radiaux Brembo à 4 pistons (les monoblocs seront sûrement prévus pour une future version Factory), des suspates réglables de partout, le streetfighter de Noale s’assure déjà de très belles prestations dynamiques. Et son cœur, son V4, son fabuleux moteur n’a pas fourni de causer des sueurs froides à la concurrence et de belles séances de fantasmes pour la populace.

Aprilia TUONO 1000 V4 R APRC 2011Bon, pas fou non plus les motoristes. Ils ont calmé le 1000 cc, ramenant sa fougue à 167 chevaux. Suffisant pour se mettre sur orbite, allonger les bras de quelques centimètres à chaque accèl’ et choper des crampes aux doigts à force de s’accrocher au guidon. La perte d'une bonne dizaine de bourrins est largement compensée par les 11 mkg de couple disponible 1 000 trs plus tôt et le nouvel étagement de boite ; les 3 premiers rapports sont plus resserrés. Le vilebrequin est doté de plus d'inertie et les conduits d'admission sont allongés - tout ça dans le but de favoriser la distribution du couple à mi-régime. Nerveuse la mécanique ? Presque dangereuse, en fait. Le bloc italien a vraiment le feu au cul. Ouvrir en grand s'apparente à un aller simple pour un Space Moutain sans harnais de sécurité. Mieux vaut savoir ses capacités et ne pas se surestimer, particulièrement en mode Track où la gestion moteur vous place en apnée permanente tant ça déménage.

Basé sur la RSV4-R, le Tuono V4 réussit à se caler sur le même poids que la RSV4 Factory, soit 179 kilos. On doit ce tour de force au nouvel échappement plus ledg’ de deux kilos et à la masse gagnée sur les jantes (2 kg aussi). Pourtant, Aprilia a sacrifié quelques grammes pour installer un petit boitier électronique. Pour faire quoi ? C’est quoi ? Ben, tout simplement l’APRC, le pack d’assistance au pilotage de la série spéciale RSV4 Factory APRC SE. L’Aprilia Ride Control Performance se compose de :
- ATC : l’anti-patinage, réglable sur 8 positions, gère le couple et optimise au mieux la traction. Le système de la RSV4 est tellement poussé qu’on peut lui faire apprendre à agir en fonction du pneu utilisé. Ainsi, la moto réagira différemment suivant la gomme que vous mettez sur ses chaussures.
- AWC : l’anti-wheeling. Egalement ajustable, il permet de tirer le maximum de l’accélération disponible sans gaspiller de l’énergie dans des cabrioles.
- ALC : Une assistance au départ permettant de signer des décollages de fusée. Vous mettez gaz en grand, et au top, il suffit de relâcher l’embrayage pour que la moto gère toute seule l’accélération optimum. Là aussi, y a moyen d’y régler ; 3 niveaux possibles.
- AQS : Le shifter Aprilia, qui permet de passer les rapports d’un coup de bottes sans relâcher la poignée droite ni intervenir sur l’embrayage.

Le châssis n'est autre que celui de la RSV4, avec toutefois son petit lot de modifications. La colonne de direction est plus ouverte d'un demi-degré, soit 25°, tout en étant plus avancée de 10 mm. Du coup, l'empattement gagne 2 cm. Cela a pour effet de rendre la moto plus stable. La maniabilité gagne aussi en action grâce à la position du moteur. Le V4 est ancré plus bas de 5 mm dans le cadre. Détail mais quand même : l'amortisseur de direction n'est fourni en série que sur la version APRC.

Le 1000 Tuono V4R est aussi doté de 3 cartographies d’injection pour moduler sa conduite en fonction de l’humeur du jour ou des conditions environnementales (Track, Sport, Road). Vu le niveau de sportivité atteint par la sportive, cette déclinaison roadster se pose déjà dans le top de la catégorie. A ne pas mettre entre toutes les mains : cet engin est tout simplement diabolique.

M.B - Photos constructeur

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

    Lesmoins

      Tarifs

      14 999
      Prix neuf
      Comparer les crédits

      Assurez votreAprilia TUONO 1000 V4 R APRC 2011

      Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
      Calculez le coût de l'assurance Testez le tarif du specialiste assurance moto

      Avis

      sur 3 avis d'utilisateurs Lire les avis
      Modèle commercialisé en

      Performances

      L'aspect technique

      Aprilia TUONO 1000 V4 R APRC 2011
      • Chassis
      • Cadre : Double poutre périmétrique en alu
      • Réservoir : 17 litres
      • Hauteur de selle : 835 mm
      • Longueur : 2 065 mm
      • Largeur : 800 mm
      • Hauteur : 1 090 mm
      • Empattement : 1 440 mm
      • Poids à sec : 179 kg
      • Train avant
      • Fourche téléhydraulique inversée Ø 43 mm, déb : 120 mm
      • 2 disques Ø 320 mm, étriers radiaux 4 pistons
      • Roue AV : 120 / 70 - 17
      Aprilia TUONO 1000 V4 R APRC 2011 technique
      • Transmission
      • Boîte à 6 rapports
      • Transmission secondaire par chaine
      • Train arrière
      • Mono-amortisseur, déb : 130 mm
      • 1 disque Ø 220 mm, étrier 2 pistons
      • Roue AR : 190 / 55 - 17
      • Moteur
      • 4 Cylindres en V à 65° , 4 temps
      • Refroidissement : Refroidissement liquide
      • Injection Ø 48 mm
      • 2 ACT
      • 4 soupapes par cylindre
      • 999,60 cc (78 x 52.3 mm)
      • 167 ch à 11 500 tr/min
      • 11,20 mkg à 9 500 tr/min
      • Rapport poids / puissance : 1,07 kg/ch
      • Compression : 13 : 1
      • Crit'air :

      Galerie

      Millésimes

      Avis (3)

      maccornic Modèle 2013
      Actuellement le meilleur roadster bad boy. banane à tous les niveaux La speed est détrônée Répondre à maccornic

      Cette moto est pour moi le graal du roadster sportif, un peu comme la street triple en moyenne cylindrée, mais en encore plus moderne et abouti. En outre la gueule est d'enfer et la facilité doit être au rv comme sur l'ancienne Tuono, ce qui parait étonnant sur ce genre de machine, plus polyvalente (et pas toujours pousse-au-crime) que l'idée qu'on peut s'en faire. Répondre à rene

      Motard Modèle 2012
      Ouah.......!!!! Répondre à Motard
      Voir plus de commentaires

      Indispensables

      Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
      Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.

      Occasions

      Comparateur
      Comparer des motos