Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > APRILIA > SHIVER 750 SL 2016 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Un penchant pour la provoc

Aprilia SHIVER 750 SL

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
Aprilia

Aprilia SHIVER 750 SL 2016

Roadster
Fiche créée le 31/03/2016
Aprilia SHIVER 750 SL

          Pas facile pour la Shiver de faire valoir ses arguments face à une concurrence qui s'est bien renouvelée. La SL 750 a de bien beaux arguments à faire valoir mais la dernière évolution date de 2010 - l’adoption de disques de frein à pétales, un guidon au cintre différent, l’ablation des belles platines repose-pieds pour des éléments plus conventionnels (ceux de l’arrière sont moches), des écopes de réservoir redessinées, une ergonomie légèrement plus sport, une assise en baisse de 5 mm et la greffe d'une petite de fourche racé qui habille le bloc optique.

          Des roadsters 750 twin, y en a pas beaucoup sur le marché. Ducati a tenté le coup avec sa 750 monster... pour un succès mitigé. Avec la 821 Monster, le discours est tout autre. La 750 Shiver doit avancer de sérieux arguments pour se faire une place au milieu des stars que sont les Suzuki 750 GSR, Triumph 675 Street Triple, MV-Agusta 675 et 800 Brutale, Yamaha MT-09 et omniprésents Kawasaki Z.

            1er critère technique super important, le moteur. Il est crucial dans cette catégorie qu'un moulin soit riche en sensations ou pourvu de suffisamment de puissance pour s'amuser tout en assurant coté performances. Avec son twin très compact à 90°, la Shiver nous promet les deux. Le bicylindre se dote de toute la technologie moderne (double allumage, double ACT, multi-soupapes, refroidissement liquide, encombrement super réduit, cotes super-carrées, distribution mi-chaine mi-engrenage), et même d'un contrôle de gestion de la poignée de gaz. Surprenant sur ce type de machine à sa sortie, et certainement un plus appréciable quand il s'agira d'exploiter tout le potentiel de ce moteur.

Sachant qu'une SV 650 sort 76 chevaux et qu'une Monster 796 envoyait 87 bourrins, vous pensiez peut être que le 75 et demi de la Shiver vous offrirait dans les 80-85 canassons. Perdu ! Aprilia défend ici ses qualités de motoriste avec un superbe 95 chevaux à la clé. Songez, c'est quasiment autant de watts qu'une ancienne Ducati 748 ; et avec 8,25 mkg, ce berlingot est mieux pourvu en couple que feu la 749... et que la plupart des 750 du marché. Voici une concurrente de choix pour la Z 800, surtout que son châssis semble à la hauteur des prétentions de son moteur.

            Les partie-cycles des roadsters modernes n'ont décidément plus rien à envier à celles des hypersports. Il y a 15 ans, le nombre de motos équipées d'une fourche inversée étaient à peine supérieur au nombre de points du permis. Quant aux étriers de frein à fixation radiale, on y voyaient seulement en GP 500. Aujourd'hui, toutes les sportives possèdent ces équipements ; et la mode a saisit quasiment tous les roadsters. La 750 Shiver fait partie de ce clan. Son châssis est prévu pour offrir plus que du très bien : fourche inversée et étriers radiaux (comme mentionné susditement), cadre de section tubulaire relié à des platines en alu, bras oscillant renforcé... Ca s'annonce bien.

          Il vaut mieux pour Aprilia que les prestations de la Shiver soient sans fausse note, car l'esthétique sans appel de ce roadster nous met l'eau à la bouche. On sent que ça a bossé dans les bureaux de design. Ramassée, le regard scarabesque, les hanches taillées, la croupe stylisée avec des échappements échappées de Doom, la Shiver n'a pas choisi d'être sage. Ca tombe bien - avec ce genre de moteur, on a pas envie de l'être.

M.B - photos constructeur

Les indispensables pour la moto et le motard
Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.

Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
L'aspect technique de la

Aprilia SHIVER 750 SL 2016

Aprilia SHIVER 750 SL
  • Chassis :
  • Cadre : Treillis tubulaire en acier relié à 2 platines en alu
  • Réservoir : 15 litres
  • Hauteur de selle : 810 mm
  • Longueur : 2120 mm
  • Largeur : 800 mm
  • Hauteur : 1135 mm
  • Empattement : 1440 mm
  • Poids à sec : 189 kg
  • Poids en ordre de marche : 210 kg
  • Train avant :
  • Fourche téléhydraulique inversée Ø 43 mm, déb : 130 mm
  • 2 disques Ø 320 mm, étriers 4 pistons fixation radiale
  • Roue AV : 120 / 70 - 17"
  • Transmission :
  • Boite à 6 rapports
  • Transmission secondaire par chaine
  • Train arrière :
  • Mono-amortisseur, déb : 130 mm
  • 1 disque Ø 245 mm, étrier 1 piston
  • Roue AR : 180 / 55 - 17"
  • Moteur :
  • Bicylindre en V à 90°, 4 temps
  • Refroidissement : Refroidissement liquide
  • Injection Ø 52 mm et Ride By Wire
  • 2 ACT
  • 4 soupapes par cylindre
  • 749 cc (92 x 56.4 mm)
  • 95 ch à 9000 tr/min
  • 8.25 mkg à 7000 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 1.99 kg/ch
  • Moto accessible au permis A2 ou bridable à 47.5ch / 35 Kw
Ce qu'il faut retenir de la

Aprilia SHIVER 750 SL 2016

Les plus
  • Bien fourni
  • Twin excitant
  • Design vif
Les moins
  • Concurrence
  • Succès mitigé
Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Aprilia SHIVER 750 SL 2016"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :